AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2246764017
Éditeur : Grasset (16/01/2013)

Note moyenne : 4/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Rien ne serait plus périlleux, aujourd'hui, que de décrypter les tumultes qu secouent le monde arabe par le prisme de l'opposition entre démocratie et dictature. Ce sont là des catégories qui, sans être dépourvues de pertinence, ne rendent pas compte d'une réalité fondamentale : l'antagonisme immémorial des sunnites et des chiites. C'est pourquoi, dans cet ouvrage, Antoine Sfeir a choisi de remonter aux sources historiques et théologiques de cette guerre de «l'islam... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
finitysend
  16 novembre 2015
Solide .....
Je fais ce commentaire pour insister sur l'extrême qualité de ce petit ouvrage .
Il très solide , agréable à lire, neutre , absolument pas polémique.
Le monde arabo-musulman est traversé par de nombreuses lignes de fractures , modernité , problématiques politiques entre des formes de pouvoirs traditionnelles et des greffes de structures politiques et étatiques contemporaines extérieures .
Les clivages y sont nombreux par ailleurs et c'est un monde en mutation et actuellement disons-le : il est par endroit en convulsions violentes depuis 3 ans , en particulier et encore plus .
Parmi les clivages historiques qui ont habité cet univers culturel , il en est un de nature politique et religieuse qui est profond et qui date quasiment des origines de l'islam .
L'auteur nous propose ici une étude historique de qualité .
Il n'est pas question d'un ouvrage polémique fait par un polémiste nocif …
Le texte est d'une limpidité exceptionnelle .
Il permet de saisir le caractère spécifique de la notion de pouvoir dans l'univers islamique , car entre chiites et sunnites en islam , le lecteur découvrira d'abord un curieux schisme politique ( légitimité par ascendance prophétique ) aux secondaires et très profonds effets religieux ultérieurs ( création de doctrines) , avec surtout des structures religieuses très différentes sur le fond et la forme .
Le titre n'est pas racoleur , c'est d'une guerre lancinante et ancienne dont il est aussi question ici .
Mais ce conflit viscéral ne résume pas le sujet et l'auteur définit aussi les processus historiques qui ont animé les créations politiques et religieuses de ces deux univers .
Un sunnisme assez éclaté et collégial générateur de jurisprudence et un chiisme au clergé hiérarchisé , inspiré et coloré par le messianisme , la commémoration constante de la souffrance sanctifiée , dans des cadres festifs avec une martyrologie aussi encadrée que créatrice de numineux divers et varié aux conséquences sociales vigoureuses .
L'auteur décrit et donne du sens pour le lecteur , à ces deux univers très dissonant et solidement divergents ( analyses approfondies des structures et des doctrines ) , avec une trame principalement historique et chronologique.
Au-delà du caractère intrinsèquement passionnant de cette matière , ce clivage historique opératoire de longue date encadre toujours avec de lourdes conséquences géopolitiques contemporaines , les conflits régionaux du moyen orient .
L'ouvrage est franchement allusif sur la donne très contemporaine .
C'est pourquoi je vous propose une conclusion avec cette donne géopolitique et religieuse :

L'Iran chiite , l'Irak chiite au sud de ce pays ( épicentre religieux du chiisme) et le bassin pétrolier de l'Arabie saoudite , hautement stratégique ( hydrocarbures) et chiite majoritairement ainsi que opprimés par l'état saoudien sunnite , sans oublier le hizballah chiite au Liban , le Bahreïn chiite sous domination sunnite minoritaire et les alaouites et les sunnites de de Syrie ( sunnites majoritaires mais sous domination chiite depuis la fin des mandats coloniaux ) , se télescopent frontalement avec le sunnisme entre autre saoudien et wahhabite dans ces régions hautement sensible comme le golfe persique et même au Yémen avec les houttis chiites . La nébuleuse islamiste sunnite se confronte également violement avec le chiisme religieux et politique .
L'Iran est très actifs pour protéger et instrumentaliser les minorités chiites , l'Arabie saoudite géant financier , aux pieds d'argile , se confronte à l'Iran alors que les minorités chiites proche orientales acquièrent des structures quasi étatiques et des forces militaires indépendantes .
Un sujet passionnant sous plusieurs angles : histoire des religions , géopolitiques , diplomatie …… etc …..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          406
Moan
  28 octobre 2013
Dans son livre L'Islam contre l'Islam, Antoine Sfeir nous fait traverser pratiquement quatorze siècles. Il part du prophète Muhammad et de sa succession, ses compagnons vont se battre pour lui succéder.
Car , pour comprendre ce qui se passe aujourd'hui dans le monde arabe ( la Révolution en Iran, la montée du chiisme..), il faut se replonger dans ces deux branches de l'islam: le sunnisme et le chiisme.
Les explications d'Antoine Sfeir sont claires, et en fin de livre, il y a les repères chronologiques depuis la bataille du Chameau en 656 jusqu'à octobre 2012 à Beyrouth, une image d'ensemble de l'arbre de l'Islam et même en parallèle avec une carte du Moyen-Orient d'aujourd'hui, une seconde carte du Moyen-Orient pensée et redessinée en 2003 par les Etats-Unis.
Un livre très intéressant qui éclaire l'actualité!
Commenter  J’apprécie          190
Luniver
  10 octobre 2013
Petit essai de 150 pages qui démontre au lecteur non averti qu'essayer de parler d'un conflit entre islam et démocratie pour expliquer les récents événements du Proche-Orient et du nord de l'Afrique a autant de pertinence que d'expliquer les guerres de religion et les révolutions européennes sous le prisme « royauté contre christianisme ».
Si pour la majorité des occidentaux, l'islam apparaît comme un bloc uniforme (généralement sur le point de piller nos femmes et violer nos maisons), la réalité est plus complexe, les croyants s'étant divisés en plusieurs branches (sunnites, chiites, alaouites, ismaéliens, …) qui ne se sont pas toujours très bien entendues, c'est le moins que l'on puisse dire. Les rancoeurs et les volontés de prendre enfin sa revanche sont nombreuses.
Même si l'essai est trop court pour être autre chose qu'une bonne introduction, il éclaire tout de même les différents enjeux qui se jouent en ce moment dans cette région. L'auteur déplore également l'évolution du rôle de la France dans la région, qui est perdu sa légitimité d'arbitre et d'interlocuteur privilégié, et qui tente de reconquérir de l'influence par une série d'attaques aux résultats discutables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
frandj
  28 janvier 2018
Antoine Sfeir (né en 1948) est un journaliste et politologue libano-français, auteur d'ouvrages sur le Moyen-Orient et le monde musulman. Dans ce livre paru en 2013, il se penche sur l'interminable confrontation entre chiites et sunnites. A l'origine il y avait Ali, gendre du Prophète. Il accéda tardivement au rang de calife, avant d'être tué en 661. Plus tard, son fils Hussein subit le martyre en 680. Au total, douze Imams se sont succédés, jusqu'à Muhammad al-Mahdi « occulté » en 874. La référence (presque obsessionnelle) à ces douze Imams est l'une des bases du chiisme, en particulier du chiisme duodécimain (devenu en 1501 la religion officielle de l'Iran). Mais il existe d'autres obédiences dans le chiisme.
Par opposition au sunnisme, le chiisme considère l'imam comme l'intermédiaire indispensable entre Dieu et le croyant de base. On retrouve cette conception dans l'Iran contemporain: le pouvoir temporel et religieux y est fondé sur le "velayat-e faqih" (gouvernement des doctes) et le guide suprême actuel est l'équivalent de l'Imam.
L'auteur examine ensuite les divers particularismes du chiisme: la continuation de "l'itjihad" (effort d'interprétation), la "taqiyya" (art de la dissimulation, en situation de persécution), le "tazieh" (une cérémonie populaire rappelant le martyre d'Hussein) et le "sigheh" (mariage temporaire). C'est instructif.
La suite du livre est moins passionnante. A. Sfeir fait le recensement des chiites dans les mondes arabe et non arabophone. Il fait une analyse de l'antagonisme entre puissances chiites et sunnites, tel qu'il était il y a cinq ans: depuis lors, la situation géopolitique a énormément changé, rendant peu pertinentes les considérations géopolitiques développées.
Pour ma part, j'étais déjà bien documenté sur le chiisme. Ce qui m'a le plus interpellé dans cet ouvrage, c'est le portrait d'Ali, qui se considérait bien plus comme un chef religieux que temporel. Son échec final est dû à sa volonté de consensus au sein de la jeune communauté musulmane et à son manque de fermeté envers ses ennemis. Si Ali avait eu un autre esprit et une autre attitude, le destin de l'Islam aurait été totalement différent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Acerola13
  13 juillet 2014
Fourmillant d'informations précises et intéressantes, cet ouvrage tente d'expliquer au lecteur occidental la pluralité des branches d'un Islam composite. Revenant au commencement de l'Islam, Antoine Sfeir dresse un petit historique de la guerre de succession au prophète en soulevant toutes les problématiques nécessaires à la compréhension de la situation actuelle : schisme entre sunnites et chiites, enjeu de la maîtrise de la rédaction du Coran, guerres de pouvoir entre musulmans qui demeurent héritiers d'un système sociétal scindé en tribu, et conversion de l'ensemble du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord.
Une fois ces bases historiques, il devient beaucoup plus facile d'appréhender l'Islam et ses nombreuses thématiques aujourd'hui décriées, mais qui ressemblent pourtant aux problématiques chrétiennes qui déchirèrent catholiques et protestants sur un désaccord d'interprétation d'un livre sacré, lui aussi recueil d'écrits rassemblés postérieurement à un prophète annoncé.
Antoine Sfeir nous dresse ensuite un tableau des différentes minorités musulmanes, dépassant le classique schéma sunnites-chiites : seront évoqués les Alaouites, les Alévis, les chiites duodécimains, les ismaéliens et bien d'autres, ce qui permet une fois de plus de revenir précisément et de manière structurée sur la charpente de la religion musulmane.
Vient ensuite un exposé précis sur les différences principales entre chiisme et sunnisme, et leurs répercussions dans les pays d'immigration européens, avec quelques développements et anecdote sur l'Islam de France plus qu'intéressants.
L'auteur revient enfin sur le différend arabes-perses et rappelle que l'Islam ne se limite pas à ceux-là ; la question de l'Iran est donc bien évidemment abordée, avec des détails appréciables sur l'imprégnation de la culture iranienne des thématiques propres au chiisme.
Antoine Sfeir réussit donc admirablement un travail de synthèse et un exposé clair et précis sur la situation actuelle de l'Islam et ses retombées géopolitiques, sans pousser toutefois l'analyse plus loin ; je regrette toutefois un discours qui semble parfois manquer d'impartialité, et discrètement hostile à l'Angleterre, toujours affublée d'adjectifs peu flatteurs en comparaison avec les autres pays évoqués.
Enfin, le manque de développement sur la branche sunnite soufie me laisse également sur ma faim !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
LuniverLuniver   08 octobre 2013
Les chiites ne reconnaissent, dès l’origine, que la descendance directe d’Ali. Le dogme chiite ne se précisera que par la suite, grâce notamment au sixième imam, Jaafar al-Sadik (703-765), qui fut à l’origine de la doctrine centrale du naas selon laquelle chaque imam doit désigner explicitement son successeur conformément à la volonté divine. C’est également à son époque que le concept de taqiyya, pratiqué dès la mort d’Ali, se formalise : cette doctrine autorise le croyant à dissimuler sa véritable foi et à se dispenser des prescriptions du culte lorsqu’il est en danger. Cette pratique apparaît légitime au regard des constantes persécutions que subissent les communautés chiites dès leur origine. Elle s’inscrit dans le statut chiite d’éternel persécuté en attente du rétablissement de la justice par la venue du Messie. L’échec politique du chiisme est en effet un de ses éléments constitutifs : il justifie à la fois le thème de la martyrologie et l’attente d’un triomphe dans l’au-delà.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
LuniverLuniver   08 octobre 2013
Chaque fois que l’homme s’est senti supérieur à un autre, cela a abouti à une tragédie ; chaque fois qu’un clan, une tribu a convoité les biens et les richesses d’un autre clan ou d’une autre tribu, cela a fini par un massacre.

Chaque fois que la force s’est exprimée, elle l’a fait au détriment de l’individu, des peuples, et du droit ; mais chaque fois que le droit a voulu s’imposer, il s’est montré impuissant face à la force.

Chaque fois que l’homme, dans l’histoire de l’humanité, s’est pris pour Dieu ou s’en est proclamé le porte-parole, ce fut la catastrophe.

Rien n’a changé au cours des siècles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
MoanMoan   21 octobre 2013
En arrivant à Médine, Muhammad apportait un concept nouveau, celui de la transcendance de l'islam par rapport à l'appartenance tribale, clanique et familiale. On n'appartient plus à sa famille, on n'appartient plus à son clan, on n'appartient plus à la tribu. A partir du moment où on a adopté l'islam, on devient l'égal de tous, qu'on soit noir, blanc ou jaune. Si on est esclave, on est affranchi. On peut y voir une forme de citoyenneté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
MoanMoan   21 octobre 2013
Chaque fois que l'homme s'est senti supérieur à un autre, cela a abouti à une tragédie; chaque fois qu'un clan, une tribu a convoité les biens et les richesses d'un autre clan ou d'une autre tribu cela a fini par un massacre.
Chaque fois que la force s'est exprimée, elle l'a fait au détriment de l'individu, des peuples, et du droit; mais chaque fois que le droit a voulu s'imposer , il s'est montré impuissant face à la force.
Chaque fois que l'homme, dans l'histoire de l'humanité, s'est pris pour Dieu ou s'en est proclamé le porte-parole, ce fut la catastrophe.
Rien n'a changé au cours des siècles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
CHRISREUNIONCHRISREUNION   03 octobre 2015
La diabolisation de l'Iran touche le peuple, mais ne gêne pas le régime. Il est vrai que ce régime théocratique dérange les Occidentaux, alors que les régimes théocratiques séoudien ou qatari ne leur posent aucun problème, alors même que le Qatar est en train d'acheter nos banlieues et de s'implanter durablement en France en y important un islam rigoriste. Ce sont d'ailleurs des alliés. Deux poids, deux mesures. Ce que les Iraniens dénoncent et ont du mal à accepter;
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Antoine Sfeir (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Antoine Sfeir

Dialogues avec Antoine Sfeir, Version Longue
http://www.librairiedialogues.fr/livre/3604573-l-islam-contre-l-islam-l-interminable-guerre-d--antoine-sfeir-grasset Version longue de la rencontre avec Antoine Sfeir, qui a eu lieu le 4 octobre...
autres livres classés : chiismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1704 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..