AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Michel Jarrety (Éditeur scientifique)
EAN : 9782253096399
155 pages
Le Livre de Poche (01/01/1999)
4.43/5   7 notes
Résumé :

En présence de la lumière, et toutefois hors d'elle, de la fenêtre haute, l'Ange du monde entier, qui d'une voix d'azur et d'or, sur le seuil de ce jour et de l'espace libre, annonce les cieux, les campagnes, les mers, les étendues, les peuples et les déserts, proclame et représente le reste et le Tout, affirme toutes ces choses qui sont en ce moment même et qui sont comme si elles n'étaient point ; en présence... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   28 juillet 2018
[Lettre M]
... Vous aimez les fleurs, mon amie, et j'aime les arbres. Des fleurs sont choses et les arbres sont des êtres. J'aime le tout mieux que la partie. Adorez avec moi ce grandiose porteur de branches et de feuilles, ce grand être isolé et complet. Sa stature et sa figure exhaussent mon regard. Il invoque, il appelle l'arbre de vie qui est en moi. Il est axe d'un monde où il rayonne son existence, et je le sens par moi-même qui approfondit jusqu'au granit son idée fixe de la vie ... Ne voyez-vous pas qu'il soutient dans toute sa gloire l'exemple et la loi pure de se faire égal dans l'espace à toute la puissance présente du temps ; comme il répond à sa durée, comme il s'augmente et se succède dans l'étendue ! Il ne subsiste qu'il ne croisse, et le nombre de ses feuilles chante à mi-voix ce qui se passe sur la mer. ...

pp. 83-84
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   16 juillet 2018
(Lettre J, après le déjeuner).
Je m'interroge au milieu de ma fumée si j'irai tantôt vers la mer à travers les arbres, ou sur le mont accablé de roches, ou bien visiter quelques amis dans leurs demeures ; ou si je laisserai couler purement le beau temps limpide, toute la masse de l'après-midi lente et tiède jusqu'à sa dernière lueur ? Je varie, je me peins le possible et j'efface. Je me dis sans le vouloir que les bêtes ne font rien que d'utile. Même leur jeux sont de justes dépenses. Mais nous, le trop d'esprit trouble et diffère tous les comptes de notre vie avec sa durée. Nous gagnons, nous perdons du temps, notre solde n'est jamais nul. Je rêve à cette monnaie étrange. J'entends une eau qui chuinte et se suit je ne sais où ; un marteau je ne sais où qui martèle je ne sais quoi ...

p. 71
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   25 juillet 2018
[Autre lettre J]
Tout ce beau jour, si net, orné, bordé de tuiles et de palmes, et de qui tant d'azur, accomplissant la plénitude, ferme dans le zénith la forme auguste, ne m'est qu'une bulle éphémère, pleine à demi d'objets indifférents.
Bel 'Aujourd'hui' que tu es -- 'Aujourd'hui' qui m'entoures -- je suis 'Hier' et 'Demain'... Tu n'es que ce qui est, et je ne suis jamais : je ne suis que ce qui peut être ... Ici, tout ce qui brille et vibre n'est pas moi.

p. 74

Les mots en italiques sont ici présentés entre des guillemets simples ('...')
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          74
lecteur84lecteur84   18 octobre 2018
O qui me dira comment au travers de l'inexistence ma personne tout entière s'est conservée, et quelle chose m a porté inerte, plein de vie et chargé d'esprit, d'un bord à l'autre du néant?
Commenter  J’apprécie          150
lecteur84lecteur84   18 octobre 2018
La mer lointaine est une coupe pleine de feu tout auprès de mon âme. Je goûte à l’horizon étincelant qui est posé sur ces feuillages, et mes regards sont des lèvres qui ne se peuvent détacher de cette chose pleine éblouissante.
Commenter  J’apprécie          110

Lire un extrait
Videos de Paul Valéry (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paul Valéry
Par Grégoire Leprince-Ringuet « La Jeune Parque de Paul Valéry est un poème réputé difficile à comprendre. Et pour cause : les métaphores y sont complexes et leur réseau prodigieusement dense. Pourtant, à chaque image correspond une réalité concrète et discernable. Il s'agit donc d'expliciter certaines formulations pour permettre au spectateur d'apprécier l'exigeante beauté de cette oeuvre immense, peut-être le suprême aboutissement de la poésie française versifiée. » Grégoire Leprince-Ringuet »
À l'occasion du 150e anniversaire de la naissance de Paul Valéry, Grégoire Leprince-Ringuet viendra partager son admiration pour Paul Valéry, et tout particulièrement pour La Jeune Parque, poème en alexandrins sur la vie intérieure d'une jeune femme déchirée entre son innocence et ses désirs.
À lire – Paul Valéry, La Jeune Parque, coll. « Blanche », Gallimard, 1992.
+ Lire la suite
autres livres classés : poésie en proseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1035 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre