AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782820303097
260 pages
Éditeur : Kazé Editions (04/04/2012)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 43 notes)
Résumé :
Londres,1600.
Dans le quartier libre, alors que les forces de l’ordre s’apprêtent à interrompre la représentation de Hamlet, et à mettre aux fers les comédiens, un homme s’interpose : il prétend être William Shakespeare, l’auteur de la pièce qui est jouée. Non loin de là, dans une taverne, un homme négocie la vente du manuscrit dérobé de Hamlet, mais ses interlocuteurs l’accusent d’imposture. Laissé seul avec son manuscrit dans les mains, l’homme crie alors q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
ninosairosse
  10 septembre 2020
♫Un saule penché sur le ruisseau
Pleure dans le cristal des eaux,
ses feuilles blanches.
Ophélie tressant des guirlandes
Vient présenter comme une offrande
des fleurs, des branches.
Pour caresser ses boutons d'or
Pour respirer son jeune corps,
le saule se penche
Mais sous elle, un rameau se brise
Le saule en pleurs la retient prise
de par sa manche.
Ophélie lui dit qu'il est bon
Quand le ruisseau, dans un frisson,
casse la branche.
Ophélie file au fil de l'eau
Qui vient gonfler son blanc manteau
contre ses hanches.
Son cri s'éteint comme une joie.
La boue immonde où elle se noie
prend sa revanche.♫
-Hamlet Hallyday- 1976 -
"Béni soit l'homme qui épargnera ces pierres
Mais maudit celui qui violera mon ossuaire"
Nouvelle image de toi
Même si Johnny croit pas
Le Véritable Manuscrit
l'oeuvre d'un faussaire
Quelques vérités
Beaucoup de colère
Une chasse aux sorcières
Un peu de souffrance
Question d'existence
Parler à un spectre
ou Une raison d'Être
Une possible origine d'Hamlet
Version qui me semble au Net
Qui William est-il vraiment,
De source sûre en dire au temps !?
1587- Liverpool- Chinatown-
Pour qui l'hallali sonne ?
Au fil de l'eau, tu t'enfuis
c'est toi leur offrande... Ô Fée Li. 🧚‍♂️


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          724
Under_the_Moon
  13 décembre 2016
Le rideau s'ouvre (en même temps que le manga) : on joue Hamlet. Cette pièce divise : les gens du peuple adorent, les Puritains qui font la loi dans l'Angleterre élisabéthaine exècrent.
Le succès populaire est tel qu'un vendeur à la sauvette propose le manuscrit original de la pièce. Est-ce vrai ou est-ce un charlatan qui , jaloux du dramaturge vedette accuse Shakespeare d'être un imposteur.
Pour savoir, direction Chinatown à Liverpool 15 ans plus tôt ! ???
Ce manga fut une lecture assez déroutante, le titre parle du Barde de Stratford, et le lecteur est amené à Chinatown suivre le quotidien d'une communauté chinoise victime de la méfiance de la population locale. Et dans ces Chinois se trouve une jeune fille maudite qui a des dons de voyance et qui est rejetée par ses compatriotes pour cette raison.
Mais quelle est le rapport avec Shakespeare ??? Toute cela semble parfaitement hors sujet. Heureusement que le début du récit parle d'Hamlet, sans ça il y a de quoi se dire qu'on s'est trompé d'histoire.
Difficile donc de donner une opinion clairement tranchée.
J'ai fini par être intriguée par Li, la jeune Chinoise, mais j'ai été très déçue de voir si peu de planches sur Shakespeare, Londres et le Globe.
Peut-être faut-il voir les autres tomes pour se faire une meilleure idée ? ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Erik_
  01 septembre 2020
Quelle bonne idée d'adapter la vie de William Shakespeare en manga. Cela permet à de jeunes lecteurs de faire la connaissance du plus célèbre des dramaturges au monde. le premier chapitre nous présente un jeune acteur qui est également l'auteur d'une pièce de théâtre à succès à savoir « Hamlet ». Cela fait scandale dans la société britannique puritaine à l'époque de la Renaissance. Les Autorités tentent même d'empêcher les représentations de cette pièce. Cependant, la reine Elisabeth qui assistait incognito semble beaucoup apprécier cette audace. Alors, il n'y a plus qu'à s'incliner et que Dieu sauve la Reine !
Par la suite, il va y avoir une véritable coupure car nous sommes plongés en plein Chinatown dans la ville anglaise de Liverpool avec un retour de plusieurs années en arrière. J'ai eu du mal à croire à l'implantation d'un tel quartier au XVIème siècle malgré l'essor de la marine marchande. de mémoire, les quartiers asiatiques ne sont apparus que vers la fin du XIXème siècle. Mais bon, accordons le bénéficie du doute. On fait la connaissance d'une jeune fille à savoir Li qui possède des dons de voyance. Pour son entourage, cela sera vécu comme une malédiction. Il faut dire que la sorcellerie n'est pas bien vue dans l'Angleterre puritaine.
Je suis très curieux de savoir comment les deux histoires vont se rejoindre par la suite. Il est vrai qu'on peut être déçu dans un premier temps par rapport à une approche un peu singulière. On entraperçoit à peine Shakespeare avant d'être embarqué dans l'histoire des premiers migrants chinois en Angleterre. Bref, tromperie sur la marchandise. Néanmoins, c'est vraiment bien écrit avec un scénario intéressant, un graphisme appliqué et des dialogues efficaces… A n'en pas douter, il s'agit d'une bonne série à découvrir même si Shakespeare a cruellement manqué dans ce premier tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Anneso
  23 mai 2012
Mon Avis :
Ce manga débute à Londres, en pleine Renaissance, à l'époque du célèbre William Shakespeare qui vient d'achever de composer Hamlet. Mais à cette époque, le théâtre connaît de nombreux troubles et les autorités tentent d'empêcher les représentations de cette pièce. Par ailleurs, un homme entre dans un bar en prétendant avoir le texte de l'auteur britannique entre les mains, mais il semblerait que ce soit un faux… Puis, retour en arrière de plusieurs années, le lecteur est propulsé à Chinatown, où les émigrés ont du mal à se faire respecter par les Anglais et à survivre, car tout semble être contre eux. Hors, il semble que Li, une jeune femme du village, porte une marque divine sur son coup et qu'elle soit la source de tous ces malheurs. Certains la surnomment même « la déesse noire »…
C'est avec curiosité que je me suis plongée dans cette nouvelle saga qui vient de paraître, car le fait que le thème du théâtre soit développé dans un manga m'a semblé original. Je me demandais ce que pouvait réserver cet ouvrage portant sur Shakespeare, pensant découvrir une sorte de biographie romancée de Shakespeare, peut-être parfois fantastique, bien évidemment dérogeant à la réalité, mais traitant de Shakespeare. Or, j'ai été un peu déçue, car on le voit seulement pendant les 65 premières pages (sur quand même 280 pages), puis c'est fini, on est ensuite embarqué pour Chinatown. On croise aussi la reine Elizabeth, mais bien trop brièvement. J'ai donc eu l'impression que l'on me mentait sur le sujet abordé, puisque la plupart de l'ouvrage traite des problèmes des Chinois qui ont quitté leur pays pour le Royaume-Uni, mais aussi de cette étrange jeune femme, qui semble prédire l'avenir… A moins que le fait qu'elle l'annonce suffise à l'écrire ? Quoi qu'il en soit, c'est à cause d'elle que ses parents ont dû quitter la Chine, car les habitants de son village refusaient qu'elle les approche, craignant que le pire ne leur arrive.
L'histoire est intéressante, les dessins appliqués, les dialogues efficaces… A n'en pas douter, il s'agit d'une bonne série, que je continuerai par curiosité, au moins pour voir ce qu'il va advenir de Li, de Shai, qu'elle considère comme sa petite soeur, et afin de découvrir si Shakespeare est d'avantage présent. Car oui, William a cruellement manqué à ce premier tome, du moins à mon humble avis…

