AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2350008916
Éditeur : OSKAR ÉDITEUR (15/05/2012)

Note moyenne : 2.96/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Dans le temps, chaque village avait son idiot. Aujourd'hui, chaque quartier a son abruti. D’origine marocaine, Naïma et Ali vivent avec leurs deux enfants à Paris. Aussi croyants que tolérants, ils se désespèrent : leur fils de 10 ans, Salem, est tombé sous l’influence de Bob, l’abruti extrémiste du quartier, qui lui bourre le crâne d’idées plus violentes les unes que les autres. Et voilà maintenant que Salem prône la peine de mort ! Comment le garder de cette inqui... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
zazimuth
  05 octobre 2017
Un bref roman dans la collection "Court-métrage" qui aborde la question de l'extrémisme religieux.
L'idée n'est pas mauvaise mais j'ai trouvé le traitement un peu simple et léger. Bon pour une première sensibilisation pour de jeunes ados mais trop superficiel je trouve pour aborder la question sérieusement.
Lola et sa mère, Virgule, sont invitées à manger chez leur voisine de palier et amie, Naïma. Elles n'avaient jamais vu cette dernière que couverte d'un grand manteau et voilée et la découvrent pour la première fois tête nue ce soir-là. Début de discussion libre sur les choix et la religion, Virgule étant athée et Naïma pratiquante musulmane.
Mais le fils de Naïma, Salem, jeune adolescent, s'en prend vivement aux femmes qu'il juge "haram" en leur promettant de les lapider...
Elles vont mettre au point un petit stratagème pour sortir Salem de la mauvaise influence du fils du boucher qui lui a mis ces horreurs dans la bouche et dans la tête.
Commenter  J’apprécie          70
PegLutine
  29 mars 2018
Mon avis est vraiment très mitigé, je sais que j'écris cette critique avec mon regard d'adulte et mes habitudes de lectrice adulte, mais je pense que ce récit manque de crédibilité car l'auteur a voulu traiter deux sujets très profonds et très importants en même temps, sur un récit très court. D'abord la manipulation des esprits par les extrémistes islamistes, ensuite la dénonciation de la peine de mort. Peut-être que ce roman peut déclencher une discussion avec les plus jeunes, je vais tester avec le public visé...
Commenter  J’apprécie          60
Sahlielle
  23 avril 2016
Petite précision : l'auteur n'est pas Ingrid Thobois mais Djaan.
Les familles de Virgule/Lola et de Naïma/Ali/Salem/Karima sont voisines de palier. Leurs différences culturelles et religieuses n'empêchent en rien les deux mères de se fréquenter et d'être amies. Mais Salem, le jeune garçon, n'accepte pas chez lui ces mécréantes habillées en jupettes qui osent dire qu'elles "adorent" le couscous.
Salem est un enfant tyrannique, qui se laisse dicter ses pensées par un extrémiste abruti qui tient la boucherie du quartier.
C'est donc le plan de Virgule qui va régler la situation. Et tout va trop vite ! Comme par enchantement, tout se résout. J'ai trouvé cela un peu facile, même si je comprends bien les contrainte de la collection "Court-métrage" d'offrir un texte court. Les raccourcis sont donc nombreux, mais le thème de l'intolérance est quand même bien traité.
Commenter  J’apprécie          20
Callierose
  08 avril 2014
Un hymne à la tolérance, dénonciateur de la peine de mort, accessible à tous.
Virgule et Lola, mère et fille, se lient d'amitié avec leur nouveaux voisins, Naima et Ali. Lors du premier dîner ensemble, Salem, leur fils de 10 ans, porte des propos très violents sur la lapidation des femmes. Naima et Ali s'inquiètent pour leur fils, qui est manipulé par Bob, un intégriste musulman. Virgule élabore alors un plan pour faire comprendre à Salem qu'il se trompe...
Commenter  J’apprécie          40
lilimarylene
  13 septembre 2012
Voici un petit roman très court (66 pages) qui prend des allures de conte. Cette histoire accélérée et volontairement exagérée (enfin je suppose) a surtout pour objectif de dénoncer l'extrémisme et notamment l'embrigadement des enfants. Une mission tout à fait louable, mais qui échoue, à mon sens, dans la forme. Je n'ai pas du tout aimé l'écriture et le ton du récit (overdose de points d'exclamation), et le côté irréaliste de l'histoire, avec des personnages à la psychologie caricaturale. C'est trop gros, ça manque de subtilité et c'est un peu trop facile. Et du coup ça a l'air poussif, bien trop "amené" pour être crédible. Un peu déçue, donc, alors que la couverture, le (très) petit format, la quasi absence de résumé et le titre me donnaient beaucoup envie...
Lien : http://surlestracesduchat.bl..
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
orbeorbe   03 juillet 2012
Il faut que chacun puisse croire en paix au dieu qu'il veut, ou ne croire en rien, porter des jupettes ou des hijabs, manger des carottes, des bonbons ou du cochon, des cacahuètes salées ou des grillons grillés, aller à la mosquée, ne pas y aller, au temple, à l'église ou dans aucun de ces lieux, bref, être libre de penser et d'agir!
Commenter  J’apprécie          80
lilimarylenelilimarylene   13 septembre 2012
Je me fiche d'être malpoli. Ta copine, elle n'est pas halal du tout, il n'y a qu'à regarder sa jupe à paillettes, et sa fille non plus, il n'y a qu'à regarder sa robe de chambre. Je suis sûr que dans la rue ni l'une ni l'autre ne portent de foulard. Elles aussi, on va les lapider.
Commenter  J’apprécie          40
HarioutzHarioutz   11 avril 2016
Il le remerciait, parce que grâce à ces vingt années dans le désert, il avait enfin compris qu'un être humain, pour demeurer humain, ne dit jamais tuer un autre être humain.
- Même si on a zigouillé sa mère, son père, son frère, sa sœur ?
- Même dans ce cas, oui. Et même si, sur le moment, ça peut nous traverser l'esprit. Mais la peine de mort, ce n'est pas digne d'un humain. Point. (p. 61-62)
Commenter  J’apprécie          20
CallieroseCallierose   08 avril 2014
Il faut que chacun puisse croire en paix au dieu qu'il veut, ou ne croire en rien, porter des jupes ou des hijabs, manger des carottes, des bonbons ou du cochon, des cacahuètes salées ou des grillons grillés, aller à la mosquée, ne pas y aller, au temple, à l'église ou dans aucun de ces lieux, bref, être libre de penser et d'agir ! Sinon, c'est la guerre, et la guerre ça commence à bien faire !
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Ingrid Thobois (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ingrid Thobois
Lilia et Mehdi, un frère et une soeur d'origine berbère, ont fui leur village et gagnent Tanger, le port de tous les espoirs. Au-delà, c'est l'Europe. L'espoir d'une vie meilleure ? Le nouveau roman d'Ingrid Thobois aborde avec justesse et sensibilité la réalité des migrants.
autres livres classés : musulmanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dur dur d'etre une star

Comment s'appelle le papa de Mathis ?

Fabrice Martin
Olivier Martin
Frédérique Louartin

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Dur dur d'être une star de Ingrid ThoboisCréer un quiz sur ce livre