AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Or bleu, pénurie et menaces


La mer monte et les sources se tarissent. Pollution partout.Titre emprunté au livre de Maude Barlow et Tony Clarke (4). La question de l'eau est le grand sujet que le siècle débutant doit traiter, sur fond de changement climatique. D'un côté répartition, partage et gestion d'une ressource qui se raréfie, l'eau potable ; De l'autre, submersion pour certains archipels du Pacifique (Kiribati,Tuvalu), de l'océan indien (Maldives) ou pour des régions côtières d'Amérique, d'Inde ou même d'Europe (Pays-Bas), inondations ou sécheresse. Voici des livres sur les nombreuses problématiques soulevées par l'accès à l'eau, sa qualité, d'une manière générale, ainsi que d'autres sur les enjeux économiques et géostratégiques liés à son partage et aux conséquences de la montée des eaux, à l'échelle de la planète ; dans cet ensemble plutôt apocalyptique, entre tensions et solidarités, quelques détours par l'histoire, la mythologie, l'imaginaire de l'eau, et un peu de littérature. Contre vents et marées, restons sereins. Sur le changement climatique voir aussi les listes d'Adenolia et Kittiwake : "Changement climatique : la planète se réchauffe" et "Réchauffement climatique". (Image : "Les Chevaux de Neptune, Walter Crane, 1893).
+ Lire la suite


1 La Grande Aventure de l'eau
Sylvie Bonin
14 citations

Indispensable à la vie, qui sans elle n'aurait pu éclore, l'eau est plus que jamais au coeur des débats sur l'environnement et le devenir de notre « planète bleue » dont elle recouvre les 2/3 de la surface. Protéger cette ressource précieuse entre toutes, la répartir équitablement et en exploiter toutes les propriétés et vertus constitue l'un des grands défis du XXIe siècle. Non seulement essentielle au quotidien (alimentation, hygiène), l'eau participe très largement au confort de vie (énergie, circulation, loisirs, bien-être, beauté) et nourrit depuis toujours l'imaginaire des hommes, leur inspirant des oeuvres d'art (peinture, sculpture, musique, littérature), des légendes et récits mythologiques, des rituels religieux ou, plus simplement, les nombreux proverbes et expressions imagées émaillant le langage de tous les jours. Une façon de se souvenir que l'eau représente à elle seule 60 % de notre poids d'adulte et 85 % de notre cerveau...  Ajouter à mes livres
2 La montée des eaux
Charles C. Mann
En partant d un exemple concret le Chinois Qin Huairen et la ville de Changzhou , Charles C. Mann traite, de façon très pédagogique, de la crise de l eau sur un plan international. Didactique et extrêmement pointu sur les plans historique et scientifique, ce texte tiré de Vanity Fair, est un remarquable reportage. Ancrée dans l histoire, l expérience de Qin Huairen, qui ouvre le texte sur une tonalité positive à partir de la description de la ville, permet à Charles C. Mann d envisager le problème global de l eau, sa complexité et ses enjeux éthiques à l échelle mondiale. S appuyant sur des exemples significatifs, puisés dans différents pays, l auteur offre les clefs pour comprendre le danger encouru par la gestion de l eau, et notamment ses enjeux politiques. Incapables de financer l eau sans s endetter, la majorité des politiques publiques mondiales privatisent ce service, confiant cette charge à des multinationales, qui, désormais, détiennent le monopole de l eau. Ces compagnies sont d ailleurs surnommées les Big Water . Charles C. Mann montre que les pays pauvres, bien que premiers touchés, ne sont pas les seuls à souffrir de ce problème, et il évoque par exemple la compagnie française Veolia. Ainsi, reconnaît-il à Veolia sa politique de conservation et de distribution d une eau de bonne qualité, ainsi que des accords avec les pouvoirs publics quant aux prix pratiqués. Mais, pour autant, une bonne partie de la population ne peut payer ces factures, établies par des compagnies avant tout soucieuses de rentabilité. Avec un ton aussi nuancé que convaincant, il argumente la spécificité de l eau par rapport aux autres biens de consommation et opère au fil du texte une gradation vers le pire. Devant l implantation grandissante d usines dans les villes chinoises, qui tendent à polluer les rivières nécessaires aux cultures sans pour autant se voir pénalisées, l Etat fait appel aux Big Water pour purifier l eau. Ce qui conduit à une augmentation considérable du montant des factures. Ainsi, une bonne partie de la population se voit privée de l accès à l eau. Mais de quel droit ? Peut-on ainsi laisser le monopole de distribution de l eau à une entité privée ? Ne subissons-nous pas, dans ce cas de l eau, bien de tous, une dictature des multinationales ? L énoncé d expériences édifiantes, notamment celle de l Amérique latine récemment frappée de crise, l accumulation des faits et leur enchaînement quasi inexorable interpellent. A l heure d une crise mondiale, on ne saurait trop recommander un tel texte, qui fait preuve d une efficacité redoutable. Ajouter à mes livres
3 La mer, comment ça marche ?
Petra Demmler
Les océans fascinent les hommes, depuis les côtes ou en bateau, en tous points de la Terre. Mais la plupart du temps, ces géants imprévisibles et incompris inspirent surtout la crainte.Une foule de questions au sujet des océans de notre planète sont ici traitées de façon approfondie pour tous ceux que la mer fascine, car si l'on en sait plus sur les océans, leur nature, leur naissance et les interactions constantes des eaux, des glaces et de l'atmosphère, nous apprenons à mieux les aimer, à mieux les respecter et les protéger. 150 illustrations claires et photographies saisissantes accompagnent ce petit livre scientifique à destination du plus grand nombre. Indispensable à tous ceux que la mer passionne et fascine. Ajouter à mes livres
4 L'or bleu : L'eau, le grand enjeu du XXIe siècle
Maude Barlow
1 critique

Aujourd'hui, un milliard et demi de personnes n'ont pas accès à une eau saine et propre ; chaque année, plus de 5 millions meurent de maladies liées à la mauvaise qualité de l'eau. L'agriculture consomme 70 % de l'eau douce mondiale, l'industrie 20 %, les ménages seulement 10 %, et la quantité d'eau douce disponible ne représente que o,5 % de la totalité de l'eau de la planète... En dépit de ces statistiques alarmantes, l"humanité, réticente à modifier ses pratiques, continue à polluer, détourner et épuiser inconsidérément les réserves. Plus grave, les institutions internationales - la Banque mondiale, le Fonds monétaire international, l'Organisation mondiale du commerce - préconisent la privatisation et la marchandisation de cette ressource.Plusieurs mouvements de citoyens, de l'Inde à la Colombie en passant par la France, ont compris qu'il est grand temps de réagir : tandis que certains s'opposent à la construction de barrages, qui entraîne le déplacement de milliers de personnes, d'autres militent contre la privatisation des services municipaux de distribution d'eau. Mais la solution viendra surtout de l'affirmation de quelques principes fondamentaux visant à la protection de l'or bleu, et de la reconnaissance par les instances internationales de l'accès à l'eau douce comme droit humain inaliénable. Ajouter à mes livres
5 L'eau
Vazken Andréassian
1 citation

"L'eau, c'est la vie" - "L'eau est purificatrice" - "La croissance des besoins en eau est exponentielle" - "Les problèmes de pollution de l'eau vont croissant" - "La rareté de l'eau entrave le développement" - "L'eau sera un enjeu de conflits au XXIe siècle"... Issues de la tradition ou de l'air du temps, mêlant vrai et faux, les idées reçues sont dans toutes les têtes. L'auteur les prend pour point de départ et apporte ici un éclairage distancié et approfondi sur ce que l'on sait ou croit savoir. Ajouter à mes livres
6 La Nature de l'Eau
Yann Olivaux
L'eau est un élément qui présente de multiples facettes : bio-physico-chimiques bien sûr mais aussi politiques, économiques, mythologiques, psychanalytiques, poétiques ...L'information disponible sur cet élément vital est disséminée dans beaucoup d'ouvragesqui traitent parfois extrêmement bien un thème précis mais occultent évidemment tous les autres aspects. Difficile de faire le tri et la part des choses entre ce qui est à peu près certain et ce qui relève du pur fantasme ou de l'escroquerie intellectuelle. Où se trouve la limite entre science et religion lorsque l'on parle de l'eau ? Est-il vrai que les guerres du XXIe siècle auront pour moteur la maîtrise de l'eau et non celle de l'énergie ? Que trouve-on exactement dans l'eau du robinet ? Peut-on se fier aux arguments publicitaires des embouteilleurs d?eau nous promettant santé et bonheur ? L'eau est-elle réellement le sang de la terre ? Chaque livre déjà paru sur l'eau permet d'apporter des éléments de réponse à ces questions ondamentales pour l'avenir de l'humanité, mais aucun ne permet d'avoir une vision globale et pluridisciplinaire du problème.C'est l'aspect trans-disciplinaire de cet ouvrage qui le distingue des autres. L'auteur n'a fait aucune impasse et fait le point de manière complète et synthétique sur tout ce qui touche à l'eau. Si l'ouvrage final est l'oeuvre d'un seul auteur, la matière de base a été fournie par de multiples interlocuteurs: scientifiques, ingénieurs, médecins, vétérinaires, psychologues, juristes, hommes politiques, journalistes, poètes, etc. C'est la toute première fois qu'une telle démarche est entreprise et menée à son terme. Texte principal faisant la synthèse de tous les points de vue et annexes où chacun peut retrouver le discours original du spécialiste lambda, ce livre est destiné à celle ou celui qui ne comprend pas pourquoi un liquide aussi banal agite autant d'esprits dans autant de domaines. Mais aussi, il deviendra très vite un ouvrage indispensable pour tous les décideurs préoccupés par la politique, l'économie ou l'écologie, où celui qui réussit est celui qui perçoit les problèmes dans leur globalité. Aucun autre livre sur l'eau ne leur permettra en quelques heures de lecture d'avoir une vision claire de toutes les interconnexions existant entre des domaines apparemment disjoints.Enfin, ce livre fera le bonheur de ceux qui possèdent une bonne culture scientifique car il fera voler en éclats toutes les cloisons mise en place par l'hyper spécialisation de la science.Les psychologues, les psychanalystes et de manière plus générale les philosophes et tousceux qui s'intéressent à la spiritualité associée à l'eau trouveront aussi dans ce livre des pistes de travail originales puisque tout un chapitre est consacré aux aspects symboliques et mythologiques liés à l'eau... Ajouter à mes livres
7 Le livre de l'eau
Edward Limonov
2 critiques 11 citations

Cette autobiographie est considérée par beaucoup comme le meilleur livre d'Edward Limonov, à commencer par Emmanuel Carrère. À partir de souvenirs géographiques organisés autour du thème de l'eau, Limonov raconte en détail ses rencontres, ses aventures, ses engagements à travers la Russie, l'Ukraine, l'Europe, l'Amérique. Chaque partie est organisée selon un thème : les mers (Océan Atlantique, Pacifique, Méditerranée, Mer Noire...), les fleuves (Don, Volga, Danube, Tibre, Seine, Hudson...), les lacs, lagunes, étangs, (Gueorguievsk, Transnistrie...), les fontaines (Rome, jardin du Luxembourg), les saunas et bains publics. Le livre s'achève sur une tempête à Moscou. La chronologie est brouillée : Limonov circule librement dans les méandres de ses souvenirs. Il s'y livre comme dans aucune autre ?uvre. On comprend mieux le sens de ses engagements et l'orientation qu'il a voulu donner à sa vie en empruntant des chemins héroïques. À sa manière, rebelle et fougueuse, Limonov est un Russe citoyen du monde qui a connu deux grandes passions : la guerre et les femmes. Ce livre complète le portrait qu'en a fait Emmanuel Carrère, en présentant le regard de l'auteur sur lui-même. Une grande leçon de vie. Ajouter à mes livres
8 Quand meurent les grands Fleuves : Enquête sur la Crise mondiale de l'Eau
Fred Pearce
1 critique 3 citations

Nous n'échapperons pas à la crise mondiale de l'eau, une crise à côté de laquelle les chocs pétroliers de 1973 et 1979 paraîtront anecdotiques. Nous consommons actuellement plus d'eau douce que la planète n'en fabrique. Pour compenser ce déficit croissant et subvenir aux besoins exponentiels des populations, de l'agriculture et de l'industrie, nous vidons des nappes phréatiques vieilles de plusieurs millions d'années, nous détournons le cours de fleuves majeurs, nous érigeons des barrages gigantesques. Et que récoltons-nous? Une désertification galopante, des inondations à répétition, une pollution qui menace la biodiversité, des dérèglements climatiques en chaîne... Mais aussi des inégalités criantes entre le Nord et le Sud: alors que un milliard d'êtres humains n'ont pas accès à l'eau potable, l'Occident dilapide ses ressources en eau comme si elles étaient inépuisables. Des steppes d'Asie centrale au Pakistan et à la Chine, en passant par les Etats-Unis, l'Espagne et la France, Fred Pearce dresse un tableau saisissant, parfois effrayant mais toujours précis et documenté, de la situation de l'eau à travers le monde. Il nous invite à méditer la leçon de frugalité de nos ancêtres, qui géraient l'eau comme un bien précieux, et plaide pour une prise de conscience mondiale débouchant sur un changement radical des modes de consommation de l'eau, ce bien commun précieux entre tous. Ajouter à mes livres
9 Histoire du climat : Du Big Bang aux catastrophes climatiques
Pascal Acot
2 citations

L'état de la planète a gravement empiré, le climat semble déréglé. Pour expliquer cette évolution, Pascal Acot a reconstruit la longue histoire du climat depuis ses origines jusqu'à nos jours. Cette remontée dans le temps éclaire nombre de controverses historiques comme le déclin de l'Empire romain, le désastre de Crécy, les famines à l'époque médiévale, le déclenchement de la Fronde ou encore, en Russie, la défaite napoléonienne attribuée au général " Hiver ". Il montre aussi comment l'humanité est parvenue à s'émanciper de son environnement. La brillante culture magdalénienne ne s'est-elle pas épanouie au coeur d'une glaciation ? Enfin, l'auteur étudie les débuts et les conséquences du réchauffement de la planète lié aux activités humaines. En décapant les clichés et en expliquant les peurs contemporaines, il définit les grands enjeux des années à venir.  Ajouter à mes livres
10 Le dossier de l'eau : pénurie, pollution, corruption
Marc Laimé
A l'orée du XXIe siècle, nos sociétés sont paradoxalement confrontées au même problème qu'à la fin du XIXe : assurer à tout être humain l'accès à l'eau potable. Plus de 1,4 milliard de personnes à travers le monde ne disposent pas d'une eau saine. Plus de 15 millions d'êtres humains en meurent chaque année. La pénurie tue. Mais cette pénurie est aggravée par des comportements inquiétants. De " bien commun ", l'eau est devenue une marchandise au profit de conglomérats qui veulent rentabiliser leurs investissements colossaux. La France a ici une responsabilité particulière, puisque notre pays abrite les deux premières entreprises mondiales du marché. Un vigoureux mouvement de contestation lutte pour que l'accès à une eau potable soit reconnu comme un droit fondamental de l'humanité. En France même, outre la pollution catastrophique provoquée par l'agriculture intensive, les prérogatives exorbitantes d'une industrie surpuissante et leurs pratiques financières opaques dont pâtissent le consommateur et le contribuable font débat. Mais les projets de réforme se muent en serpents de mer législatifs. A l'égal de la sécurité alimentaire et des risques industriels, l'eau constitue aujourd'hui un enjeu majeur en matière d'environnement, de santé publique et de démocratie. Aucun gouvernement ne pourra sans mentir continuer à faire l'économie d'une politique réaliste et généreuse. Ajouter à mes livres
11 Science & Vie [HS n° 211, juillet 2000] Menaces sur l'eau
Science & Vie
L'eau en France page 32 : Fleuves et rivières : l'état des lieux page 46 : L'eau des nappes : il faut changer de conduite page 56 : Une gestion très privée page 60 : Pollution agricole : une gestion impossible ? page 68 : Industrie : la voie de recyclage page 76 : Entre source et robinet : un tamis serré de normes page 84 : Epurer, décanter, assécher page 90 : Sous Paris, un vaste réseau page 98 : Les métiers de l'eau 98 page 104 : Deux français captent l'eau du monde L'eau dans le monde page 110 : Les conséquences d'une pénurie annoncée page 117 : Cahier photos : Fleuves en sursis page 122 : Australie : un exemple à suivre ? page 128 : De l'eau pour tous page 134 : Brèches dans les barrages page 142 : Texas : produire plus avec moins d'eau page 154 : Dessaler, recycler, déplacer Ajouter à mes livres
12 La Ruée vers l'eau
Roger Cans
Potable, industrielle, agricole ou de loisirs, l'eau est devenue une matière première précieuse. Dans tous les pays sans exception, riches et pauvres, la ressource en eau détermine les stratégies industrielles et agricoles. Dans tous les États, l'accès à cette ressource pèse sur les politiques locales et nationales. Partout, des milliards sont dépensés pour puiser, transporter, traiter et assainir l'eau, pour rechercher de nouvelles sources d'approvisionnement et, aujourd'hui, pour économiser le précieux liquide. L'eau, élément vital, est une denrée qui a partout son prix. Les grandes compagnies de distribution le savent bien, qui ont déjà amassé des fortunes à la vendre. Comme aussi les vendeurs d'eau minérale, dont le marché s'étend désormais au monde entier. L'enjeu n'est plus seulement une meilleure hygiène ou la modernisation des campagnes, comme naguère chez nous et aujourd'hui dans le tiers monde, mais bel et bien la maîtrise de l'eau dans une ville, une région, un pays, et, si possible, la maîtrise du marché mondial de l'eau. En ce début de millénaire, l'eau est l'un des grands enjeux stratégiques. Ajouter à mes livres
13 Géopolitique de l'eau-édition mise à jour et augmentée
Suzanne Dionet-Grivet
Raréfaction de l'eau, inégalités des hommes face à la ressource, l'eau des villes et l'eau des champs, pollutions, conflits de l'eau et hydrodiplomatie, nécessité d'une gestion concertée... autant de thèmes abordés clairement et simplement. Largement illustré de cartes et schémas, et grâce à de nombreux exemples pris à travers le monde, l'ouvrage est un outil précieux pour comprendre les défis et enjeux de cette ressource essentielle à la vie. Ajouter à mes livres
14 Les 100 mots de l'eau
Maryvonne Pellay
1 critique 1 citation

À l'image de sa nature fluide, l'eau s'infiltre partout, dans l'économie, la géopolitique, l'écologie, la physique et la chimie, la médecine, la littérature, la géographie, l'histoire, les arts, etc. Elle a permis la naissance de la vie, lui est indispensable et accompagne le développement des civilisations. Si l'eau est une substance commune sur Terre, elle y est à 97 % salée, c'est-à-dire impropre à la consommation. Avec bientôt neuf milliards d'habitants sur la planète, les modifications climatiques, les pollutions de la ressource et les conflits autour de l'approvisionnement, la gestion de l'eau, enjeu vital, devient un défi politique, technologique et économique. De « H2O » aux « sirènes » en passant par les « aqueducs » et la « nanofiltration », cet ouvrage éclaire toutes les facettes de l'eau et révèle toute la complexité de ses cycles et de son accessibilité. Ajouter à mes livres
15 Récupérer et recycler l'eau : Bien l'utiliser sans la gaspiller
Philippe Asseray
Optimiser sa consommation d'eau permet non seulement de réduire le montant de sa facture mais aussi de préserver cette ressource naturelle, indispensable à notre vie quotidienne. Ce livre donne toutes les clés pour mettre en oeuvre une gestion écologique de l'eau. Il passe d'abord en revue toutes les astuces pour éviter de gaspiller l'eau, à l'intérieur de la maison comme au jardin. Une fois ces bonnes mesures prises, il est fort avantageux d'installer un système de récupération des eaux de pluie. Si vous hésitez entre cuve enterrée ou réservoir de surface, si vous vous interrogez sur les performances de la pompe recommandée pour le type d'installation que vous envisagez, ce livre répondra à toutes vos questions, techniques comme législatives. Selon votre environnement, il peut aussi être intéressant de réaliser un forage, creuser un puits ou puiser l'eau dans un cours d'eau, voire de recycler vos eaux grises. Quels que soient vos besoins, la récupération et le recyclage de l'eau n'auront plus de secrets pour vous ! Ajouter à mes livres
16 Atlas mondial de l'eau : Défendre et partager notre bien commun
David Blanchon
1 citation

En 100 cartes et infographies, cet atlas propose une excellente synthèse sur la question de l'eau, traitant à la fois des ressources, de leur utilisation, de leur gestion et des défis à venir.  - Un bien commun mal réparti, révélateur d'inégalités et de tensions sociales.  - Un défi à la fois sanitaire et social, économique et environnemental, mais surtout un choix politique. - Une ressource irremplaçable à protéger des pollutions industrielles et agricoles, de la dégradation, de la surexploitation, de la marchandisation. Dans cette nouvelle édition entièrement remise à jour, David Blanchon démontre qu'il n'y a pas de fatalité et que des solutions existent afin de remédier aux pénuries locales, de mieux gérer l'eau, de généraliser son accès dans le Sud et de réduire la pollution au Nord.  Ajouter à mes livres
17 Une histoire de l'eau : Des origines à nos jours
Philippe Godard
1 critique

L'eau joue un rôle fondamental dans notre histoire : c'est par elle qu'est née la vie sur terre, c'est elle qui a permis à l'humanité de se développer. Certaines civilisations sont nées autour d'un fleuve ; d'autres se sont tournées vers la mer ; l'absence d'eau a amené les peuples des déserts à inventer et à développer des façons de vivre très particulières...  Déluge, grands fleuves, aqueducs, mousson, barrages, eau courante, eau potable, eau source de conflits connaître l'histoire de l'eau, c'est comprendre son importance dans les différentes cultures et civilisations humaines.  C'est aussi et surtout prendre conscience que l'eau est notre bien commun, un bien précieux qu'il convient de respecter et de sauvegarder... Ajouter à mes livres
18 Déluges et peuples engloutis
Jacques Gossart
La submersion des terres est un des sujets les plus fréquemment traités dans les mythologies. Et parmi les récits les plus connus, on trouve évidemment le Déluge biblique, adaptation tardive de légendes mésopotamiennes qui remontent à la période sumérienne. Toutefois, ce thème du déluge ne se limite pas aux traditions du seul Proche-Orient, et on le retrouve un peu partout dans le monde, depuis les déluges grecs d'Ogygès et de Deucalion, jusqu'aux grandes inondations évoquées dans le Popol-Vuh, le livre sacré des Maya-Quichés, en passant par les déluges chinois de Yao et de Yu le Grand. Quant aux traditions européennes, elles ne sont pas en reste, avec des récits de ville englouties, telle la mythique ville d'Ys. Et puis, bien sûr, qui dit peuples engloutis pense immanquablement à l'Atlantide. Évoquée pour la première fois par le philosophe grec Platon, l'histoire de la disparition soudaine de la civilisation atlante n'a cessé d'enflammer les imaginations. Des générations de chercheurs ont localisé le continent disparu aux quatre coins du monde, croyant pouvoir identifier des traces de la mythique civilisation en Méditerranée, à Gibraltar ou aux Bahamas, et jusque dans les abysses de l'océan Atlantique. Mais qu'en est-il de la réalité historique de ces récits qui font intervenir tantôt les flots déchaînés de l'océan, tantôt les eaux d'un ciel vengeur ? Longtemps sceptiques, les scientifiques ont maintenant les preuves que de grandes catastrophes ont périodiquement frappé les premières civilisations au cours des dix derniers millénaires. Géologues, océanographes, astrophysiciens, linguistes et archéologues mettent aujourd'hui leur savoir en commun pour reconstituer, au-delà des mythes et légendes, les épisodes dramatiques de la longue confrontation entre les hommes et les eaux. Ajouter à mes livres
19 L'Arche avant Noé
Irving Finkel
3 critiques 2 citations

Tout le monde connaît l'histoire de l'Arche de Noé et du Déluge telle qu'elle est racontée dans la Genèse. Depuis les années 1870, on sait qu'une autre histoire, similaire mais beaucoup plus ancienne, existait déjà depuis des siècles dans l'antique Babylone. Mais celle-ci demeurait nimbée de mystère. Conservateur au British Museum et spécialiste international de la Mésopotamie ancienne, Irving Finkel s'est retrouvé plongé dans une enquête policière inédite lorsqu'un visiteur lui a apporté au musée la mystérieuse tablette qu'il avait héritée de son père. Cette dernière ne présente pas seulement une nouvelle version du récit diluvien babylonien : l'auteur antique y décrit aussi la taille et la forme d'une Arche tout à fait inattendue, et livre les caractéristiques détaillées de sa construction. On découvrira ainsi le lieu où les Babyloniens croyaient que l'Arche avait accosté ainsi qu'une nouvelle explication de l'introduction de cette histoire dans le texte de la Bible. L'Arche avant Noé nous entraîne dans une authentique exploration du monde fascinant des écritures antiques. Ajouter à mes livres
20 Les Romains et l'eau
Alain Malissard
2 critiques 1 citation

Vitale pour toute société humaine, l'eau est pour les Romains le symbole même de leur existence depuis que Romulus, le fondateur, a été sauvé des eaux du Tibre - ainsi que de leur pouvoir sur les forces naturelles et sur les hommes. Ce livre montre comment ils ont répondu aux nécessités immédiates, mais aussi joint l'utile au plaisir, le futile à la grandeur. Avec une précision qui surprendra les ingénieurs et une simplicité dont les profanes lui sauront gré, l'auteur retrace la quête obstinée de techniques souterraines et aériennes, qui permettent de capter les eaux dans les lointaines montagnes, de les conduire jusqu'aux villes, de les purifier, de les conserver et de les évacuer. On rencontre ici les Romains dans leur intimité, on entend leurs bavardages autour des fontaines, ou dans les latrines, on surprend leur admiration pour les empereurs évergètes qui leur offrent des thermes somptueux, mais on y trouve aussi les calculs des ingénieurs, leurs tâtonnements, leurs échecs et leurs réussites, et surtout la volonté de puissance d'un peuple qui, pour maîtriser la source de la vie, jetait à travers les plaines et par-dessus les vallées profondes les arches puissantes et élégantes de ses aqueducs. Ajouter à mes livres
21 Les monuments de l'eau : Aqueducs, châteaux d'eau et fontaines dans la France urbaine, du règne de Louis XIV à la Révolution
Dominique Massounie
Dans son " Cours d'architecture publié " en 1691, Charles d'Aviler définit ainsi la fontaine : " Se dit de toute source d'eau vive et c'est, par rapport à l'art de bâtir, un composé d'architecture et de sculpture, qui prend ses différents noms de sa forme ou de sa situation, et qui sert pour la décoration et l'utilité des villes, et pour l'embellissement des villes. " Mais l'édification d'un monument d'eau ne se limite pas à la seule intervention du fontainier, de l'architecte et du sculpteur ; il requiert le concours de plusieurs corps de métier qui contribuent à assurer la solidité et l'efficacité du dispositif hydraulique qu'il abrite. La conception des formes et le choix des matériaux relèvent non seulement du goût de l'architecte, de l'ingénieur ou du sculpteur qui en donne les plans, mais aussi de nombreux impératifs techniques, dictés par la présence de l'eau et les activités qui en découlent. Commanditaires, concepteurs, maîtres d'oeuvre et usagers représentent ensemble toute la population citadine. C'est pourquoi le récit de la construction des aqueducs, des châteaux d'eau et des fontaines, et celui de leur entretien, met en scène la ville entière, révèle ses besoins, ses activités, ses aspirations et ses ambitions. Le monument hydraulique, objet d'utilité et objet de mémoire, est susceptible d'en rendre compte. Équipement ou véritable monument commémoratif, sa structure et son décor racontent l'histoire de la vie quotidienne, de l'exercice du pouvoir, des arts de la construction, des techniques, l'histoire de la sculpture, de l'architecture et des embellissements, et, à travers ces différentes disciplines, l'histoire des idées. Ajouter à mes livres
22 Les Maîtres de l'eau : D'Archimède à la machine de Marly
Giorgia Santangelo
L'hydraulique est une technique occupant une place importante au sein de l'art des jardins. De tous temps, les hommes ont déployé d'innombrables efforts pour la capter, la canaliser dans le but d'irriguer ou plus simplement pour l'entendre et la voir couler. Cette histoire est le propos de l'exposition « Les maîtres de l'eau, d'Archimède à la machine de Marly », se déroulant jusqu?au 31 juillet 2006 au musée-promenade de Marly-le-Roi - Louveciennes (Yvelines). Elle retrace deux millénaires d'histoire, des mécaniciens grecs d'Alexandrie aux pompes à vapeur du XIXe siècle et réunit un important ensemble de maquettes d'ouvrages hydrauliques tels que sâqiya, engrenages à angle droit, arbre à came, martinet hydraulique, vis d'Archimède (également nommée « limaçon à eau »), roues à godets, puits à manivelle, puits avec manège de chevaux, château d'eau de l'étang de Clagny abritant la pompe de Denis Jolly (1664-1666)... Certaines de ces maquettes ont été construites pour l'exposition de l'eau de 1939 et prêtées par la Maison de la métallurgie et de l'industrie de Liège (Belgique). Les techniciens mis à l'honneur dans cette histoire se nomment Archytas de Tarente, Archimède, Léonard de Vinci... Outre les besoins en eau pour l'agriculture, l'agrément des jardins a souvent nécessité d'importants travaux comme au XVIIe siècle, aux Pays-Bas, où les archiducs Albert et Isabelle ont construit des jardins avec grottes et jeux d'eau à l'italienne. En France, le domaine de Versailles* (Yvelines) et celui de Marly*, le « Palais des eaux » selon Louis Bertrand de l'Académie française (in « Les journées du grand roi », 1936, Flammarion) sont deux exemples capitaux de cet emploi ludique. Un tuyau en tronc d'arbre évidé provenant du domaine de Versailles montre toute la technique employée. Mieux encore une magnifique maquette de Rémi Munier « Le château, le parc et la machine de Marly » animée par des jeux de diodes permet de mieux comprendre la montée des eaux, la descente des eaux ou encore l'arrivée du roi. L'exemple le plus emblématique de l'hydraulique de Louis XIV est cependant la célèbre « Machine de Marly » à qui tout le sous-sol du musée est consacré dans le cadre de cette exposition.  Ajouter à mes livres
23 La France des lavoirs
Christophe Lefébure
2 citations

Eteignez un haut fourneau, il ne tarde pas à rouiller. Dans le plus humble lavoir de village laissé à l'abandon depuis un quart de siècle, l'eau continue de couler... L'eau, c'est l'âme et le génie du lieu. Construit le plus souvent avec de modestes moyens, dans la ferveur républicaine d'un XIXe siècle préoccupé d'hygiène et de salubrité publiques, le lavoir a pris en de nombreux endroits des allures de petit temple rustique. Les femmes l'ont investi. Elles ont, pendant plusieurs générations, surfilé les rituels de la lessive des confidences domestiques et des secrets d'État qu'elles n'échangeaient plus, désormais, que dans la pénombre humide du lavoir. Ecoutez bien : dans la sereine désuétude de ce patrimoine rural et urbain qui reste à découvrir et à sauvegarder, l'eau chuchote, l'eau persifle toujours Ajouter à mes livres
24 Histoire d'un ruisseau
Elisée Reclus
2 critiques 6 citations

À mi-chemin entre la science et la poésie, Histoire d'un ruisseau a été écrit en 1869 par le géographe et anarchiste français Élisée Reclus. Ce texte n'est pas une simple description de paysages le long de la course de l'eau, il est surtout, par son écriture étonnante et poétique, un hymne à la vie et à l'une de ses ressources les plus précieuses... Présent au fil des pages comme au bord de la rive d'un fleuve, le dessin d'Eloar Guazzelli, artiste brésilien, a su enrichir le texte d'Élysée Reclus en y ajoutant une part de rêve et une nouvelle modernité. Ajouter à mes livres
25 L'eau et les rêves : Essai sur l'imagination de la matière
Gaston Bachelard
10 critiques 24 citations

C'est près de l'eau que J'ai le mieux compris que la rêverie est un univers en émanation, un souffle odorant qui sort des choses par l'intermédiaire d'un rêveur. Si je veux étudier la vie des images de l'eau, il me faut donc rendre leur rôle dominant à la rivière et aux sources de mon pays. je suis né dans un pays de ruisseaux et de rivières, dans un coin de Champagne vallonnée, dans le Vallage, ainsi nommé à cause du grand nombre de ses vallons. La plus belle des demeures serait pour moi au creux d'un vallon, au bord d'une eau vive, dans l'ombre courte des saules et des osières. GASTON BACHELARD. Ajouter à mes livres
26 La clef des rives : Mythologies au fil de l'eau
Valère-Marie Marchand
A mi-chemin de la table et de la méditation poétique, du conte métaphysique et de la micro-fiction, ces mythologies au fil de l'eau peuvent se lire comme une traversée de l'imaginaire aquatique. De l'arche de Noé au Codex Atlanticus, à nous de déchiffrer ces messages de l'autre rive. En hommage à Bachelard, l'auteur se joue des genres littéraires et mêle avec bonheur grande et petite histoire tout en faisant la part belle à la poésie du savoir et à la seule rêverie du lecteur. Ajouter à mes livres
27 L'eau : Mythes, légendes et temps modernes
Fabrice Kircher
L'eau, élément d'origine, élément ultime, a toujours exercé une puissante attraction sur notre esprit avide de connaître le début et la fin de toutes choses. De la plus lointaine Antiquité jusqu'à l'extinction de l'Univers, l'eau est là, au c?ur de nos vies, mère nourricière, créatrice et destructrice ultime. Tout part d'elle et revient à elle dans les phases d'une vaste respiration, celles des mondes inouïs abritant l'esprit vital du Cosmos. Du sommet des ziggourats à l'ombre fraîche des sanctuaires de la Grèce lumineuse, on raconte l'histoire des premiers matins de l'existence où des divinités archaïques et monstrueuses s'accouplent et se battent afin de meubler, de dominer une terre vide couverte d'eau, domaine de toutes les virtualités. La vie prend forme, enfle et se lance à la conquête du territoire de l'Infini, oubliant ses humbles origines. Elle cultive l'orgueil de soumettre à son terrible vouloir l'essence même de la Création. Les dieux prennent ombrage, maudissent et décident de retrouver leur puissance déchue. De lourds nuages s'amassent à l'horizon. Une planète rendue folle de douleur déchaîne sa colère, brandissant l'éclair de la souffrance et ouvre les écluses célestes afin que les eaux régénératrices purifient une terre épuisée par une vie ingrate, oublieuse de son statut divin. De lointains mots résonnent dans l'air obscur, survolent de vastes étendues liquidiennes, chuchotant dans les méandres du Temps : " ô Homme ! Pourquoi m'as-tu fait cela ? " " L'eau " fera revivre un passé oublié dans les brumes du Temps d'où émergeront les formes inquiétantes du dieu Dagon, des sirènes à la voix traîtresse et les terres rescapées du grand Déluge universel. Des eaux miraculeuses capables de guérir tout les maux et même ressusciter les morts, cet ouvrage passera aux grands défis auxquels se heurtera l'homme au XXIe siècle : la guerre climatique et la grande fonte des glaces... Ajouter à mes livres
28 Les voyageurs de l'eau
Lionel Goujon
1 citation

Lionel Goujon et Gwenael Prié sont deux jeunes ingénieurs partis pendant un an autour du monde à la découverte des enjeux de l'eau. Cet ouvrage présente 51 problématiques locales liées à la gestion de l'eau. De l'assainissement de l'eau par les rayons ultraviolets au Cambodge au cas du barrage des trois gorges en Chine en passant par la lutte contre l'eutrophisation du lac Titicaca au Pérou, loin des discours théoriques, les situations décrites sont concrètes et variées, richement illustrées et documentées. Une postface fait le lien avec les problématiques rencontrées en France. Ajouter à mes livres
29 L'énergie de l'eau : Une richesse à exploiter dans le respect de l'environnement
Maylis Gaillard
Sur la planète bleue, l'eau dévale des montagnes, court dans les vallées, chahute dans les océans et déferle sur nos côtes, déployant une énergie formidable. Grâce à la technologie, les hommes savent aujourd'hui utiliser une petite part de cette force, à l'aide de dispositifs parfois étonnants. Captée à l'aval d'un barrage, puisée au fil des courants ou au coeur de la houle, l'énergie de l'eau se transforme alors en électricité. Il y a bien sûr les centrales hydrauliques classiques, qui se déclinent des grands barrages aux microcentrales individuelles, mais c'est du côté des énergies marines que l'ingéniosité fait aujourd'hui des miracles. Hélices sous-marines, serpents de mer qui ondulent au gré de la houle, éoliennes offshore ou encore carburants produits à partir d'algues, les projets éclosent un peu partout sur tes océans du monde entier. Ces kilowattheures issus de l'énergie de l'eau sont amenés à occuper une place croissante dans notre paysage énergétique. Mais, comme pour toute intervention de l'homme sur la nature, il convient d'être prudent. Le Grenelle de la mer a pointé les enjeux de ce nouveau mode d'utilisation des océans. L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, pour sa part, suit de près les progrès technologiques et s'attache à dessiner un potentiel national, en tenant compte de toutes les contraintes. Renouvelable mais ô combien fragile, cette précieuse ressource doit être exploitée dans le respect de l'environnement et des écosystèmes naturels. Il s'agit de veiller à ne pas perturber le cycle de l'eau mais de s'inviter sur son chemin et de profiter, çà et là, de la puissance de son flux. Ajouter à mes livres
30 L'Obsession de l'eau : Sécheresse, inondations, gérer les extrêmes
Diane Raines Ward
40% de la population mondiale tire son eau de puits, de rivières, d'étangs ou de mares situés en dehors des lieux d'habitation. Beaucoup manquent d'eau: 1,4 milliard de personnes - presque 20% des habitants de cette planète - n'a pas accès à une réserve suffisante d'eau non souillée. La gestion de l'eau se trouve au coeur même de la vie dans les endroits secs, où la marge entre survie et catastrophe est étroite. Simultanément, l'excès d'eau menace d'autres pays et territoires. Le niveau de la mer monte et Venise coule; quant au delta de la Hollande, il est plus menacé que jamais. Au Mozambique, après les pluies diluviennes du printemps 2000, des inondations catastrophiques ont fait plusieurs milliers de victimes et déplacé un demi-million de sans-abri. Tandis que l'humanité meurt de soif dans les endroits les plus arides de la planète, ou affronte la perspective d'inondations et de montée des eaux de la mer dans les régions humides, la croissance démographique soutenue ajoute une charge supplémentaire sur la terre et sur l'eau. Nous devons à présent nourrir un nombre sans précédent d'individus tout en payant le prix exigé par la culture de toute cette nourriture - usage croissant des engrais et pesticides, salinisation, déforestation, érosion et excès de pâture. Plus de la moitié des grands fleuves de la planète sont soit pollués, soit en train de se tarir. Ajouter à mes livres
31 L'empreinte eau : Les faces cachées d'une ressource vitale
Daniel Zimmer
Le caractère limité de l'eau douce disponible est aujourd'hui une réalité incontestable et engage à revoir de toute urgence la manière d'estimer notre consommation d'eau. Apparu dans les dix dernières années, le concept d'empreinte eau s'inspire de la notion d'empreinte écologique et tente d'estimer l'intégralité des quantités d'eau nécessaires à la production de ce que nous consommons. Il ambitionne aussi de contrôler les pollutions induites sur l'eau et les milieux aquatiques. Cette nouvelle perception " intégrée " de l'eau propose de distinguer trois grands types d'eau : l'eau bleue des nappes et des rivières, l'eau verte contenue dans les sols et l'eau grise, l'eau usée qui est retraitée. Pour bien maîtriser notre empreinte eau individuelle, il faut donc tenir compte de notre consommation d'eau bleue ou verte locale (l'eau des réseaux ou de pluie) mais aussi de toute l'eau contenue virtuellement dans les produits que nous achetons et qui a été réellement consommée ailleurs, appelée eau virtuelle. Sous cet angle inédit, plusieurs questions se posent désormais. Combien d'eau consommons-nous exactement et quelle eau contribue à notre mode de vie ? Où se situent les gaspillages les plus importants d'eau ? Comment les réduire ? Le commerce de produits alimentaires peut-il être une solution à la crise mondiale de l'eau ? Comment l'eau est elle aujourd'hui ou sera-t-elle demain un ingrédient à la fois des crises de notre monde et de leurs solutions ? Grâce à une présentation des concepts et de leurs implications concrètes, ce livre ouvre des perspectives et propose de nouvelles solutions pour tenter de résoudre la crise de l'eau. Ajouter à mes livres
32 Les Batailles de l'eau. Pour un bien commun de l'humanité
Mohamed Larbi Bouguerra
L'eau est devenue une question politique et géostratégique majeure. Elle fait l'actualité dans les sommets mondiaux et les forums alternatifs. En fait, cette ressource vitale commande le développement des sociétés humaines. Pour certains, elle est une banale marchandise qui doit générer des profits. Pour d'autres, c'est un bien commun de l'humanité, ayant une charge symbolique exceptionnelle dans toutes les cultures et toutes les religions. L'eau a-t-elle un prix? L'eau est-elle un droit ou un besoin? Y a-t-il assez d'eau pour chacun face à la croissance démographique? Y a-t-il une crise de l'eau? Y aura-t-il demain des guerres de l'eau? Faut-il s'inquiéter de la pollution de l'eau? Les solutions techniques suffiront-elles à la juguler? Cet ouvrage, d'une richesse documentaire exceptionnelle, indique des pistes de réflexion et apporte des éléments de réponse. Il montre que la gestions et les usages de l'eau posent aux hommes des questions essentielles sur leur mode de vie, sur leur éthique, sur leur rapport à la nature et à la biosphère. Il plaide pour une société économe en eau et pour une gestion globale solidaire de l'eau, dans la transparence et le respect des règles démocratiques. Ajouter à mes livres
33 Paradis (avant liquidation)
Julien Blanc-Gras
30 critiques 31 citations

Récit de voyage aux Kiribati, pays d'Océanie menacé de disparition par le changement climatique. Sortie le 15 mai 2013. « Il y a des pays en voie de développement et des espèces en voie de disparition. La république des Kiribati est un pays en voie de disparition. Perdu au milieu de l?océan Pacifique, ce petit paradis semble promis à l?engloutissement par le changement climatique. J?ai organisé ma vie autour d?une ambition saugrenue, le quadrillage méthodique de la planète. Moteur : toujours voir un pays en plus. Ce qui se profile ici, c?est un pays en moins. Je dois m?y rendre avant qu?il ne soit rayé de la carte. » Ajouter à mes livres
34 Migrations climatiques
CULTURES ET CONFLITS 88
Réfugiés environnementaux/climatiques, migrants forcés de l environnement/du climat, éco-migrants... Les termes pour qualifier les personnes forcées de quitter leur lieu habituel de vie en raison d une dégradation de l environnement ne manquent pas et reflètent la difficile construction de cet enjeu en tant que problème nécessitant l intervention des autorités publiques. Ce numéro revient sur les différents débats qui accompagnent ces questions. Ajouter à mes livres
35 Réfugiés climatiques
Collectif Argos
Selon l'ONU, " environ 150 millions de réfugiés du climat devraient être déplacés d'ici à 2050 ". Pendant quatre ans, le collectif Argos est allé à la rencontre des premiers "réfugiés climatiques", ces hommes et femmes déjà poussés à l'exil à cause du réchauffement du climat. De l'Alaska où se pose le problème du dégel des sols arctiques, aux îles Tuvalu, Maldives et Halligen pour illustrer la montée du niveau des océans, en passant par le Tchad et la Chine gagnés par la désertification, le Bangladesh qui subit l'inondation des deltas, le Népal victime de la fonte des glaciers, enfin les Etats-Unis où les cyclones sont de plus en plus violents. Soit, au terme de ce périple : neuf escales afin d'éveiller les consciences sur l'ampleur prévisible des mouvements de population et la perte d'une pluralité ethnique et culturelle. Ajouter à mes livres
36 Le réfugié climatique
LUONG CAN LIEM
Le développement des civilisations de deux derniers siècles est inédit dans l histoire et le prix à payer aujourd hui est un environnement dégradé, surtout marqué par le changement climatique et la montéé des eaux. Devant cette situation, les organismes vivants s adaptent et mutent, contrairement aux politiques nationales qui ne sont ni à la mesure des migrations, ni à celle des catastrophes annoncées qui franchissent les frontières. Quelle place et quel statut sont accordés par les gouvernements et les organistaions internationales aux réfugiés climatiques, premières victimes de cette dégradation du climat météorologique? Ajouter à mes livres
37 Les déplacements de population dus au changement climatique
Amélie Mayoussier
Le changement climatique exacerbe les phénomènes extrêmes avec des conséquences directes sur les conditions de vie, la santé et le bien-être des individus. Face à la multitude des scénarii de violations des droits de l'homme, il devient urgent de trouver des solutions juridiques aux problèmes des déplacements de population engendrés par ces perturbations. Ajouter à mes livres
38 L'eau. Géopolitique, enjeux, stratégies
Franck Galland
Les guerres de l'eau ont déjà commencé. Partout, elles frappent les plus démunis. Alors que l'Ethiopie, le Soudan et l'Égypte cherchent à dominer le Nil, et que la Chine et la Russie se disputent le fleuve Amour, la Turquie, la Syrie et l'Irak bataillent pour le contrôle des bassins du Tigre et de l'Euphrate... Les changements climatiques, la croissance démographique, l'augmentation des besoins alimentaires accentuent dangereusement la pression sur la ressource hydraulique. L'absence ou l'insuffisance d'eau potable, sa mauvaise qualité, tuent dix fois plus que l'ensemble des conflits armés., Traitant tout à la fois des problématiques planétaires ou régionales, des données techniques (les barrages, l'assainissement, le dessalement) comme des conséquences économiques et gouvernementales, voici un ouvrage crucial sur la géopolitique de l'eau. Ou comment " l'or bleu " est devenu le défi majeur du XXIe siècle. Ajouter à mes livres
39 Il y a loin de la coupe aux lèvres : Quand l'accès à l'eau devient un enjeu de gouvernance
Mohamed Larbi Bouguerra
Sévèrement touchées par la crise écologique que nous traversons, les ressources en eau de la planète sont au centre des préoccupations politiques, économiques et environnementales. Cet ouvrage s'appuie sur deux études de cas pour dégager les grandes problématiques de gouvernance soulevées par la gestion de l'eau. La première étude porte sur l'installation d'une adduction d'eau " moderne " dans deux villages sénégalais, et sur le fiasco qu'elle engendre - les particularités de la société africaine n'ayant pas été prises en compte. La seconde étude porte sur l'eau dans la ville d'Amman en Jordanie, où cette problématique ne quitte jamais le paysage politique, le problème étant kafkaïen : alors que 97 % de la population est raccordée au réseau, l'eau ne coule dans les canalisations qu'une fois par semaine... Il y a là un vaste champ pour la solidarité écologique, seule en mesure de préserver la durabilité et donc l'avenir même de nos civilisations. Ajouter à mes livres
40 L'Eau, res publica ou marchandise ?
Collectif
L'accès à l'eau, la gestion et la préservation de cette ressource vitale constituent un immense défi pour aujourd'hui et pour l'avenir. Pourtant, les réunions internationales (Johannesburg, Kyoto), au-delà du constat qu'elles ont dressé, s'avèrent décevantes, à tel point que des observateurs ont pu parler de « coup d'épée dans l'eau ». Dans ce contexte, la critique de la privatisation et de la marchandisation de l'eau, et la recherche de solutions alternatives et durables pour que l'eau devienne réellement un droit humain et un bien commun prennent une acuité particulière. C'est le coeur de cet ouvrage, dirigé par Riccardo Petrella et coordonné par Jean-Claude Oliva. Spécialistes et militants de l'eau, venus du monde entier, Pedro Arrojo, Larbi Bouguerra, Bertrand Charrier, Manuel de la Fuente, Wenonah Hauter, Raoul Marc Jennar, Mehdi Lahlou, Rosario Lembo, Danielle Mitterrand, Sylvie Paquerot, Jacques Perreux, Jurandir Santos de Novaes, Vandana Shiva, Jean-Luc Touly, Alberto Velasco, Dieter Wartchow, croisent ici leurs approches autour de quatre axes : les droits, les politiques de libéralisation, les résistances citoyennes et les perspectives. Ajouter à mes livres
41 L'eau : Pour une culture de la responsabilité
Antoine Frerot
Première cause de mortalité au monde, l'absence ou la mauvaise qualité de l'eau tue chaque année 2,2 millions de personnes. Près d'un milliard d'individus n'ont pas accès à l'eau potable et près de 2,6 milliards vivent sans système d'assainissement de base. Un constat alarmant. Mais aussi des inquiétudes pour l'avenir. Comment abreuver toutes les mégapoles d'Asie, d'Afrique ou d'Amérique latine? L'eau peut-elle manquer dans le contexte du réchauffement climatique? L'Europe va-t-elle savoir restaurer la qualité de ses eaux? L'ingéniosité des hommes doit être mise au service d'une nouvelle coopération, plus équilibrée, avec une nature aujourd'hui confrontée à un horizon bouleversé (climat, dégradation et fragilité des ressources, démographie galopante). Si l'eau potable pour tous est un rêve accessible selon les experts, encore faut-il s'en donner les moyens, politiquement et économiquement, arrêter de palabrer, et s'attaquer en bonne intelligence aux vrais défis : gestion, partage et préservation de la ressource, droit à l'eau et à l'assainissement, satisfaction des besoins des activités humaines... Cet ouvrage didactique, illustré de cartes et de graphiques, est à la croisée de ces questionnements, mêlant aux préoccupations humanitaires et environnementales les indispensables considérations économiques et techniques. S'appuyant sur des exemples concrets, Antoine Frérot décrypte le monde de l'eau et en trace les perspectives futures (nouvelles ressources, nouveaux modèles financiers, solidarités repensées, autre gouvernance). Autant de pistes de réflexion pour aider à répondre à l'urgence, et pour que s'impose enfin une culture de la responsabilité. Ajouter à mes livres
42 L'Eau, un enjeu pour demain : Etats des lieux et perspectives
Henry Chevallier
L'eau sera certainement l'enjeu écologique de demain. Pendant longtemps, cet élément merveilleux semblait inépuisable. Mais notre civilisation contemporaine en a fait un bien devenant de plus en plus rare. L'eau est exploitée, polluée, et maintenant marchandisée. Les causes en sont multiples : l'agriculture, l'industrie, l'énergie, la concentration urbaine, la consommation individuelle, les pollutions accidentelles, etc. Indispensable à la vie, l'eau doit-elle être considérée comme une marchandise ordinaire ? Sûrement pas ! Il est incontournable qu'une gestion de ce patrimoine soit mise en place sinon, dans quelques dizaines d'années, l'humanité sera assoiffée ! Remarquablement documenté, cet ouvrage nous montre comment l'eau, à la - ' base de toutes les civilisations humaines, a été surexploitée et pillée par un marché sans scrupule. L'auteur dresse un bilan alarmant et nous démontre qu'une remise en cause des intérêts d'une société qui exploite l'eau sans se soucier de l'avenir est obligatoire. Les responsabilités politiques sont grandes et s'étendent à l'ensemble des responsables de la planète. Sans un sursaut immédiat et radical, l'humanité se prépare à des catastrophes majeures, dont nous avons déjà eu les prémices. Pourtant, des alternatives existent et il est grand temps qu'elles soient mises en oeuvre. Cet ouvrage propose une vraie réforme de la gestion de l'eau, ressource indispensable à la survie de l'humanité ; c'est en cela que ce livre est salutaire. Ajouter à mes livres
43 L'eau dans tous ses états : Chine, Australie, Sénégal, Etats-Unis, Mexique, Moyen Orient...
Luc Descroix
Dans un contexte mondial où les besoins et la consommation en eau vont " exploser " au cours de ce siècle, l'ouvrage précédent : " Eaux et territoires : tensions, coopérations et géopolitique de l'eau " analysait la géostratégique des ressources en eau de la Planète. Dans ce livre, les auteurs procèdent à l'analyse de cas. Les conflits sur l'usage ou la disponibilité de l'eau se produisent tant au sein même d'un pays (Etats-Unis, Chine...), qu'entre Etats contraints de se partager le même stock (Moyen Orient). Les tensions s'exacerbent dans les zones arides et aggravent les autres causes de conflits (questions culturelles, accès aux matières premières...). Elles peuvent apparaître aussi bien dans les berceaux des plus vieilles civilisations, comme en Mésopotamie, que dans des régions récemment mises en valeur, comme en Asie Centrale. Le partage des eaux de bassins fluviaux tels ceux du Yangzé ou du Rio Grande, entre l'agriculture, l'industrie et l'urbanisation, ne peut être que dramatique. Après les guerres pour le pétrole, certaines nations pourraient combattre pour une ressource bien plus indispensable : l'eau ; celle-ci n'est-elle déjà pas la toile de fond des conflits actuels ? Par des exemples précis, ce livre dresse un tableau de quelques-unes des configurations géopolitiques sur lesquelles se construit le monde de demain Ajouter à mes livres
44 L'eau des multinationales : Les vérités inavouables
Roger Lenglet
1 citation

Ajouter à mes livres
45 L'empire de l'eau : Suez, Bouygues et Vivendi Argent, politique et goût du secret
Yvan Stefanovitch
Goutte d'eau, gouttes d'or ? Lorsque vous payez votre facture d'eau, serait-il possible que vous contribuiez ainsi à alimenter les fonds des grands partis politiques français ? Tel est le fruit du mariage, depuis un siècle et demi, entre des élus et trois groupes privés : Bouygues, Vivendi (rebaptisé Veolia) et Suez-Lyonnaise des eaux. Dans la corbeille, l'État a déposé des pans entiers du service public : eau, électricité, traitement des ordures, chauffage urbain, téléphone mobile, télévision et, suprême récompense, le BTP. D'anciens hauts fonctionnaires sont alors placés aux commandes de ces entreprises. L'empire de l'Eau raconte par le menu ces relations étroites, de Napoléon III jusqu'à Delanoë, en passant par Santini, Hue, Mitterrand, Carignon et Chirac, au fil d'une diagonale droite-gauche parfaitement ?cuménique. Mais, aujourd'hui, rien ne va plus. Les bénéfices stagnent et les consommateurs se rebiffent. Des élus, dont Laurent Fabius ou Henri Emmanuelli, osent demander des comptes aux trois " majors " et se prononcent en faveur d'une gestion municipale de l'eau, bien moins chère et plus transparente. Depuis cinq ans, les rois de l'eau ont ainsi perdu les contrats de Grenoble, Cherbourg, Bastia et de la plupart des communes landaises au profit de régies municipales. Résultat : Bouygues sort de l'eau, Suez parie sur l'électricité et Veolia sur la Chine. Quand de récents procès mettent en lumière l'implication de ces entreprises dans les affaires d'emplois fictifs du RPR, de marchés truqués en Ile-de-France, de fausses factures sur les HLM de Paris, le lecteur trouvera légitime et civique de s'intéresser avec l'auteur au commerce de l'eau. Un minutieux travail d'historien et une investigation méthodique se conjuguent pour donner à ce document la dimension et la force d'une véritable saga.  Ajouter à mes livres
46 L'homme et l'eau
Christian Sorg
Depuis plus de trente ans, pour Sebastiao Salgado, la photo est une arme. Honnête et sans concession, l'écriture visuelle du plus célèbre des photojournalistes est unique. Question de regard : le sien respecte et célèbre la dignité humaine, dans ses tragédies comme dans ses joies. Son optimisme, tempéré de lucidité, et sa générosité militante nous obligent à nous interroger sur le devenir de notre planète. Alors que s'ouvre cette année, sous l'égide de l'Onu, une décénnie internationale d'action consacrée à l'eau, le photographe brésilien nous démontre ici, avec toute la clarté de l'évidence, combien celle-ci, de toutes nos ressources, est la plus précieuse, et la plus menacée. Ajouter à mes livres
47 De l'eau et des hommes
Jean-Claude Lefeuvre
1 critique

L'eau est au coeur de la vie sur terre, vie humaine, végétale ou animale. Sa rareté, son absence, son abondance ou ses excès en font la première et la plus injuste des inégalités de la planète. De l'eau et des hommes, c'est l'histoire et la géographie des rapports entre une ressource irremplaçable, de plus en plus convoitée, et ses usagers. L'ouvrage réunit, sous la direction de Jean-Claude Lefeuvre, professeur émérite au Muséum national d'histoire naturelle, trente-trois scientifiques aux apports complémentaires, reconnus chacun dans sa spécialité, pour réaliser une oeuvre collective qui embrasse l'ensemble de ces rapports, de l'origine des temps à l'époque actuelle. Avec différents textes émanant de cette institution, dont la préface rédigée par sa Directrice générale, madame Irina Bokova, l'UNESCO marque l'importance qu'elle accorde à cette question. L'Agence européenne pour l'Environnement a également apporté sa contribution à l'ouvrage. Illustré de plus de 400 photos, cartes, dessins et graphiques, ce livre vise sensibiliser un large public, avec pour ambition d'aider à mieux comprendre les menaces qui pèsent sur une ressource essentielle et l'enjeu qu'elle représente pour notre avenir proche. Ajouter à mes livres
48 Eau, sources de légende
Michel Dovaz
À New York comme à Paris, boire de l'eau minérale est devenu le comble du chic. De plus en plus de restaurants proposent une carte des eaux à côté de celle des vins. Voici l'ouvrage à lire absolument avant de pousser la porte d'un de ces nouveaux bars à eaux en voie de multiplication. Écrit par un oenologue, il propose un catalogue raisonné des principales eaux minérales naturelles et eaux de sources dans le monde (plus de cent) et met en évidence l'extrême diversité de leur composition. Car l'eau a un goût : neutre, salée, amère, plate, lourde, légère, elle se déguste. Eau vitale, purificatrice, régénératrice ; eau utile, eau dangereuse, eau polluée, eau potable... Avant d'aborder les distinctions entre les différents types d'eaux, l'auteur retrace son histoire, son origine dans l'univers et sur terre, l'histoire du thermalisme et de la thalassothérapie. En noir et blanc et en couleur, des photographies ou des oeuvres d'artistes comme Bruce Nauman ou Bill Viola viennent enrichir notre imaginaire autour de ce que l'on appelle aussi l'or bleu. --Sylvie Lécallier  Ajouter à mes livres
49 À la recherche de l'eau dans l'univers
Thérèse Encrenaz
1 critique 2 citations

S i l'eau liquide n'existait pas sur Terre... nous ne serions pas là pour en parler ! C'est une évidence aujourd'hui, elle a joué un rôle essentiel V dans l'apparition, le développement et le maintien de la vie terrestre. Qu'en est-il dans le reste de l'Univers ? Sous forme gazeuse ou solide, l'eau y est omniprésente : depuis les galaxies les plus éloignées jusqu'aux étoiles, en passant par le Soleil, les planètes, les satellites, les anneaux et les comètes. D'où vient cette eau extraterrestre ? Quel rôle y joue-t-elle ? A-t-elle permis l'éclosion de la vie ailleurs ? L'eau liquide existe-t-elle ? L'auteur livre dans cet ouvrage, pour la première fois au grand public, une synthèse des connaissances et des recherches les plus actuelles, sur un sujet riche en rebondissements et en surprises pour les astronomes. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          126

Ils ont apprécié cette liste