Lien : http://decouverteslivresques..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Neediena
  27 février 2014
L'histoire commence à Londres en 1600 et nous explique bien les conditions du théâtre de l'époque. Cela colle complètement au titre de cette série, nous ne sommes donc pas déçus, d'autant plus que les dessins sont superbes. Puis d'un coup, on se retrouve à Chinatown, sans bien comprendre comment l'on passe d'un lieu à un autre... Une fois qu'on a surmonté ce côté déroutant, on se laisse complètement prendre par la nouvelle histoire qui s'offre alors à nous... Je n'ai qu'une hâte : lire les autres tomes pour comprendre quel est le lien entre le titre de la série et les 2 parties de ce premier volet !
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (3)
BoDoi   14 janvier 2013
Jamais futile, tout le temps fluide et captivant, 7 Shakespeares se met progressivement en place comme une uchronie maligne et bien construite.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   16 avril 2012
Le livre est […] particulièrement prometteur, du fait d’une grande qualité narrative et de très beaux dessins, raffinés et précis, autant que réalistes.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BullesEtOnomatopees   16 avril 2012
7 Shakespeares bénéficie d’un concept très plaisant et d’une bonne réalisation.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   08 juin 2014
Les livres ! ..... Plus j'en lirai, plus j’accumulerai les connaissances ! ... Et alors le regard des autres sur un homme peu instruit comme moi changera !.... Je dois me cultiver...
Commenter  J’apprécie          91
Under_the_MoonUnder_the_Moon   10 décembre 2016
Les enfants ne peuvent s'empêcher de dire ce qu'ils pensent. Que ce soit bien ou mal.
Commenter  J’apprécie          101
YaneckYaneck   06 juillet 2014
Monsieur le juge, je vous aurai prévenu. La pièce sera totalement gâchée. Si vous laissez entrer ces hommes dans la salle...
_ Hein?
_ Et cela pourrait mettre en colère les personnes qui aiment le théâtre.
Commenter  J’apprécie          00
Erik_Erik_   03 octobre 2020
1 Skakespeare, ça va mais 7 Shakespeares, bonjour les dégâts !
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Titres d'oeuvres célèbres à compléter

Ce conte philosophique de Voltaire, paru à Genève en 1759, s'intitule : "Candide ou --------"

L'Ardeur
L'Optimisme

10 questions
762 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , culture générale , théâtre , littérature , livresCréer un quiz sur ce livre