AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782330024246
96 pages
Actes Sud (05/03/2014)
3.54/5   13 notes
Résumé :
Valentin aime les chiffres. Sur le chemin de l'école, il vérifie le nombre exact de pas qui le séparent du portail de la maison, du premier carrefour, de l'arrêt de bus. C'est un garçon "spécial". Mais ce matin-là, il trouve un portefeuille au sol et se met en tête de le restituer à son propriétaire. C'est le début d'une longue journée à arpenter la ville.
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique

Je clique sur Masse critique de Babélio… Sauf que

Après une semaine d'attente, je reçois comme prévu un livre jeunesse gentiment offert par les éditions Actes Sud Sauf que je découvre médusé que ce n'est pas un album jeunesse pour ma fille de quatre ou cinq mais un roman de quatre-vingt pages. Bon, ce n'est pas si grave que ça… mon fils bien plus âgé pourra le lire !

L'ouvrage en main assis confortablement dans le métro, je commence mon premier roman comme c'est écrit sur la quatrième de couv'… sauf que j'en ai tout de même lu des centaines d'autres avant... Mais bon, je fais comme si… scrutant attentivement les autres passagers du train qui tenteraient insidieusement de lire la quatrième de couverture !

Bientôt un quart du roman avalé, je suis sérieusement embarrassé (et je suis poli) par ce petit garçon qui n'arrête pas de compter le nombre de pas nécessaire pour aller du point A au point B. 14 pas théoriquement, 13 s'il allonge sérieusement sa foulée pour sortir de l'allée de sa maison. 45 jusqu'au coin de la rue. En tournant à gauche, 37 pour aller jusque devant chez madame Soger. Bon, j'aime bien les maths mais quand même… Continuons tout de même !

Bref, depuis que ses parents ont accepté que Valentin aille à l'école tout seul, cet enfant vérifie très scrupuleusement son trajet de peur de se tromper de chemin en route et par-dessus tout d'arriver en retard à l'école… Sauf que ce matin, un petit grain sable va enrayer la belle mécanique de valentin.

En effet, le garçon a trouvé un objet très convoité près de l'abribus et se pose mille questions sur la manière de procéder… Sauf que les réponses qu'il va prendre ne sont pas les bonnes !

Afin de garder tout le suspense de ce court roman, je ne dévoilerai pas l'objet source de tous les maux de ce pauvre Valentin… Sauf que je pourrais vous mettre sur la voie avec un indice…

Sauf que si vous trouviez l'objet avec mon indice, vous ne seriez plus tenter d'acheter ce roman d'Anne Vantal. Un texte très bien construit dont le but est avant tout de porter un regard curieux sur un mode de fonctionnement étrange qui peut nous faire peur au premier abord.

Sauf que si vous avez plus de dix ans, c'est plus vraiment pour vous… Sauf que

Ps : mon fils sceptique au début (comme moi d'ailleurs) a plutôt bien aimé ce roman mais n'a pas entièrement compris tous les sous-entendus du texte, ce qui ne m'a pas surpris.

Après la lecture, il est donc nécessaire d'échanger et d'expliquer à son enfant plus le pourquoi du comportement plutôt surprenant de Valentin. Bonne lecture…

Commenter  J’apprécie          599

Une journée particulière, pour Valentin.

En route pour l'école, il trouve un portefeuille. Que faire ? Il doit le rendre à sa propriétaire, il sait qui c'est, il l'a vue monter dans le bus. Mais comment la rejoindre ? Prendre le bus suivant ? Il n'a ni ticket ni argent. Enfin si, il a l'argent du portefeuille, mais ce n'est pas le sien. Aller au commissariat à pied ? Mais il est où, ce commissariat ? Valentin ne connaît que son quartier, il n'est pas censé se promener ailleurs, il a des consignes strictes, ses parents lui ont dit de ne pas courir dans la rue, de ne pas parler avec des inconnus, et comme « en général, papa a raison », il obéit.

N'empêche, ça le tracasse cette histoire, la dame doit être inquiète, on va le prendre pour un voleur.

« Sauf que... oui mais... si je le fais pas... »

« Toutes ces idées contradictoires, ça lui fait tourner la tête » ... et celle du lecteur.

