Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Michel Aucouturier (Préfacier, etc.)
> Sylvie Luneau (Traducteur)

ISBN : 2070366782
Éditeur : Gallimard (1975)


Note moyenne : 4.1/5 (sur 42 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Ce classique de la littérature de l'enfance a été écrit par un très jeune homme pour qui le souvenir n'est pas lié à la nostalgie, à l'attendrissement poétique, mais qui voit dans l'écriture le seul moyen de se libérer de ses chaînes et d'aborder l'âge d'homme.
D... > Voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (3)

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par gouelan, le 04 mars 2015

    gouelan
    L'auteur nous raconte son enfance à travers cette autobiographie romancée. On y découvre, dès le plus jeune âge un personnage sensible et toujours en quête de vertus morales, de bonheur absolu. Il a la rage de raisonner.
    « Pendant Toute une année, je vécus dans un isolement moral absolu, enfoncé en moi-même. Les questions abstruses de la destinée humaine, de la vie future et de l'immortalité de l'âme se présentaient déjà à moi, et ma débile intelligence d'enfant travaillait avec toute l'ardeur de l'inexpérience à éclaircir ces grands problèmes que le génie humain, dans ses plus grands efforts, arrive seulement à poser sans parvenir à les résoudre. »
    On ressent aussi dans la lecture de cette sorte de journal intime, une auto-analyse de ses actes et de ses pensées. Il n'est pas tendre avec lui-même. Les règles de vie qu'il s'est imposées sont souvent difficiles à suivre, surtout dans la noblesse russe de l'époque où il vit, où règne oisiveté, plaisir du jeu, hypocrisie, vie facile avec tous ces précepteurs, servantes, esclaves et petit peuple à leurs pieds. Il serait facile de suivre un modèle tel que son frère ainé ou son père, mais il est bien différent d'eux. Il se rend compte qu'il n'est pas, comme il le pensait enfant, le centre d'un monde harmonieux.
    Il nous décrit avec précision et sensibilité le passage de l'enfance à l'adolescence puis à la jeunesse, avec son lot de crédulité, d' espoir et de déception. Entre rêveries et désillusions.

    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          3 24         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par gilliat, le 17 janvier 2015

    gilliat

    Bonjour à toutes et à tous.
    J'ai lu ce livre dans le cadre du challenge 19 ème siècle et c'est le premier de ma liste.
    Enfance, Adolescence, Jeunesse est la première oeuvre majeure de Tolstoi qu'il a écrite à 24 ans.
    Il s'agit d'une autobiographie romancée des années d'enfance d'un jeune garçon âgé d'environ 10 ans au début du livre jusqu'à l'âge de 17 ans à la fin de l'ouvrage. Une suite était prévue par l'auteur mais il a renoncé à l'écrire.
    Le livre est composé de 3 parties qui font le titre du livre. Ce qui est remarquable, c'est la maitrise dont fait preuve Tolstoi si l'on tient de son jeune âge et du fait qu'il écrit là sa première oeuvre..
    Certes, le livre n'est pas sans défaut mais ce est étonnant, c'est que l'on y retrouve déjà les mêmes défauts mais aussi les mêmes qualités que dans les oeuvres majeures qui suivront à savoir,le talent pour décrire des scènes de nature ( les chapitres l'orage et jeunesse sont formidables ), la finesse psychologique dans l'analyse des personnages mais par contre les passages dans lesquels Tolstoi se veut philosophe ou moraliste sont un peu pesant.
    Je recommande la lecture de ce livre et pour les lectures qui n'auraient pas encore lu Tolstoi, il constitue, à mon sens, une très bonne introduction à son oeuvre.
    Bonne lecture à toutes et à tous.

    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par ignatus-reilly, le 14 août 2013

    ignatus-reilly
    Un livre émouvant sur la jeunesse de Tolstoï. Ce livre n'est pas réellement autobiographique mais prend racine des expériences et de la jeunesse de Tolstoï. Il nous raconte l'histoire d'un enfant puis d'un adolescent - d'un homme en devenir. Un jeune garçon déjà fort préoccupé des questions sociales et des personnes qui l'entourent.
    Ce livre, Tolstoï l'a écrit très jeune. C'est un de ses premiers écrits. Ce qu'il raconte n'est donc pas si loin dans le temps, ce ne sont pas encore des souvenirs. cela ressemble plutôt à un journal. C'est ce qui le rend si intéressant.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

> voir toutes (5)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par gouelan, le 03 mars 2015

    Il me semble que chaque individu, dans son développement intellectuel, repasse par les mêmes routes qui ont été suivies par les générations successives, que les idées formant le fondement des diverses théories philosophiques font partie intégrante de l'esprit humain, et que chaque homme en a eu conscience plus ou moins nettement, avant même de savoir qu'il existait des théories philosophiques. Ces Réflexions s'imposaient à mon esprit avec tant de force et de vivacité, que je cherchais à les appliquer à la vie, me figurant que j'avais découvert le premier des vérités si importantes et si utiles.

    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation

  • Par gouelan, le 03 mars 2015

    En somme, je commence à me corriger de mes défauts d'adolescent, sauf pourtant du principal, qui me fera encore beaucoup de mal dans ma vie : la rage de raisonner.

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la citation

  • Par gouelan, le 05 mars 2015

    L’influence du printemps fait couler dans mon âme le contentement du présent et l’espoir lumineux en l’avenir.

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la citation

  • Par ignatus-reilly, le 14 août 2013

    J'étais pudique de nature, mais ma pudeur était accrue par la conviction d'être un monstre. Car je suis persuadé que rien n'a une influence aussi marquante sur l'orientation d'un être que son aspect extérieur, et non tellement son aspect extérieur que le sentiment de l'attrait ou du manque d'attrait de sa personne.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par ignatus-reilly, le 14 août 2013

    En cet instant seulement, je compris d'où venait cette odeur lourde et pénétrante qui, se mêlant au parfum de l'encens, remplissait la pièce ; et la pensée que ce visage, quelques jours plus tôt paré de beauté et de tendresse, le visage de celle que j'avais aimée plus que tout au monde pût inspirer de l'effroi me découvrit en quelque sorte pour la première fois l'amère vérité et remplit mon âme de désespoir.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

> voir toutes (27)

Videos de Léon Tolstoï

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Léon Tolstoï

10 conseils de lecture pour l'été 2015 : des romans jeunesse, des romans adultes, du fantastique, de la SF, de l'horreur, des classiques de la littérature.
Livres mentionnées : - L'été où Papa est devenu gay de Eriksen - Super de Eriksen - Les chroniques lunaires de Marissa Meyer - L'autre de Pierre Bottero - Mémoires d'elles de T. Greenwood - Manderley for ever de Tatiana de Rosnay - le silence des agneaux de Thomas Harris - Cent ans de solitude de Gabriel Gracia Marquez - Anna Karénine de Tolstoï - Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell
L'article sur Bottero : http://mademoisellecordelia.fr/pierre-bottero
Retrouvez moi : https://www.facebook.com/mademoisellecordelia https://twitter.com/MlleCordelia











Sur Amazon
à partir de :
7,19 € (neuf)
4,07 € (occasion)

   

Faire découvrir Enfance, adolescence, jeunesse par :

  • Mail
  • Blog

Découvrez la collection Folio

> voir plus

Quiz