AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Richard Poole : Meurtres au paradis tome 1 sur 2
EAN : 9782290261439
352 pages
J'ai Lu (12/05/2021)
3.97/5   50 notes
Résumé :
À la tête d’un centre de remise en forme physique et spirituelle pour riches vacanciers à Sainte-Marie, l’une des îles les mieux préservées des Caraïbes, Aslan Kennedy mène une vie de rêve.
Enfin, avant d’être assassiné…
À peine ouverte, l’enquête semble déjà résolue : au moment de sa mort, Aslan était enfermé en compagnie de cinq personnes, et l’une d’elles vient de passer aux aveux. Mais l’inspecteur-chef Richard Poole, chargé de l’affaire, n’est pas... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
3,97

sur 50 notes
5
8 avis
4
10 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis

LePamplemousse
  14 mai 2021
Cette série de romans policiers a été écrite par le créateur de la série télé « Meurtres au paradis » et devant le succès de la série, l'auteur a ensuite écrit quelques romans reprenant les mêmes personnages dont le fameux Richard Poole, l'inspecteur anglais qui n'aime ni la chaleur, ni le soleil, ni la mer, ni le sable, ni les plats épicés, ni le rhum, ni la musique, ni la fête….bref, tout ce qui fait le charme de cette île des Caraïbes sur laquelle il a été muté contre son gré !
J'ai passé un excellent moment avec ces personnages qui me sont familiers, ayant vu l'intégralité de la série.
L'enquête présentée ici est inédite, ce qui est bien agréable, elle se passe dans un hôtel de luxe où de riches clients choisissent de venir se remettre en forme en pratiquant le yoga, la méditation, le reiki ou l'hypnose.
Un matin, Aslan Kennedy, qui dirigeait l'hôtel avec son épouse, est assassiné pendant une séance de méditation, dans une pièce fermée de l'intérieur.
J'ai retrouvé un inspecteur grincheux, rouspéteur mais brillant, bien que difficile à suivre par ses collègues, tant sa personnalité est déconcertante et ses raisonnements pour le moins originaux.
Un roman dépaysant, reposant et parsemé de touches d'humour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          281
MissYasaki
  22 février 2022
En tant que fan de la série Meurtres au paradis, je ne pouvais pas passer à côté de ces spin-off. Il s'agit d'une enquête inédite avec le premier inspecteur-chef de la série, Richard Poole. J'ai retrouvé avec grand plaisir tous les personnages sachant que Richard Poole n'a fait que deux saisons puisqu'il a fini assassiné. En lisant ce livre, je me suis retrouvé instantanément au poste de police de St Honoré sur l'île paradisiaque de Sainte Marie. Tous les personnages sont identiques à ceux de la série puisque c'est Robert Thorogood qui en est également le scénariste. Comme pour regarder les épisodes à la télé, je me suis affalée sur mon canapé avec un bon verre de thé glacé ( ou un mojito) et j'ai dévoré cette histoire. L'histoire est prenante, bien écrite et j'ai retrouvé avec grand plaisir tous les personnages. Richard Poole est l'anglais pur souche débarqué un peu par la force des choses sur cette île et qui habillé de son costume en laine et ses richelieus, se retrouve dans une cabane au bord de la plage alors qu'il ne supporte pas le sable et à cohabiter avec un lézard. Tout l'insupporte à commencer par le climat (une chaleur étouffante sauf pendant les 10 minutes par jour où il pleut des cordes), la nourriture ( il ne mange que des sandwichs à la banane et du thé) et ses collègues (trop français surtout Camille). Il ne se rend même pas compte à quel point c'est lui qui est en complet décalage comme le monstre du Loch Ness échoué sur une plage caribéenne. Dans ma tête, j'ai assisté à ce nouvel épisode avec le petit sourire aux lèvres face aux tocs de l'inspecteur, les manières peu orthodoxes de Dwayne ou la répartie de Camille. L'intrigue est bien ficelée (elle m'a d'ailleurs rappellé un épisode avec l'inspecteur Mooney qui arrive bien plus tard et qui se déroule également dans ce type d'établissement). La structure du roman est très proche des livres d' Agatha Christie : la découverte des lieux et des personnages, le crime qui est un huis-clos particulièrement énigmatique, l'enquête et la résolution par l'inspecteur devant tous les suspects réunis. Pour moi, le pari est gagné. Il s'agit d'un produit dérivé mais qui n'a pas du tout perdu en qualité au contraire cela permet de retrouver ce personnage disparu trop vite à mon goût. Il me tarde de découvrir le prochain tome et j'espère que les deux autres tomes existants seront bien vite édités en France.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
bbpoussy
  29 mai 2021
L'auteur du roman n'est pas inconnu aux habitués de la série "Meurtre au paradis" parait-il mais de moi oui, car je ne la connais pas.
Cette histoire m'a fait penser à un mélange d'un roman de Mary Higgins Clark, pour le lieu de repos et méditation et de Agatha Christie pour les cinq suspects, cinq coups de couteau et ces punaises qui restent présentes à l'esprit de l'enquêteur et qu'il faut relier au meurtre.
Huis clos. Cinq suspects enfermés dans une maison de bois et de papier et une victime. L'un d'entre eux se dénonce et l'affaire semble résolue.
Bien évidemment, il n'en est rien.
J'ai bien aimé les indices distillés tout au long de l'histoire comme des pièces de puzzle que j'ai essayé de remettre en place.
J'ai moins aimé les répétitions des dépositions des suspects reprises à chaque fois depuis le début.
Au final, le meurtrier est arrêté, mis en boite comme les punaises.
Il ne m'a toutefois pas donné envie de regarder la série qui est en générale moins bonne que la version livre.
Par contre, lire la suite...pourquoi pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Sharon
  14 juillet 2021
Un meurtre dans un lieu clos, cinq personnes, cinq suspects potentiels donc, mais non, tout va beaucoup plus vite en apparence puisque l'une des personnes présentes est retrouvée un couteau à la main et s'accuse d'avoir poignardé la victime. Pas de quoi en faire un livre, donc. Si ce n'est qu'elle n'avait aucun mobile, qu'elle n'a pas pu introduire l'arme du crime là où le crime a été commis et que l'occasion – il y avait tout de même quatre témoins potentiels – n'était pas forcément la plus propice. de plus, tout le monde aimait Aslan, qui avait énormément apporté à tous. Alors que s'est-il réellement passé ? C'est ce que Richard Pool, accompagné de Camille, Dwayne et Fidel sera amené à découvrir – ce n'est pas spoiler un roman policier que de dire que le coupable et ses motivations sont découverts à la fin, cela fait partie du pacte de lecture.
Richard Poole ne supporte pas grand chose, ni la chaleur, ni l'humidité, ni le sable. Il supporte encore moins les lenteurs dues aux manques de moyens. Se baser sur son intuition, très peu pour lui. Par contre, se baser sur les faits, oui – même si tous sauf lui ne voient pas le rapport de prime abord. Ne pas baisser les bras non plus, même quand l'univers dans lequel il évolue de prime abord est très éloigné du sien. Fréquenter un centre de remise en forme spirituelle, très peu pour lui. Exprimer ses émotions ? Encore moi, même si Camille et sa mère ne désespèrent pas qu'un jour, l'inspecteur-chef ne montre ce qu'il ressent, quoi qu'il ressente.
Pourtant, Richard Poole n'est pas insensible, lui qui mène parallèlement un autre combat : se débarrasser de son colocataire, qui ne paie même pas le loyer. Mais qui est cet horrible squatteur ? Harry, le lézard ! Non, il n'est pas près à tout parce que « Personne ne devrait avoir à mourir seul. Pas en extérieur. Pas même un lézard. » Rendre le lézard à son habitat naturel, qui n'a rien à voir avec le logis d'un inspecteur-chef sur la plage, oui.
Si j'ai parlé de légèreté, elle n'est qu'apparente. Au cours de son enquête, Poole croisera maintes personnes dont le destin a été brisé, et qui n'ont pas forcément pu s'en relever. Se repentir part d'une attention louable, mais à quoi cela sert-il si l'on ne peut réparer le mal que l'on a commis ? Les vrais crimes ne provoquent pas nécessairement des torrents de sang.
Meurtre avec (pré)méditation est un roman très agréable à lire, qui m'a permis de me replonger dans l'ambiance de la série, tout en découvrant une enquête inédite.

Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
MademoiselleMaeve
  05 juin 2022
Robert Thorogood est le scénariste de Meurtres au paradis, une série télé que j'aime vraiment beaucoup. Elle se déroule sur l'île de Sainte-Marie et un inspecteur anglais se retrouve à la tête d'une équipe d'enquêteurs réduite aux moyens limités. Pas de légiste, pas de possibilité de vérifier un ADN sur place, alors il faut se creuser les méninges pour résoudre les meurtres qui se produisent sur cette île idyllique des Caraïbes. Depuis le début de la série, il y a eu plusieurs enquêteurs britaniques et l'équipe a aussi changé. Mais cela n'a pas affecté mon plaisir devant cette série, car il y a une chose que j'adore et qui clôt les enquêtes : une fin à la Agatha Christie où tous les suspects sont réunis et où l'inspecteur déroule les réflexions qui l'ont mené à dévoiler le nom du suspect. Et ça franchement je trouve ça aussi cool que les intrigues à la Columbo où l'on sait tout de suite qui est le meurtrier et où l'on voit l'enquêteur progressivement découvrir les raisons qui ont poussé l'assassin à agir. Bref, j'aime beaucoup certaines séries policières et Meurtres au paradis en fait carrément partie.
Robert Thorogood, qui a récemment écrit Les dames de Marlow enquêtent, est aussi l'auteur de la série Meurtres au paradis. Forcément lorsque j'ai découvert les deux premiers tomes de la série, j'ai SU qu'il FALLAIT que je les lise et je croisais les doigts pour que ce soit aussi sympa que la série télé.
Le premier tome, Meurtre avec (pré)méditation, est une enquête de l'inspecteur-chef Richard Poole – et ça tombe bien, car c'est mon enquêteur préféré. Richard Poole a été muté à Sainte-Marie et il déteste cette île, la chaleur – pour lui il faut chaud toute l'année sauf l'été où il fait très chaud -, le sable rentre partout, les insectes sont dangereux et ses costumes en laine dont il ne se sépare jamais sont vraiment inconfortable. Il rêve de l'Angleterre, sa pluie, ses saisons, son temps gris, ses habitudes, mais il sait bien qu'il ne peut pas rentrer et qu'il faudrait bien qu'il arrive à s'habituer à sa nouvelle vie – et si elle pouvait se dérouler sans le lézard qui s'est installé dans son bungalow et avec qui Richard Poole mène une vraie guerre psychologique. Bref, j'adore Richard Poole, sa difficulté à avoir des interactions avec les autres mais est un brillant enquêteur.
Dans Meurtre avec (pré)méditation, Robert Thorogood embarque le lecteur dans un centre de bien-être spirituel avec séances de méditation avec Aslan Kennedy. Lors d'une séance de méditation groupée, le gérant du centre est assassiné. le problème, il était enfermé avec ces cinq élèves et évidemment, personne n'a rien vu. Une énigme à la hauteur de Richard Poole et de son sens de l'observation et de la déduction.
Franchement, j'ai vraiment beaucoup aimé cette enquête et l'ambiance de ce roman qui ressemble à celle de la série télé. Toutefois, j'ai eu une impression de déjà-vu car cela m'a fait pensé à un épisode de la série (La paix intérieure, saison 7 épisode 6). Mais il faudrait que je le revois pour savoir s'il est vraiment pareil. Et quand je l'aurai revu, que je relise le roman, car d'ici-là, j'aurais oublié la fin – je suis résignée, c'est de famille, ma maman est incapable de se souvenir de la fin d'un film le LENDEMAIN MATIN (imaginez la frustration quand j'étais envoyée au lit au milieu d'un film et qu'elle ne pouvait absolument rien me raconter au petit déjeuner).
C'est une bonne chose que ce soit le scénariste qui ait écrit les enquêtes de Richard Poole, car on retrouve vraiment l'ambiance et mon inspecteur-chef préféré. Si vous aimez la série télé ou si vous avez envie d'une sympathique enquête qui se termine à la manière des Agatha Christie avec un personnage principal aussi insociable que sympathique – son équipe doit tout de même s'adapter avec une telle personnalité ! Et c'est aussi ça que j'ai aimé, dans Meurtre avec (pré)méditation.
Lien : http://mademoisellemaeve.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
SharonSharon   14 juillet 2021
C'est une hippie fofolle qui n'a pas la lumière à tous les étages. Je ne la crois pas assez futée pour préméditer un meurtre aussi méticuleux. Tout comme on peut lire dans Ann comme dans un livre ouvert, à la couverture pailletée et pleine de strass, certes. Elle est tellement voyante et braillarde que je ne l'imagine pas être capable d'un tel meurtre, comme Julia. Ici, nous cherchons une araignée. Quelqu'un capable de tisser sa toile et d'attendre dans l'ombre que la victime tombe dedans. (p. 135).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MissYasakiMissYasaki   20 février 2022
Mais une chose étrange se produisit dans les mois qui suivirent, dont Richard ne fut que relativement conscient. Séparé de la hiérarchie de la Metropolitan Police Service au sein de laquelle il n’avait jamais vraiment trouvé sa place, et désormais entouré d’une équipe de talent qui semblait lui pardonner ses manies tout en valorisant ses qualités, il avait commencé à accumuler les succès, ce qui lui avait si souvent échappé en Angleterre.

Il détestait toujours autant les tropiques, bien évidemment : le climat, la nourriture épicée, la cabane dans laquelle il devait vivre, le sable qui s’infiltrait partout, et le fait que, même si Sainte-Marie était plus grande que l’île de Wight, il était impossible d’y trouver de la bière décente. Mais tandis que Richard se sentait plus déterminé que jamais à retrouver un poste en Grande-Bretagne, il n’avait pas remarqué, contrairement à son équipe, qu’il n’avait pas postulé depuis plusieurs mois.

Ce qui ne voulait pas dire qu’il était heureux, bien entendu. Quelqu’un comme lui ne pouvait jamais l’être ; mais son malheur était peut-être à son degré le plus bas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MissYasakiMissYasaki   20 février 2022
Dans les années trente, Schrödinger avait conçu une expérience abstraite pour illustrer l’absurdité qui régissait une bonne partie des lois de la mécanique quantique. Il partait du principe qu’on pouvait enfermer un chat dans une boîte avec une fiole de cyanure qui pouvait l’avoir tué ou non. Mais selon les préceptes de la mécanique quantique, ce chat était en fait ni mort ni vivant tant que la boîte n’était pas ouverte et le chat observé.

Même si l’expérience était sciemment paradoxale, elle incarnait exactement la position que Richard tâchait d’adopter face à chaque preuve, chaque fait, chaque piste et chaque témoin qui croisait son chemin lorsqu’il menait une enquête. Tout était vrai et faux à la fois en même temps ; et chaque témoin était à la fois innocent et coupable, là encore jusqu’à ce qu’on prouve l’un ou l’autre. En pratique, Richard se montrait sceptique à l’égard de tout ce qu’on lui disait et il essayait de garder toutes les options ouvertes en permanence.

Alors, comme le lui suggérait Camille à l’instant, il était heureux d’écarter Julia, Ann et Saskia de la liste des assassins potentiels, mais ça ne voulait pas dire qu’il les avait entièrement écartées. Pas tout à fait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
bbpoussybbpoussy   27 mai 2021
Quant à Stonehenge, Richard avait toujours pensé qu'un gars avait dû vouloir une petite table sympa pour son salon mais avait commis l'erreur de la commander à un groupe de druides désœuvrés.
Commenter  J’apprécie          40
wentworth23wentworth23   16 mai 2021
Mais Camille semblait encore plus énigmatique que la plupart de ses consoeurs.
Déjà, pour commencer, elle était française. Et pour finir, elle était française. Et au milieu de tout ça, elle était française. Ce qui impliquait, dans l'esprit de Richard tout au moins, qu'elle était peu fiable et rétive aux ordres, en résumé, un électron libre doublé d'une franc-tireuse. En vérité, elle lui flanquait une trouille bleue. Sans qu'il ne l'ait jamais admis. Même à lui même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Robert Thorogood (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Thorogood
Existe-t-il plus délicieusement anglaise et excentrique que Judith Potts, femme libérée de 77 ans et adepte de baignades nue dans la Tamise ? Sous ses airs de vieille dame respectable, Judith se retrouve régulièrement mêlée aux intrigues surprenantes de son petit village de Marlow.
Lorsque Peter Bailey, un des héritiers les plus riches de la ville, est retrouvé mort écrasé sous une armoire la veille de son mariage, tout le monde pense à un terrible – et ridicule – accident…Tout le monde, sauf Judith et ses deux amies, Becks et Suzie : pour elles, pas de doute, c'est un meurtre…
Robert Thorogood est le créateur de la série à succès, Meurtres au paradis, suivie en France par cinq millions de spectateurs. Mort compte triple, la première enquête des Dames de Marlow, a été l'un des romans de cosy mystery les plus vendus en France en 2021.
Les Dames de Marlow enquêtent - vol. 2. Il suffira d'un cygne, disponible en librairie !
Plus d'infos : https://www.editionsdelamartiniere.fr/livres/les-dames-de-marlow-enquetent-vol-2/
Retrouvez-nous sur les réseaux : https://linktr.ee/EditionsdeLaMartiniere_off
+ Lire la suite
autres livres classés : cosy mysteryVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2454 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre