AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2710376350
Éditeur : La Table ronde (17/04/2015)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
En une centaine de chroniques, Tristan Savin nous embarque pour un tour du monde des lettres. On entre ici en littérature comme dans un port, en partance pour des régions au nom merveilleux (Laponie, Patagonie, Carpates, Rajasthan) ou fabuleux (Atlantide)... à la recherche des lieux qui ont fait les grands esprits, de Jules Verne à Nicolas Bouvier, de l'intelligentsia européenne des années 1920 à la Beat Generation... Une évasion en beauté pour les voyageurs immobil... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
tynod
  15 décembre 2015
Dans ce monde de colère et ces journées trépidantes précédent les fêtes ,
Lire " L'esprit des lieux" est un régal .
le lecteur voyage à travers les cinq continents en compagnie d'écrivains célèbres
Un instant de poésie , de rêve et de souvenirs.
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
Telerama   24 juin 2015
Les voyages sont nombreux, mais la route ne semble jamais longue. Tristan Savin partage son carnet de lectures avec délicatesse et générosité.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   18 septembre 2018
Le naturel de la Suède

Paru en France en 1912, - Le Merveilleux Voyage de Nils Holgerson à travers la Suède- est à l'origine, un livre de géographie commandée par une association d'enseignants pour faire découvrir leur pays aux enfants suédois. Un voyage initiatique qui permet de survoler un pays sauvage et méconnu, en compagnie d'oies migratrices.
Première femme à obtenir le prix Nobel de littérature, Selma Lagerlöf était plus qu'un auteur pour la jeunesse... L'écrivain japonais Kenzaburô Oé lui rendit hommage dans son discours de réception du prix Nobel en 1994, se souvenant de sa propre découverte de la Suède grâce à ce roman : "Il y a un demi-siècle, l'enfant de la forêt que j'étais lisait dans - Nils Holgerson- deux prophéties. La première était que moi aussi, un jour, je comprendrais le langage des oiseaux. La seconde était que je me lierais d'amitié avec une oie sauvage, que je m'envolerais avec elle très loin, si possible jusqu'à la péninsule scandinave" (-moi, d'un japon ambigu-) (p. 69)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
fanfanouche24fanfanouche24   18 septembre 2018
Le spleen de Saint-Pétersbourg

La fenêtre sur l'Europe s'ouvre dans les deux sens. En 1904, un poète suisse, qui ne s'appelle pas encore Blaise Cendrars, est envoyé à Saint-Pétersbourg pour devenir apprenti horloger. Trois ans durant, il fréquente assidûment la bibliothèque impériale, compose des vers et assiste au soulèvement du peuple. Il s'en souviendra dans l'un de ses plus beaux romans. quand Moravagine arrive à Saint-Pétersbourg, la révolution bat son plein. " Il y avait des patrouilles de cosaques dans les rues. Un silence impressionnant planait sur la ville [...] Seul un ivrogne sans chemise déclamait des vers de Pouchkine " [Moravagine]

octobre 2009 [p. 131]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
fanfanouche24fanfanouche24   18 septembre 2018
Mystérieuse île de Pâques

Quelles que soient les explications avancées, déplore Métraux, " Elles [ les grandes statues de l'île] exercent un tel charme sur l'esprit qu'aucune preuve scientifique [...] ne dérobera les mystères de l'île de Pâques aux rêveurs..."
On serait tenté de dire : tant mieux. Que serait la littérature s'il n'y avait plus d'île mystérieuse ? -- Juillet 2010
Commenter  J’apprécie          30
fanfanouche24fanfanouche24   18 septembre 2018
Les fantômes de Buenos-Aires

Paul Theroux a relaté sa rencontre avec le maître [Adolfo Bioy Casares ] en 1978. Chaque soir, il doit lui faire la lecture des -Aventures d'arthur Gordon Pym- ensuite, ils vont dîner- et tous les clients du restaurant se taisent quand le grand écrivain apparaît. " Marcher dans cette rue de Buenos-aires avec Borges, c'était comme d'être guidé dans Alexandrie par Cavafy ou dans Lahore par Kipling. La ville lui appartenait, et il avait contribué à l'inventer " [ Patagonie Express" ] (p. 319)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
fanfanouche24fanfanouche24   18 septembre 2018
Les fantômes de Buenos-Aires

Aussitôt débarqué, Albert Londres est frappé par la luminosité de la capitale : elle tient dans le coeur des Argentins la place que le soleil tient dans le ciel ! c'est la lumière. En effet, que de lumières ! Les maisons sont festonnées d'ampoules électriques " ["Le Chemin de Buenos-aires "] (p. 318]
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Tristan Savin (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tristan Savin
Rencontre avec Sylvain Tesson & Tristan Savin autour de la revue Long Cours (1ère Partie)
autres livres classés : récit de voyageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
393 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre