AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1535212314
Éditeur : CreateSpace Independent Publishing Platform (10/07/2016)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 12 notes)
Résumé :
« Qui a dit que la vie n'était pas un conte de fées ? »IL ETAIT UNE FOIS un homme qui voulait passer sa vie enfermé dans sa bulle. Mais ça, lui rabâche-t-on, ça n'existe que dans les contes. Personne ne peut échapper à la réalité. Et effectivement, tôt ou tard, il est contraint de suivre un chemin qui n'est pas le sien. Les années passent et, un beau jour, sa conscience se réveille : il décide de reprendre les rênes de son existence. Malheureusement, une tragédie v... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
MarquePage
  24 juin 2017
Je remercie Babelio de m'avoir fait découvrir ce livre via Masse Critique.
Je ne m'attendais pas à un livre mémorable mais un bon moment à passer avec un sentiment de légèreté et de bonheur à la fin. "Effet feel good garanti". Je l'ai trouvé très décevant malgré les bonnes intentions avec des valeurs telles que l'entraide, l'espoir, l'amour, la réussite dans le travail... mises en avant. Mais le récit final est assez simpliste avec des passages qui m'ont parfois fait soupirer. Des problématiques intéressantes comme le handicap dans le monde du travail, la recherche du bonheur, le deuil... mais trop vite traitées, sans profondeur. de même les résolutions sont trop faciles, il suffit la plupart du temps d'un peu d'argent ou d'une phrase pour que tout s'arrange. le récit commence vraiment avec un deuil et qui est vite oublié. On n'a pas de fin mot, c'est juste mis de côté. C'est fade, sans sel et sans poivre.
Le personnage principal est assez touchant au départ, on l'entrevoit dès l'enfance pour mieux le comprendre, savoir d'où il vient. Mais il devient vite désespérant et agaçant. Il est très candide avec des réflexions pas très poussées, digne d'un enfant de cinq ans. le passage où il se demande comment faire changer une femme d'avis pour qu'elle accepte d'avoir un enfant m'a particulièrement agacée (mon côté féministe surement). Les personnages secondaires sont intéressants et variés mais eux aussi manquant de profondeur. le roman n'étant pas très long ils n'échappent pas à quelques stéréotypes et caricatures.
La fin m'a vraiment énervée. Quand on utilise des détails médicaux il serait judicieux qu'ils soient justes. L'overdose de paracétamol qui finit par un infarctus est complètement aberrante. L'infirmière en cardiologie que je suis en a eu les poils hérissés jusqu'à la fin de la lecture.
L'épilogue est plutôt une bonne surprise. Ca ne se finit pas trop bien, rajoutant du dégoulinage de mièvrerie en plus. Il laisse le lecteur imaginer la réussite ou plus ou moins l'échec dans la vie professionnelle et personnelle du personnage principal.
L'idée est bonne mais très mal exécutée. On a l'impression que tout s'achète, que tout est facile avec de l'argent. C'est ça qui redonne espoir en l'humanité ?
Effet feel good ? Et bien non. Pourtant j'aime ce genre de livres, surtout en vacances (comme c'était le cas).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Sabine57
  15 avril 2019

Tout d'abord je tiens à remercier Lionel Touzellier, de m'avoir fait découvrir son livre, qui m'a apporté beaucoup de bonnes ondes et aussi un message universel, à partager.
Pour cela, il vous faudra le lire et je suis sure que vous comprendrez les mêmes choses que moi.
>
Antoine est un jeune homme qui a réussi dans sa vie et toujours la tête dans ses rêves, il va hélas tomber de son nuage à l'annonce d'un terrible drame familial.
Une période sombre et un dégout de la vie s'installe en lui mais heureusement quelques rencontres et tout va changer pour lui, une envie de coller ses" maux "sur des pages blanches et de donner de l'espoir aux gens et soudain, il a une idée!
Ce livre nous donne envie de le partager aussi et de faire découvrir aux personnes qui vont mal qu'il y a toujours une solution en nous et une force de vaincre les maux, les tragédies s'apaisent à la lecture d'un roman pleins de sagesse qui donne envie aux gens de se battre.
Tous simplement de vivre, d'aimer et d'aider les autres.
Hélas dans notre monde de plus en plus égoïste et en manque d'humanité, ça fait du bien de faire le bien autour de soi et de garder espoir en l'humain qui nous déçoit tous les jours.
Enfin pour conclure ça m'a vraiment donner envie d'écrire et de faire du bien autour de moi.
Lien : https://sabineremy.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LecturesGourmandes
  26 octobre 2016
La plume efficace de l'auteur m'a emmenée auprès d'Antoine et de ses aventures quotidiennes. J'ai beaucoup aimé son histoire : j'ai ris, j'ai été émue. A chaque page, à chaque nouveau chapitre, je n'avais qu'une seule envie : continuer cette lecture et savoir ce qui allait se passer par la suite… Et ce dès le début du roman : la plume de l'auteur est enivrante et remplie d'humour, et l'histoire en elle-même à quelque chose d'original et de curieux qui fait voyager et réfléchir.
Tous les personnages du roman sont agréables à suivre. En commençant par Antoine, ce rêveur, trader de la City, qui décide de tout quitter du jour au lendemain, puis qui change de vie suite à une terrible tragédie… Charles, un ami dans cette nouvelle vie, qu'il rencontre dans de drôles de circonstances… Amandine, une fleuriste et peintre dans l'âme, rêveuse comme Antoine ! Et sans oublier les habitués du bistrot de « La Comté du 6ème » ! On s'attache à eux, on apprend à les connaître tout comme Antoine et les parties sombres de leurs vies nous rendent sensibles !
C'est une nouvelle vie que notre protagoniste se construit alors au fur et à mesure du roman : une vie pleine d'amitiés, d'humeurs et de valeurs ! Une vie qui met en avant le bon côté des choses ! Une vie qui met en avant les rêves !
Et oui, dans cette nouvelle vie (à Saint-Germain-des-Prés), Antoine va d'abord avoir un triste objectif personnel (que je ne dirai pas) mais qui va se métamorphoser en objectif collectif : rendre la vie meilleure ! Et pas seulement sa vie à lui, mais aussi celle des autres !

Le roman reflète une certaine simplicité, une ambiance familiale qui m'a agréablement surprise et qui m'a beaucoup touchée en tant que lectrice !

L'homme qui voulait rêver sa vie est un très bon roman feel good qu'il faut découvrir ! C'est un message d'espoir sur la vie et sur le monde que nous délivre l'auteur ! Un condensé de bonne humeur et d'optimisme !

Lionel Touzellier est décidément un auteur à découvrir et à suivre de près !
Lien : http://voldelivre.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Elodieuniverse
  04 juin 2017
Antoine Germain a presque 30 ans, il est tradeur à la bourse de Londres. Il travaille énormément pour gagner beaucoup d'argent dans l'espoir q'un jour il pourra arrêter ce travail éprouvant et pouvoir faire ce qu'il préfère le plus au monde depuis qu'il est enfant: RÊVER et faire profiter sa mère, son père et sa soeur. Seulement, quand il démissionne, le destin en a voulu autrement et sa famille périt dans un accident de voiture. Désemparé, il voit des signes partout pour le guider dans sa vie, dans ses choix et se retrouve à Paris où il va décider de mettre fin à ses jours. Mais, au dernier moment, une rencontre (avec Charles) va changer le cours des choses. de rencontres en rencontres, il va tenter de chercher ce qu'il y a de positif dans sa vie. C'est une nouvelle vie faite de hauts et de bas mais il s'aperçoit que "les problèmes du quotidien sont plus lourds à porter quand on ne rêve pas."
Suite à une bagarre dans un bar, une question va se poser: comment redonner aux gens l'envie de croire en l'espèce humaine? Il va alors écrire un livre pour tenter de redonner espoir et faire en sorte que les belles personnes qu'il vient de rencontrer réalisent leurs rêves pour les rendre plus heureuses. Va-t-il réussir? Nous vivons dans une société difficile où les gens sont à fleur de peau, trop préoccupé. Va-t-il répandre le bonheur autour de lui?
