AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2841722090
Éditeur : L'Atalante (28/05/2002)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Paris, 2063. Harcelé par l'antipathique inspecteur Trovallec dit « le Dénébien », c'est pour se disculper d'une accusation de meurtre que doit enquêter cette fois Temple Sacré de l'Aube Radieuse, le détective millénariste au chapeau vert fluo. Où l'on pénètre la complexité de la psychosphère et où la Grande Terreur de 2013 apparaît sous un éclairage nouveau. Où se profile aussi l'ombre menaçante de Dragon Rouge, un archétype "fondamentalement archaïque". L'enjeu ? R... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Le_chien_critique
  20 février 2016
Troisième aventure du détective privé Temple Sacré de l'Aube Radieuse, alias Tem, toujours aussi peu à l'aise à la vue d'un cadavre. Les différents tomes des Futurs mystères de Paris peuvent se lire de manière séparés, mais il est préférable de les lire dans l'ordre pour comprendre au mieux l'univers décrit pas Roland C. Wagner.
Tem se retrouve accusé (à tort ?) de deux crimes. Il va devoir faire appel à son intuition afin de se sortir de ce guêpier.
Ce tome permet d'approfondir l'univers de l'auteur, tout particulièrement le concept de psychosphère, une sorte d'inconscient collectif peuplé d'archétypes. Les adeptes du psychanalyste Carl Jung comprendront plus facilement où l'auteur veut nous mener. Ce roman est donc d'un abord plus ardu que les précédents, les explications apportées pouvant demeurer absconses aux non initiés.
La Grande Terreur nous dévoilera certains de ces mystères et nous profiterons d'un clin d'oeil aux grands anciens de Lovecraft.
Comme pour les autres tomes, l'inventivité, l'humour et la critique sont toujours présents. Des nouveaux personnages font leur apparition, notamment le duo de monte-en-l'air, cambrioleurs légalisés bien assortis.
Une lecture divertissante, un peu plus ardue que pour les autres tomes, qui permet de connaitre un peu plus de l'univers de l'auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
keisha
  27 août 2018
Un passage rayon SF de ma bibli (celle qui classe polars et SF à part) et me voilà attirée par un gros volume de plus de 1200 pages (les intégrales, c'est souvent copieux).
L'auteur est français (oui, madame!) et ses histoires se déroulent dans un Paris des années 2060, où l'on retrouve les noms habituels, mais un Paris pas tout à fait comme le notre (sinon on ne serait pas complètement dans la SF). le lecteur ignore ce qu'est cette 'Grande Terreur Primitive' de 2013, mais peu importe, il va bien s'amuser à découvrir ce monde futuriste parfois fantastique. le tout avec Tem, le héros, nommé Temple Sacré le l'Aube Radieuse par des parents millénaristes, et doté comme les enfants de millénaristes d'un Talent. le sien est celui de Transparence, lui permettant de passer inaperçu, sauf de rares personnes, ce qui a ses avantages quand on est détective privé. Lorsqu'il veut qu'on le remarque (car dans la vie courante on en a besoin parfois) il s'habille de façon extrêmement voyante (non, vous n'imaginez même pas, ça fait mal aux yeux) et porte le chapeau vert fluo de la couverture. (Pour avoir une idée de la Transparence, facile: croisez un groupe d'ados, si vous avez plus de 40 ans et êtes habillés sans rien d'extraordinaire, vous êtes transparents)(testé!). Fonctionne aussi à Paris si vous arrivez seul dans un restaurant... (testé aussi)
La référence aux mystères de Paris est flagrante et on n'échappe pas à une action pleine de rebondissements, à des trouvailles, le tout en suivant le fil d'enquêtes où notre privé sera parfois déclaré coupable, mais quelle idée d'arriver juste après un crime! Pourtant les millénaristes sont réputés non violents et carburent à la tisane.
On n'en dirait pas autant du meilleur pote de Tem, Ramirez, flottant toujours dans un nuage d'herbe (bio et tout ça mais quand même). Ajoutons son amoureuse Eileen, Gloria, une aya aux transformations multiples, un cochon transgénique qui parle, et plusieurs personnages revenant d'aventure en aventure. Il me restait la dernière à lire, mais à près de 900 pages j'ai jugé c'était bon pour un autre pavé de l'été et ai dû sortir de cet univers pour revenir à d'autres lectures.
J'ai donc lu La balle du néant, Les ravisseurs quantiques, L'odyssée de l'espèce, L'aube incertaine et Honoré à disparu, ce qui représente quatre livres.
Pour avoir une idée, quelques passages
"Trop d'événements s'étaient produits que je ne comprenais pas. Parti chercher une jeune fille tombée aux mains d'une secte, je me retrouvais- peut-être, car il existait une autre explication, guère plus rassurante, d'ailleurs- dans une univers alternatif dominé par l'URSS, après avoir affronté psychiquement un terrifiant shampouineur de neurones qui n'avait point besoin de tout un appareillage compliqué pour nettoyer le cerveau de ses victimes. Je suppose que c'est ce que certains appelleraient une journée bien remplie." [les ravisseurs quantiques]
"Nous sommes partis pour jouer les prolongations de l'Armaguédon -avec vous dans le rôle du ballon."

Lien : http://enlisantenvoyageant.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
maltese
  15 février 2011
Ce volume rassemble "La balle du néant" et "Les ravisseurs quantiques", soit les deux premiers tomes des "Futurs mystères de Paris".
On y suit les aventures et enquêtes de Tem, c'est-à-dire Temple Sacré de l'Aube Radieuse (rien que ça), ancien millénariste et détective privé façon Burma (du moins c'est ce qu'il aimerait), au talent d'invisibilité à la fois très utile et bien handicapant.
Pour cette première affaire, notre héros aura à élucider le meurtre en chambre close d'un physicien (cette fameuse balle du néant étant la cause de la mort). Il sera aidé notamment par la facétieuse et très politisée Gloria, omniprésente intelligence artificielle.
Roland C. Wagner fait preuve de beaucoup d'humour et même si le roman n'est pas révolutionnaire, il n'en est pas moins un très bel hommage à la littérature populaire, l'auteur n'ayant pas d'autre prétention que de divertir, ce qui est tout à son honneur; on passe de plus un excellent moment, drôle et loin de tout ennui.
Avec "Les ravisseurs quantiques", Tem va devoir enquêter sur la disparition d'une jeune fille, perdue au milieu de la secte des Copistes. J'avoue avoir moins accroché à cette seconde histoire et peut-être qu'un de ces jours je me plongerai de nouveau dans ce Paris futur (après tout SF et policier ne sont pas si souvent unis).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BVIALLET
  24 avril 2012
A Paris en 2063, Tem, de son véritable nom « Temple Sacré de l'Aube Radieuse, détective privé vaguement mutant, se fait surprend à côté du cadavre d'un professeur renommé dont les travaux sur la psychosphère étaient tout proches d'aboutir. Il est immédiatement arrêté et accusé du meurtre par le suffisant et antipathique inspecteur Trovallec, surnommé « Le Dénébien ». Relâché une première fois grâce à l'intervention d'avocats de son groupe, il est rapidement repris et accusé d'un second meurtre qu'il n'a évidemment pas commis. Il parvient à s'échapper de prison grâce à l'aide d'une entité capable de traverser les murs et de briser les serrures. Il ne lui reste plus qu'à mener l'enquête pour faire éclater au grand jour une vérité qui lui permette enfin de se disculper.
Ce bref résumé montre que ce livre fonctionne selon la trame classique et ultra-éculée du roman policier traditionnel. Wagner ne cache pas avoir repris les thèmes et schémas d'intrigue de ses prédécesseurs : Léo Malet (« Les nouveaux mystères de Paris ») et Frédéric Dard (« Les derniers mystères de Paris »). Il sous-titre d'ailleurs ce livre « Les futurs mystères de Paris » car Tem n'est autre qu'une sorte d'avatar de Nestor Burma et de San Antonio, mais sans la faconde du premier ni la gauloiserie du second. Avec son chapeau vert fluo pour qu'on ne l'oublie pas, Tem n'a gardé que l'anarchisme désenchanté de ses deux prédécesseurs littéraires. Bien que l'intrigue soit assez faible, le suspens inexistant et le style pas toujours très léger, on lit quand même ce livre avec plaisir surtout pour son côté humoristique et pour sa description d'un univers où les gens marchent sur la tête, sous l'emprise de toutes sortes de drogues et d'addictions (sexe, drogue, rock n'roll, wèbe, sectes, etc.) le nôtre déjà ? Après tout, les auteurs de SF ne nous décrivent-ils pas notre monde en nous le montrant par le petit ou le grand bout de la lorgnette ?
