AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2909797953
Éditeur : Créer (01/06/2003)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
La tradition populaire évoquait le « château ». Elle aurait aimé connaître sa vie. Elle en savait ce que l'écume apprend de la mer. Mais au delà, des écrits, des lettres, des archives parlaient de forteresse et, au temps du Connétable faisaient référence au « château du Roc ». Le Roc ? le rocher, ce bloc de pierre qui semblait, comme les églises monolithes avoir été taillé dans la masse pour loger l'Homme. Ce n'est qu'au moment du drame que, sous la plume d'un journ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
CREERCREER   16 avril 2013
Personne ne s’affolait. Des tempêtes, il y en avait eu et aujourd’hui, même si elle avait été plus forte qu’à l’habitude, le château était debout et aucun d’entre eux ne semblait avoir physiquement souffert. Seuls, dehors, des arbres, mais après tout, une forêt naît, grandit, meurt, se remplace. Des bûcherons viendraient et chacun, en lui-même, pensait que, s’il était l’élu, ces arbres arrivés à maturité représenteraient une petite fortune… Alors ?…
Il importait simplement de savoir comment ils pourraient communiquer avec l’extérieur, rejoindre la route, puis la gare.
Et curieusement ce n’est qu’à ce moment-là qu’ils ont pensé au téléphone, appeler au secours. Martin a soulevé le combiné. Il était muet les poteaux écrasés sûrement, la ligne détruite. Il s’est retourné vers le Comte, immobile, comme absent et qui a seulement prononcé :
« Ah !… »
Il est des auteurs de mots qui traversent l’Histoire – ainsi Cambronne ! –
Il en est d’autres, sans doute, qui provoquent l’événement. Celui-là devait en être un !…
Il n’avait pas refermé la bouche qu’Augusta s’est inscrite dans la porte d’entrée, provoquant une réaction qui allait de la surprise à la stupéfaction. On ne la voyait jamais.
Elle a avancé d’un pas et montré d’emblée que sa discrétion n’était pas de la timidité. Elle s’est adressée au Maître mais au-delà à tous :
« Clovis est mort ! Je viens de le trouver entre le pont-levis et le pignon des communs, le long du massif. Il est allongé sur le dos avec du sang sur la poitrine. Mais la pluie de la nuit a tout lavé !… »
Elle a marqué un temps d’arrêt, jugé de l’effet. La nouvelle ne semblait pas avoir sorti le groupe de son hébétude. Elle a cru bon d’ajouter :
« Je m’étonnais de ne pas l’avoir vu ce matin ! Je pensais qu’il avait peu dormi en écoutant sa forêt se détruire !…»
Elle n’a pu s’empêcher de livrer son sentiment :
« Cette mort, comme çà, c’est curieux !… »
Et elle a disparu comme elle était arrivée, laissant les présents en tête à tête avec des pensées qui se lisaient comme dans un livre ouvert.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : huis-closVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1653 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre