AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2723419703
Éditeur : Glénat (24/05/1995)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Histoire d’amour sur fond champêtre.

Bénédict est un jeune homme sans beauté et sans fortune, pourtant trois femmes tombent amoureuses de lui :
- Athénaïs, fille de paysans enrichis, coquette et gaie.
- Louise, triste aristocrate rejetée par sa famille.
- et Valentine, fiancée à un noble.

Il les aimera toutes les trois ! mais, finalement, arrêtera son choix sur la plus inaccessible…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Clelie22
  24 août 2012
Ce roman n'est pas le plus connu de George Sand, ni le plus intéressant. Il s'y passe finalement assez peu de choses mais on y retrouve le style piquant et la fine observation de George Sand. Dans cette histoire d'amour assez classique, elle glisse quelques réflexions bien senties sur la société, l'institution du mariage, la morale...
Commenter  J’apprécie          70
twinini
  10 novembre 2012
je n'ai pas du tout aimé ce livre, que ce soit l'histoire ou les personnages, je n'ai rien aimé du tout...
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   09 octobre 2012
Si l’amour était un sentiment qui se calcule et se raisonne comme l’amitié ou la haine, Bénédict eût été se jeter aux pieds de Louise ; mais ce qui
fait l’immense supériorité de celui-là sur tous les autres, ce qui prouve son essence divine, c’est qu’il ne naît point de l’homme même ; c’est que
l’homme n’en peut disposer ; c’est qu’il ne l’accorde pas plus qu’il ne l’ôte par un acte de sa volonté ; c’est que le cœur humain le reçoit, d’en
haut sans doute, pour le reporter sur la créature choisie entre toutes dans les desseins du ciel ; et, quand une âme énergique l’a reçu, c’est en vain que toutes les considérations humaines élèveraient la voix pour le détruire ; il subsiste seul et par sa propre puissance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
HermantMHermantM   12 octobre 2012
Comment, disait-il, voulez-vous avoir des femmes au mœurs pures, lorsque vous faites publiquement violence à leur pudeur ? Quand vous les amenez vierges en présence de la foule assemblée, et que vous leur dites, en prenant cette foule à témoin "Vous appartenez à cet homme que voici, vous n'êtes plus vierge". Et la foule bat des mains, rit, triomphe, raille la rougeur des époux, et, jusque dans le lit nuptial, les poursuit de ses cris et de ses chants obscènes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
rkhettaouirkhettaoui   09 octobre 2012
Une femme ne doit jamais prendre son mari pour son confesseur ; c’est lui demander plus de vertu que sa profession n’en comporte. Pour moi, je vous trouve charmante ; mais ma vie est trop occupée pour que je puisse entreprendre de vous guérir d’une grande passion. Je n’aurais, d’ailleurs, jamais la fatuité d’espérer ce succès. J’ai assez fait pour vous, ce me semble, en fermant les yeux.;
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   09 octobre 2012
Après tous les rêves de l’amour ou de l’ambition subsiste encore le besoin de bruire, de remuer, de veiller, de dire : « J’y étais hier, j’y serai demain. » C’est un triste spectacle que celui de ces femmes flétries qui cachent leurs rides sous des fleurs et couronnent leurs fronts hâves de diamants et de plumes.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   09 octobre 2012
la vanité, qui ne meurt point au cœur de certaines femmes, lui créait de plus vives souffrances qu’en aucun temps de sa vie. Sa fille, qu’elle aimait de cet instinct que la nécessité imprime aux plus perverses natures, était pour elle un continuel sujet de retour vers le passé et de haine vers le temps présent. Elle ne la produisait dans le monde qu’avec une mortelle répugnance, et, si, en la voyant admirée, son premier mouvement était une pensée d’orgueil maternel, le second était une pensée de désespoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de George Sand (36) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de George Sand
Pour son dernier livre, Mona Ozouf rend hommage à l?écrivain britannique George Eliot. le portrait d?une femme affranchie et talentueuse, à l?image de sa contemporaine George Sand. Retrouvez « L?autre George » aux éditions Gallimard.
autres livres classés : romantismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr






Quiz Voir plus

Quizz George Sand

George Sand est un pseudonyme pour :

Stéphanie-Félicité de Crest
Marie-Antoinette de Nohant
Amantine-Aurore-Lucile Dupin
Anne-Claire De Paris

10 questions
207 lecteurs ont répondu
Thème : George SandCréer un quiz sur ce livre