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lelf
  20 avril 2010
L'Odyssée de l'espèce est un roman admirablement bien écrit et construit, qui jongle à merveille entre le polar, la science-fiction et l'humour, allant jusqu'à mettre Tem sur la piste de l'origine de l'humanité. Un roman ambitieux et extrêmement bien réussi, qui fait honneur à la série ayant reçu le Grand Prix de l'Imaginaire en 1999.
Lien : http://www.imaginelf.com/201..
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
MarcBibliothecaMarcBibliotheca   20 août 2010
Telle était l'odyssée de notre espèce. Naissant au bord d'un lac en Afrique orientale, puis se répandant et se diversifiant à travers toute la planète... Échanges de gènes et de vocables, influences mystiques, enrichissement culturel... Mais aussi guerres, massacres, spoliation, esclavage, déplacements de population... Ainsi que les souffrances qui les accompagnaient... Tout cela s'était inscrit dans la Psychosphère. Tout cela - et bien d'autres choses encore. Tout ce qui faisait l'Homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
dbaudeletdbaudelet   16 avril 2011
Je dois lutter contre les émotions qu'il me jette au visage. Sa souffrance, sa rage, sa haine, son désespoir. Ce sont elles qui ont fait de moi ce que je suis. Elles se sont inscrites en moi [...], elles jouent un rôle essentiel dans la structure de mon esprit.
j'ai connu la terreur. L'Epouvante majuscule qui vous drosse sur des rivages nocturnes hérissés de brisants ne demandant qu'à vous éventrer, vous broyer, vous réduire en pièces.
Je n'étais rien - et l'Horreur était tout. Elle emplissait l'Univers. Elle l'imprégnait, s'infiltrant partout, jusque dans les détails les plus infimes.

Chapitre 13: L'Ombre de Hiéronimus Bolgenstein, page 232.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MarcBibliothecaMarcBibliotheca   20 août 2010
Déclaré à l'état civil sous le nom d'André Ganèche, rebaptisé Gurdjieff Erickson Ganesh à l'âge de six ans, puis Billy Jean Jackson au début de son adolescence, il avait longtemps été affublé du surnom de Croche-Patte, mais il se faisait désormais appeler Snakefingers et espérait bien qu'à la fin de la nuit il aurait obtenu le droit de porter le patronyme glorieux de Doigts-de-Fée Ganesh...
Commenter  J’apprécie          10
dbaudeletdbaudelet   15 avril 2011
J'ai une puissante affinité avec l'énergie, quelle que soit sa forme. En un temps très court - de l'ordre de quelques millième de seconde, j'ai atteint un terminal relié au wèbe.
[...] Je suis née dans un environnement informatique, voyez-vous, et la capacité de profiter de supports biologiques -tel le cerveau humain- ou tout simplement chaotiques, ne m'est venue que progressivement. Créée pour servir d'interface entre l'esprit humain et l'univers numérique, je connais celui-ci sur le bout de mon absence de doigts. Parce qu'à l'origine, j'ai été calculée, comme n'importe quelle aya.

Chapitre 8: Tel un lézard virtuel, page 135.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MarcBibliothecaMarcBibliotheca   20 août 2010
L'émotion n'est pas numérisable, contrairement à ce que croyaient les premiers cyberpunks, à la fin du siècle dernier.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Roland C. Wagner (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Roland C. Wagner

Zone Franche : Science-fiction et recherche en astrophysique : influences réciproques ? 4/4
avec Stephen Baxter, Roland C. Wagner, auteurs, Jean-Claude Dunyach, auteur et ingénieur aéronautique, Raphaël Granier de Cassagnac, auteur et physicien des particules et François Hammer, astrophysicien, chercheur au CNRS et fondateur du (GEPI) laboratoire Galaxies, Etoiles, Physique et Intrumentation de l'Observatoire de Paris-Meudon. Table ronde animée par Laurent Kandel. Traduction Sylvie Miller
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2869 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre