AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Nationalité : France
Né(e) à : Albstadt, Allemagne , le 01/03/1975
Biographie :

Brüno, de son vrai nom Bruno Thielleux, est un dessinateur et un scénariste de bande dessinée.

Il est né d’un père militaire et d’une mère au foyer. Après le bac, il passe un an à l’école Estienne à Paris, puis déménage à Rennes, où il obtient une maîtrise d’arts plastiques.

En 1996, premières parutions aux éditions "La Chose": Le Guide Crânien, Vitr le Mo... En 1998, il signe chez Treize Etrange, pour qui il réalise "Nemo", une libre adaptation du roman de Jules Verne "20.000 lieues sous les mers".

A partir de 2001, il publie avec Fatima Ammari-B Inner "City Blues" aux éditions Vents d’Ouest, une série policière ayant pour cadre le milieu noir américain des années 70.

De 2003 à 2006, il anime avec Pascal Jousselin "Les Aventures de Michel Swing", un feuilleton improvisé réalisé à quatre mains. Cette bande dessinée est d’abord disponible sur internet. La version album paraît aux éditions Treize Etrange en 2006.

En 2007, il rencontre Appollo, avec qui il signe chez Dargaud. Ensemble, ils réalisent "Biotope" (un diptyque de SF), puis la série "Commando Colonial" dans la collection Poisson Pilote. Très appréciés par la critique, ses derniers ouvrages (dont "Junk") lui ont permis de conquérir un large public.

En 2014, pour l'album Tyler Cross, réalisé avec Fabien Nury, il obtient le Prix de la BD Fnac. La même année il publie Pornopia.

Il vit et travaille à Nantes.

blog de l'auteur:
http://www.brunocomix.fr

site officiel:
http://bruno.thielleux.free.fr/
+ Voir plus
Source : /www.bedetheque.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Brüno   (34)Voir plus


Brüno à propos de la BD Tyler Cross, tome 2 : Angola


Si le premier tome de Tyler Cross était un polar noir qui lorgnait vers le western, ce deuxième tome est un récit d`évasion. Quelles ont été vos influences pour l`élaboration de cette nouvelle aventure de Tyler Cross?

N`étant pas un grand lecteur (au contraire de Fabien Nury), pour ma part, ce fut principalement des films : Luke la Main Froide de Stuart Rosenberg (1967), Je suis un Evadé de Mervyn LeRoy (1931), et aussi Brubaker de Stuart Rosenberg (1980) ou Nevada Smith de Henry Hathaway (1966).


Graphiquement, Angola est tout aussi impressionnant que le premier tome. Pourtant, le dessin semble avoir évolué, les traits semblent plus réalistes. Comment avez-vous abordé cette deuxième aventure ? Comptiez-vous rester le plus fidèle possible au premier tome ?

Effectivement, depuis que je travaille sur Tyler Cross, mon dessin évolue vers quelque chose de plus réaliste, et de plus d`expressionniste, je me détache de mes influences franco-belges classiques pour aller voir du côté de grands dessinateurs américains, Frank Robbins, Milton Caniff, Frank Miller ou encore Chester Gould, pour ne citer qu`eux.


On retrouve le personnage de Tyler Cross. Quel plaisir vous procure le fait de travailler sur un personnage aussi noir ?

Tyler Cross est un gangster, ce qu`il fait n`est pas bien, mais il le fait bien. On ne sait rien de lui, il est froid, pragmatique et ultra efficace. De fait, Tyler Cross est un parfait véhicule dramaturgique; le côté jouissif de la série, c`est d`opposer Tyler à des personnages qui eux, ont une vie, des problèmes, bref, leur rencontre avec Tyler Cross produira nécessairement des étincelles. Tyler Cross c`est un peu la boule blanche du jeu de billard : c`est par elle que vient l`action, le chaos.


Comment est née l`idée du cadre pénitentiaire de cet album ? Aviez-vous déjà quelques idées de ses prochaines aventures lors de l`élaboration du premier tome ?

Avec Fabien, nous savions que nous Tyler Cross ne serait pas un one shot. L`envie du récit de bagne, est venue assez tôt (le titre était déjà trouvé au moment de la sortie du tome 1), en revanche l`élaboration du scénario a nécessité plus de temps.


Ce pénitencier dans lequel se retrouve notre héros est décrit comme une entreprise criminelle. Vous êtes-vous inspirés, avec le scénariste Fabien Nury, d`un pénitencier existant pour construire le cadre de cette prison d`"Angola" ?

Le pénitencier d`Angola existe vraiment. Mais les documents d`époque sont assez rares, alors nous nous sommes inspirés des films cités plus haut pour mettre en scène notre « Angola » de fiction. Pour ce qui est de l`aspect capitaliste de l`exploitation des prisonniers, Fabien a eu envie de la développer suite a ses nombreuses lectures sur le sujet. Lorsqu`il m`en a parlé, on a tout de suite vu que cela offrait une vrai plus value par rapport au récit d`évasion classique.


Le premier tome de ses aventures avait connu un grand succès. Cela vous a-t-il mis la pression pour ce deuxième tome ?

Nous voulions surtout ne pas nous reposer sur nos lauriers. Plus précisément, l`exigence est toujours la même quel que soit le livre sur lequel nous travaillons, et cette exigence, c`est de faire en sorte que l`album soit le plus réussi possible de notre point de vue. Tout en espérant que le plaisir que nous avons à mettre en scène sera partagé par le lecteur


Le succès est toujours au rendez-vous. Est-ce une série que vous avez envie de continuer sur plusieurs bandes dessinées ?

Un tome 3 est prévu, l`action devrait se passer en Floride.
Quant à la suite, eh bien, si les lecteurs ne se lassent pas, et que nous avons toujours des idées motivantes, il n`y a pas de raison pour qu`il n`y ait pas de tome 4.



Brüno et ses lectures


Quel est le livre ou la bande dessinée qui vous a donné envie d`écrire/ de dessiner ?

Le garage hermétique, de Moebius.


Quelle est votre première grande découverte littéraire ?

L`Oeil dans le Ciel, de Philip K. Dick.


Quel est le livre ou la bande dessinée que vous avez relu le plus souvent ?

Des bandes dessinées, il y en a tellement… disons Lucky Luke, tome 21 : Les Collines noires, de Morris et René Goscinny.


Quel est le livre que vous avez honte de ne pas avoir lu ?

J`ai tout simplement honte de ne pas être un grand lecteur. (J`ai du mal à lire de la fiction en littérature, à vrai dire)


Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

Le théorème de Bell, Tome 1 , de Matthias Schultheiss.


Quel est le classique de la littérature dont vous trouvez la réputation surfaite ?

Je me suis repris à six fois pour finir Voyage au bout de la nuit de Céline … Plus sérieusement, n`étant pas un grand lecteur je suis bien en peine de répondre à cette question.


Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

Non, mais j`aime assez le « Tous les bons films ont déjà était fait ! » de Peter Bogdanovich dans La Cible (Peter Bogdanovich 1967).


Et en ce moment que lisez-vous ?

Michael Cimino, les voix perdues de l`Amérique, de Jean-Baptiste Thoret.



Découvrez Tyler Cross, tome 2 : Angola de Fabien Nury et Brüno aux éditions Dargaud :


étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

La bande dessinée peut être un formidable moyen de mettre en parallèle des histoires individuelles avec la grande Histoire. Voici trois albums qui nous le prouvent en brillant dans le genre très particulier de la biographie illustrée : - Celle qui parle, Alicia Jaraba, éditions Bamboo, collection Grand Angle, 24,90€ - L'homme qui tua Chris Kyle, Fabien Nury & Brüno, éditions Dargaud, 24€ - Dissident Club, Taha Siddiqui & Hubert Maury, éditions Glénat, 29€


Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
- Heu.. j'ai un message pour ton père.
- Vous arrivez trop tard. Mon paternel s'est fait descendre dans un duel il y a 5 ans.
- Sorry, boy...
- Vous excusez pas, c'était une bonne nouvelle. Il abusait de ma sœur, il me battait dès le petit déjeuner, et je ne vous parle pas des coups qui ont eu raison de ma mère...
- Je vois... un vrai fils de pute...
- Vous connaissiez ma grand-mère?
Commenter  J’apprécie          360
Je ne suis pas ce que vous appelez un homme civilisé.
J'ai rompu avec la société tout entière pour des raisons que moi seul ai le droit d'apprécier !
Je n'obéis donc point à ses règles et je vous engage à ne jamais les invoquer devant moi !.....
Commenter  J’apprécie          200
Louis Jordan and his Tympany Five / Caldonia
A sa sortie, le méga-tube « Caldonia » est qualifié de "rock'n'roll" dans « Bilboard ». C'est la première fois que le terme est imprimé dans un périodique national !
Louis Jordan, celui dont les cris perçants ont influencé Little Richard, est surnommé « The King of Jukebox », occupant les 4 premières places du "Harlem Hit Parade" en novembre 1946 !
Première star noire de l'après-guerre, Louis Jordan est une sorte de Kanye West des années 40. Mais Kanye n'a jamais été une star de cinéma. Louis, si. Et sa femme était sûrement moins vulgos.
Commenter  J’apprécie          153
Donna Summer / I feel Love
Il n'y a qu'en Allemagne que Giorgio Moroder pouvait élaborer cette ahurissante boucle robotique qui épate encore Daft Punk aujourd'hui. Mais cette martialité italo-teutonne a besoin de la voix soul de la bostonienne Donna Summer pour aboutir à cette exubérance. Si la disco est décriée (surtout sous sa forme européenne) pour sa « kitschitude » et sa « panzer-délicatesse », si vous parvenez à ne pas danser les bras en l'air en entendant « I feel Love », j'ai le regret de vous annoncer que vous êtes probablement décédé.
Commenter  J’apprécie          144
Percy Sledge / When a man loves a woman.
La chanson est enregistrée aux studios Fame (Muscle Shoals), mais Jerry Wexler (le gourou blanc de la soul) considère que les cuivres sont désaccordés. Alors on réenregistre les cuivres aux studios Norala, avec d'autres musiciens.
Les instruments sont cette fois bien accordés. Et Jerry trouve cela juste et bon. Il donne son accord pour la fabrication du disque. Et là on s'emmêle les pinceaux et c'est la version originale qui est pressée. Et fait un tube. Et devient un classique.
Moralité : des fois c'est pas la peine de s'emmerder avec les détails.
Commenter  J’apprécie          132
Art Rupe, patron de Speciality, n'aime pas « You send me ». Trop païen pour ce label spécialisé dans le gospel. Il libère Sam Cooke, qui part signer chez Keen Records.
La chanson, composée par le frère de Sam, devient un succès national, alors qu'elle n'est à l'origine qu'une face B.
Sam, le beau gosse ambitieux, devient une star et la chanson définit ce nouveau style rendant le gospel sexy (... et lucratif !).
On baptisera ce nouveau truc « soul » quelques années plus tard.
Commenter  J’apprécie          130
Michael Jackson / Wanna be startin' somethin'
Oui, c'est le meilleur morceau du plus grand album pop de tous les temps. Le plus cool, le plus funky, et toujours le plus moderne, 35 ans après.
Le titre, épique, devient carrément orgasmique à la fin, grâce à l'intervention du « Ma-Mako Ma-Ma-Ma Mako-Mako Sa », fortement inspiré de « Soul Makossa » de Manu Dibango (il y a eu procès et arrangement).
Et si on est masochiste, on peut écouter la chanson en version 45 tours. Le final est shunté au bout de quelques secondes et la frustration est immense. Sinon on peut aussi se fouetter avec des orties.
Commenter  J’apprécie          110
Comme James Brown, la carrière de George Clinton a connu une longévité exceptionnelle, et parallèle à toutes les modes. Le P-Funk (le funk de Parliament & Funkadelic) a considérablement influencé la musique des 40 dernières années, de Prince à Snoop Dogg, et on ne parle même pas des concerts épiques de 4 heures...
Le chef d'oeuvre du P-Funk est ce « One Nation under a Groove », un des seuls antidotes blacks à l'omniprésente disco en 1978.
15 ans avant Bill, George Clinton était déjà le président de la nation américaine. Et il vivait à la Maison Noire.
Commenter  J’apprécie          110
« Depuis qu’on est repartis, on s’arrête toutes les 10 minutes, Ford ! C’est le froid ou la prostate ?
− Putain de vieux ! Ca me rappelle ma grand-mère, tiens … On l’a retrouvée morte dans la cabane de son jardin assise dans sa merde. A chaque fois que je sens des odeurs, je pense à elle.
− Je ne te savais pas si sentimental, Meat. »
Commenter  J’apprécie          110
- Vous voyez, Ford, je ne suis pas dans le métier depuis aussi longtemps que vous, mais je sens que je suis fait pour ça. Je suis ce que les Sioux appellent un instinctif.
... Les flèches empoisonnées des Navajos, les tirs groupés des chicanos, les coyotes hurlant à la nuit... J'aimerais bien savoir... Vous qui êtes un vieux brisquard de l'ouest - cela dit sans offense - c'est quoi le pire sans ce boulot ?
- Les conversations des voyageurs.
Commenter  J’apprécie          80

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Brüno (1227)Voir plus

Quiz Voir plus

Le jeu des je, en chansons (1)

Qui chante : " J'ai 10 ans" ?

Jacques Brel
Thomas Dutronc
S. Gainsbourg/J. Birkin
Maxime Le Forestier
Renaud
Alain Souchon

13 questions
53 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanteur , musique , chanson française , nostalgieCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..