AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Doug Headline (Traducteur)
ISBN : 2743619058
Éditeur : Payot et Rivages (18/03/2009)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 39 notes)
Résumé :
Détenu au Manhattan Correctional Center, Francis Xavier Meehan goûte pour la première fois aux joies des prisons fédérales pour avoir braqué un camion. En découvrant son avocat, Meehan se dit que, décidément, la malchance le poursuit: avec son accoutrement de clown, le dénommé Jeffords ne peut être qu'un imposteur. Pourtant, cet imposteur lui propose un marché alléchant: Meehan sera entièrement blanchi à condition qu'il dérobe une cassette vidéo si compromettante po... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Crossroads
  05 décembre 2014
Exit Dortmunder, hello Meehan.
Si le garçon vénère la cambriole, c'est au Manhattan Correctional Center qu'il croupit actuellement, bâtiment de haut standing favorisant durablement l'introspection quant aux loisirs sévèrement blâmés par la loi. Visiblement né sous le signe du bol ascendant baraka, il se verra proposer, contre toute attente, l'opportunité d'échapper à son environnement quelque peu sclérosant moyennant heures sup' sous gros couvert d'anonymat.
Une demi seconde de réflexion plus tard et le voilà redevenu braqueur de haut vol destiné à subtiliser une cassette vidéo compromettant l'actuel président histoire d'écarter toute éventuelle réélection.
Pas le meilleur Westlake mais un Westlake quand même!
Si le scénario manque cruellement d'adrénaline, la verve corrosive et satirique de Westlake suffisent à enlever le morceau.
Taillant un costard XXL aux institutions politiques et judiciaires de l'oncle Sam, on sent que l'auteur a pris un malin plaisir en élaborant ce complot louchant méchamment sur l'irrésistible Watergate.
Sans tirer la boule noire, ce mo-mo-motus intrigue à défaut de soulever les foules, le style inimitable de Westlake pardonnant beaucoup de largesses scénaristiques...


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          464
Peteplume
  04 septembre 2014
Autant le dire d'emblée: je ne fais pas partie des inconditionnels des romans policiers. J'y trouve trop d'invraisemblances, le portrait de la psychologie des protagonistes est souvent pauvre à mon goût et les rebondissements n'arrivent pas à me surprendre tant ils sont attendus dans ce genre. Pourtant, je reconnais qu'il y a de bons "polars". Pourtant, dès les premières page de celui-ci, le héros et sa finesse d'analyse savent se faire séduisants et je reconnais que le contexte de la campagne présidentielle américaine, bien mis en place, est intéressant. N'étant pas de ceux qui dévorent les romans en une soirée, j'ai un peu perdu, néanmoins, au cours de la lecture, le fil et l'intérêt quand les méchants des puissances étrangères mal définies s'en sont mêlés. le roman reste néanmoins d'une lecture agréable même si on y retrouve certains des défauts sus-mentionnés et presque inhérents au genre.
Commenter  J’apprécie          60
urbanbike
  19 juillet 2009
Ahhh…! Voilà un bon polar. Encore une histoire bien tordue et totalement invraisemblable comme je les aime, une de celles que vous démarrez après le déjeuner et que vous finissez quelques heures après l'avoir lue d'une traite tant l'auteur vous entraîne dans une construction loufoque habilement construite.
Invraisemblable, pas tant que ça quand on relit ce qui s'est passé lors du Watergate ! Là, pour assurer la réélection du président, son équipe de campagne est chargée de recruter un cambrioleur pour aller récupérer un document accablant dans l'autre camp. Reste à trouver la perle rare…
Avec Donald Westlake, on est certain de passer un excellent moment, de rire franchement, ses personnages sont bien campés et on se balade dans dans des coins inattendus.
Lien : http://www.urbanbike.com/ind..
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
urbanbikeurbanbike   19 juillet 2009
C'est la vieille échelle mobile des salaires donnée par le charpentier au propriétaire de la maison, expliqua Meehan. Vingt-cinq dollars de l'heure pour faire le boulot, trente-cinq si vous voulez regarder, quarante-cinq si vous voulez aider. Je ne veux pas que vous me regardiez, et je ne veux vraiment pas que vous m'aidiez.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Donald E. Westlake (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Donald E. Westlake
Maxim Jakubowski on Donald Westlake - Part 2 of 2
autres livres classés : Régimes politiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Littérature et politique

"Famille, je vous aime : Politique et vie privée à l'âge de la mondialisation". Qui est l'auteur de ce livre?

Michel Onfray
Bernard-Henri Lévy
Luc Ferry
Franz-Olivier Giesbert

10 questions
166 lecteurs ont répondu
Thèmes : politique , écrits politiquesCréer un quiz sur ce livre