AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2746732297
Éditeur : Autrement (05/09/2012)

Note moyenne : 3.32/5 (sur 53 notes)
Résumé :
"Je voulais seulement me plonger dans son regard vert, écouter le son cadencé de sa voix, comme si ses mots étaient les notes que j'avais toujours cherché à entendre, celles que je n'avais jamais jouées, les sons mêmes de la vie."
Dans l'étui de son violoncelle, Bruno conserve un talisman : une moufle, celle que portait une enfant morte il y a vingt ans. Dans sa poche, Hannah a glissé un fruit cueilli sur l'arbre aux oiseaux, qu'aimait son frère Jonathan. Ju... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
sabine59
  03 mai 2018
Coup de coeur pour ce court mais intense roman! L'auteur a été une révélation pour moi. L'histoire racontée aussi.
Bruno est un violoncelliste célèbre, qui fait des tournées dans le monde entier. Très seul cependant, et volontairement. La musique est son refuge, sa liberté. Il écrit à ce propos:" Quand je joue, j'ai l'impression que je vole. Je suis partout, sauf à l'intérieur de mon corps. Sans musique, je ne serais qu'un prisonnier emmuré, pris au piège".
On sent peser sur lui le poids de l'absence, celle d'Anna, son amie d'enfance décédée . Ce poids se concrétise par des pierres qu'il envoie , avec une carte postale aux parents de l'éternelle petite fille, depuis. Et il garde sa moufle dans son étui de violoncelle.
Tout comme lui, Hannah, la deuxième narratrice, n'arrive pas à faire le deuil de son jeune frère, Jonathan. Ces deux êtres perdus, hantés et figés par la mort d'un proche, vont finir par se reconnaître, comme une évidence lumineuse, sur le chemin sombre qu'ils ont suivi jusque là .
Ce texte plein de grâce et de nostalgie m'a bouleversée. J'ai aimé follement ces deux personnages, dont le chagrin et la fidélité absolue aux êtres chers disparus émeut tant. Le style , tout en délicatesse et en pudeur traduit poétiquement l'émotion émanant à chaque instant du récit.
" Je voulais seulement me plonger dans son regard vert, écouter le son cadencé de sa voix, comme si ses mots étaient les notes que j'avais toujours cherché à entendre...." Des notes d'une infinie beauté ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3810
brigittelascombe
  28 octobre 2012
Il est des deuils impossibles à réaliser par excès d'amour et de culpabilité mélangés. Alors on construit à l'intérieur de soi une petite crypte dont les souvenirs obsessionnels maintiennent la flamme vivante.
Simon van Booy, journaliste,essayiste,éditeur et écrivain anglais, dont la merveilleuse musique des mots de (son premier roman traduit en français) L'amour commence en hiver a été salué par le Franck O' Connor International Story Award, met en parallèle deux êtres (au deuil non accompli), comme "deux rivières qui auraient toujours eu conscience de couler l'une vers l'autre", dont la rencontre amoureuse leur permettra une reconstruction et une mise à distance de leurs traumatismes respectifs.
Deux voix s'élèvent séparément puis se croisent tour à tour: celle de Bruno Bonnet, trentenaire solitaire, violoncelliste français de renommée internationale vivant à New-York, qui, à 12 ans a perdu accidentellement sa meilleure amie Anna et celle d'Hannah, jeune femme anglaise, dont le petit frère Jonathan est mort jadis de façon absurde. Qu'est-ce que le deuil non résolu? interroge Simon van Booy. Une violence sans nul doute. Une culpabilité.Chacun réagit de façon différente. Une créativité exacerbée stimule un don et le sublime, mais le freine aussi comme pour Bruno qui cherche une variante de lui-même à travers sa musique, qui "réveille les morts" durant ses concerts tout en restant dans son coeur "un petit garçon peureux". Une douleur trop forte comme celle du père d'Hannah, peut de retourner contre soi-même et se traduire par une blessure corporelle. La souffrance peut essayer de combler le vide engendré par la recherche de soi à travers l'autre pour Hannah qui possède une boutique de gravures, cherche son frère à travers un oiseleur de passage, se voit en Bruno et cite: "Peut-être que ce que je pense à propos de quelqu'un d'autre peut convenir à un autre moi-même".La perte peut engendrer le don de soi:dans le cas du père d'Anna.
C'est donc une fine étude psychologique des facettes du deuil non résolu, par rapport à un amour de jeunesse, un frère, un fils, une fille...ou résolu:un grand-père (celui de Bruno) qui nous est livrée ici.
Mais c'est aussi l'étude de la créativité, du choix de vie,du rapport avec le public, de l'amour en miroir qui nous sont donnés à voir.
Enfin ce roman qui force à la réflexion évoque le destin. Tout est-il écrit à l'avance? Certains êtres nous sont-ils prédestinés?
L'amour commence en hiver, au style poétique et élégant, est un livre d'amour rempli d'espoir que je recommande car L'amour commence en hiver..pour que renaisse ENFIN le printemps!
Un grand bravo à Simon van Booy dont l'écriture s'envole comme "une toccata en do majeur de J.-S. Bach"!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Annette55
  27 juin 2014
Bruno Bonnet,un violoncelliste français renommé,arpente les rues de Québec , un soir et laisse vagabonder son esprit.
il compare les sons qui s'échappent de son instrument aux sentiments naissants et les mélodies entêtantes aux souvenirs obsédants....
Il pense à ses parents, à son frère,et surtout à une petite fille de son village décédée , il y a 20 ans dont il ne parvient pas à faire le deuil.....
Il rencontre Hannah, elle aussi dévastée par la disparition de son frère.....
D'ordinaire je suis très sensible aux destins qui se croisent, aux histoires d'amour, sauf, que cette fois, j'ai eu des difficultés à rentrer dans celle- ci,trop de clichés,pas assez d'épaisseur, trop court ?des banalités...
Je n'ai pas cru une seconde à cette histoire...
Suis- je passée à côté ? Sans doute, quand je l'ai acheté. Il m'a été présenté comme un coup de coeur......
Il faut dire que la première de couverture est alléchante....
Peut - être le relirai - je plus tard si l'on me démontre que j'ai fait une erreur....
Mais ce n'est que mon avis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Moan
  03 janvier 2014
Un homme Bruno Bonnet, une femme Hanna , deux traumatismes, l'un a perdu son amie d'enfance et l'autre son petit frère.
Chacun vit sa vie, et un jour , ils se rencontrent et se reconnaissent.
Ce que j'ai aimé dans ce livre, ce n'est pas l'histoire plutôt banale, mais l'écriture. J'ai eu l'impression d'être transportée avec légèreté.
Commenter  J’apprécie          200
Biname
  27 octobre 2012
Tout d'abord un tout grand merci à Babelio et aux Editions Autrement de m'avoir sélectionnée pour découvrir ce roman.
Suis-je passée à côté du roman? Suis-je passée à côté du texte et de ce que l'auteur voulait partager avec nous car je suis très loin de partager l'enthousiasme les critiques des autres lecteurs de Babelio.
Pourtant l'histoire aurait pu me plaire, je suis une grande adepte des destins croisés. J'aime l'idée qu'au détour d'une rue notre vie croise le regard de l'élément, la chose ou la personne qui donnera sens à la vie. J'apprécie aussi les romans du non-dit. Ces romans qui laissent place au silence pour que le lecteur puisse y mettre son idée, son explication du roman. Ce n'est pas le but premier de l'auteur quand il intègre le silence mais j'apprécie l'idée que je peux d'une certaine manière participer au roman.
Malheureusement, ce roman ne fait pas mouche; L'écriture, la forme, le fond...J'ai eu l'impression de lire un résumé de romans plus complexes. Non je n'ai pas été envoûtée par ces personnages qui portent de lourdes blessures et qui trouvent dans l'autre une forme de refuge où les mots n'ont pas besoin d'être dit. La vie va les lier un peu trop facilement à mes yeux. Je reproche la simplicité de ce roman. Des rencontres, des douleurs, un amour inévitable et c'est tout. Sur le coup ce roman m'a donné la même sensation que le roman le Linx de Silvia Avallone. Une sensation de vide sans grand intérêt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (46) Voir plus Ajouter une citation
MoanMoan   01 janvier 2014
Un jour , mon père m'a dit que les coïncidences prouvent qu'on est sur le bon chemin. Quand la femme qui m'avait bousculé au Beverly Hills s'est approchée de mon banc et s'y est assise, je n'avais absolument aucune idée de ce qui allait arriver et cela m'était égal. J'avais seulement la sensation que j'avais toujours voulu être avec elle. Il n'y avait aucune urgence pour que je lui adresse la parole - non, c'était inutile; elle savait tout ce qu'elle devait savoir sans avoir à l'apprendre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
cecile29cecile29   18 septembre 2013
Et s'il est vain de croire au destin, les choses n'arrivent pas par hasard. Ce n'est pas ce jour-là que je suis tombée amoureuse de Bruno. Je l'avais toujours aimé et nous étions ensemble depuis toujours. L'amour fait partie intégrante de la vie, mais il commence avant elle et finit aussi après elle - et nous, nous arrivons et nous en allons en son sein.
Commenter  J’apprécie          40
sabine59sabine59   18 mars 2016

Tous les frères et soeurs ont une vie secrète, ignorée de leurs parents. Les parents aiment leurs enfants , mais les enfants ont besoin de s'entraider pour se frayer un chemin à travers l'étrange forêt dans laquelle ils se trouvent enfermés.
Commenter  J’apprécie          60
brigittelascombebrigittelascombe   28 octobre 2012
Je crois que c'est un écrivain français qui a dit que la gêne ressentie lors d'un tête-à-tête fait prendre conscience qu'un amour est en train de naître ou qu'il est en train de décliner.
Commenter  J’apprécie          50
mireille.lefustecmireille.lefustec   24 janvier 2014
Les notes de musique qui ont le plus de valeur sont celles qui attendent que le son ait pénétré dans l'oreille pour révéler enfin leur vraie nature.
Commenter  J’apprécie          60
Video de Simon Van Booy (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Simon Van Booy
Simon van Booy - L'amour commence en hiver .Simon van Booy vous présente son ouvrage « L'amour commence en hiver ». Parution le 5 septembre 2012 aux éditions Autrement. Rentrée littéraire automne 2012.http://www.mollat.com/livres/simon-van-booy-amour-commence-hiver-9782746732292.htmlNotes de Musique : Marin Marais -16 Sonate a la Maresienne (Gravement)
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3446 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..