AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253121381
121 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (14/11/2007)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 40 notes)
Résumé :
« Errer dans les chantiers du monde, sur l'emplacement de la mosquée Bleue ou de l'abbaye du Thoronet quelques jours avant le premier coup de pioche quand y paissaient encore les moutons et y cabriolaient les chèvres. Marcher la nuit dans New York et y entendre bruire la forêt sacrée des Iroquois. Rejoindre le moment de bifurcation où la vie s'invente de neuf. Il faut se répéter sans se lasser que ce qui existe sur terre n'est qu'une ombre du possible, une option en... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Bruno_Cm
  16 avril 2013
Qu'il est facile d'aimer un tel guide. Sur tant de points, je vous rejoins, Madame. (Merci de votre passage sur terre.) Ce livre est rempli de mots merveilleux, qui font sens, donnent sens, donnent espoir, soulagent, rassurent, motivent. A votre reprise des bons mots de je ne sais quel autre sage : "Un livre s'est ouvert à la bonne page. Comme souvent.", je peux, moi, hic et nunc, le complèter et le paraphraser par : "Je peux ouvrir ce livre à n'importe laquelle de ses pages."
Commenter  J’apprécie          151
xavpo
  23 mai 2019
Déjà tant de "critiques" élogieuses.... et je ne peux résister à m'unir au concert de ces voix enthousiastes !
*
Ce livre de Christiane Singer est en effet une "perle", un grand "rendez-vous" pour le lecteur avec une écriture à la fois passionnée et compétente, un style chaleureux, humain, sonore, imagé, vrai, alerte, vivant... mais à la fois étayé d'une multitude de références littéraires, philosophiques, bibliques, mystiques... et d'exemples vécus (par l'auteur, par l'un(e) ou l'autre de ses ami(e)s, l'une ou l'autre de ses rencontres...
*
L'auteur nous livre ici une très belle et profonde et courageuse pensée sur l'accès au monde, à l'éducation, à la curiosité, à la différence, à l'autre, au féminin, à l'accueil, au bonheur, à tout ce qui peut nous éloigner des pièges qui nous habitent (avant d'habiter le monde...) et qui nous mènent vers la mort (consumérisme, égoïsme, etc...) ; ce livre est une véritable "rencontre" avec toutes les questions que l'on se pose, tous les bilans, les constats (personnels, individuels, sociétaux, mondiaux...) ; il 'donne' à vivre, à se 'rouvrir' sur la vie, il nous donne l'élan (l'élan du coeur, du corps et de la pensée) pour que nous revenions à l'essentiel, consultions certaines balises indispensables, pour poursuivre la route.
*
Oui, on ne peut pas rester indemne au sortir de cette lecture riche en sagesse et en humanité...
Un livre urgent à découvrir et à vivre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Mimimelie
  16 août 2015
Ici s'éteignent les pâles 5 étoiles de Babelio, car ce petit livre est le firmament…. Lisez-le, « si m'en croyez, mes amis, n'attendez à demain, et cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie »….
... et ne vous souciez pas, si comme moi, vous ne pourrez vous empêcher de laisser couler quelques larmes de trop d'intensité, c'est normal, car « Vous ne savez pas à quel point vous ne savez pas ce que vous ne savez pas. »
Commenter  J’apprécie          140
charlottelit
  28 novembre 2012
un magnifique Singer : ouverture à la réflexion ... ouverture sur soi-même et les Autres,
Commenter  J’apprécie          150
Bafie
  22 juillet 2014
Graines d'humanité à prescrire sans modération.
On lit ce livre comme l'on boirait les paroles d'un ami très sage le soir à la veillée.
Christiane Singer nous parle à bâtons rompus…de l'éducation, de la transmission, de l'amour, de notre société, du féminin et de vieillir un peu.
Son livre ne constitue pas un essai, il n'y a pas de fil conducteur, elle nous livre ses réflexions sur différents sujets.
Ses mots sont purs, puissants, ils creusent des sillons d'où jaillira la vie intense, vibrante.
Merci de ces mots à lire et à relire, de cette sagesse, de ces espoirs distillés à chaque phrase.
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (94) Voir plus Ajouter une citation
claireogieclaireogie   17 décembre 2010
Un fluide insaisissable coule d'une génération à l'autre.
Lorsque nous développons nos antennes et apprenons à déceler partout la trace d'autres passants, d'autres humains vivants ou morts, alors notre façon d'être au monde se dilate et s'agrandit.
Je suis le témoin de la scène suivante :
Un ami de longue date, Richard Baker Roshi, héritier dharma de Suzuki Roshi, et sa fille de trois ans sont installés à la table du petit déjeuner chez nous. Sophie commence avec son couteau à rayer la table. Et grâce à ce geste qui ne m'as guère enchantée, voilà que j'assiste à une leçon de transmission.
Le père arrête avec douceur la petite main.
"Halte, Sophie, à qui est cette table ?"
Alors la petite fille boudeuse :
"Je sais ! A Christiane.
- Non, mais avant Christiane !... Elle est ancienne cette table, n'est-ce pas ? D'autres ont déjeuné là...
- Oui, les parents, les grands-parents, les....
- ... Mais ce n'est pas tout !.... Avant encore ?...
Elle a appartenu à l'ébéniste qui en avait acquis le bois. Mais d'où venait-il ce bois ?... Oui, d'un arbre qu'avait abattu le bûcheron... mais l'arbre, à qui appartenait-il ?... A la forêt qui l'a protégé... Oui... et à la terre qui l'a nourri... à l'air, à la lumière, à l'univers entier... !
... Et puis, Sophie, elle appartient à d'autres... la table... à ceux qui ne sont pas encore nés et qui viendront après nous... ici même quand nous seront partis et quand nous serons morts."
Un cercle après l'autre se forme, comme après le jet d'une pierre dans un étang.
Et les yeux de Sophie aussi s'agrandissent, se dilatent.

L'hommage aux origines. Ainsi commence tout processus d'humanisation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          530
Bruno_CmBruno_Cm   22 août 2015
Quand nous entrons en amour, toutes les catastrophes nous guettent. Pourquoi ? Parce que nous nous leurrons. Nous croyons que l'amour vient de nous être octroyé par la personne que nous aimons - et que cette personne détient l'amour. Or l'amour n'est aux mains de personne. Ni entre mes mains, ni entre les siennes. Il est entre nous. Il est ce qui, entre nous, s'est tissé depuis notre première rencontre, ce que l'espace insaisissable entre nous a engendré et continue d'engendrer d'instant en instant. Une oeuvre fluide et perfectible à l'infini.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
Bruno_CmBruno_Cm   22 août 2015
Le rêve d'égalité est un rêve macabre, un rêve d'ingénieur. On se croit contraint de construire l'égalité et c'est la maison des morts que l'on bâtit.
L'idéologie égalitaire a la fonction de s'épargner la rencontre de l'autre et de ses valeurs, d'éviter coûte que coûte l'insécurité qu'elle crée, ce hiatus inévitable dont on ne sort pas indemne, le passage ardu par un inconnu. Toute rencontre crée un espace d'insécurité - jusqu'où suis-je, moi, et où commence l'autre ? - qui fait peur. Or s'exposer à cette aventure, oser s'avancer vers l'autre, vers ce qui est nouveau est le premier enjeu de toute éducation. E-ducere : mener hors de... faire sortir de... Etre éduqué, c'est prendre le risque de la rencontre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
SarahcarabinSarahcarabin   28 septembre 2015
Dans la jeunesse, l'âme n'est pas jeune. Elle est percluse du rhumatisme des modes, plie sous les idéologies, les normes en vigueur. L'Alzheimer juvénile la ronge : l'oublie de tout ce que l'enfant savait encore sur le sens profond des choses. La jeunesse transbahute tous les préjugés qu'on lui a inculqués, les jugements féroces, les catégories assassines. Elle est souvent dure comme le monde qui l'accueille. Sa lumière est sous le boisseau.
Ce long travail de la libération de l'intelligence, ce déminage du terrain après tant d'années d'occupation étrangère sont l'œuvre de la maturité. Quand l'obligation de faire un avec sa génération n'est plus une question de survie, on peut enfin écarter les œillères, laisser venir la clarté. Comme dans les grandes forêts où l'automne, en dépouillent les branches, donne le ciel à voir.
"Il faut toute une vie, écrit Jean Sulivan, pour élargir son cœur, ses opinions, pour conquérir sa liberté spirituelle." (p. 116-117)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
charlottelitcharlottelit   28 novembre 2012
Si tu penses comme moi, tu es mon frère.
Si tu ne penses pas comme moi, tu es deux fois mon frère
car tu m'ouvres un autre monde (Hampaté Bâ)
Commenter  J’apprécie          400
Videos de Christiane Singer (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christiane Singer
L`écrivain Christiane Singer est décédée le 4 avril dernier. Elle apprend le 1er septembre 2006 qu`il lui reste six mois à vivre et décide d`écrire le journal de son agonie. "Derniers fragments d`un long voyage" a paru le jour même de sa disparition. Jérôme Garcin a choisi de nous lire le moment de l`annonce par le jeune médecin viennois du verdict.
Dans la catégorie : EthiqueVoir plus
>Philosophie et disciplines connexes>Ethique>Ethique (104)
autres livres classés : PsychothérapeutesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1279 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre