AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Bernard Friot (Traducteur)
EAN : 9782211052658
278 pages
L'Ecole des loisirs (01/01/1990)
3.93/5   28 notes
Résumé :
415 - 415 (Alexandrie)
Hypatia est une femme philosophe vivant à Alexandrie au début du christianisme, dans les années 400 après J.-C. C'est une personne très cultivée, dans la tradition grecque, et très influente. A cette époque, Alexandrie est une capitale intellectuelle et économique, un centre culturel de la Méditerranée, un carrefour, gouverné par des aristocrates gréco-byzantino-romains lettrés. Mais c'est la fin d'une époque, la crise prend la forme de... >Voir plus
Que lire après HypatiaVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Un peplum narrant le conflit politico-religieux (principalement entre les chrétiens et les grecs) à Alexandrie en 400 après J.-C. dans lequel une femme philosophe grecque prend parti.
Le récit est mené du point de vue de Thonis, jeune copiste de 14 ans embauché en tant que secrétaire par la femme philosophe, Hypatia. Il prend soin des rouleaux de papyrus et des livres de la grande bibliothèque d'Hypathia, assiste à ses cours pour les retranscrire en notes, et l'accompagne lors de réunions pour établir les procès verbaux.

Le sujet est parfois sérieux (conflit politico-religieux, cours de philosophie) toutefois l'auteur emploie une langue soignée mais facile d'accès et l'ensemble est agréable à lire. La vie du personnage principal, Thonis, est détaillée et permet de s'immerger dans ce monde et cette époque par le biais des habitudes quotidiennes: nourriture, vêtements, loisirs, thermes, bains, esclavage, syndicat des métiers…

J'ai aimé lire comment il prend soin du fonds de la bibliothèque, en quoi consiste son travail de copiste, ses outils. Il s'initie peu à peu aux idées philosophiques auprès de sa maîtresse et ses réflexions sont intéressantes. La question de la condition féminine et de la place de la femme dans la société est également abordée.
Un seul regret: l'absence de glossaire pour des mots peu usités comme «calame, chiton, pagne, clepsydre, litière». Cela manque dans un roman jeunesse et ce vocabulaire pourrait dérouter les jeunes lecteurs.

Ce roman reste un bon moment de lecture qui m'a fait voyager dans le temps!!
Commenter  J’apprécie          190
Alexandrie, 400 après Jésus-Christ. Hypatia est une philosophe et mathématicienne élevée par son père dans la tradition grecque. Elle donne des cours publics, est influente et savante. Mais même la cosmopolite Alexandrie peut devenir un creuset de l'intolérance.
La vie d'Hypatia est rapportée par un de ses serviteurs, obligé de fuir.
Un portrait de femme moderne, indépendante, qui pense que tout peut se régler avec logique et dans le calme mais qui ne comprend pas toujours les les choix politiques des puissants.
Commenter  J’apprécie          140
Ce roman historique destiné aux adolescents m'a semblé assez intéressant et plutôt bien dosé sans son ensemble. Les concepts sont tous simples, d'autant qu'ils sont narrés par le biais d'un personnage adolescent lui-même, mais l'ensemble forme une thématique complexe et qui peut servir de support à de très bons débats. Si, malheureusement, les actes commis par les chrétiens de l'époque semblent difficiles à justifier à nos yeux contemporains, l'auteur est parvenu à mettre tout de même une certaine nuance dans son récit et j'ai bien apprécié cela.

J'ai apprécié également la postface qui explique ce que nous savons réellement de l'histoire d'Hypatia et donc ce qui a été inventé pour servir le roman. Cette honnêteté intellectuelle me semble tout particulièrement importante dans un récit pour adolescent où les esprits sont encore peu critiques et où les rancœurs peuvent facilement s'échauder pour une histoire qui n'est la faute d'aucun chrétien ni d'aucun égyptien contemporain.

Quant à la forme, j'ai été étonnée par le vocabulaire spécifique présent partout dans le livre mais expliqué ou explicite, la plupart du temps. Enfin, l'absence presque complète de chapitres et de paragraphes rend malheureusement le texte bien plus pénible à lire qu'il ne le serait en étant correctement découpé.
Commenter  J’apprécie          60
C'est un livre intéressant qu'Hypatia. Il s'adresse certes à la jeunesse mais ce n'est pas un livre facile - je veux dire par là "trop simple". Ne serait-ce qu'à cause du contexte, des allusions aux moeurs de l'époque, des mots de vocabulaire parfois très spécifiques... qui soit dit en passant s'insèrent très facilement dans le récit. Je n'ai pas eu l'impression d'assister à un exposé, ouf.

A vrai dire, ce n'est pas qu'un livre sur Hypatia : c'est un livre sur un bouleversement majeur entre l'antiquité grecque (et tout ce que ça induit : une religion polythéiste, des philosophies, un goût particulier pour les sciences), déjà mise à mal, et le christianisme. Pour autant, il n'y a pas de victime face à un "méchant", si ce n'est Hypatia elle-même, sauvagement assassinée.

Hypatia, parlons-en : si j'ai un regret, c'est par rapport à elle. le livre porte son nom, mais réussit-on véritablement à s'approcher d'elle ? C'est une femme fière d'être elle-même, qui a dû construire des barrières pour pouvoir exister en tant que telle dans une époque misogyne. A cela, il faut ajouter que l'histoire est racontée par un homme, un esclave affranchi féru de philosophie. C'est un choix défendable, mais j'aurais souhaité qu'on lui donnât davantage la parole... Sans doute l'histoire eût-elle été différente, je n'ose dire changée, vue par ses yeux.

Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Les jeunes gens sont toujours pressés. Le temps est une poussière infinitésimale dans la totalité de l'univers, nous apprennent les philosophes. Mais il faut être âgé pour comprendre cela.

p. 27
Commenter  J’apprécie          90
Nos vieux temples sont en ruine ou transformés en latrines et en auberges, les feux des sacrifices sont éteints, les piédestal de nos dieux sont vides. La nouvelle religion peut célébrer sa victoire... Une religion de charpentiers, de pêcheurs et de douaniers! Il n'y a plus de place pour nous en ce monde, notre temps est passé.
Commenter  J’apprécie          40

>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues germaniques. Allemand>Romans, contes, nouvelles (879)
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (56) Voir plus



Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
438 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre

{* *}