AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2956131648
Éditeur : (22/12/2018)

Note moyenne : 4.46/5 (sur 55 notes)
Résumé :
Luca Ferrand est un jeune lieutenant de police prometteur.Jusqu'au jour où il commet une erreur irréparable.Six mois de mise à pied. Au matin d'une nuit d'errance dans Pigalle, il rencontre une jeune femme, Tanya. Elle lui dit être menacée et le supplie de l'aider. Ils vivent une nuit d'amour qui les marque du fer de la passion. Lorsqu'il lui dit qu'il est policier et qu'il peut l'aider, elle disparaît. Quelques jours plus tard, il apprend qu'un corps a été retrouvé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (56) Voir plus Ajouter une critique
Yggdrasila
  16 mars 2019
Âmes sensibles s'abstenir !
Ce thriller ésotérique est destiné aux lecteurs avertis.
C'est très sombre, sanglant et angoissant.
Avec ce livre, l'auteur nous emmène tout droit en enfer.
On va suivre Luca, un lieutenant de police de la brigade criminelle de Paris. Suite à un incident alors qu'il est en service, Luca va être contraint de prendre un certain recul avec son travail.
Il le vit très mal et part à la dérive.
Pendant une nuit d'errance, il va brutalement tomber sur une femme qui se dit en danger.
Après une nuit passée ensemble, elle disparaît.
Obsédé par cette rencontre, Luca va alors mener son enquête pour essayer de la retrouver et savoir ce que Tanya tentait de fuir.
Mais on est très loin d'imaginer dans quel cauchemar ses recherches vont le conduire.
Cette histoire est une véritable plongée dans l'horreur.
L'auteur aborde des thématiques autour du satanisme.
Il nous entraîne dans les entrailles de Paris où le summum de la perversion humaine est décrit voire détaillé.
Même si on passe par des scènes de tortures, d'orgies, de cannibalisme et j'en passe, l'auteur n'a pas simplement cherché à exposer une succession de sphères macabres.
Il s'est bien documenté et va beaucoup plus loin en ayant intégré son récit à la réalité de faits historiques. Ce qui donne à cette histoire une crédibilité assez effrayante et très dérangeante pour son réalisme.
L'écriture est addictive.
L'ambiance générale m'a fait penser à un mixte des films Hostel et The descent.
L'univers décrit est oppressant.
Ici, on est confronté au Mal dans toute sa puissance.
Comme l'auteur n'est pas avare de descriptions, j'aurais voulu qu'il nous décrive davantage les sentiments qu’à Luca envers Tanya. Au départ, c'est un peu déroutant de voir dans quoi Luca s'embarque pour une personne qu'il connaît à peine.
C'est aussi surprenant de constater qu'il pense à Tanya pour se donner du courage alors que les pensées pour son fils sont inexistantes... mais on va mettre ça sur le compte du coup de foudre.
Je crois que je n'ai jamais autant prié pour qu'un personnage s'en sorte tellement cet enfer est atroce.
La fin reste complètement ouverte.
Si on suit la logique, on peut prévoir ce qui arrivera à nos personnages.
On peut aussi réfléchir à l'évolution de cette histoire dans le temps.
Une très bonne lecture pour les adeptes du genre ou pour ceux qui cherchent à se faire une petite frayeur... Mais ayez le coeur bien accroché tout de même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6810
lyoko
  14 juin 2019
L'auteur nous emmène avec ce roman dans l'antre du diable, dans ce que l'humanité a de plus noir.
J'ai beaucoup aimé l'univers dans lequel nous plonge l'auteur même si les descriptions sont parfois a la limite du tenable.
un roman palpitant et très bien écrit. Il faut reconnaitre que la plume de Tom Clearlake est agréable et pousse le lecteur a tourner les pages sans qu'il ne se rende compte de rien.
J'ai malgré tout, sur certains passages et sur certaines actions, eu un peu de mal au niveau de la crédibilité des actes de Luca Ferrand. Par exemple, se plonger si vite dans une enquête non autorisée me laisse pantoise, le mal être du flic n'explique pas tout.
Passé ces quelques petits soucis de réalisme on se trouve mêlé a une histoire cauchemardesque prenante et envoutante.
Un auteur qui a du potentiel et assurément a suivre avec attention.
Je tenais a remercier Tom Clearlake pour sa confiance et l'envoi de son roman.
Commenter  J’apprécie          730
nadiouchka
  24 octobre 2019
❤ 🔪 💣❤ 🔪💣 ❤ 🔪 💣❤ 🔪 💣❤
Quand une gentille personne d'un service de presse m'a proposé un ouvrage d'un auteur franco-canadien que je ne connaissais pas (O bon yeu !) - et qu'il s'agit de plonger dans les « Tréfonds » du mal plus noir que noir ❤ … eh bien, j'ai répondu par l'affirmative. Sitôt le livre reçu, sitôt commencé et lu en deux soirées car c'est très « addictif et immersif » de voir ce qu'est cet « Infernum » - cet « Obscurum Lucis. »
Tout commence avec Luca Ferrand, jeune policier au 36 quai des Orfèvres : un jour qui s'annonce (normalement), comme un jour de plus. Mais non, on lui dit qu'il y a eu un « barbecue » (homicide où la victime a été trouvée morte dans son véhicule incendié).
Se rendant sur place avec son collègue Berthelot (surnommé « Panzer » car il ne connaît pas sa force), ils sont appelés pour un braquage dans une banque mais ils sont débusqués. Comble de malchance, une femme a reçu une balle (victime collatérale), et la balle provient de l'arme De Luca. D'où la sanction : mise à pied immédiate.
Alors Luca traîne son dépit et rencontre une nuit, la belle Tanya qui lui demande de la secourir. Mais quand elle apprend que Luca fait partie de la police, elle disparaît… Or, Luca avait eu le temps d'apercevoir des tatouages du genre satanique et certainement d'une appartenance à une secte.
Suspense, suspense ! Surtout qu'arrive Radko (le frère de Tanya) qui se joint à Luca pour la retrouver car il pense qu'elle est une esclave sexuelle….
Comment va se poursuivre cette recherche et que va-t-on trouver ?
Après mûres réflexions, je pense que je ne vais guère en dire plus car c'est tellement obsédant que j'ai été prise dans un tourbillon inimaginable de folie dans ces ténèbres maléfiques où règne le Mal absolu . 🔨
On assiste à des scènes sanglantes et même plus, qui vous remuent les tripes (si on craint).
Le pire du pire que puisse exercer l'être humain qu'est « L'Homme », c'est qu'on se retrouve dans la folie de cet Enfer et, aussi incroyable que cela puisse paraître, c'est que ces « Tréfonds » avaient été imaginés par l'Église elle-même (les premiers maîtres de L'Obscurum avaient été en lien avec le Saint-Siège (autrement dit le Vatican. Ô sacrilège).
Alors, que ceux qui sont rebutés par ceci, ne m'en veuillent pas car tout lecteur est libre de lire ce qu'il veut….
Je voudrais juste signaler que ceux qui vont sur la butte Montmartre, peuvent la regarder d'un autre oeil ! C'est en effet un lieu important dans ce récit mais je ne dirai pas pourquoi, sinon, autant raconter toute l'histoire (et il y en a pour 484 pages, avec une couverture bien attirante et symbolique).
Je vais encore moins révéler la fin mais je retranscris tout de même ceci : « Évitez de vous attarder le soir aux abords de la butte, à moins que vous ayez perdu tout espoir en la vie, et que la lumière se soit éteinte à jamais dans votre coeur. Si c'est hélas le cas, vous trouverez sans mal ce que vous êtes venu chercher. » Bonne mise en garde, non ? Mais je n'ai pas « eu les shakes » (« eu peur ») et  « j'ai calmé le pompon » (« j'ai gardé la tête froide »).
J'ai dit : « Vade retro Satanas », ce qui me permet d'affirmer que : « Veni, vidi, vici » et je suis bien sortie indemne de ces « Tréfonds », machiavéliques à souhait.
Je remercie infiniment les #EditionsMoonlight et #ThomasClearlake pour m'avoir proposé la lecture de #Tréfonds.
Une découverte démoniaque et j'en redemande !
Thomas Clearlake est, sans hésiter, un écrivain à suivre car il excelle dans le genre « thriller ». 📚 de plus, ici, il a réussi à insérer un peu d'humour (ce qui n'est pas négligeable lorsque l'on se retrouve dans le noir absolu.
C'est sans aucune hésitation que je lui accorde les cinq ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️.
😍
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          313
Soukiang
  25 décembre 2018
Imaginez quelques instants, vous vous appelez Luca Ferrand, inspecteur de police à vos ordres, vous débutez à peine dans le métier, une simple intervention lors d'un braquage et c'est la bavure.
Vous êtes alors mis sur la touche le temps de décider de votre avenir.
Alors que vous pensez avoir touché le fond, vous croyez pouvoir retrouver un espoir de vous racheter en la rencontre fortuite d'une femme, Tanya, qui se dit menacée de mort.
Rien ne le préparera jamais à ce qui va désormais s'intituler le premier jour du reste de sa vie ...
Publier une chronique d'un roman qui s'inscrit parmi les plus gores jamais lus dans ma vie de lecteur, en ce jour de Noël ?
Une lectrice et bientôt auteure m'avait demandé d'écrire une chronique de la mort ...
Une bloggeuse Les mots de L.. est en train de le lire et de se poser la question s'il était possible d'aller encore plus loin dans le genre ?
Ni une, ni deux, je me lance à corps perdu et au risque de perdre encore un peu plus de mon âme.
Lâcher les chevaux quand ils sont encore en pleine force de leurs moyens et de leur puissance, c'est maintenant ou jamais !
Quand le thriller et l'horreur se disent Oui, c'est pour la vie, dans le meilleur de ce qu'ils pourront projeter mais surtout dans le pire de ce que l'humanité est capable ...
Comme la chanson éponyme de David Bowie, Let's go !
Toutes les personnes qui me lisent savent aujourd'hui combien j'attache une importance à certaines thématiques, au-delà des notions de bien et de mal, dans l'incertitude des valeurs qui sont aujourd'hui floutées, emberlificotées dans un magma de doutes existentiels véhiculés, une société en pleine mutation, à tous les niveaux, comme si l'on était à un carrefour de tous les champs du possible, des valeurs déboussolées par des personnes et des influences extérieures ?
Est-il nécessaire ou indispensable de tout montrer au cinéma comme en littérature de genre, avec force détails et récits macabres pour pénétrer au coeur de l'âme, dans cette frontière ténue entre la lumière et les ténébres, l'auteur Thomas Clearlake en avait déjà donné un aperçu éloquent avec son premier roman, L'essence des ténèbres, "Un thriller horrifico-fantastique ambitieux, riche en rebondissements, à découvrir !!!", l'horreur est tout à fait compatible pour se marier avec les codes respectés ou pas du thriller, comment donner un sens à une intrigue qui vous invite à creuser dans les profondeurs les plus malsains, dans les plus vils turpitudes que l'homme peut engendrer, j'ai pris mon temps pour lire et me laisser emporter par les flots nauséabonds et nefastes produite par une ambiance oppressante et d'une indicible aura, entre deux chapitres, l'air manque, le souffle est suspect, flux et reflux des sentiments percutés et chamboulés, si vous acceptez de lire Tréfonds, une chose est sûre, vous n'en ressortirez pas indemne !
Fort d'un travail de recherche indiscutable sur les mythes consacrés à certains questionnements théologiques, aux rapports de l'Eglise avec ses semblables, l'ancien et le nouveau testament, dans la dichotomie naissante entre les notions du bien et du mal, le satanisme, les ordres des Chevaliers, c'est tout un univers fascinant doublé d'une découverte majeure dans les fondements mêmes des sacro-saints principes et certitudes qui est remise en cause, oubliez tout ce que vous pensez ou savez sur les voies de Dieu, ils ne sont plus impénétrables, la preuve par Tréfonds qui vous propose une histoire âpre, sans remise de peine, je le redis encore une fois à chaque fois que l'effet produit le même résultat, pour comprendre la vie, il faut accepter la mort et tout ce qu'elle peut induire de courants de pensée, au fil du temps, la mort est le prolongement de la vie, l'étincelle qui marque la fin et le début d'une autre voyage, dans cette histoire terrifiante, je vais juste en invoquer les reliefs et les vestiges qui vous attendent, dans la démésure ou dans le désenchantement, dans le désespoir, dans la peur et l'instinct de survie, l'homme est sujet, l'homme peut se ranger et se contenter de sa tranquille existence, fermer les yeux pour éviter de se salir les mains, de se laisser corrompre par des séquences insoutenables ou alors ...
La confirmation d'un écrivain à l'aise dans la mise en scène et visuelle, dans l'abstraction et la réalité, l'art de désorienter tous les arcs narratifs en ce sens que la boîte de Pandore est ouverte, tous peuvent y trépasser ou se perdre pour toujours dans les dédales ou l'abîme, ce puit des purgatoires, Lucifer et Satan n'ont qu'à bien se tenir, ces traces symboliques sont omni-présentes dans le sillage d'une construction qui déboule, qui alterne plusieurs personnages afin de servir l'intrigue principale, traquer la vérité, retrouver une personne disparue, toujours une crainte de la redite, du plagiat, on pense à multitude de films du genre, à chacun de se faire sa propre idée et son cinéma imaginaire en lisant Tréfonds, un style sous haute tension dans la construction, purement démentiel pour créer un électrochoc, un roman dénuné de tous les artifices qui auraient pu ralentir le ryhtme, l'ambiance est dans cette allégorie permanente ou sous-jacente, sommes-nous dans la réalité ou dans un cauchemar elliptique, dans cette zone de tous les dangers, face à la puissance machiavélique des forces de l'ombre, ceux qui tirent les ficelles, personne ne vous entendra crier ...
Jusqu'où iriez-vous pour sauver les vôtres ?
L'amour du prochain suffit-il à renverser des montagnes ?
Pour Luca Ferrand, c'est la mission d'une vie, de celle qui le changera à jamais et pour transcender sa vision des choses, la ligne de démarcation jouit d'un privilège qui pourrait faire basculer le récit dans une autre dimension intemporelle, l'émotion n'est pas en reste quand il s'agit de la survivance de tous les instants, pour l'amour du prochain, pour lutter contre cette engeance de tous les diables et sans nom, des créatures monstrueuses tapies dans les abysses les plus vertigineuses, s'il fallait encore répondre à la pertinence ou pas de publier aujourd'hui, jour de la nativité du Christ, l'avenir le dira, l'éternel recommencement de l'histoire et de ses répercussions sur l'humanité, ce jour Saint se rappellera alors comment le bien est arrivé, un jour, pour trouver son double maléfique, le Mal ...
Quand peur primale rivalise avec peur animale, un thriller qui renoue avec tous les éléments indispensables de la littérature de terreur, ne vous fiez pas aux apparences, ne calculez pas, laissez-vous emporter par les vagues successives qui risquent de vous faire ingurgiter la tasse, saurez-vous trouver les ressources nécessaires pour vous accrocher aux bastingages ?
Thomas Clearlake confirme une plume incisive et addictive pour bousculer toutes les habitudes, venez vous frotter à la surface et écoutez ...
Vous entendez ? Cette infime vibration, au-delà des aspérités et des brèches filandreuses ou colmatées, un voyage au bout de l'enfer vous tend les bras, à vos risques et périls !
Le compte à rebours a commencé ...
L'année n'est pas finie, il reste encore une belle semaine avant de passer à 2019, je vais donc en profiter pour attribuer un coup de coeur mérité pour tout ce qu'il m'a apporté, j'ai pris mon temps pour en savourer chaque page, entre le respect du Réveillon et ce jour de Noël, dans l'esprit qui m'anime de lire, de découvrir ou de trouver la confirmation d'une plume, ce qui est le cas ici, merci à l'auteur pour sa confiance de m'avoir proposé son deuxième roman, Tréfonds de Thomas Clearlake
❤️
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
celine85
  10 mai 2019
Le lieutenant Luca Ferrand est dans une mauvaise passe : séparation avec sa femme, mort de son collègue et ami, mort d'une passante en voulant riposter sur la voiture des braqueurs et suspension de 6 mois suite cet évènement.
Alors qu'il sombre de plus en plus, il fait la connaissance de Tanya, une jeune femme qui se jette pratiquement sous ses roues et qui lui dit être en danger. Après avoir passé la nuit ensemble, il se réveille et constate qu'elle a disparue.
Dès cet instant, il va avoir qu'une seule envie la retrouver et comprendre qui lui veut de mal. Il commence ses recherches et un de ses collègue lui annonce qu'ils ont retrouvé un cadavre sans tête ni main pouvant correspondre à sa description. Malgré le tatouage identique à celui de Tanya, Luca en est certain, il ne s'agit pas d'elle.
Malgré sa suspension, il décide de mener l'enquête quitte à l'emporter dans des choses bien sombres…
Un coup de coeur pour ce thriller mais je préviens âmes sensibles s'abstenir, il y a des passages difficiles et on se demande jusqu'où on va descendre dans l'horreur. Les descriptions précises nous mettent dans l'ambiance angoissante.
#Tréfonds #NetGalleyFrance #ChallengeNetGalleyFR
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
YggdrasilaYggdrasila   01 mars 2019
Il pouvait sentir son souffle chaud dans son cou alors qu’elle se caressait en attendant qu’il l’emmène. La frontière entre le fantasme est la réalité s’était maintenant ouverte et il pouvait aller librement vers cet autre côté de lui-même, ce lieu qui était resté dans l’ombre de son inconscient. Cette nuit, il ferait l’expérience de libérer son démon intérieur, avide de jouissances obscures, qu’il avait laissé croupir dans les ténèbres de son inconscient. Tous les hommes sont potentiellement des monstres en puissance, beaucoup l’ignorent et essaye de se convaincre que ce genre de fantasmes ne leur appartient pas, que ce ne sont que des idées extérieures, dérangeantes, qui envahissent leur réalité bien ordonnée. Mais où est l’ordre dans l’esprit humain ? Le chaos n’est-il pas la base de la pensée rationnelle ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
YggdrasilaYggdrasila   27 février 2019
Assis sur un banc de bois, sa tête dans ses mains, il se répétait en boucle intérieurement, comme un mantra : tiens le coup... tiens le coup... tiens le coup... Même s’il arrivait en surface à encaisser la situation, il sentait bien qu’au fond de lui une sorte de trou noir émotionnel était en train de se former, quelque chose d’assez puissant pour l’emporter de l’autre côté, là où la folie prend le dessus pour soulager la conscience d’une masse de souffrance trop lourde à porter.
Un voyage dont il était certain de ne pas revenir s’il se laissait aller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
YggdrasilaYggdrasila   28 février 2019
À force d’enjamber des cadavres sur des scènes de crime, d’enquêter sur des disparitions avec la certitude de ne découvrir finalement que des personnes assassinées, mutilées, brûlées, découpées en morceaux, enfouies sous des décharges d’ordures, à force d’entendre les aveux les plus ignobles de psychopathes qui rivalisaient de perversité dans les atrocités qu’ils commettaient... une substance indéfinissable se générait, comme une ombre épaisse qui, au fil des ans, enveloppait l’enquêteur pour ne plus le lâcher. L’inspecteur Berthelot appelait ça la malédiction du flic. Aucun gars, aussi solide qu’il pût être, n’y échappait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
YggdrasilaYggdrasila   04 mars 2019
La nuit, les ruelles de Montmartre paraissaient toutes mener vers une dimension fantastique, située à mi-chemin entre le Moyen Âge, un jardin anglais, le romantisme des années trente et un trip au LSD.
Commenter  J’apprécie          324
YggdrasilaYggdrasila   27 février 2019
Luca n’avait vu que deux psychiatres au cours de sa vie : le premier lorsqu’il avait perdu sa mère, douze ans plus tôt, le second pour un entretien formel quand il avait intégré la brigade criminelle. Luca s’imaginait parfois que ces types pouvaient être aussi dingues que les pires de leurs patients.
Commenter  J’apprécie          192
Video de Thomas Clearlake (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thomas Clearlake
Tréfonds - Tom Clearlake
autres livres classés : cannibalismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "L'essence des ténèbres" de Tom Clearlake.

Qui est Clarence ?

un chat
un chien
un lapin
un rat

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : L'essence des Ténèbres de Thomas ClearlakeCréer un quiz sur ce livre
.. ..