AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782290011942
285 pages
Éditeur : J'ai Lu (24/06/1999)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 41 notes)
Résumé :
Traversant le ciel de Lone Pine (Minnesota), une caisse noire, gigantesque, est venue atterrir près de la rivière, écrasant au passage la voiture d'un pêcheur de truites.
Surprise et effroi chez les gens de Lone Pine. Une météorite? La NASA? Journaux, TV, le Président lui-même à Washington, tout le monde est en alerte...
Et l'émotion croit: la caisse s'élève et se pose à nouveau. Elle avance maintenant dans la forêt, dévorant les arbres. Le mystère e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
rotsenamrub
  10 mai 2020
Lu au début des années 80, je garde le souvenir d'un roman passionnant reposant sur une inventivité jubilatoire et un scénario, d'abord bon-enfant, puis devenant progressivement angoissant au fil des pages.
L'impact de ce type de lecture est forcément bien moindre de nos jours auprès d'un public élevé chez Star Wars, gavé de séries Netflix et de films Marvel.
Je ne vais pas faire le coup de "c'était mieux avant", mais je suis parfois nostalgique du temps où le lecteur, par un travail d'élaboration intérieure, participait à l'oeuvre qu'il lisait, comme un acteur ou un metteur en scène apporte sa contribution à l'interprétation d'une pièce.
Commenter  J’apprécie          70
KettuWater-fox
  24 décembre 2013
Je viens à peine de terminer ce roman et je dois dire que je suis un peu perplexe.
J'ai trouvé l'histoire très bien contruite , nous offrant une vision des péripéties de divers points de vue. L'écriture est très facile à comprendre, la lecture est fluide .
L'auteur nous donne une pléthore de détails sans pour autant ralentir la cadence du récit.
Bref jusque là tout va bien. Ce qui me chagrine, du moins quelques minutes après avoir refermé ce livre, c'est la fin.
Je n'arrive pas à savoir si je l'aime ou non, si ça sent la fin bâclée ou le coup de génie.
Si elle est abrupte, elle laisse en revanche au lecteur un sacré sujet de réflexion, de quoi se triturer les méninges une bonne semaine. Non pas pour la comprendre, mais pour en imaginer la suite, l'étirer, la compléter.
Je reviendrai peut être modifier cette critique dans une petite semaine, quand j'aurai fini de terminer ma propre fin de ce roman.
Il restera pour moi une expérience assez inédite de lecture. A tester!
Commenter  J’apprécie          20
Holon
  23 juin 2016
De temps a autre j'ajoute ce que j'ai lu avant que Babelio existe et ce bouquin que j'ai aimé lire en fait partie.
Un livre que j'ai lu il y a une trentaine d'années et je suis encore étonné qu'un film sur cette histoire n'a pas été encore fait. La fin du monde tout se remplace même les hommes.
Commenter  J’apprécie          20
Radwan74
  24 janvier 2019
Une histoire très passionnante à lire avec des passages très intriguant. Par contre, la fin est abrupte, soit on déteste comme moi car j'aime avoir le fin-mot de l'histoire, soit on aime cette possibilité de réflexion sur la suite à donner.
Commenter  J’apprécie          00
Betelgeuse77
  07 mars 2018
Pas le meilleur Simak, tant s'en faut.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
SteamkeuponSteamkeupon   07 mars 2015
A la station service du coin, le pompiste qui glissait l'embout de son tuyau dans le réservoir de la voiture du banquier, leva la tête et regarda par-dessus son épaule.
- Bon Dieux, Kermit, regardez-moi ça!
Le banquier leva les yeux.
La chose dans le ciel était énorme, noire, et passait très bas. Elle ne faisait aucun bruit. Elle flottait là, en descendant lentement vers le sol. Elle remplissait la moitié du ciel.
- Un de ces OVNI, dit le pompiste. Le premier que je vois. Dieu qu'il est gros! J'aurais jamais cru qu'ils étaient si gros!
Le banquier ne répondit pas. Il était trop pétrifié pour parler. Il ne pouvait bouger un muscle.
Dans la rue, Sally la serveuse hurla. Elle lâcha son balai et se mit à courir droit devant elle, sans cesser de hurler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
tgranductgranduc   12 octobre 2012
George, le coiffeur, tailla l'air avec ses ciseaux, en faisant cliqueter furieusement les lames.
- Ma foi, Frank, je ne sais ce que vous avez , dit-il à l'homme assis dans le fauteuil. j'ai lu votre article sur ce que les types de la pêche et de la défense de la nature ont fait là-haut dans la réserve. ca n'avait pas l'air de trop vous frapper.
Commenter  J’apprécie          00
HolonHolon   30 juin 2016
Les saturnales, les carnavals, les beuveries ont toujours existé. Chaque respiration nous précipite vers la mort et nous nous réfugions dans le travail et la routine, mais de temps en temps nous sommes obligés de bouleverser nos règles et notre existence – peut-être pour nous prouver que nous sommes libres.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3089 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre