AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221159187
Éditeur : Robert Laffont (12/03/2015)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 27 notes)
Résumé :
En 1945, Jack Wiseman, lieutenant américain basé à Salzbourg, est chargé de garder le " train de l'or hongrois ", rempli de biens volés aux Juifs. Avant d'être démobilisé, il dérobe un médaillon en forme de paon, en souvenir d'une femme qu'il a rencontrée là et dont il est tombé amoureux. Soixante ans plus tard, voulant faire la paix avec sa conscience, il confie une mission à sa petite-fille, Natalie : retrouver la propriétaire du bijou. De l'Empire austro-hongrois... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
franceflamboyant
  06 mai 2019
Jack Wiseman est soldat pendant la seconde guerre mondiale. Il se trouve à Budapest après la chute du troisième Reich et découvre l'ampleur du génocide perpétré par les Nazis. Il tombe amoureux d'Ilona, une jeune rescapée des camps et dérobe parmi les trésors vol's aux Juifs hongrois, un médaillon en forme de paon qu'il tente d'offrir à la jeune fille. Celle-ci refuse et acte son départ en Palestine. L'amour qu'il a porté à Ilona et l'origine mystérieuse du bijou volé hantent tellement Jack qu'au moment de sa mort, Natalie, sa petite fille décide d'aller en Hongrie percer le mystère. La première partie du livre est, selon moi, brillante. Elle recrée bien ce mélange de compassion, d'incompréhension mais aussi de cupidité qui a du caractériser les Américains découvrant de telles atrocités. de son côté, Ilona oscille entre la culpabilité (pourquoi est-elle en vie, elle ?) et son désir de rester en vie dans un pays nouveau où tout peut commencer. La seconde partie où la petite fille de Jack et l'Américain d'origine hongroise Amitai Shasho cherchent les traces d'une civilisation juive à la fois sophistiquée et intellectuelle à Budapest, est aussi très enlevée. J'ai moins aimé la dernière partie où apparaissent deux personnages féminins : une jeune fille de bonne famille, Nina, et une naine, Gizella. Toutes deux sont féministes et désireuses de changer le sort des femmes. Nina, en particulier, aimerait devenir médecin. On comprend, certes, que le fameux pendentif en forme de paon que trouvera Jack, a appartenu à Nina qui l'a donné à son analyste et on assiste bien à la présentation d'un monde désormais perdu mais le fait qu'Ilona et Nina n'aient pas de liens réels m'a un peu gênée.
Malgré tout, ce roman est un beau texte. Il reflète une réalité historique précise : celle du dépouillement des Juifs hongrois et du train qui contenait tous leurs biens. Il évoque aussi la difficulté à rester en vie, à affronter le mal, à continuer de vouloir vivre ou survivre. Il montre bien que le spectacle de la destruction et de la douleur peut contaminer un être à vie. C'est le cas de Jack, dont on découvre la bonté et l'impossibilité de fermer des plaies, d'oublier.
Voilà donc quelques notes de lecture sur ce beau roman singulier. Mêler histoire et romanesque est courant mais il est moins courant, par contre, d'arriver à ce degré de réussite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ingridfasquelle
  06 octobre 2015
Ayelet Waldman est née en Israël et a grandi entre Montréal et le New Jersey. Elle vit avec son mari, l'écrivain Michael Chabon, et leurs quatre enfants en Californie. Elle a publié en France Mercredi au parc (Robert Laffont, 2007), adapté au cinéma sous le titre Un hiver à Central Park avec Natalie Portman dans le rôle principal, et Un mariage en héritage (Robert Laffont, 2011).
Hélas, le médaillon de Budapest, qui promettait un thriller haletant sur le trafic d'oeuvres d'art ainsi qu'une histoire d'amour puissante sur fond de spoliation des biens juifs pendant la seconde Guerre Mondiale, n'aura pas été à la hauteur de mes attentes.
Il y a dans gros roman transgenre tellement d'anecdotes et de détails parfois insignifiants que ma curiosité et mon élan se sont rapidement essoufflés ! Pourtant, le scandale du train de l'or hongrois avait tout pour captiver l'amateure d'histoire que je suis et Ayelet Waldman avait tout l'air de maîtriser son sujet...
Grâce à des connaissances solides et à une intrigue parfaitement documentée, il faut bien reconnaître qu'elle avait réussi à susciter mon intérêt de lectrice ! Ferrée dès les premières pages, je me suis vu offrir une magnifique et très dépaysante balade depuis l'Empire austro-hongrois jusqu'aux terres d'Israël et aux États-Unis, à la recherche du propriétaire d'un mystérieux médaillon... Il aurait pu y avoir dans cette quête quelque chose de passionnant, de captivant, mais en dépit de l'évasion certaine que ce roman polyphonique m'a procuré, il m'a manqué l'émotion indispensable pour que je me passionne pour ce fameux médaillon... C'est vraiment dommage !
Le médaillon de Budapest est la preuve qu'il ne suffit pas de posséder les connaissances nécessaires pour écrire un bon roman historique. À trop vouloir intriquer les époques, les lieux et les personnages, l'auteure a tout simplement sous-estimé l'importance de l'émotion. le médaillon de Budapest est un roman historique inégal et mal exploité qui laisse le lecteur sur sa faim. Une véritable déception.
Lien : http://histoiredusoir.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LeaTouchBook
  08 mai 2015
C'est avec un grand plaisir que j'ai découvert ce livre, comme le dit si bien Joyce Carol Oates "c'est une malle aux trésors", une lecture qui nous fait voyager, apprendre, ressentir des émotions : un très bon roman !
Le médaillon de Budapest est un roman des plus émouvants du fait de ce mélange des périodes, des lieux, des protagonistes. En moins de 500 pages j'ai eu l'impression de vivre différentes existences, j'ai oublié ma vie, j'ai dévoré chaque mot et j'ai vécu chaque aventure. Vous allez rencontrer Jack un homme, un protagoniste très touchant de part son passé, un être qui a vécu durant la période la plus terrible de notre histoire. Natalie quand à elle est le personnage que j'ai le plus apprécié au travers de cette quête éperdue nous faisant passer de l'Amérique à Budapest.
L'écriture est aussi très fluide, plaisante, elle nous permet de savourer chaque moment sans pour autant prendre le pas sur l'approfondissement des personnages, l'intrigue et le récit. J'avais vraiment l'impression que tout s'harmonisait. Alors il est vrai que l'ensemble n'est pas parfait : il y avait énormément d'idées dans ce roman, beaucoup d'idées qui ne pouvaient pas toutes êtres exploitées de façon complète et sans quelques failles, mais je salue cette faculté à avoir voulu et parfois réussi à mettre tout en place.
J'ai vraiment aimé le fait d'apprendre durant ma lecture, on sent qu'Ayelet Waldman connait son sujet et parvient à transmettre son savoir en même temps qu'elle nous traçait une histoire riche en péripéties et rebondissements.
En définitive, j'ai beaucoup aimé ce livre : on apprend, on ressent et on lit avec grand plaisir !
Lien : http://leatouchbook.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
chadik
  07 avril 2019
Un roman prêté par une amie qui connaissait mon goût pour Joyce Carol Oates (qui a fait une bonne critique du livre). Tout m'intéressait dans ce livre, le destin de femme, l'enquête à travers les lieux et le temps, les secrets de famille, le contexte de la seconde guerre mondiale... L'écriture est fluide et agréable, le livre est particulièrement bien documenté, le récit polyphonique permet de ne pas s'ennuyer... Et pourtant... La sauce ne prend pas.
Il manque quelque chose pour que se récit me passionne, j'ai eu l'impression de ne pas réussir à rentrer dans l'histoire, à rester en dehors, je ne me suis pas attaché aux personnages, ni n'ai vraiment retenu mon souffle.
Est-ce un manque d'émotion ou une trop grande distance induite par les nombreux narrateurs... je n'ai pas réussi à identifier le problème. C'est vraiment dommage car tous les éléments pour faire un très bon roman étaient présents.
Un très beau roman dramatique qui laissera cependant le lecteur sur sa faim.
Commenter  J’apprécie          00
alexb27
  13 août 2015
Entre passé et présent, un très bon roman d'aventure et d'amour avec pour toile de fond les biens spoliés aux juifs pendant la seconde guerre mondiale.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
asn83asn83   14 juin 2015
Jack Wiseman, comme toujours immergé dans son livre, ne s'aperçut de l'arrivée du car qu'en constatant l'agitation des gens dans la salle d'attente surchauffée de la gare routière.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Ayelet Waldman (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ayelet Waldman

Le Médaillon de Budapest - Ayelet Waldman
De l'Empire austro-hongrois à l'Amérique contemporaine, un bouleversant roman polyphonique qui combine avec brio trois intrigues : un puissant roman d'amour, un thriller sur le trafic d'oeuvres...
autres livres classés : hongrieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
922 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre