AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9780714872339
224 pages
Éditeur : Phaidon (03/10/2016)
4/5   4 notes
Résumé :
Dans ce dernier opus de ses ouvrages consacrés aux grandes religions du monde, Abbas s'appuie sur les éléments ritualistes vent, eau, terre, feu, magie, spiritualisme des animaux pour étudier les mystères de la foi hindoue. Réalisées en Inde, au Sri Lanka, au Népal et à Bali, ses photographies explorent les croyances des religions mineures, comme le sikhisme et le jainisme, ainsi que la vie quotidienne des Hindous. Dans ce somptueux volume, le photographe a invité l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
A_fleur_de_mots
  13 octobre 2019
Très bel ouvrage que ce livre de photographies du photographe iranien Abbas de l'agence Magnum nous faisant découvrir l'Hindouisme en Inde, au Népal, au Sri Lanka et à Bali.
La mise en page est très soignée avec des images en noir et blanc en gros plan et des explications brèves sur ces dernières. Les photos sont coupées avec des extraits du journal de bord du photographe lors de son voyage de 3 ans pour réaliser ce reportage sur cette religion. En fin de livre, nous retrouvons des photos en couleurs - ce qui est logique vu que le sujet se déroule en Inde, le pays de la couleur par excellence- et des extraits plus longs de son journal de voyage quui nous permet de suivre les impressions mitigées du photographe sur son sujet d'études.
En effet, Abbas est habitué au non-représentation de Dieu et à un concept de Dieu difficile d'accès dans les religions monothéistes. Cependant, dans l'Hindouisme, les Dieux sont représentés constamment, dans les moindres recoins de la société, dans l'art avec une sensualité déconcertante. le panthéon indien est composé de pas moins de ...330 millions de Dieux aux vies et défauts très humains, comme les mythologies grecque ou nordique, et plus qu'une représentation des Dieux, comme le titre pourrait le faire penser, nous plongeons dans un portrait vivant des hommes et femmes vivant leur religion, dans leur extrême et leur contradiction mais aussi comment la conception de la religion imprègne le quotidien de millions d'Indiens. Car comme le dit si bien Abbas, chaque Indien est un Dieu, ou du moins se pense comme tel, et Abbas en a croisé beaucoup durant son exploration de ce monde pendant ces 3 ans de périple.
Un très beau livre qui fait voyager comme jamais dans ce monde mystérieux qu'est l'Inde mais qui amène son lecteur à réfléchir sur la religion. Un but très recherché pour un livre de photos éblouissantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
okta
  07 décembre 2016
Quel livre magnifique !
Abbas Attar est un photographe iranien membre de l'agence Magnum. Spécialiste des religions, il nous emmène avec ce livre sur les traces de l'hindouisme. Avec cet ouvrage, il achève son cycle de photographies sur les grandes religions du monde.
Il aura fallu à Abbas Attar un voyage de trois ans à travers différents pays hindouistes pour présenter son travail dans « Les dieux que j'ai croisés ». Grâce aux photographies qu'il présente, le lecteur voyage en Inde, au Népal, au Sri Lanka et sur l'île indonésienne de Bali. le travail qu'il propose et nous expose est une découverte de l'hindouisme au quotidien à travers des scènes de la vie courante, des portraits d'Hindous, des représentations de fidèles pendant les rites. L'humain est au centre de cet ouvrage. La vision de la religion que propose Abbas Attar est une vision incarnée, ancrée dans le quotidien, très réelle et réaliste. On entre dans l'intimité de ces Hindous et de leurs rites. Et c'est ce qui fait de que cet ouvrage est beau et touchant. Sans parler du livre en lui-même qui est un bel objet ! le travail typographique et la mise en page sont très soignés. On alterne entre photos couleurs, noir et blanc et textes explicatifs qui contextualisent le travail du photographe.
En somme, un beau livre très soigné pour qui souhaite découvrir l'hindouisme en images à travers la représentation de ses croyants. Une part belle faite à l'Homme avec un grand H.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
e-Miliko
  06 décembre 2016
Quand j'ai déballé ce livre reçu dans le cadre de Masse Critique, ma première impression a été décevante: couverture métallisée unie couleur bronze, avec le titre, les noms de l'auteur et de l'éditeur en caractères noirs imprimés en creux. Cela m'a donné l'impression d'un livre qui aurait perdu sa jaquette. C'est pourtant un choix, cohérent avec les pages qui séparent les sections intérieures et qui reprennent la même couleur bronze.
J'ai beaucoup plus apprécié l'intérieur, les belles photographies en noir et blanc qui sur simple ou double page nous font découvrir la pratique de la religion hindoue dans le regard du photographe. Les légendes explicatives sont parfois sur la même page que la photo, en petits caractères, parfois sur une page précédente ou suivante, ce qui demande un petit effort parfois pour s'y retrouver.
En fin de volume, les quelques pages de photographies couleur et les extraits du journal de voyage du photographe sont comme un regard en coulisse qui éclaire la démarche. Je les aurais même appréciés plus abondants, même s'il est normal que les photos tiennent le premier rôle.
Pour terminer, un mot du titre, "Les dieux que j'ai croisés": il décrit beaucoup moins bien le contenu que l'énoncé imprimé en quatrième de couverture, "Voyages parmi les hindous". Abbas s'attache beaucoup plus dans ses photographies comme dans les extraits de son journal qu'il nous livre, à nous faire voir les fidèles et leur pratique, que les dieux. Les quelques statues qui apparaissent semblent là bien moins pour elles-mêmes que comme objet de la piété ou de la ferveur de leurs adorateurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Stellar
  03 décembre 2016
Le photographe Abbas poursuit son étude des grandes religions et s'intéresse ici à l'hindouisme.
le livre comporte une centaine de photographies noir et blanc et une dizaine en couleur.
Les photos sont bonnes et bien composées mais j'ai trouvé le résultat d'une facture classique, dans la lignée de l'agence Magnum dans les années 50 à 70.
On ne ressent pas le choc que peut donner par exemple la vision hallucinée de l'Inde d'un Michael Ackerman. "Les dieux que j'ai choisi" sort quinze ans après "End time city" et à les regarder on a l'impression que c'est l'inverse.
J'ai trouvé les photos en couleur plus originales. Est-ce le cas ou suis-je influencé par ma culture NB, ma connaissance des précédents ouvrages d'Abbas ("Allah akbar" et "Voyage en Chrétientés") et j'y trouve plus de nouveauté?
En résumé, un bon livre mais qui n'est pas marquant.
Commenter  J’apprécie          20


Videos de Abbas (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Abbas
Attar Abbas - Les dieux que j'ai croisés : voyages parmi les Hindous
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1399 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre