AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781092011181
Éditeur : Anacharsis (26/11/2014)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Textes rassemblés, présentés et traduits du latin par Thomas Tanase

Au début du XIIIe siècle, les hordes d’Ögödei, le fils de Gengis Khan, déferlent sur le Nord-Est de l’Europe et ravagent tout sur leur passage, puis s’en retournent. L’Occident est glacé d’effroi ; le pape Innocent IV décide d’envoyer une ambassade au grand-khan mongol pour y voir plus clair.

C’est ainsi que le franciscain Jean de Plancarpin part pour l’Asie centrale en... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Henri-l-oiseleur
  11 février 2019
Une série de récits étonnants, faits par un Franciscain envoyé par le pape en ambassade auprès de l'empereur des Mongols au XIII°s en pleines invasions et en pleine terreur. le narrateur signale d'ailleurs qu'à son retour de voyage en Asie Centrale auprès du Grand Khan, il est accueilli à Kiev et ailleurs "comme s'il revenait d'entre les morts". La description est sobre, factuelle, plutôt précise, et exempte de merveilleux (à la différence de l'Histoire des Tartares de C. de Bridia, que l'on trouve juste après). L'auteur reste discret aussi sur ses impressions personnelles, ce qui est normal dans un écrit de cette époque. En préface, on signale qu'un tel livre vient contredire l'opinion du grand médiéviste Jacques le Goff, qui estimait les hommes du Moyen-Age incapables de voir et d'écouter, et "de se détacher d'une vision du monde fantastique que leur tradition leur imposait, tandis que la capacité d'observation aurait été le fait des seuls modernes" (p.9). le texte est la preuve du contraire, même s'il est nécessaire que le lecteur curieux de l'histoire des Mongols se procure une histoire moderne de ce peuple.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
deslivresetdesfilms
  14 octobre 2015
L'empire mongol m'a depuis longtemps intrigué et intéressé et plus encore peut-être depuis que j'ai lu « Le Loup bleu » de Yasushi Inoue, magnifique histoire romancée sur la vie d'un homme énigmatique : Gengis Khan. Alors quand j'ai vu dans le catalogue des éditions Anacharsis : « Dans l'Empire mongol », je n'ai pas pu résister. Je reviendrai une autre fois sur cette maison d'édition ainsi que sur sa collection Famagouste.
Aux alentours de 1241, Güyük (le petit-fils de Gengis Khan) qui règne sur l'Empire mongol attaque brutalement l'Europe au niveau de l'actuelle Hongrie. le pape Innocent IV, choqué par les nombreux massacres commis par les troupes mongoles, décide d'envoyer à la rencontre de Güyük le franciscain Jean de Plancarpin. Ainsi, en 1245, le franciscain Jean de Plancarpin (alors âgé de 50 ans) partit dans un long voyage qui dura plus de deux ans à la rencontre du peuple appelé autrefois Tartare. « Afin d'écrire l'histoire des Tartares, nous avons, pour la commodité des lecteurs, organisé notre récit par chapitres. le premier chapitre décrira le pays des Tartares, le deuxième sa population, le troisième les rites religieux des Tartares, le quatrième leurs moeurs, le cinquième leur manière de gouverner l'empire, le sixième leurs guerres, le septième les pays passés sous leur domination, le huitième la manière de les combattre et dernier chapitre décrira notre voyage à la cour de l'empereur (…). » le but de cette longue traversée était double, il fallait avant tout faire un travail d'information, connaître un peu mieux l'ennemi, mais aussi il fallait essayer de convertir Güyük au christianisme. La réponse du Grand Khan à la lettre du pape Innocent IV fut assez cinglante, en substance Güyük se demandait pourquoi il devait se convertir alors que ces nombreuses victoires prouvaient que Dieu était de son côté. Cependant, Jean de Plancarpin (franciscain presque de la première heure qui a connu Saint-François) a dans un récit de voyage collecté un nombre incroyable d'informations sur les us et coutumes des Mongols. Il s'agit là d'un travail d'ethnologues presque avant l'heure. Et c'est ce récit traduit par Thomas Tanase qui nous est proposé par les éditions Anacharsis.
Ainsi, dans la première partie du livre nous est proposé un rappel historique. À partir de cette introduction, nous comprenons mieux les circonstances dans lesquelles Jean de Plancarpin fut envoyé à la rencontre du peuple tartare. Ce rappel historique est extrêmement intéressant, car il nous permet de bien cerner la situation géopolitique d'alors. le fabuleux récit de Jean de Plancarpin arrive ensuite dans une très belle traduction. Il s'agit d'un texte très facile d'accès, un témoignage direct, qui en neuf chapitres nous conte l'histoire d'un peuple passionnant. Une très belle aventure à vivre et découvrir à partir d'un texte oublié.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   07 février 2019
(Sur les interprètes russes et polonais lors de la mission chez le Grand khan, p. 23)

On notera à ce propos la remarque très intéressante donnée par C. de Bridia, p. 188, à partir des informations de Benoît de Pologne, expliquant qu'il n'y avait alors pas plus de difficulté à passer de la langue parlée par les "Poloni" à celle parlée par les "Rutheni" qu'il n'y en avait à passer de la langue des Romains à celle des Lombards ou de la langue des Saxons à celle des habitants de Westphalie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71

Video de Jean de Plancarpin (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean de Plancarpin
A l'occasion du Salon du livre des Rendez-vous de l'Histoire à Blois, rencontre avec Thomas Tanase, autour de l'ouvrage "Dans l'Empire mongol" aux éditions Anacharsis.
autres livres classés : voyagesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
483 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre