AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.28/5 (sur 2994 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Belfort, Franche-Comté , le 23/04/1977
Biographie :

Ghislain Gilberti est un écrivain, auteur de romans noirs, poète et essayiste.

Il est aussi parolier pour plusieurs groupes notamment Malevolentia, The Fall of Time, Fuck an Angel, De Lys, Arnaud D.

Titulaire d'un CAP et d'un BEP en électrotechnique, il s'essaie à la musique dans un premier temps, dans différents styles. Il organise également de nombreux événements musicaux (licites ou illicites) dans le domaine des musiques électroniques tout en écrivant activement.

En juin 1999, il est appelé pour le service militaire à Colmar où il commence comme électricien au casernement pour finir en Compagnie d'éclairage.

Son premier roman, "Dynamique du chaos" (2004) sera refusé par les maisons d’éditions. En 2008, il décide de l'envoyer en masse par courriel et de le proposer en téléchargement libre sur Internet. La réussite de l'entreprise (plus de 100 000 lecteurs officiels au moment de sa publication papier aux Éditions Ring en février 2016) contribue à la suite de sa carrière littéraire.

"Le Festin du Serpent" (2013) est son premier roman a être publié par les éditions Anne Carrière. Ce roman a remporté le Grand prix des Lecteurs France Bleu 2013, le Prix Découverte Polar Pourpre 2013 et était finaliste pour le prix du meilleur Polar Francophone 2013.

"Le Baptême des Ténèbres" (2014) a été finaliste du Prix du meilleur Polar francophone 2015. En 2016, Ghislain Gilberti obtient le Lion d'or du meilleur auteur à Belfort pour l'ensemble de son travail.

En mars 2016, l'écrivain affirme avoir été menacé de mort en raison de son roman "Le Festin du serpent", dans lequel il évoquait les relations entre narcotrafiquants et djihadistes.

Profondément enraciné dans la culture underground, il est l'auteur de "Dernière sortie pour Wonderland" (2017).

Travaillant dans le registre contemporain noir, il puise dans les replis les plus sombres du corps social de quoi alimenter une littérature incisive, réaliste et sombre.

page Facebook : https://www.facebook.com/ghislain.gilberti

Bibliographie :
L’Evangile de la colère – Hugo Thriller
Le festin du serpent – Pocket
Le baptême des ténèbres – La mécanique générale
Le bal des ardentes – Pocket
Dynamique du Chaos – La mécanique générale
Dernière sortie pour Wonderland – La mécanique générale
Sa majesté des ombres – La mécanique générale
Les anges de Babylone – Métropolis
Le sacre des impies – Cosmopolis
Les étoiles aliénées – Editions Lamiroy
Toucher le noir – Belfond

+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Ghislain Gilberti   (16)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Attention !!! Nouvel horaire pour l'émission "Le coup de coeur des libraires" sur les Ondes de Sud Radio. Valérie Expert et Gérard Collard vous donnent rendez-vous chaque samedi à 13h30 pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • • Les Effinger de Gabriele Tergit, Nicole Henneberg aux éditions Bourgeois https://www.lagriffenoire.com/les-effinger.html • Ce que je sais de toi de Eric Chacour aux éditions Philippe Rey https://www.lagriffenoire.com/ce-que-je-sais-de-toi.html • Les Enfants du blizzard de Melanie Benjamin et Patricia Barbe-Girault aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/les-enfants-du-blizzard.html • 10, villa Gagliardini de Marie Sizun aux éditions Arléa https://www.lagriffenoire.com/10-villa-gagliardini.html • L'oubliée de Salerne - le roman de Trotula, médecin, sage-femme et féministe du XIe siècle de Henriette Edwige Chardak aux éditions le Passeur https://www.lagriffenoire.com/l-oubliee-de-salerne-le-roman-de-trotula-medecin-sage-femme-et-feministe-du-xie-siecle.html • Traversée du feu de Jean-Philippe Blondel aux éditions L'Iconoclaste https://www.lagriffenoire.com/traversee-du-feu.html • La Moisson des innocents: Les enquêtes du généalogiste de Dan Waddell et Jean-rené Dastugue aux éditions Babel Noir https://www.lagriffenoire.com/la-moisson-des-innocents-babel-noir-les-enquetes-du-genealogiste.html • À prendre ou à laisser de Lionel Shriver et Catherine Gibert aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/194341-a-prendre-ou-a-laisser.html • Grands diplomates: Les maîtres des relations internationales de Mazarin à nos jours. de Hubert Vedrine et Collectif aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/grands-diplomates-les-maitres-des-relations-internationales-de-mazarin-a-nos-jours.html • La trilogie de Corfou: Intégrale de Gerald Durrell, Cécile Arnaud aux éditions de la Table Ronde https://www.lagriffenoire.com/la-trilogie-de-corfou-integrale.html • Un éclat d'or et de solitude de Sarah McCoy et Anath Riveline aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/un-eclat-d-or-et-de-solitude.html • Les Mystères de Paris 1/4 de Eugène Sue aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/les-mysteres-de-paris-tome-1.html • Les Mystères de Paris 2/4 de Eugène Sue aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/les-mysteres-de-paris-tome-2-la-maison-de-la-rue-du-temple.html •

+ Lire la suite

Citations et extraits (235) Voir plus Ajouter une citation
« Tu souffriras toute ta vie. Inutile de chercher la délivrance,
c’est interdit aux gens comme toi. T’es trop intelligent pour croire en
dieu, pas assez docile pour te plier à ce système, t’es pas assez con
pour rejoindre le troupeau, trop vivant pour te donner la mort. Il ne
reste qu’à endurer. Alors quitte à subir, autant profiter. Servons-nous
! Faut attraper tout ce qui nous tombe sur la main, jouir de tout ce qui
donne du plaisir, détruire tout ce qui nous gêne. C’est ça ou se
plaindre crescendo jusqu’à ce que la mort nous tire de là. »
Commenter  J’apprécie          522
- Napoléon a dit : "Si vous voulez connaître un homme, donnez-lui du pouvoir, et alors vous saurez". Cette citation résume parfaitement la situation et illustre bien la bassesse de vos actes. Si l'on ajoute à cela l'absence de tout sens de l'honneur et la cupidité, on a un tableau d'ensemble assez réaliste et parfaitement écœurant.
Commenter  J’apprécie          400
A l'écran, des filles métissées et sapées comme des putes, remuent leur cul autour d'un duo de rappeurs. Insignifiants et pourtant visiblement fiers d'eux, ils débitent des inepties à une cadence remarquable. les mots bitch et fuck reviennent régulièrement, comme une sorte de ponctuation étrange.
Commenter  J’apprécie          3611
Elle et moi c'est comme ça, inutile de chercher à se battre. Elle et moi c'est pour la vie et bien plus loin encore. Elle et moi, c'est comme de l'amour mais en plus fort.
Commenter  J’apprécie          360
« Tu vois, je pense que mon corps ne m’appartient pas. En fait, il est la propriété de l’espèce. Les mâles qui veulent s’en servir n’ont qu’à prouver leur virilité, pas besoin de plus. Je crois que je n’en ai jamais refusé l’accès à un mec s’il me l’a demandé avec assez de fermeté. Peu importe le physique, peu importe le mental et encore moins l’intelligence. Il suffit d’être un mâle et de me le prouver.
– Tu veux dire que tu ne cherches pas de relations un peu plus solides que le coup d’un soir ? Jamais ?
– J’ai pas dit ça. Quand je me suis donnée à un mec, je reste avec lui tant qu’il me démontre que c’est lui le mâle dominant. Si celui qui me baise sait me prouver qu’il est le maître, je ne chercherai jamais ailleurs.
– Et si tu croises un autre mec encore plus viril ? Tu laisses l’autre et tu te tires avec lui ? »
Elle a un petit éclat de rire, vite noyé sous un regard adhérent et très sérieux.
« Oui… sans réfléchir. Sans la moindre hésitation. Face à un vrai mâle, je n’ai plus de libre arbitre. C’est la loi de l’espèce, Darling ! Je vois pas pourquoi je chercherais à lutter.
– Et qu’est-ce que tu fais de l’amour ? je demande.
– Mais c’est ça l’amour. »
Commenter  J’apprécie          341
Frietblatt congédie Jaegli, vexé, qui sort en la fusillant du regard. Sanchez cerne rapidement le personnage : physiquement très rebutant, légèrement bossu, les traits disgracieux, vêtements pleins de poils canins.

Un misogyne profond qui n’a eu personne d'autre que son chien dans son lit depuis très longtemps, pense-t-elle en lui souriant poliment.
Commenter  J’apprécie          341
Les premiers jours de manque ont été un cauchemar.
J’ai connu la douleur mentale et la souffrance physique en simultané, dans un mélange subtil, et c’était si violent que j’étais devenu incapable de discerner l’une et l’autre. Des crampes dans tout le corps, l’impression d’être sur le point de chier mes intestins, de vomir mon foie et l’ensemble de mon appareil digestif. Des suées qui alternaient entre la congélation de mon épiderme et des bouffées de chaleur dignes des climats tropicaux. Des maux de têtes intenables, avec l’impression d’avoir la boite crânienne prise dans un étau. Les mâchoires douloureuses, la bouche noyée de salive, les yeux portés à incandescence dans les orbites au moindre rayon de lumière un peu vive. La certitude que le fil de mes pensées m’échappait complètement, que mon cerveau ne m’appartenait plus du tout, et que rien d’autre que le manque n’avait de réalité. Aucun raisonnement possible, pas de répit à l’envie permanente.
Commenter  J’apprécie          310
Assis à l'arrière d'une vaste berline confortable, le médecin spécialisé en infectiologie André Salomon est au téléphone avec le directeur général de la santé.
". Il faut lui dire de faire patienter les actionnaires, dit-il à ce dernier. Notre homme va accélérer la robotisation des usines en France et délocaliser encore un peu de la grosse production. On va pouvoir purger entre sept-cents et huit-cent-cinquante employés. Avant qu'on le mette en place, c'était déjà a l'ordre du jour, mais l'ancien président était trop frileux. Alors que ce jeune requin que nous avons nommé va être sans pitié."
Commenter  J’apprécie          290
C’est comme ça que j’existe. C’est comme ça que je prends corps, que les limites de ma chair se dessinent clairement dans le vide qui me noie. Je ne connais pas d’autre moyen : susciter des émotions vives autour de moi m’aide à valider mon existence physique. Peu importe la nature de ces émotions, positives ou négatives, ça n’a aucune importance. Ce qui compte c’est la quantité, pas la substance.
Commenter  J’apprécie          290
Ce ne serait pas une première. Le "Panzerschokolade" et les "tablettes Stuka", des friandises assaisonnées à la pervitine distribuée par les officiers nazis pour effacer l'anxiété des fantassins, des pilotes de chars ou d'avions et faire en sorte qu'ils ne ressentent pas les effets de la fatigue.

Les Japonais gavaient leurs kamikazes de méthédrine pour qu'ils aillent s'écraser sur les portes-avions américains avec le sourire jusqu'aux oreilles. Le gouvernement britannique, qui testait le LSD sur ses soldats...
Commenter  J’apprécie          280

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Ghislain Gilberti Voir plus

Quiz Voir plus

Le Roi Arthur

Qui raconte les aventures des chevaliers de la table rond au jeune garçon ?

Lancelot
Arthur
Guenièvre

10 questions
839 lecteurs ont répondu
Thème : Le roi Arthur de Michael MorpurgoCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..