AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
La roue rouge tome 1 sur 8
EAN : 9782213013398
908 pages
Fayard (01/12/1983)
4.5/5   18 notes
Résumé :

L'amère histoire d'un monde qui s'écroule. Une armée abandonnée au massacre et à la captivité par un haut commandement irresponsable. Une société qui court à l'abîme, fascinée par ses illusions. La première partie du roman narre le destin de l'armée de Samsonov, encerclée et décimée en août 1914 parmi les lacs et les forêts de Prusse orientale. La seconde montre le g... >Voir plus
Que lire après La roue rouge - Premier noeud : Août 14Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Premier noeud de la Roue Rouge, Soljénitsyne y raconte, en mêlant histoire et roman, le début de la guerre de 14 côté russe avec la défaite du commandant Samsonov battu par Hindenburg et Ludendorff à la bataille de Tannenberg. Des personnages historiques mais romancés comme le colonel Vorotyntsev tiennent une place importante dans ce premier noeud.
Une autre partie de ce tome nous ramène vers 1905 à Saint-Pétersbourg, où Nicolas II affronte les premières révoltes. Il nommera un premier ministre d'envergure, Stolypine qui aurait pu éviter les événements à venir et l'avènement du bolchevisme. Il fut malheureusement assassiné en 1911.
L'écriture de Soljénitsyne est d'une qualité exceptionnelle, il faut prendre le temps de plonger dans ces pages, de décortiquer toute la galerie de personnages et, petit à petit, on peut devenir passionné par l'oeuvre de cet immense écrivain.
Commenter  J’apprécie          90
pour le lire, vu la longueur, il faut être en forme
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Ils quittèrent la stanitsa à l’aurore d’une matinée diaphane quand, au premier soleil, les Crêtes d’une blancheur éclatante se dressaient si prochaines, avec leurs replis bleu sombre et chacune de leurs échancrures si visibles qu’un homme inaverti eût pensé les atteindre en deux heures de cheval.

(p.11)
Commenter  J’apprécie          60
Non, nous n'étions pas en guerre ! Ce n'était pas un général qui écrivait ! C'était un vieillard goutteux qui faisait savoir à un ami, à deux pâtés de maisons plus loin, qu'il ne pourrait pas venir faire sa partie de cartes. Alors que Martos avait espéré que Kliouïev viendrait spontanément lui prêter main forte ! Pensez-vous !! Placé sous les ordres de Martos, il répondait qu'il lui était impossible de mettre en marche son corps d'armée avant le jour !
Commenter  J’apprécie          30
A présent les poitrines des combattants étouffaient sans air, et l'on pouvait en vérité répéter les vers d'un autre poète :

On a vu des époques pires,
Mais de plus ignobles, jamais.
Commenter  J’apprécie          40
L'iniquité n'a pas commencé par nous,
Ce n'est pas nous qui y mettrons fin.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Alexandre Soljenitsyne (75) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Soljenitsyne
Histoire de la conception, du parcours...jusqu'en France en 1968 du livre . Nombreux témoignages de personnalités en France et aussi en URSS.
Dans la catégorie : Littérature russeVoir plus
>Littérature des autres langues>Littératures indo-européennes>Littérature russe (472)
autres livres classés : russieVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (87) Voir plus



Quiz Voir plus

La littérature russe

Lequel de ses écrivains est mort lors d'un duel ?

Tolstoï
Pouchkine
Dostoïevski

10 questions
441 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature russeCréer un quiz sur ce livre

{* *}