Voilà un bon roman qui fait du bien, "feel good" et touchant. J'ai souvent eu l'impression de lire un conte, renforcé d'ailleurs par la narration au passé. Il y a beaucoup de références de fantasy comme Harry Potter, le Seigneur des anneaux, Merlin l'enchanteur... C'est un roman sur l'amitié, sur l'amour... C'est parfois utopiste mais quelle idée fabuleuse de répandre le bonheur autour de soi. Qui n'a jamais rêver d'un monde différent et meilleur?
Lien : http://auchapitre.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AlouquaLecture
  26 septembre 2016
Lorsque Lionel Touzellier m'a proposé de lire son livre, je dois bien dire que le résumé m'a énormément tenté. Maintenant que je l'ai lu, je peux certifier que j'avais raison d'être tentée.
Avec ce livre, dont le message principal est (pour moi) que même si vous vous sentez abattu par la vie, il est toujours possible de se relever si l'on s'en donne les moyens. Que vous ayez ou pas un entourage proche, vous trouverez toujours une raison de ne pas sombrer, il faudra peut-être parfois du temps pour trouver cette raison, mais il y en a toujours une quelque part, il suffit de bien chercher.
Si l'homme peut se montrer capable du pire, il peut également montrer de la bonté, de la générosité.
Si la base de l'histoire n'est pas spécialement pour faire rire, elle vous fera néanmoins sourire, elle vous emportera dans un tourbillon d'ondes positives.
En refermant ce livre, vous aurez envie de croire qu'il y a encore de la bonté en chaque être humain, vous serez pris à garder l'espoir d'un avenir où les choses changeront grâce à cette générosité parfois bien cachée qui se trouve en chacun de nous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
MarquePageMarquePage   24 juin 2017
- Les gens ordinaires ont perdu toutes leurs illusions. Et c'est bien normal, avec e qu'ils subissent au quotidien. Comment veux-tu qu'ils ne soient pas blasés, écœurés, dégoûtés ? Le monde est devenu tellement laid, avec toutes ses injustices et ses inégalités. Toutes les valeurs ont foutu le camp. La déception est partout : les politiciens ne tiennent jamais leurs promesses, les capitalistes cultivent le profit à outrance et ne pensent qu'à leurs seuls intérêts, presque tous les travailleurs se font exploiter sans avoir en retour la considération qu'ils méritent, les religions n'ont jamais apporté de réponse, il y a de plus en plus de crimes et d'actes de violence, on continue de détruire notre planète tout en sachant très bien qu'il faut à tout prix faire machine arrière... Je vais m'arrêter là, mais la liste est encore longue.
- Et tu penses qu'il y a une solution ?
- A part quelques cas désespérés qui ne cesseront jamais d'être profondément égoïstes, je pense que la grande majorité des hommes peut être sauvée de ce désert moral. Il faudrait replanter dans les mentalités les valeurs du vivre-ensemble, pour sortir de l'individualisme dans lequel on s'est peu à peu enfermé. Cultiver des notions telles que l'entraide, la solidarité, l'altruisme, la fraternité, le désintérêt, la gratuité, le don, la générosité, l'indulgence, la tolérance... Et alors, l'homme croira de nouveau en l'homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
plumkreole973plumkreole973   04 octobre 2016
– Georges a été notre quatrième joueur pendant des années. Il est décédé il y a cinq jours.
Antoine sembla choqué. Pour éviter que la situation s’enlise dans l’embarras, Eric plaida le fatalisme :
– C’était son heure.
Mais cette plaidoirie ne désarma visiblement pas le désarroi d’Antoine.
– Il avait quatre-vingt-douze ans, précisa Alain. Moi, je signerais de suite pour arriver jusqu’à cet âge-là et dans le même état de conservation que lui.
Cette précision n’eut pas l’effet escompté, alors Marcel, impatient de jouer, alla droit au but :
– Ce n’est pas parce qu’on joue avec quelqu’un d’autre qu’on l’oublie. Il est encore présent dans nos cœurs. Et il le sera toujours. Mais la vie doit continuer… Je broie assez de noir chez moi, tout seul, alors quand je viens ici c’est pour me changer les idées. À mon âge, tu sais, il vaut mieux ne plus perdre de temps. On se jette sur l’essentiel comme un lion sur une gazelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ElodieuniverseElodieuniverse   04 juin 2017
Il n'avait aucune idée du train dans lequel monter pour continuer le voyage de sa vie.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : deuilVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3300 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre