AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782919547616
434 pages
Éditeur : Editions Rue Fromentin (20/06/2019)

Note moyenne : 4.31/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Être admiré par quelqu’un que l’on admire soi-même… C’est à la fois une quête, un but mais aussi un piège.

Greer Kadetsky, jeune étudiante timide, rencontre Faith Frank, militante historique du droit des femmes, lors d’une conférence. Cette rencontre va bouleverser l’existence des deux femmes. Se crée alors une relation intellectuelle intense, celle d’une mentor et de sa protégée.

Complicité, rivalité, évolution du droit des femmes et a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Allantvers
  25 septembre 2019
Ils sont curieux, les romans de Meg Wolitzer: l'action est trèèèès lente, inscrite dans un quotidien assez ordinaire, les personnages, qui se posent beaucoup, mais vraiment beaucoup de questions, sont observés dans les moindres recoins de leurs pensées et sensations, et pourtant il y a un fluide qui passe dans le récit et l'on ne s'ennuie jamais.
Ici c'est la jeune Greer que l'on suit dans son épanouissement progressif depuis les bancs de l'université où, encore très renfermée sur elle-même, elle fait la rencontre déterminante d'une femme inspirante, passionaria de la cause féministe dans les années soixante. le roman déroule le fil de cette influence à mesure que Greer, au contact de cette femme qui lance sa carrière dans l'univers des actions d'influence, sort de son cocon et apprend la désillusion, à rebours de son petit ami qui lui se renferme sur l'univers étroit de sa famille endeuillée et dans laquelle il trouve son équilibre.
Greer n'est pas vraiment attachante et pourtant on se retrouve à poser un regard bienveillant sur son personnage, tout en percevant en arrière plan un aperçu plutôt singulier sur l'évolution de la société américaine depuis les volcaniques années de tous les possibles jusqu'au présent siècle de l'argent roi.
Un joli roman, pas inoubliable mais baigné d'une douce nostalgie et d'une belle profondeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
cathulu
  11 juillet 2019
Greer et Cory sont "deux fusées jumelles" qui brillent par leur intelligence et semblent promis à un bel avenir. La première est issue d'une famille quelque peu marginale qui semble peu soutenir la jeune fille timide. le second vient d'une famille d'immigrés portugais  chaleureuse et unie.
Ces millenials, qui à l'adolescence seront devenus un couple, vont partir dans deux universités différentes mais se projettent déjà dans un futur où ils pourraient mettre en pratique, via leur emploi, leurs convictions.
D'autant que Greer a fait brièvement la connaissance de Faith Frank, icône du mouvement féministe des années 70. L'admiration qu'elle voue à cette femme et aux causes qu'elle défend galvanise Greer.
Mais l'idéalisme de la jeunesse va bientôt se heurter aux aléas de l'existence et au pragmatisme de l'expérience...
Roman choral, La persuasion des femmes brosse le portrait nuancé de personnages d'âges et de milieux différents et montre leur évolution, parfois par le biais de simples détails comme l'utilisation ou non d'un canapé-lit, jusqu'à la période contemporaine où est survenue "la grosse calamité" ( l'élection d'un président jamais nommé dans le roman).
Analysant avec finesse et empathie l'influence que peuvent avoir certaines personnalités sur d'autres,Meg Wolitzer nous captive tout au long de ces 434 pages , sans jamais nous perdre en route. On s'attache à tous les personnages, principaux ou secondaires, on frémit, on s'identifie et on ne cesse de souligner les remarques pertinentes  tout au long de ce roman écrit dans un style impeccable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
SagnesSy
  16 septembre 2019
Bien sûr, je l'avais repéré ce roman, on en parlait un peu (pas beaucoup) sur les blogs, j'avais déjà lu l'autrice (beaucoup aimé un de ses romans, un autre un peu moins et un troisième abandonné), et il est édité rue Fromentin, source de bien des heures enchantées de lecture. Mais c'est quand j'ai lu sur sa 4° de couverture ceci : « La Persuasion des femmes » vient directement se classer parmi mes romans préférés de tous les temps, à coté de « David Copperfield », « Lonesome Dove » ou « L'Amour au temps du choléra ». signé Nick Hornby, que je me suis décidée. Mais les premières pages m'ont un peu douchée. Je ne parvenais pas vraiment à entrer dedans, les états d'âme de Greer aux débuts de ses études universitaires m'ennuyaient, pour tout dire. Oui c'est une lectrice qui me ressemble, qui a trouvé dans les livres l'échappatoire vitale à une enfance difficile, mais c'est aussi, et ça ne se démentira jamais, quelqu'un d'un peu mou qui reste toujours un peu en périphérie de ce qu'elle vit, et ce n'est pas évidement de se projeter. Il se trouve qu'elle n'assure pas seule la narration, et passer du point de vue de son entourage, Cory son premier amour, Zee sa meilleure amie, et Faith son mentor, permet de donner un peu plus de peps à tout ça. On les suit pendant une dizaine d'années, le temps pour Greer d'autoriser sa « voix extérieure » à s'exprimer, et ça fonctionne, plus les pages se tournent et plus on s'immerge profondément dans son univers, laissant affleurer des réactions viscérales. Mais le féminisme, propos central et farouchement intéressant, qu'on ne s'y trompe pas, ne parvient pas, à mon sens, à s'extirper des reproches qui lui sont communément adressés. Elle a un côté coupeuse de cheveux en quatre, Greer, qui la fait rester tout le temps un petit peu chiante, et moi en tout cas, je ne me suis pas sentie exaltée par ce beau combat, je n'ai pas eu l'impression que ce roman disait des choses essentielles ou éclairait quoi que ce soit. Pour autant, et pour nuancer un peu parce que ce que je viens de dire me semble trop dur malgré tout – un roman n'est-ce pas n'est pas supposé porter un étendard de quoi que ce soit ni « faire » bouger quoi que ce soit -, je l'ai refermé avec tendresse et je ne regrette pas mes heures de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Michigan32
  01 septembre 2019
Meg Wolitzer signe ici un roman sur le féminisme, sur la sororité et plus généralement sur le militantisme. On y suit Greer, une étudiante qui rencontre à l'occasion d'une conférence organisée par son université, une femme, Faith Frank, connue pour son engagement féministe, une pionnière de la lutte en faveur des droits des femmes. Greer est alors une fille timide qui cherche sa voi(e)(x). Malgré sa timidité, elle se fait remarquer par Faith Frank. A cette époque, Greer se bat pour qu'un étudiant, auteur de multiples agressions sexuelles, se fasse sanctionner à la hauteur des délits qu'ils a commis. Elle est profondément admirative de Faith Frank, et cette brève rencontre sera le point de départ de la relation que ces deux femmes vont entretenir pendant des années. Faith Frank va soutenir Greer et lui permettre de trouver sa place, tant d'un point de vue personnel que professionnel. Bref Faith Frank devient son mentor. Et c'est la relation complexe que nouent ces deux femmes, que nous suivons, entre autre, dans "La persuasion des femmes".
Je dois reconnaître qu'au démarrage du livre, j'ai eu un peu peur. Car au départ, nous passons beaucoup de temps avec Greer, pour la fin du lycée, son arrivée à l'université, sa relation avec Cory etc. Nous sommes clairement dans un "roman de campus" dont sont si friands les Américains. Heureusement cette partie ne dure qu'un temps et nous basculons rapidement dans un roman choral. Meg Wolitzer alterne en effet les points de vue et nous suivons tout au long du livre, l'histoire selon Greer, Cory, Zee (sa meilleure amie) et même Faith Frank. le point de vue de cette dernière est particulièrement instructif car cela nous permet d'être dans la tête du mentor et de voir comment elle appréhende de son côté, la relation qu'elle entretient avec Greer. Cette relation interroge car la sororité est une notion complexe, celle de mentor encore plus. Faith Frank aide Greer alors qu'elle n'en retire a priori aucun intérêt particulier, elle veut juste la mettre en lumière. Greer, de son côté, a un profond respect et une profonde admiration pour Faith Frank et son combat. Mais elle ne connaît pas réellement cette femme ni son histoire…
Au-delà de cette relation, ce qui m'a particulièrement intéressée dans ce roman, est la manière dont Meg Wolitzer envisage la notion de militantisme, de manière parfois un peu cynique. Chacun des personnages, y compris Cory, choisit de défendre sa cause d'une manière qui lui est propre. Greer et Zee arborent des tee-shirts à l'effigie de l'étudiant, auteur de plusieurs agressions sexuelles. Faith porte la cause du féminisme à travers la publication d'un journal puis d'une fondation en se faisant financer par un homme d'affaires qui essaye de se racheter une image. Zee s'engage dans l'humanitaire d'abord en enseignant à des élèves défavorisés puis en soutenant les victimes en période post-traumatique. Cory est prêt à tout abandonner pour soutenir sa mère. Mais pour chacun d'entre eux, cet engagement trouve ses limites, voire finit par perdre tout sens. On en vient presque à se demander si dans la société d'aujourd'hui, le militantisme "pur", dénué de tout intérêt personnel ou financier, existe réellement...
Lien : https://riennesopposealalect..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
LeMonde   15 juillet 2019
Dans son nouveau roman, l’écrivaine Meg Wolitzer plonge dans les arcanes de la sororité, avec finesse et piquant.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AllantversAllantvers   15 septembre 2019
Si vous vouliez avoir une image précise de qui vous étiez, pensa Greer des années plus tard, il vous suffisait de regarder tout ce que vous aviez cherché sur Google au cours des dernières vingt quatre heures. La plupart des gens seraient effrayés de se voir avec une telle lucidité.
Commenter  J’apprécie          10
cathulucathulu   11 juillet 2019
Parfois, il fallait abandonner ses convictions, ou les assouplir bien plus que vous ne pensiez le faire un jour.
Commenter  J’apprécie          00
SagnesSySagnesSy   16 septembre 2019
Les livres étaient un antidépresseur, un ISRS.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Meg Wolitzer (39) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Meg Wolitzer
Chaque vendredi matin, Valérie Expert vous donne rendez-vous avec Gérard Collard pour leurs coups de c?ur... Voici les références des livres présentés dans l'émission du vendredi 13 septembre 2019 :
Rhapsodie des oubliés Sofia Aouine aux éditions De La Martinière https://www.lagriffenoire.com/1012823-divers-litterature-rhapsodie-des-oublies.html
Se taire de Mazarine Pingeot aux éditions Julliard https://www.lagriffenoire.com/1012898-divers-litterature-se-taire.html
Les derniers jours de Marlon Brando de Samuel Blumenfeld aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/1011538-divers-litterature-les-derniers-jours-de-marlon-b.html
Nos vies consumées de Janet Hobhouse et Anouk Neuhoff aux éditions Rue Fromentin https://www.lagriffenoire.com/139469-divers-litterature-nos-vies-consumees.html
La persuasion des femmes de Meg Wolitzer et Jean Esch aux éditions Rue Fromentin https://www.lagriffenoire.com/1006965-divers-litterature-la-persuasion-des-femmes.html
Combien de pas jusqu'à la lune de Carole Trébor aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/1013506-romans-pour-enfants-combien-de-pas-jusqu-a-la-lune-.html
Patouf l?écolier de Jeanne Lagarde aux éditions du Toucan https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1014882&id_rubrique=1
Poum de Jeanne Lagarde aux éditions du Toucan https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1014883&id_rubrique=1
Porcelet l'intrépide de Jeanne Lagarde aux éditions du Toucan https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1014884&id_rubrique=1
Patouf va au bal Jeanne Lagarde aux éditions du Toucan https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1014885&id_rubrique=1
Le petit chaperon rouge de Jeanne Lagarde aux éditions du Toucan https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1014887&id_rubrique=1
Un soupçon de sucre - 90 recettes gourmandes pour découvrir les sucres autrement de Trish Deseine et Virginie Garnier aux éditions De La Martinière https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1014892&id_rubrique=1
Le douzième chapitre de Jérôme Loubry aux éditions Livre de Poche 9782253259923
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoi... (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lan...
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coup... https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. @Gérard Collard? @Jean-Edgar Casel?
+ Lire la suite
autres livres classés : féminismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1389 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre