AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2754820639
Éditeur : Futuropolis (08/03/2018)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Troubs habite une petite ferme au coeur de la Dordogne. Il faut traverser un petit bois pour retrouver son voisin le plus proche, Raymond. Raymond est octogénaire. Il a longtemps vécu dans le village à côté. Sa vie s'est déroulée ici. Aujourd'hui, au fil des jours et des saisons, il cultive son petit bout de jardin, discute avec quelques amis de son âge ou le facteur, prépare la soupe du soir, en attendant la fin. Avec Troubs, il entretient des rapports particuliers... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  20 juillet 2018
Il n'y a qu'un bois à traverser pour que Troubs aille rendre visite à son voisin, Raymond, un vieil homme de plus de 90 ans qui vit seul chez lui. Il n'est que 16 heures et pourtant Raymond prépare déjà ses pâtes pour le souper, la télé en fond sonore. Il profite de cette visite pour lui montrer son vieux prunier dont il faudrait abattre quelques branches. Le rendez-vous est pris pour le lendemain. Entre un petit verre de calva, les petits travaux de jardinage, le bois à couper, la vie s'écoule paisiblement pour le vieil homme et les visites de Troubs sont autant d'occasion de travailler que de se remémorer quelques souvenirs...
Au fil des mois et des saisons, l'on suit la relation particulière qui unit le narrateur, Troubs, et son voisin, Raymond. Tandis que l'un aide au jardinage, à l'élagage ou à la taille des pieds de vigne, l'autre donne des conseils ou des rudiments sur le jardin, les oiseaux... Cet album graphique, composé d'une série de scènes réparties sur une année, dépeint avec sérénité, douceur et une certaine nostalgie le temps qui passe et la nature qui change. Un témoignage qui met en avant Raymond, ce voisin si attachant. Un album calme, une plongée paisible au coeur de la campagne et une amitié simple et rare. Graphiquement, Troubs nous offre de belles planches contemplatives. Là, un champ cultivé aux couleurs automnales, ici un vol d'oiseaux migrateurs.
Simple et pudique...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          502
blandine5674
  20 juin 2019
Bd sympa entre voisins dans le milieu rural. Manque un peu d'action. Dessins épais. Ode à la nature, à la faune, et surtout aux champignons. Solidarité. Temps qui passe. Pour un peu de douceur…
Commenter  J’apprécie          200
bdelhausse
  12 août 2019
Il se dégage un petit parfum nostalgique de bon ton, une aura de racines paysannes de bon aloi, mais aussi un ennui rural quelque peu lassant... de cette BD étonnamment poétique.
C'est touchant. Ou du moins, lorsqu'on est touché, la BD nous interpelle davantage au niveau de l'âme que de la raison. Je peux comprendre que des lecteurs soient restés à quai.
Voir les 12 mois de l'année rythmés par la coupe du bois pour l'âtre, la cueillette de champignons, les conserves de fruits, de légumes, l'écossage des pois, l'envol des palombes... ce n'est pas particulièrement emballant. Evidemment, si on s'arrête là, on s'ennuie autant que Raymond qui voit les jours défiler et qui sait qu'avec l'âge, rien ne sera jamais comme avant. Et c'était si bien avant... Ben oui, on tirait la palombe qui revenait ensuite. Maintenant elle s'envole dès qu'on claque une porte trop fort... Vous pensez bien... !
L'idée est de ne pas s'arrêter au temps qui passe, mais de voir l'humanité indicible qui se dégage de cette BD. Il m'a touché, Raymond. Faut dire qu'à la campagne, des Raymond j'en croise souvent. Et ils ont tant de choses à dire pour qui sait lire dans les silences et le marc de café.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
trust_me
  14 mars 2018
Il ne se passe rien dans cette BD. Mais vraiment rien. Et c'est ce qui fait tout son charme. Troubs y raconte sa relation avec son voisin Raymond, en Dordogne. Raymond est un vieil homme qui vit dans un hameau où n'habitent plus que lui et son frère. le dessinateur l'aide à couper son bois, à entretenir son jardin et ses ruches. Ensemble ils vont aux champignons, passent des heures à discuter et à boire du café. On suit les deux hommes de janvier à décembre, au rythme des saisons.
Un album calme, tranquille, serein, contemplatif. Un album plein de silences, de solitude et d'empathie. Des vies simples, une réflexion sur la vieillesse et le temps qui passe. Isolé, Raymond a de plus en plus de mal à rester autonome : « C'est le coeur qui fatigue. Je porte un bout de bois, c'est comme si j'avais travaillé toute la journée ». Certains matins il reste au lit. Et chaque automne, quand le temps devient maussade et que les feuilles tombent, il n'a pas le moral et pense à la mort. Mais le paysan demeure vaillant. de toute façon il ne pourrait pas vivre ailleurs que dans la maison de ses parents, sur cette terre où il est né.
Une plongée apaisante chez les taiseux. Pas un mot de trop, pas la peine de parler pour ne rien dire, pas de poésie bucolique à deux balles, Troubs ne cherche pas à dresser une chronique rurale où les clichés s'enfileraient comme des perles. Son trait doux et presque enfantin ne donne pas non plus dans l'esbroufe. Proches du crayonné, ses déambulations et ses heures partagées avec Raymond semblent croquées sur le vif.
Bien sûr on est loin de la BD d'aventure trépidante, de l'adaptation de roman percutante, de la biographie pimpante ou de la virée au bout du monde dépaysante. Ici, la nature règle le pas des hommes, lentement. Et l'amitié pudique entre le paysan et le dessinateur se suffit à elle-même pour faire naître douceur et émotion.

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
letilleul
  31 décembre 2018
Au coeur de la Dordogne, Troubs nous emmène en visite chez son voisin octogénaire. Les couleurs de la Dordogne s'offrent comme un formidable voyage bucolique dès la couverture. A travers ce portrait touchant et pudique d'un homme ordinaire, cet album au rythme doux et lent, superbe hommage à la nature, nous ouvre les portes d'une sagesse : vivre lentement, en lien avec son environnement, avec juste ce qu'il faut en ces temps si accélérés.
Commenter  J’apprécie          100

critiques presse (5)
Culturebox   04 septembre 2018
Mon voisin Raymond est un ouvrage contemplatif, véritable hymne à la simplicité et à la nature. Troubs fait parler son voisin, un paysan octogénaire, mais aussi les animaux. L’esprit de Pierre Rabhi n’est jamais loin. Un "feelgood book" qui donne envie de tout plaquer pour aller vivre au milieu des champs.
Lire la critique sur le site : Culturebox
ActuaBD   16 avril 2018
Chronique rurale pleine d'une belle empathie, montrant un autre visage des paysans et des villages isolés. Sous l'apparence d'une banale succession de saisons, un joli condensé d'humanité.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BoDoi   10 avril 2018
C’est bien plus qu’un simple portrait de la ruralité. C’est une histoire qui émeut par la simplicité et la sincérité. Et qui reste comme gravé dans un coin de l’esprit, comme pour nous faire du bien, tout au fond de nous.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDZoom   09 avril 2018
Ce récit de solidarité intergénérationnelle permet à Troubs d’évoquer la solitude, les questionnements face à la mort, l’inéluctabilité du temps qui passe.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Auracan   21 mars 2018
Cette ode à la campagne, à la (re)découverte de la vie d’antan est une véritable bouffée d’oxygène qui devrait en ravir plus d’un.
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
marina53marina53   20 juillet 2018
- Rien de neuf ?
- Oh, rien. Je regarde les politiques là.
- Je vois ça. Et qu'est-ce qu'ils disent ?
- Ooh.. ils disent, ils disent... ah ça tu peux croire qu'ils savent le faire ! Mais pendant ce temps-là...ils font pas grand-chose.
Commenter  J’apprécie          212
marina53marina53   20 juillet 2018
- Héébéééééé !! Oulàààà ! Hébé ! Il est pressé le facteur ! Il fonce à la soupe.
- Tu crois ?
- Il faut bien qu'il mange un peu.
- Il doit avoir bien faim alors.
- Ça oui... ça toujours été pressé, les facteurs.
Commenter  J’apprécie          200
blandine5674blandine5674   19 juin 2019
- Et je coupe la télé. Ils ont bien assez parlé comme ça aujourd’hui.
Commenter  J’apprécie          83
Lire un extrait
autres livres classés : campagneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3470 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre
.. ..