AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9781612272986
60 pages
Riviere blanche (30/11/-1)
3.86/5   11 notes
Résumé :
Elle attendit que son coeur reprenne un rythme normal avant de se décider à gagner le bar.
Elle allait être en retard maintenant.

- Bonjour Lisa.
La jeune femme se retourna brusquement, surprise d'être ainsi abordée dans ce quartier.
- Peter, mais que fais-tu ici ?
Elle s'arrêta soudain, consciente de l'incongruité de sa question. Peter Monoghan était décédé trois ans plus tôt d'un cancer généralisé dû au surmenage, à ... >Voir plus
Que lire après Manhattan GhostVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 11 notes
5
3 avis
4
5 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis
Titre :  MANHATTAN GHOST

Auteur : Philippe WARD

et Mickaël LAGUERRE (photographe)

Editions : auto-édité

Genre : polar

Nombre de pages :

Date : 2014 (avril)

Prix : 10 €



Présentation physique du livre :

Un livre de moyen format comprenant près de 100 pages.

La couverture représente une rue de New York au coucher du soleil.



Résumé : 

Elle attendit que son coeur reprenne un rythme normal avant de se décider à gagner le bar. Elle allait être en retard maintenant.
- Bonjour Lisa.
La jeune femme se retourna brusquement, surprise d'être ainsi abordée dans ce quartier.
- Peter, mais que fais-tu ici ?
Elle s'arrêta soudain, consciente de l'incongruité de sa question. Peter était décédé trois ans plus tôt d'un cancer généralisé dû au surmenage, à l'alcool et surtout à l'abus de cigarettes. Et il se trouvait face à elle, vêtu du costume bleu que Lisa lui avait toujours connu. Ses épaules étaient plus voûtées, son visage plus pâle que dans ses souvenirs. Il lui souriait.
- Tu es resplendissante, comme toujours.

Lisa Kilpatrick, une pure New-Yorkaise, travaille dans la police, mais sa véritable passion demeure la musique. Un soir par semaine, après son service, elle joue du piano et chante dans un club new-yorkais. Un jour, elle assiste au Manhattanedge. Un soir par an, le soleil couchant se retrouve juste au milieu de la 14th Rue, dans un alignement parfait vers l'Ouest. Et là, elle va basculer dans un autre monde, celui des Fantômes de Manhattan.

Manhattan Ghosts est un hymne à New York. A travers des photos et un texte, c'est toute la grosse pomme que vous dévoilent Mickael LAGUERRE et Philippe WARD.



Sur l'auteur et son univers 

Nationalité : France 
Né(e) à : Bordeaux , le 13/07/1958
Biographie : 

Philippe Ward est le nom de plume sous lequel Philippe Laguerre publie ses romans et nouvelles fantastiques. 

Philippe pour son vrai prénom et Ward pour "L'Affaire Charles Dexter Ward" d'Howard Lovercraft. 

Collectionneur de tout ce qui touche à la littérature de l'Imaginaire, sa bibliothèque personnelle contient plus de 10.000 ouvrages (Science-Fiction, Fantastique, Heroic-Fantasy et Policier) qui témoignent de cette passion.

Outre les romans fantastiques, on doit également à Philippe Ward une monumentale bibliographie consacrée à l'un de ses auteurs fétiches : H.P. Lovecraft. Il collabore aussi à de nombreuses revues de Science-Fiction ou de Fantastique et a contribué à faire découvrir au public français des oeuvres d'auteurs américains comme Nancy Kilpatrick, Tina L. Jens, P.D. Cacek ou encore Don D'Ammassa.

On lui doit plusieurs romans fantastiques comme "Artahe" (1997) ou encore "Irrintzina" (1999), couronné par les prix Masterton 2000 et Ozone 2000. Certains de ses écrits sont le fruit de sa collaboration avec la traductrice et auteur Sylvie Miller comme "Le Chant de Montségur" (2001) ou encore quelques nouvelles publiées dans des anthologies de fantasy comme "Magiciennes et sorciers" en 2010 ("Le crépuscule des maudites"). En 2013, tous deux entament une nouvelle série de romans, "Lasser, détective privé" reprenant l'un des personnages d'une de leurs précédentes nouvelles ("Voir Pompéi et mourir" parue dans "Fragments d'une fantasy antique"). 

Bien que son penchant pour le fantastique, la science-fiction et la fantasy, il n'en oublie pas pour autant ses origines ariégeoises. En effet, il a écrit plusieurs livres sur le département, l'un sur l'introduction des ours dans les Pyrénées ou encore un ouvrage sur les équipes de rugby de Perpignan. 

En 2016, il publie "Manhattan Marylin" sous son propre nom.

Philippe Laguerre est aussi éditeur, directeur de collection des éditions Rivière Blanche.

Il vit à Pamiers (Ariège). 





AVIS

Un grand merci à l'auteur pour m'avoir demandé de chroniquer son livre via le site simplementpro.

Début du livre 

Les rues de New York, Lisa Kilpatrick les connaissait par coeur, elle était une pure New-Yorkaise : née trente-quatre ans plus tôt au Leno Hill Hospital au coeur de l'Upper East Side, elle avait vécu dans cette ville qu'elle adorait plus que tout.



Lisa, jeune trentenaire, dont le rêve était de faire de sa passion pour la musique son métier. Malheureusement la vie en a décidé autrement. Et suite au décès accidentel de son père qui la poussait dans ses rêves, elle dut mettre sa passion de côté, pour aller gagner de l'argent pour elle et sa famille.

Un coup de pouce qu'elle ne put refuser, lui fit franchir les portes de la police. 

Ce fut une excellente chose pour elle, car même si elle commença en bas de l'échelle, elle eut accès de courage pour gravir les échelons et devenir lieutenant.

Aujourd'hui sa vie est peuplée de cadavres découverts dans les rues de New York. Mais elle n'arrive pas à s'y habituer contrairement à ses collègues.

Et puis un jour, un cadeau de sa mère la fit plonger à nouveau dans sa passion.

Alors qu'elle ce balade dans les rues de New York avant de reprendre son boulot ce soir, elle entend son nom. Elle se retourne et voit stupéfaite un vieil ami s'approcher. Ce vieil ami mort depuis trois ans......

Et la voilà plongée dans une enquête qu'elle n'est pas prête d'oublier....



Je vous laisse découvrir la nuit absolument fabuleuse de Lisa.





Le point fort de l'histoire se trouve l'illustration à chaque page par une photo de Mickaël LAGUERRE. 

Les photos sont absolument splendides et représentent des vues de New york.



Le style de l'auteur

Cet auteur est un caméléon qui passe d'un genre à un autre avec une facilité déconcertante.

Sur les trois bouquins déjà lus de cet auteur, pas un ne m'a déçue : arathe le dieu ours, Manhattant Marylin et aujourd'hui celui-là.



Le genre

Un polar à la limite du paranormal, avec un côté de la page contenant une photo et l'autre côté le texte.

Une petite rencontre avec John Lennon, Marylin Monroe.....



La forme de l'histoire

Le polar est assez court et se lit d'une traite. 

L'histoire se passe en une seule nuit. Mais que d'événements pendant cette nuit. 

De plus chaque chapitre commence par soit une chanson ou quelques mots d'une personnalité, mais toujours ayant pour thème New York.



Conclusion : 

Un livre d'un genre nouveau que j'ai vraiment apprécié. Je vous le conseille. c'est le deuxième livre que je lis de cet auteur et sincèrement à chaque fois c'est un genre différent mais toujours très agréable.

J'attends le prochain avec impatience.
Commenter  J’apprécie          00
La musique est la passion de Lisa, une New Yorkaise. A l'âge de vingt ans, elle avait été acceptée par la Juilliard School, quand son père, un policier passionné, a été tué par un délinquant. Afin d'aider sa mère sur le plan financier, elle a abandonné ses rêves et s'est engagée dans la Police. C'était il y a quatorze ans.


Un soir, Lisa assiste au Manhattanedge : le soleil couchant est juste au milieu de la 14th Rue, dans un alignement parfait vers l'Ouest. C'est à ce moment-là qu'un événement incroyable se produit : Peter, un ami de son père, lui demande de l'aide. Or, cet homme est décédé, il y a trois ans. Il a besoin de Lisa pour trouver l'assassin… d'un fantôme. La jeune femme n'a que quelques heures pour mener l'enquête avant de retrouver le monde des vivants.


L'objet-livre est très original. Toutes les doubles pages sont construites sur ce schéma : à gauche, une photo de Mickaël Laguerre, prise à New-York, et à droite le texte de Philippe Ward. Manhattan Ghost est le fruit d'une collaboration entre un fils et son père. le format A4 peut surprendre, mais c'est lui qui permet d'apprécier les clichés à leur juste valeur. J'ai beaucoup aimé l'aspect physique du livre qui m'a permis de vivre la lecture d'une manière différente.


L'histoire est courte( une soixantaine de pages) mais aboutie. Pour mener ses investigations, Lisa ne peut se fier qu'à son esprit de déduction. En effet, dans le Manhattan Ghosts, les techniques scientifiques n'ont aucune utilité. J'ai aimé cette manière de mener l'enquête. Elle rencontre des célébrités décédées : Marylin, Edgar Allan Poe, etc. Chaque chapitre commence par un extrait de chanson ou un texte. Durant toute l'histoire, je me suis sentie en immersion complète dans la ville de New York, que je ne connais pas. le fait que cette nuit particulière se passe dans un monde parallèle, montre New York sans ses habitants, et dépeint la ville telle qu'elle pourrait être, en la mettant en valeur.

Photos sur mon blog
J'ai beaucoup aimé la fin qui m'a surprise et a ouvert une porte à mon imagination.
Lien : https://valmyvoyoulit.com/20..
Commenter  J’apprécie          90
Tout d'abord, je tiens à remercier l'auteur de m'avoir permis de lire son roman. Surtout, qu'il est ponctué de sublimes photos, en couleur, faite par Mickaël Laguerre, qui nous aide à nous immerger encore plus dans le roman. Étant donné que le roman est très court, 60 pages, je vais faire de mon mieux pour vous faire une chronique détaillé sans trop vous spoiler.

Nous débutons donc le roman avec Lisa, qui se rend dans un Starbucks, afin de prendre une pause bien méritée, avant d'attaquer son travail. Savourant son café, elle ferme les yeux et est prise d'une « vision » de la victime de sa dernière enquête. Chose qui la chamboule un peu et la force, afin d'oublier l'image, à remonté dans son passé. C'est là qu'on en apprendra plus sur elle, et ou on plongera dans le vif du sujet. Car en effet, elle sera, par la suite, envoyer dans le monde des fantômes de Manhattan, suite à un phénomène assez rare. C'est là qu'on en apprendra plus sur elle, et ou on plongera dans le vif du sujet. Il va alors lui expliquer ou ils se trouvent et lui demander de l'aide. Trouver l'assassin d'une personne importante et pour ça, elle n'a que 24h.

Niveau personnage, Lisa est très agréable à suivre. Musicienne de base, elle va se retrouver à travailler dans la police, suite à un drame dans sa vie. Alors que le métier ne l'emballait pas, elle a finit par y prendre goût, pour devenir une vraie policière dans l'âme, utilisant tout de même la musique, pour échapper à son sombre quotidien.

C'est là qu'elle va retrouver Peter, un ancien ami de son père, mort trois ans plus tôt. Même si je pense que ça vient principalement de la mise en page un peu trop compacte.
Parlons à présent du photographe. J'ai tout de suite été séduite par ses photos, qui sont juste magnifiques. Notamment celles du Manhattanedge, qui doit être encore plus beau en vrai. Bref, de part ses captures, il nous fait voyager au coeur de Manhattan, nous donnant une forte envie de nous y rendre.

Que dire de plus... j'ai eu l'immense surprise de retrouver Marilyn, ainsi qu'Allan Edgar Poe et d'autre personne célèbre. La première m'a ravie, étant une grande fan de la femme, il ne pouvait pas en être autrement. Sinon, un petit truc que j'ai aimé, c'est de trouver au début de chaque chapitre, un extrait d'une chanson. Ne les connaissant pas toute et étant curieuse, je suis allé les écouter et j'ai fait de bonnes découvertes. de plus, la fin est surprenante, je ne m'attendais pas à ça. Elle laisse une ouverture pour une possible suite, sans pour autant terminer en cliffhanger.

En conclusion : c'est une bonne lecture, mais pas non plus la grande découverte pour moi. L'histoire est bien ficelée et l'enquête bien mené, même si elle est trop gentillette à mon goût. le côté fantastique est présent, mais sans plus. Présent, car on sait qu'elle est entourée de fantômes, mais voilà, c'est tout, elle est entourée de fantôme dans la ville fantôme. L'auteur a une belle plume, malgré son style de présentation qui me plais pas vraiment (trop compacte à mon goût, pas assez aérée). Les photos qui illustre le roman sont magnifiques et je félicite M. Laguerre pour ses sublimes captures. Bref un petit roman que je vous conseille, si vous souhaitez passer un petit moment dans une enquête douce. Parfait pour les lecteurs qui souhaitent se familiariser avec le genre.
Lien : https://chabouquine.blogspot..
Commenter  J’apprécie          00
Un vrai régal ce petit livre, gros coup de coeur pour moi.
Enfin, pas si petit, court, mais presque un format A4.
Et un vrai objet atypique :
Chaque page de gauche est une grande et belle photo de New York, buildings, métro, sites, Times Square, vues du ciel, en couleurs,et parfois pas. La couverture aussi une photo pleine page.
Sur la page de droite, le texte.


Pour commencer quelques (tout) petits points négatifs : le texte est dense, pleine page avec de toutes petites marges. du coup, on a parfois plus l'impression de lire une épreuve qu'un texte définitif.
Mais comme c'est extrêmement clair et lisible, ça n'influence pas la qualité de lecture, seulement la première impression quand on l'ouvre.

J'aurais aimé que les numéros de pages apparaissent, et j'aurais apprécié des légendes pour quelques photos (la plupart parlent d'elles-mêmes). Je sais, je pinaille !!

Mais sitôt que j'ai commencé la lecture, j'ai été emportée par l'histoire.
Je n'étais pas certaine d'aimer, car j'ai du mal à apprécier le fantastique, et en fait, c'est simplement une très belle histoire.

Lisa, passée "de l'autre côté" à l'occasion du Manhattanhenge, se retrouve dans un New York à la fois semblable à celui qu'on connaît, et assez différent, puisque presque vide.
Elle va devoir mener une enquête, sans tous ses moyens habituels, dans un environnement surprenant, loin de ses repères.
Mais surtout, elle va faire de superbes rencontres dans le monde des fantômes.
J'ai regretté mon inculture dans le domaine musical pour apprécier encore plus ce texte.
Bien entendu, je connais tous les personnages dont il est question, mais j'aurais aimé en savoir plus sur leur musique. D'ailleurs, je vais tout de suite me constituer une play list pour découvrir tout ça, puis relire l'histoire au son de la musique !
J'avoue que j'ai fini ma lecture les larmes aux yeux, tant ces belles rencontres m'ont émue !!

Si vous aimez New York, précipitez-vous sur ce livre, si vous aimez la musique, jazz ou Beatles notamment, n'hésitez pas. Et si rien de tout ça, lisez-le quand même, vous passerez un excellent moment !

Lien : http://livresjeunessejangeli..
Commenter  J’apprécie          20
Lisa a une vie somme toute normale. Elle est policière et adore la musique. Elle se sent presque à l'aise dans son quotidien tout en ne supportant ni la mort, ni les cadavres. Un comble pour un policier de la Criminelle. Elle arrive à trouver un équilibre entre les deux jusqu'au jour où… elle passe dans la quatrième dimension. Elle est engagée par les Manhattan Ghosts.
Avec un brin d'humour et beaucoup de curiosité, nous suivons l'enquête de Lisa. Une enquête où évoluent de nombreux fantômes très connus. Une enquête toute en subtilité dans le New York de l'autre monde. Une enquête faite de réflexion et de déduction. Pas de coups de feu, ni de course poursuite. Mais un grand esprit d'analyse dans un monde où tout est différent.
Manhattan Ghost est un roman policier atypique avec des photos qui accompagnent le récit et ajoutent une atmosphère adéquate au déroulé de l'enquête. Avec Lisa, nous découvrons avec une incrédulité curieuse les différents habitants de cette quatrième dimension avec leur force et leur faiblesse. Nous tentons, toujours avec elle, de conclure cette enquête fantastique en compagnie des Manhattan Ghosts.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Elle attendit que son cœur reprenne un rythme normal avant de se décider à gagner le bar. Elle allait être en retard maintenant.

— Bonjour Lisa. La jeune femme se retourna brusquement, surprise d’être ainsi abordée dans ce quartier.

— Peter, mais que fais-tu ici ?

Elle s’arrêta soudain, consciente de l’incongruité de sa question. Peter Monoghan était décédé trois ans plus tôt d’un cancer généralisé dû au surmenage, à l’alcool et surtout à l’abus de cigarettes. Et il se trouvait face à elle, vêtu du costume bleu que Lisa lui avait toujours connu. Ses épaules étaient plus voûtées, son visage plus pâle que dans ses souvenirs. Il lui souriait.

— Tu es resplendissante, comme toujours.
Commenter  J’apprécie          10
Le Dakota Building s'élevait au coin nord-ouest de la 72th Rue et de Central Park West.
Sa construction avait été achevée en 1884. Il était bâti autour d'une cour et, à l'époque, sa porte d'entrée pouvait laisser passer un attelage de chevaux.
[...]
Il était surtout l'immeuble devant lequel John Lennon avait été assassiné.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Philippe Ward (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Ward
Pendant Les Rencontres de l'imaginaire de Sèvres a eu lieu une conférence / rencontre avec Brian Stableford, grand auteur de science fiction. Philippe Ward posait les questions, Thomas Bauduret traduisait les réponses.
autres livres classés : new yorkVoir plus


Lecteurs (12) Voir plus



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4862 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..