On comprend rapidement que Valentin est « différent » (autiste surdoué ?), trop sage, solitaire, vite angoissé par la nouveauté. On reconnaît aussi dans ses réactions les tourments d'une personne atteinte de TOC : il est obsédé par la discipline, l'ordre et les chiffres, soucieux de bien faire mais empêtré dans des contradictions.

Cette histoire de tolérance et d'amour parental fait l'éloge de la différence, montre aux jeunes lecteurs que les adultes s'inquiètent vite quand un enfant disparaît. Ce roman jeunesse m'a quand-même longtemps mise mal à l'aise, ce petit garçon perdu fait de la peine avec ses atermoiements - on se demande où il va atterrir. Heureusement, la fin lumineuse dissipe ces sombres craintes.

Commenter  J’apprécie          290

Merci aux Editions ACTE SUD et à Babelio pour l'envoi de ce livre dans le cadre de l'opération Masse Critique Jeunesse.

Je ne connais pas trop les publications pour les enfants, mais j'ai bien aimé ce roman sans pouvoir situer l'âge de lecture adapté, 9/10 ans peut-être ?

C'est l'histoire d'un petit garçon que la nécessité de compter les pas qui le séparent d'un endroit à l'autre lorsqu'il se rend à l'école rassure, sauf que

Un jour pas tout-à-fait comme les autres, il trouve un portefeuille tombé à terre à la descente du bus.

Au lieu de se rendre à l'école, il entreprend de partir à la recherche de la propriétaire, tout en se rappelant les consignes de sécurité données par ses parents (ne pas parler à des inconnus, ne pas toucher ce qui traîne par terre, etc).

Sa recherche l'emmène loin du chemin de l'école, le temps passe, le petit garçon, fatigué par ses vaines recherches, finit par s'assoupir sur un banc.

Et là, c'est la voix d'une collégienne qui le réveille, lui demandant s'il s'est perdu.

La fillette décide de le raccompagner à son école où il découvre, stupéfait, que la police est sur les lieux, alertée par ses parents désespérés par sa disparition.

Commenter  J’apprécie          140

Valentin est un enfant "un peu spécial", "différent" des autres. Un matin, sur le chemin de l'école, il trouve un portefeuille sur le trottoir. Et la, tout devient compliqué ; lui dont la vie est réglée, mesurée par les habitudes, va pénétrer et évoluer dans un labyrinthe constitué de tous les choix qu'il va rencontrer et des décisions qu'il lui faudra prendre. Laisser le portefeuille ? Sauf que... L'ouvrir ? Sauf que... Courir après le bus ? Sauf que... Aller chez la propriétaire du portefeuille ? Sauf que... Aller au commissariat ? Sauf que...

Et la journée passe, passe... Il avance dans son aventure sans se douter de tout ce que sa "disparition" va entraîner.

Anne Vantal propose un roman qui sonne juste, touchant, particulièrement dans sa dernière partie. Elle parvient à rendre Valentin très présent, proche du lecteur, admirable par sa détermination.

Ce roman, outre le plaisir d'une agréable lecture, permettra également d'engager une réflexion, parents et enfants, sur la place des enfants "un peu spéciaux" dans la société et sur l'accueil que nous leur faisons, à l'école et ailleurs.

Commenter  J’apprécie          70

Valentin est un petit garçon "spécial", comme tout le monde dit. Ce qu'il aime par dessus tout, ce sont les chiffres : sur le chemin de l'école, il s'amuse beaucoup à compter le nombre de pas que le séparer du portail de la maison au premier carrefour…du premier carrefour à l'arrêt de bus et ainsi de suite jusqu'à l'école.

Mais ce matin-là, quelque chose d'inhabituel retient son attention : il trouve un portefeuille par terre. Décidé à le rendre à son propriétaire, il entame alors tout un périple, qui durera toute la journée!

On ne sait pas vraiment ce qu'a Valentin. On sait juste qu'il est spécial. J'ai finis par comprendre qu'il devait avoir une forme d'autisme (bien légère alors), mais un enfant de 11 ans ne saura pas le deviner.

Très logique, il prend le temps de réfléchir avant de se lancer, pour être sûr de prendre la bonne décision. Il va donc d'abord chercher à demander conseil à sa mère, puis, sa mère étant partie au travail, il va se mettre à la recherche d'un commissariat. Mais ce n'est pas simple, quand on est petit de se retrouver dans une grande ville comme ça.

Le personnage est très attachant : un peu étrange, mais adorable et très honnête, il ne lui vient pas à l'esprit que le plus simple aurait été d'aller à l'école et de donner le portefeuille à une maîtresse. Il ne lui vient pas non plus à l'esprit qu'on allait remarquer son absence et croire qu'il lui était arrivé quelque chose.

Un roman donc touchant, qui peut aider les enfants à comprendre qu'il est nécessaire d'accueillir autant que possible les enfants à l'école, même s'ils sont "étranges". Ils ne méritent pas d'être mis de côté s'ils peuvent suivre les cours. Ce qui est d'ailleurs le cas ici. C'est plus un problème de comportement que le petit Valentin a. Il a une autre vision de la vie que le commun des mortels.

Un joli roman, qui ne payait pas de mine, mais que je ne regrette pas du tout d'avoir lu! Je ne peux que vous le conseiller! vivement!


Lien : http://writeifyouplease.word..
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (1)
Telerama
05 mars 2014
Anne Vantal a le regard aussi clair et sensible que son écriture.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation

Si je m'approche du caniveau, je vais devoir faire un détour. Un détour qui viendra perturber le comptage des pas.

Or, c'est important de compter ses pas, jour après jour. Enfin, c'est important pour moi, parce que que :

1. J'espère faire de moins en moins de pas à mesure que je vais grandir

et.

2. J'aime compter.

Commenter  J’apprécie          350

C'est vrai, ça, j'aime compter. C'est naturel pour moi. Je compte bien et, surtout, vite. Par exemple : deux cent neuf moins quarante-trois plus sept moins quatre ? Cent soixante-neuf. J'ai à peine le temps d'y penser que je connais déjà le résultat. "C'est un don", me dit Maman. "C'est un don réservé aux enfants spéciaux", précise Papa. Car je suis un enfant spécial. Je le sais depuis longtemps, mes parents m'en ont souvent parlé, mais je ne comprends pas vraiment ce qui me rend tellement "spécial". Tous les enfants ne sont-ils pas spéciaux pour leurs parents ? Je suis certain que si. Pourtant, il semble que je sois spécialement spécial. C'est Papa qui me l'a dit. "Tu es spécial, Valentin, mais je te fais confiance." Papa a généralement raison.

Commenter  J’apprécie          120

J'ouvre la porte et je traverse le petit jardin en direction de la rue. J'arrive au portail en quatorze pas. En réalité, je devrais préciser "treize pas et demi", parce que le quatorzième est un peu plus court que les autres. J'ai essayé, l'autre jour, de faire ce chemin en treize pas seulement ; c'est possible, mais cela m'oblige à allonger un peu les foulées, d'une manière qui n'est pas très naturelle. Je suppose que, en grandissant, je vais y arriver. Mais je me demande bien quand.

Commenter  J’apprécie          120

Quelque chose de pas bien gros mais qui a peut-être de la valeur.

C'est noir, c'est plat, c'est [...] et ça gît lamentablement dans le caniveau.

(j'ai volontairement tronqué la citation. Trop d'indices tue l'indice)

Commenter  J’apprécie          2117

Je retrouverai la dame en imperméable beige debout sur la plate-forme centrale, je lui rendrais ce qu’elle a perdu. Je serai le héros du jour. Peut-être même qu’on parlerait de moi dans le journal local. Oui, c’est exactement ce que je pourrais faire. Sauf que.

Au moment où je suis presque décidé, j’entends la voix de Maman qui résonne dans ma tête : "on ne doit pas toucher ce qui traîne par terre."

Commenter  J’apprécie          110

Video de Anne Vantal (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Vantal

Rencontre avec Anne Vantal, auteur de "Judas, l'amitié trahie"
autres livres classés : décisionsVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus





Quiz Voir plus

Peine maximale

Comment s'appellent les petites sœurs de Kolia ?

Elena et Emily
Léna et Anna
Agnès et Céline
Annabelle et Léna

16 questions
28 lecteurs ont répondu
Thème : Peine maximale de Anne VantalCréer un quiz sur ce livre