AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782360541997
144 pages
Le Mot et le reste (17/03/2016)
4/5   3 notes
Résumé :
Les voyages de Kenneth White sont plus que des voyages, ce sont des itinéraires de l'esprit. Et son écriture, jamais seulement descriptive, ouvre un champ d'énergie. Cette fois, le territoire, c'est l'océan Indien, tout ce splendide espace qui s'étend entre le mince détroit de la mer Rouge et l'ample golfe du Bengale : moussons et volcans ; requins et tortues ; épices et aromates. Et les compagnons de route sont, ici, des naturalistes fervents et quelques rares phil... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Franz
  22 mars 2021
« Amoureux de cartes et d'estampes ».
Dans sa déambulation éclatée parmi les îles du sud-ouest de l'Océan Indien (Réunion, Maurice, Seychelles), l'écrivain écossais Kenneth White restitue dans son récit de voyage des fragments de vie collectés au hasard des rencontres, selon une trajectoire aimantée par des centres d'intérêt personnels qui ne sont pas explicités. le lecteur se trouve donc balloté d'un bout à l'autre de l'île de la Réunion sans fil directeur, au gré des inspirations du voyageur. Finalement, on peut douter de la réalité du voyage tant les sensations ressenties et les paysages traversés sont absents du récit. Pour un poète tel que Kenneth White, ne pas être saisi par le vent et les lumières, la puissance tellurique des volcans et des caldeiras, ne pas être inspiré par les à-pics vertigineux, le mur végétal des forêts primitives, les saveurs et les odeurs de l'île, la vitalité des habitants et les brassages ethniques laisse le lecteur dubitatif. On ne peut pas parcourir la plaine des sables, vaste espace nu que la lumière aurorale incendie, sans être transporté dans un ailleurs quasi surnaturel. Kenneth White écrira trop sobrement qu'il s'agit d'« un désert noir et rouge sombre, avec des dunes rouges et des empilements de roches torturées ». Un géopoéticien béotien pourrait mieux dire. L'auteur accumule surtout la toponymie comme si son voyage n'était qu'une plongée cartographique, la moelle du monde en étant évacuée. A la Réunion, Kenneth White s'intéresse presque exclusivement à un obscur auteur local, Jules Hermann (1845-1924), notable érudit imaginant l'existence de la Lémurie, un continent effondré dans l'Océan Indien. le lecteur a des difficultés à s'intéresser aux balivernes des vieilles barbes réunies dans un cénacle d'initiés chez un psychanalyste de Saint-Denis qui fleure bon la naphtaline et le roman feuilletonnesque. Fort de ses découvertes vermoulues, Kenneth White s'oriente ensuite vers Maurice mais là encore, l'île est esquivée, tout juste esquissée à travers la visite touristique du Jardin de Pamplemousses. de nouveau, un vieil écrit du XIXe siècle d'un certain Charles Gordon cherchant l'Eden aux Seychelles est déniché par Kenneth White et sert de transition pour amener le lecteur vers l'archipel seychelloise et ses 115 îles. Après les pérégrinations limbiques de la Réunion à Maurice, le voyage va alors pouvoir commencer aux Seychelles. Toutefois, l'auteur tergiverse, farfouille, énumère encore et n'aborde la mer des lumières qu'à la fin de son récit quand il arpente Faraday, ultime îlot avant les abysses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Chinouk
  20 janvier 2019
Avec « La mer des Lumières », Kenneth White nous propose un voyage dans les îles de l'océan Indien : La Réunion, l'île Maurice, et l'archipel des Seychelles. Un voyage sous le signe de l'improvisation.
D'île en île, Kenneth White nous initie à la culture locale, à la faune et à l'histoire du lieu. Au travers de ses vagabondages et de ses rencontres impromptues.
Il me semble l'avoir déjà dit dans un précédent billet mais j'aime les récits qui mêlent voyage et histoire. Là, on y découvre, entre autre, la colonisation de ces îles.
J'aime énormément – et c'est confirmé avec ce livre – l'écriture simple et joliment poétique de l'auteur.
Ce tout petit livre, j'aurais aimé qu'il dure plus longtemps, l'auteur nous laisse d'ailleurs sacrément en plan à la fin ! Ayant une version numérique, j'ai cru un moment que mon fichier était erroné, c'est l'un des petits inconvénients de la lecture numérique : on ne voit pas la fin arriver !
Lien : http://www.lespassionsdechin..
Commenter  J’apprécie          00


Videos de Kenneth White (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kenneth White
Interview Kenneth White.
autres livres classés : écossaisVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
521 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre