AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.3 /5 (sur 129 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 12/05/1954
Biographie :

Patrick Eudeline est un critique de rock, musicien, chanteur et écrivain français , né le 12 mai 1954.

Fils d'un peintre-artisan, Patrick Eudeline a fait une partie de ses études au Collège Stanislas. Son Noël 1966 marque pour lui un tournant : les Élucubrations d'Antoine sont pour lui une révélation. Il passe par l'Université de Jussieu (lettres), où il suit les cours de Julia Kristeva. Il quitte l'université, mais découvre les œuvres de Villiers de l'Isle-Adam et de Huysmans. Rose Poussière de Jean-Jacques Schuhl lui donne le goût de l'écriture. Il rejoint le magazine Best, le mensuel du rock en 1974, où, inspiré notamment par son concurrent Yves Adrien dans Rock & Folk, il se passionne pour le rock à contre-courant du style hippie en vogue : Lou Reed et le Velvet Underground, Iggy Pop, les New York Dolls, les Flamin' Groovies, et en 1977 les Sex Pistols.
En 1975, il fait la rencontre du romancier américain William S. Burroughs, qui lui écrit une chanson qu'il interprète à Marrakech où il retrouve Julia Kristeva. Philippe Sollers, le mari de cette dernière, lui propose alors de collaborer à la revue Tel Quel (1976). Il a 22 ans.
C'est néanmoins avec ses publications dans Best, un magazine populaire (dont le tirage atteindra 185.000 exemplaires en 1980) que Patrick Eudeline atteint la notoriété. Il participe à faire découvrir, dans son style journalistique très personnel, la nouvelle vague du rock punk au côtés d'autres signatures réputées de cette époque, comme Christian Lebrun, Francis Dordor, Gilles Riberolles et Bruno Blum.
Chanteur et guitariste du groupe Asphalt Jungle, qui a été l'un des premiers groupes de punk rock formés en France en 1977, il demeure aujourd'hui une figure de la scène rock française. Il sort un single, Dès demain, en 1982, puis reste pendant une longue décennie à l'écart de la scène.
En 1994, après avoir signé nombre d'articles pour Best qui cesse alors de paraître, et en 1993 pour Hara-Kiri, il rejoint Rock & Folk et se remet à la musique en collaboration avec un autre ancien de Best,
Auteur en 1977 du livre L'Aventure punk, il est à cette époque l'un des rares punks français invités sur France Culture. Il s'est lancé dans la critique rock en 1973 sous l'influence d'Yves Adrien et de Jean-Jacques Schuhl. Il a notamment écrit pour Best, Actuel, Libération et Nova Magazine. Il collabore aujourd'hui essentiellement à Rock & Folk.
Il publie désormais des romans.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations

Entretien avec Patrick Eudeline pour son roman Les Panthères grises


12/09/2017

Qui sont ces "panthères grises" qui peuplent votre roman ? On croise notamment un certain Patrick. Etes-vous, comme vos personnages, en décalage permanent avec le monde actuel où la "culture du zapping" est reine ?

Le choix du prénom Patrick est bien sur un clin d`oeil. Surtout que c`est le personnage le plus éloigné de moi. Il y eut les Panthères noires, les panthères roses… activistes black ou gay. Pour nommer mes "anciens", le terme s`imposait. Ils ont connu des temps d`espoir, de révolte, d`aventure. Ils ne veulent pas lâcher la main. Pour ces baby-boomers, la vieillesse n`existe pas. Déjà qu`ils avaient du mal avec le mot "adulte".
Bien sûr, je pense que notre période est terrible, inintéressante, dure, et que le tout numérique a des effets pervers qu`on soupçonne à peine. D`où cette nostalgie lancinante de l`âge d or… nostalgie qui a commencé dès la fin des seventies, en fait.


Vos personnages décident, au début du roman, de reformer leur ancien groupe de rock avant de s`aventurer sur les terres plus dangereuses d`un casse. Est-ce l`épisode du vol des bijoux de Kim Kardashian qui vous a inspiré ? Qu`est-ce qui vous a intéressé dans ce fait divers ?

Bien sûr. Ce casse, effectué par des chevaux de retour sur une star imbécile d`aujourd`hui m`a passionné. Mais il n`a pas été à l`origine du roman, non. Disons qu`il s`est imposé.


"Le rock and roll vous apprend beaucoup de choses. Sauf à vieillir" écrivez-vous en parlant de l`un de vos personnages. Le rock & roll a-t-il toujours fait partie de votre vie ? Est-ce une musique qui vous "parle" autant aujourd`hui qu`elle vous parlait lorsque vous aviez 13 ans et que vous découvriez le rock ?

Oui. William Burroughs disait de l`héroïne que c`était une manière de vivre. Vous changez le mot "héroïne" par rock. C`est un prisme par lequel passe la réalité. Je suis toujours le même ado fasciné par les fringues dandy des Rolling Stones et des Beatles… oui, j`en ai peur.


Malgré les hégémonies successives de différents genres musicaux plus urbains, le rock, à l`instar de vos personnages, ne semble pas vouloir totalement disparaître. Les reformations de groupes se multiplient, certaines ventes sont encore très importantes. le rock est-il aujourd`hui uniquement affaire de nostalgie ? Ou bien est-ce toujours un terreau fertile pour jeunes et moins jeunes ?

C`est l`histoire qui fait les hommes… et les artistes, pas le contraire. Le rock existe toujours, parce qu`on n`a pas trouvé mieux mais il ne saurait avoir la même force, la même magie… Et ça, on n`y peut rien. Mort, vos ongles poussent encore. C`est un peu ça …


On retrouve dans ce roman votre géographie personnelle et notamment le quartier de Pigalle. On parle beaucoup de la gentrification de Paris et ce quartier n`y échappe pas. Vous reconnaissez-vous encore dans la ville de Paris ? Et dans ce-quartier en particulier ?

Bien sûr que comme mes personnages, j`ai peur d`un Paris devenu musée, de la hausse des loyers, de la vente par internet qui ferme les échoppes, de la fermeture des endroits de nuit, de leur désaffection. Tout ce qui change et tue une ville. J`ai mal à Paris mais peut-être moins qu`à Londres, qui a, encore plus, changé.


Il est question de politique dans Les Panthères grises, peut-être plus que dans vos précédents romans. Vous parlez notamment des manifestations de Nuit Debout. Est-ce un épisode qui vous a particulièrement marqué ? Y avez-vous vous vu des échos de Mai 68 ?

Même le vocabulaire, les tics, le folklore y était ! Tout de suite, ça m`a frappé. Pouvait-il en être autrement ? Comme le rock, la politique a ses nostalgies… Et un âge d`or probablement !



Patrick Eudeline et ses lectures


Quel est le livre qui vous a donné envie d`écrire ?

Tant de livres... Alors je dirais Rose Poussière de Jean-Jacques Schuhl, mais sans oublier Hector Malot, Emile Zola, Charles Dickens et Le Matin des magiciens de Jacques Bergier et Louis Pauwels … puis Oscar Wilde et les décadents français.


Quel est l`auteur qui vous a donné envie d`arrêter d`écrire (par ses qualités exceptionnelles...) ?

Emile Zola. Pour sa faculté à brosser un monde, un univers. A s`insérer dans son époque. Son oeuvre énorme.


Quelle est votre première grande découverte littéraire ?

Enfant, Hector Malot, donc. J`ai appris à lire tout seul pour finir le livre que ma maman me lisait alors que j`avais la rougeole. C`était Sans famille.


Quel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?

Le Matin des magiciens. Oui. Rose Poussiere. Radical chic de Tom Wolfe.


Quel est le livre que vous avez honte de ne pas avoir lu ?

Alberto Moravia. Mais honte, non… juste pas le déclic. Et j`ai des lacunes côté Philippe Sollers et nouveau roman.


Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

Méconnue, je ne sais pas, mais La lance du destin de Trevor Ravenscroft est un livre fascinant. On peut le lire selon l`angle que l`on veut. Et La femme pauvre de Leon Bloy !


Quel est le classique de la littérature dont vous trouvez la réputation surfaite ?

Belle du Seigneur d`Albert Cohen. L`Attrape-Coeurs de J. D. Salinger.


Avez-vous une citation fétiche-issue de la littérature ?

Trop. "Un pied dans le caniveau, la tête dans les étoiles". Oscar Wilde .


Et en ce moment que lisez-vous ?

Un traité d`harmonie. Antitraité d`harmonie d` Eveline Andréani. En 10/18. Très "solfège" mais j`adore ! En attendant une fiction nouvelle qui m`interpelle…


Découvrez Les Panthères grises de Patrick Eudeline aux Editions de la Martinière :


Merci à Anaïs et Arnaud de l`agence Anne et Arnaud .
Entretien réalisé par Pierre Krause.

étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Isabelle Duquesnoy, "L'Embaumeur". Patrick Eudeline, "Les panthères grises". Pascale Lécosse, "Mademoiselle, à la folie !". Une rentrée littéraire sous habits rouges... Retrouvez-nous sur www.editionsdelamartiniere.fr
Citations et extraits (51) Voir plus Ajouter une citation
Bibalice   25 août 2017
Les panthères grises de Patrick Eudeline
Le rock and roll vous apprend beaucoup de choses. Sauf à vieillir.
Commenter  J’apprécie          270
koalas   30 septembre 2017
Les panthères grises de Patrick Eudeline
Rien n'avait changé finalement. Il devait rendre des comptes et se justifier de tout. Il ne serait donc jamais libre ? Liberté, liberté chérie...Sa génération de Beatniks n'avait eu que ce mot à la bouche. Des mots vains, alors ? Des refrains de chansons, rien d'autres ?
Commenter  J’apprécie          210
Patrick Eudeline
Pavlik   15 septembre 2016
Patrick Eudeline
McCartney à mon sens est le seul à avoir le génie de survivre. Rien de plus et rien de moins. Survivre à son époque, son si précieux Hier. A cette conjonction cosmique qui vit la terre trembler à l'orée des sixties...
Commenter  J’apprécie          180
koalas   29 septembre 2017
Les panthères grises de Patrick Eudeline
Un homme qui écoute les classiques de Muddy Waters ne peut pas être complétement mauvais, c'est aussi simple et sans réplique que cela.
Commenter  J’apprécie          145
Mimosa022   12 juin 2014
Vénéneuse de Patrick Eudeline
Les femmes sont faites pour être aimées, pas pour être comprises.
Commenter  J’apprécie          131
Bibalice   09 mai 2012
Soucoupes violentes de Patrick Eudeline
Il fallait qu’il hurle. Oui, qu’il hurle et que ce soit ce cri qui le réveille. (…) Ce n’était qu’un rêve et c’était encore pire : un de ces songes éveillés, un rêve lucide, avec plein de niveaux de conscience, apnées terribles encastrées et successives, anneau de Moebius de bad trip psychédélique.(…) Ils étaient parvenus au pied de son lit. Et, soudain, il les sentit s’effondrer sur lui, comme ces incubes de légende qui vous étouffent dans votre sommeil. Douloureusement. Un poids sur le cœur et le plexus, qui le paralysait. Comme s’ils allaient l’étrangler. Non, c’était plus subtil : ils l’enchâssaient. Et lui devenait, dans sa terreur, comme une de ses statues de pierre ou de sel, à jamais tétanisées dans un cri final. Alors, oui, il lui fallait hurler. Pour ranimer son corps. Hurler à s’en dézinguer la mâchoire.
Commenter  J’apprécie          90
Bibalice   15 octobre 2013
Je reprends la route demain - 40 ans de vie en rock de Patrick Eudeline
Vivez l’éphémère et votre douce vie de teens, claquez des doigts sous les néons et commandez des milkshakes à la vanille. Avant que les dandies une fois encore ne meurent sous les coups de boutoirs du réel, il vous faudrait attendre dix ans pour ressortir la soie, le satin, le velours, le cuir et l’électricité...
Commenter  J’apprécie          90
PsychikFab   03 septembre 2017
Les panthères grises de Patrick Eudeline
Alors gardez-les, votre Macron, sa Brigitte et la start-up qu'il va monter pour diriger ce pays. De toute façon, un mec qui programme Magic System et deux DJ à la con le jour de son triomphe, pour moi, il a tout dit. Je préférais Giscard et son accordéon. Et pourtant j'aime pas l'accordéon. Mais c'était plus honnête.
Commenter  J’apprécie          80
TristanPichard   06 juin 2016
Bowie, l'autre histoire de Patrick Eudeline
Qui a envie d'un Bowie bronzé, en costume bleu ciel trop ample, avec ses cheveux oxygénés bouclés comme ceux d'un caniche ?

Qui a envie d'un Bowie normal ?

Personne, a priori.
Commenter  J’apprécie          80
Mimosa022   21 juin 2014
Vénéneuse de Patrick Eudeline
Qu'est-ce que c'est long et vain, comme jour sans fin,

de toujours et encore penser à toi,

plein de cette absence qui est la pire des présences.
Commenter  J’apprécie          70
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Opéras du XIXe siècle et littérature : 3e partie

Tancredi (Tancrède) de Gioachino Rossini - 1813

Alexandre Dumas père
Voltaire
Victor Hugo

16 questions
5 lecteurs ont répondu
Thèmes : opéra , littérature , théâtreCréer un quiz sur cet auteur
.. ..