AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2841722074
Éditeur : L'Atalante (28/05/2002)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 68 notes)
Résumé :
La sortie en 1996 de La Balle de Néant, premier tome réédité chez l'Atalante, du (futur) cycle des Futurs mystères de Paris (en références à Eugène Sue, Léo Malet et Frédéric Dard) fut une des heureuses surprises d'alors dans un paysage SF francophone assez atone. Préfigurant une mode du polar-sf qui bat actuellement son plein, Roland Wagner crée, avec le personnage de Tem, une figure de private e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Le_chien_critique
  18 février 2016
Un meurtre en chambre close est commis. La police classe l'affaire. Un détective privé est chargé de trouver le coupable.
Sur cette trame éculée, Roland C. Wagner livre un bon polar SF bourré d'inventivités :
- les ayas, entités logicielles sentientes ;
- La société vit en paix, sauf dans le virtuel, où la colère gronde pour libérer les opprimés (les citoyens virtuels) ;
- Les noms des personnages : Sylve Boisée sous un Ciel Changeant, Temple Sacré de l'Aube Radieuse ;
- Les pouvoirs
Tem a le talent de transparence. Au contraire de nombreux livres autour de l'invisibilité, ici le concept est renouvelé, actualisé, rationalisé, le héros est visible mais les gens ne le remarque pas
Idem pour les autres talents. Cela m'a fait penser au roman Les brillants de Marcus Sakey où cette idée est réutilisée.
Ce talent lui posant quelques problèmes de prospection de clients et d'interrogation de témoins étant donné sa profession. Sa solution, des vêtements bariolés et dépareillés.
- Les clichés et clin d'oeil autour du roman policier : un détective privé avec un côté un peu suranné, de la vieille école, préférant le papier au numérique et à la recherche de son passé; des meurtres à la louche, le charme avec les femmes…
Se lance dans cette carrière avec pour seule expérience le fait de lire des Nestor Burma et autres romans policiers et de s'en servir comme objet de formation. Ce qui donne lieu à quelques facéties.
« - le genre d'homme à tuer pour l'obtenir ?
- Comment voulez-vous que je réponde à une telle question ? Je ne suis pas comme vous : je ne sais pas à quoi l'on reconnaît un assassin !
Je ne lui ai pas dit que je l'ignorais également. »
Il n'est pas très fin psychologue, les personnages qu'il rencontre dans son enquête étant bien plus avisés que lui.
En filigrane se dessine cette société du futur, sa Grande Terreur primitive, ses millénaristes, ses tribus.
Le côté anar, humoristique m'a beaucoup plu. Sous ses apparences légères, l'auteur a du bagou, le roman étant beaucoup plus réfléchi et profond qu'il n'y parait.
Bol de soupe ! Quel bon moment de lecture
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
keisha
  27 août 2018
Un passage rayon SF de ma bibli (celle qui classe polars et SF à part) et me voilà attirée par un gros volume de plus de 1200 pages (les intégrales, c'est souvent copieux).
L'auteur est français (oui, madame!) et ses histoires se déroulent dans un Paris des années 2060, où l'on retrouve les noms habituels, mais un Paris pas tout à fait comme le notre (sinon on ne serait pas complètement dans la SF). le lecteur ignore ce qu'est cette 'Grande Terreur Primitive' de 2013, mais peu importe, il va bien s'amuser à découvrir ce monde futuriste parfois fantastique. le tout avec Tem, le héros, nommé Temple Sacré le l'Aube Radieuse par des parents millénaristes, et doté comme les enfants de millénaristes d'un Talent. le sien est celui de Transparence, lui permettant de passer inaperçu, sauf de rares personnes, ce qui a ses avantages quand on est détective privé. Lorsqu'il veut qu'on le remarque (car dans la vie courante on en a besoin parfois) il s'habille de façon extrêmement voyante (non, vous n'imaginez même pas, ça fait mal aux yeux) et porte le chapeau vert fluo de la couverture. (Pour avoir une idée de la Transparence, facile: croisez un groupe d'ados, si vous avez plus de 40 ans et êtes habillés sans rien d'extraordinaire, vous êtes transparents)(testé!). Fonctionne aussi à Paris si vous arrivez seul dans un restaurant... (testé aussi)
La référence aux mystères de Paris est flagrante et on n'échappe pas à une action pleine de rebondissements, à des trouvailles, le tout en suivant le fil d'enquêtes où notre privé sera parfois déclaré coupable, mais quelle idée d'arriver juste après un crime! Pourtant les millénaristes sont réputés non violents et carburent à la tisane.
On n'en dirait pas autant du meilleur pote de Tem, Ramirez, flottant toujours dans un nuage d'herbe (bio et tout ça mais quand même). Ajoutons son amoureuse Eileen, Gloria, une aya aux transformations multiples, un cochon transgénique qui parle, et plusieurs personnages revenant d'aventure en aventure. Il me restait la dernière à lire, mais à près de 900 pages j'ai jugé c'était bon pour un autre pavé de l'été et ai dû sortir de cet univers pour revenir à d'autres lectures.
J'ai donc lu La balle du néant, Les ravisseurs quantiques, L'odyssée de l'espèce, L'aube incertaine et Honoré à disparu, ce qui représente quatre livres.
Pour avoir une idée, quelques passages
"Trop d'événements s'étaient produits que je ne comprenais pas. Parti chercher une jeune fille tombée aux mains d'une secte, je me retrouvais- peut-être, car il existait une autre explication, guère plus rassurante, d'ailleurs- dans une univers alternatif dominé par l'URSS, après avoir affronté psychiquement un terrifiant shampouineur de neurones qui n'avait point besoin de tout un appareillage compliqué pour nettoyer le cerveau de ses victimes. Je suppose que c'est ce que certains appelleraient une journée bien remplie." [les ravisseurs quantiques]
"Nous sommes partis pour jouer les prolongations de l'Armaguédon -avec vous dans le rôle du ballon."
Lien : http://enlisantenvoyageant.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LauGid
  21 septembre 2010
Un petit plaisir et une semi-déception. Il y a deux auteurs dont je ne voulais lire les livres qu'après les avoir rencontrés : Ayerdhal, et RC Wagner.
Pour Ayerdhal, j'avais tenu bon et dévoré "Chroniques d'un rêve enclavé" en y retrouvant toute la fougue anarchiste et la sincérité du bonhomme.
Pour Roland, j'avais chuté en lisant l'incroyablement généreux et jouissif "Psychopompes de Clash" avant la rencontre, avec comme excuse qu'il était signé Red Deff. Nous nous somme croisés cet été, Roland est mieux que je l'imaginais, j'ai encore dans l'oeil sa silhouette de Niijinski attentif, dans l'oreille ses éclats de voix rieurs ou furibards.
Hélas, je n'ai pas retrouvé cela dans "La Balle du néant". du plaisir, oui, de croiser quelques idées amusantes ou géniales dans une trame de polar très (trop ?) bien respectée. Et un peu de déception en voyant se dérouler une histoire sacrifiant beaucoup (trop ?) aux clichés du genre. Ces Futurs mystères de Paris sont bien troussés et plaisants, mais ne m'ont pas assez ému, ni donné envie de cet avenir-là.
Mais je vais persister, Roland, je ne te lâche pas si facilement !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
KORTO
  30 septembre 2012
En décalage complet avec le genre "détective privé", en décalage complet avec les thèmes et le traitement habituels de la SF, R.C Wagner nous livre un drôle de roman. le Hic pour moi c'est que Gaston Leroux je lisais ça il y a longtemps, idem pour Conan Doyle ou Maurice Leblanc... donc bien que fan de SF, j'ai un peu du mal à rentrer dans un mystère de "chambre close". Je ocnseille donc ce livre à qui aime les mystères policiers, et qui hésite à rentrer dans le monde de la SF : c'est une porte royal pour tester ce genre.
Commenter  J’apprécie          30
Deidre
  12 juin 2013
(...) Et même en essayant de rester au maximum objective, je trouve peu de défauts à ce court roman.
Si, pour être honnête, j'ai trouvé l'intrigue policière un peu faible. Clairement, ce n'est pas là-dessus que le récit repose. Tem est un enquêteur plutôt médiocre (il faut dire qu'il débute) et la résolution de l'énigme tient plus à la chance qu'à son talent. Difficile dans ces conditions d'adhérer complètement à l'enquête.
Mais les atouts du récit sont triples:
- de bons personnages
- Un univers riche et cohérent
- Un humour présent sans être envahissant.
Tem est donc un personnage très intéressant, et qui s'inscrit dans un univers recherché. Ce premier tome donne envie d'en savoir plus sur cet homme et le monde dans lequel il évolue. le décor choisi (le Paris du futur) m'a entièrement séduite grâce à des repères familiers transposés dans une toute autre ambiance. Et la vision du futur qui y est décrite a le mérite d'être originale et bien pensée. Les différents personnages croisés par Tem sont tous bien troussés et renforcent l'univers décrit dans le livre.
Enfin, le style de Roland C. Wagner est plutôt bon. Il a su mêler dans ce roman de l'humour à une certaine critique des travers humains.
Une réussite donc, qui appelle à la lecture de la suite! Cela tombe bien, car il existe 9 tomes dans cette série et les 7 premiers sont édités en numérique chez l'Atalante sans DRM!
Lien : http://www.lavisdedeidre.org..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MarcBibliothecaMarcBibliotheca   28 juin 2010
Imaginez que vous vous promenez sur un trottoir au milieu de la foule. Vous ne pourrez jamais prêter attention à toutes les personnes que vous croiserez ; il en subsistera une certaine proportion que vous ne remarquerez même pas, sinon sous la forme de silhouettes noyées dans la masse.

Eh bien, pour le commun des mortels, je fais le plus souvent partie de ces silhouettes. Ma sœur Rivière Paisible du Matin Calme aime à dire que je « glisse entre les mailles du tissu de la réalité ». Si j’ai affaire à des individus sensibles à mon Talent – et à condition de ne pas être attifé à ce moment-là comme le croisement d’un clown et d’un épouvantail –, je peux me faufiler parmi eux, traverser leur champ visuel, voire les toucher sans qu’ils s’en rendent compte.

Très pratique pour les filatures, pensez-vous. Mais imaginez mon calvaire dès lors qu’il s’agit d’interroger des témoins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Roland C. Wagner (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Roland C. Wagner

Zone Franche : Science-fiction et recherche en astrophysique : influences réciproques ? 4/4
avec Stephen Baxter, Roland C. Wagner, auteurs, Jean-Claude Dunyach, auteur et ingénieur aéronautique, Raphaël Granier de Cassagnac, auteur et physicien des particules et François Hammer, astrophysicien, chercheur au CNRS et fondateur du (GEPI) laboratoire Galaxies, Etoiles, Physique et Intrumentation de l'Observatoire de Paris-Meudon. Table ronde animée par Laurent Kandel. Traduction Sylvie Miller
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2727 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre