AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791028106195
440 pages
Éditeur : Bragelonne (17/06/2020)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 63 notes)
Résumé :
Résumé

« Abercrombie propulse la Fantasy à coups de pied dans le XXIe siècle. » The Guardian

Le monde bien ordonné de la princesse Skara a été mis à feu et à sang. Il ne lui reste que les mots pour se défendre... et, choisis avec soin, ceux-ci peuvent se révéler aussi mortels qu’une lame. Pour réclamer ce qui lui revient de droit, Skara doit donc dompter sa peur et affûter son discours, car seule la moitié d’une guerre se joue avec des ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
TheWind
  13 janvier 2019
Eh bien voilà, je viens de finir cette trilogie...avec le sourire aux lèvres.
Décidément Joe Abercrombie aime jouer avec les nerfs de ses lecteurs. Disons qu'il vaut mieux prendre tout cela avec légèreté et humour...car sinon, c'en est fini de toi, tu finis complètement en rage !
Et de l'humour, ça tombe bien ; ce n'est pas ce qu'il manque dans cette trilogie. Des personnages à la caricature bien poussée, des réparties sarcastiques, il y en a à la pelle !
La mer éclatée, c'est de la dark fantasy qui ne se prend pas au sérieux mais ce n'est pas que cela...car finalement, je la quitte avec un goût amer dans la bouche. Avec tout ce sang qui coule, ça peut être normal, me direz-vous...
Mais, cette trilogie est aussi un triste reflet de notre monde, un triste reflet de ce que nous sommes. Poussé à l'extrême, certes mais on n'en est pas loin. Quand orgueil et colère s'allient avec ambition et envie, on ne doit pas s'attendre à ce que les bons sentiments prennent le dessus.
Ce dernier tome est plus sombre. C'est peut être pour cela que je l'ai un peu moins aimé que les deux autres. Mais il est intéressant dans le sens où chaque personnage se voit fréquemment confronté à des choix.
Des choix cornéliens qui m'ont souvent laissée sur le carreau car je n'aurais sans doute pas fait les mêmes. Mais, c'est justement la force de ce volet. Il ne va pas forcément là où on l'espère.
Voilà, je suis bien contente d'avoir découvert cet auteur. Sa plume incisive et fluide me donne envie de poursuivre avec ses autres romans.
Le prochain m'attend déjà. Je ne vais d'ailleurs pas attendre que mon enthousiasme refroidisse avant de le lire bien qu'il s'agisse d'un roman qu'il convient de Servir froid !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
Ichirin-No-Hana
  07 mars 2017
Et voilà, la trilogie est terminée... Mince, j'en aurais bien repris encore trois autres comme ça moi...
Après avoir suivi dans le premier tome Yarvi, le prince à la main atrophiée et dans le deuxième la guerrière impitoyable Epine et son compagnon de galère Brand, nous suivrons ici Skara, jeune princesse qui se retrouvera propulsée sur son trône lorsque les armées du Haut-Roi mettront son pays, le Trovenland, à feu et à sang et que le terrible Yilling l'éclatant tuera son grand-père et la ministre devant ses yeux. Pas le temps de digérer les événements, Skara devra très rapidement prendre ses fonctions de reine et prouver sa valeur bien qu'elle ait seulement dix-sept ans pour pouvoir réclamer vengeance. de l'autre côté, nous suivons Raith, jeune orphelin élevé depuis toujours dans le combat et la recherche de sang. Quand on le découvre, il est le porteur d'épée et donc le combattant le plus proche de l'imbattable Grom-gil-Gorm. Koll, le jeune garçon rencontré dans le deuxième volume et qui avait la fâcheuse tendance à tout escalader sur le fameux navire le Vent du Sud a également une place très importante dans ce volume. Aujourd'hui devenu le jeune apprenti de Pére Yarvi, Koll suivra de très près tous les complots politiques et prendra part à de nombreux combats.
Après deux volumes à tenter de contrecarrer les manigances de Grand-mère Wexen, la "moitié d'une guerre" est enfin lancée. Tout en restant dans la même idée du tome précédent, les personnages principaux (Yarvi, Epine et Brand) sont encore présents dans ce volume, mais de façon beaucoup plus discrète notamment pour Epine et Brand, deux personnages que j'avais adorés suivre et qui m'ont pour le coup beaucoup manqué ici. Tous ces protagonistes interagissent entre eux, débattent pas mal ou alors se combattent. C'est très intéressant de constater leurs évolutions et de les comparer par rapport au moment où l'on suivait leurs points de vue. Sont-ils restés dans le même état d'esprit ? Ressemblent-ils à ce qu'ils avaient espéré devenir ? Pas sûr...
Comme on s'en doute en voyant le titre, La Moitié d'une guerre est un roman rempli d'actions. C'est une véritable guerre que l'on suit. Les batailles navales, les duels entre guerriers, les sièges, les batailles sanglantes s'enchaîneront. On n'a aucun moment pour souffler car même quand il n'y a pas de combat, les intrigues et complots politiques prennent le relais. Nos personnages préférés ne resteront pas indemnes, certains vont mourir ou perdre l'essence même de ce qu'ils sont. Les révélations surprenantes s'enchaînent. La Moitié d'une guerre est sans conteste un tome très sombre.
Bien que ce troisième tome soit très addictif et de grande qualité, il n'en reste pas moins que j'ai préféré les deux autres. J'ai trouvé les deux personnages principaux un peu plus fades (difficile de passer après Epine) et beaucoup moins complexes. Les relations entre les différents personnages m'ont paru moins travaillées dans le sens où j'ai trouvé que cela allait un peu trop vite (bon cela peut s'expliquer aussi par le contexte de ce tome, je l'accorde) et j'ai donc été un peu moins touché par ce qu'ils leur arrivaient. J'ai également trouvé la fin plutôt lente. Avec un tome aussi rapide, cela m'a étonné. Bon, cela reste du chipotage, je l'avoue.
La Moitié d'une Guerre clôt la superbe trilogie La Mer Eclatée de façon très explosive. La fin, bien que lente, reste très inattendue et nous laisse un peu abasourdi. J'ai découvert l'auteur Joe Abercrombie avec cette trilogie vendue comme étant jeunesse. Cela sera donc avec énormément de plaisir et d'envie que je continuerai la découverte de cet auteur avec ses écrits plus "adulte".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          164
Tatooa
  01 mars 2016
Exit la littérature "jeunesse" dans ce troisième et dernier tome, Abercrombie retombe dans ce qu'il sait faire de mieux : les batailles épiques, les trahisons à étages, les complots à grande échelle, et les personnages torturés, à la fois intérieurement et par les événements, la Dark Fantasy à fond les ballons !
Tout ce que j'adore dans la fantasy actuelle, quoi !
C'est flamboyant, grandiose, et les personnages, tous, du plus grand au plus petit, ont un petit quelque chose pour nous les rendre attachants, même au plus profond de leurs mauvais côtés.
Bien écrit, bien traduit, on suit avec passion les démêlés politiques et personnels de chacun, et voilà, c'est fini... Snif...
Je l'ai bien tiré en longueur, ce dernier tome, je l'ai fait durer pour mieux le savourer, mais rien n'y fait, c'est fini...
Ce feu d'artifice final transforme cette trilogie en coup de coeur, et comme pour "La première loi", ils vont me manquer, tous ces personnages... Moins que Glotka, mais ils vont me manquer...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          253
basileusa
  01 février 2016
Troisième volet ,avec un nouveau personnage mis en avant : la princesse Skara du Troveland,qui voit sa famille se faire assassiner sous ses yeux par un guerrier du Haut Roi. Elle rejoint Thorlby et le père Yarvi , et jure de se venger des assassins de son royaume et de reprendre son trône.
Le fil rouge commencé lors du premier tome se poursuit : la guerre est engagée entre le Gettland (allié aux Vansterland et au Trovenland ) et le Haut roi . Skara vient épauler Père Yarvi dans cette lutte ,tout en menant sa propre barque .
J'ai trouvé ce tome plus sombre ,dans le sens où les personnages ne sont pas épargnés et sont assez durs . Père Yarvi ou Skara font des choix qui sont parfois difficiles à comprendre ,au détriment d'autres personnages ,comme Brand ou Raith ...La politique est un jeu de dupe dans ce tome ,qui n'épargne en effet personne !On retrouve les personnages des tomes précédents : Epine continue à se battre et à aimer ça , Koll qui a le coeur qui balance , Jenner ...
Le style et le rythme sont toujours aussi plaisants...vivement la suite !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1710
Igguk
  11 juillet 2017
Ça y est, c'est la guerre, on va pas y couper ! Après La moitié d'un roi et La moitié d'un monde, Joe Abercrombie termine sa trilogie de la mer éclatée avec La moitié d'une guerre, le titre annonce déjà la couleur, ça va trancher.
Comme pour les deux précédents épisodes, on découvre cette histoire à travers de nouveaux protagonistes tout en recroisant les anciens au fil de l'aventure. le premier de nos petits nouveaux est Raith, le porteur d'épée du roi Grom-gil-gorm, élevé et entrainé pour botter des culs et pas trop se poser des questions. Nous suivrons également Skara, princesse héritière du Trovenland au moment où l'armée du Haut-Roi déboule pour saccager le pays. La jeune femme va s'enfuir et trouver refuge auprès des pays voisins qui participent aussi à la rébellion. En tant que seule héritière et donc nouvelle reine du Trovenland, elle organisera la résistance aux côtés de Grom-gil-gorm et Uthil, les rois des deux autres pays de l'alliance.
C'est donc bel et bien une guerre que nous avons sur les bras. le Haut-roi essaye de balayer les trois pays rebelles qui ne se soumettent pas à son autorité, et nous suivrons les évènements du point de vue des défenseurs. le lecteur ira du coeur des batailles aux salles de conseil, alternant ainsi l'action guerrière pure et les négociations, trahisons et autres joyeusetés politiques qui font la moitié d'une guerre. Pour bien nous immerger dans son conflit, c'est par des personnages excellents que l'auteur s'impose à nous. Pour garder sa formule de récit initiatique, c'est encore une fois des ados que nous suivons, sans pour autant en faire une histoire pour adolescents seulement puisque le livre contient son lot de violence, d'épique et de drames pour plaire à tout amateur de fantasy épique.
En plus de Raith et Skara, nous aurons aussi des chapitres du point de vue de Koll, l'as de la grimpette de la moitié d'un monde qui est maintenant apprenti ministre. Son arrivée dans l'âge adulte s'accompagne d'un déchirement entre deux voies opposées qui s'ouvrent à lui, et il va devoir choisir. Ces trois héros sont encore une fois très attachants. Skara explore le côté diplomatique en découvrant ses responsabilités de reines et le poids qui repose sur ses petites épaules tandis que Raith commence à voir le monde par lui-même, au-delà de la culture guerrière mono-neuronale qu'on lui a inculquée.
Comme dans le second tome, nos nouveaux protagonistes vont se retrouver inclus dans l'entourage des héros des livres précédents, on reverra donc Yarvi, Épine, Brand, Rine et tous les personnages qu'on connait (et qu'on aime). Ce principe fonctionne toujours aussi bien, on recroise tout ce beau monde alors qu'ils ont surmonté leurs épreuves et apparaissent désormais quasiment adulte, c'est au tour des nouveaux de suivre ce chemin mais ça ne sera pas toujours une partie de plaisir. On arrive au final avec une galerie de personnages bien fournie, et on les connait tous, et on les comprend tous. L'auteur nous parle ainsi des aléas de la vie, puisque les parcours de chacun s'éloignent toujours de ce à quoi ils se destinaient, mais on fait avec et on continue.
Et puis il y a l'action, l'épique, l'aventure. Cette guerre sera une succession de scènes marquantes, parfois exaltantes, parfois déchirantes. Joe Abercrombie nous emmène dans une épopée rythmée où les actes héroïques et les coups du sort s'enchainent, on ne lâche pas le livre une seconde, à part quand il faut manger ou dormir, question de survie. Des personnages exceptionnels, des enjeux dramatiques, de l'action, de la tension, de l'humour, du rythme, tout est dosé à la perfection. L'auteur termine avec La moitié d'une guerre une trilogie vraiment épatante, plus solide et mieux structurée que sa saga précédente. Il me tarde de voir ce qu'il nous réserve à l'avenir.
Lien : http://ours-inculte.fr/la-mo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80


critiques presse (1)
Elbakin.net   17 février 2016
Cette trilogie restera du domaine du divertissement agréable et parfois racé, mais trop à cheval finalement entre les différents publics visés.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
Ichirin-No-HanaIchirin-No-Hana   02 mars 2017
Les glorieuses victoires font de belles chansons, mais les victoires peu glorieuses sonnent tout aussi bien une fois passées entre les mains de bardes. Les défaites glorieuses, en revanche, restent des défaites.
Commenter  J’apprécie          260
TatooaTatooa   28 février 2016
- Non, mais tu es un homme, maintenant, Koll. Tu ne peux plus t'attendre à ce que quelqu'un vienne résoudre tes problèmes à ta place. (Brand)
- Je suis un homme, répéta Koll, dépité. C'est arrivé quand ?
- ça arrive sans qu'on s'en aperçoive.
Commenter  J’apprécie          100
AlfaricAlfaric   25 octobre 2017
 - Suis prisonnière ?
- Vous êtes une princesse, princesse.
- D'après mon expérience, il n'y a pas grande différences entre les deux.
- Je devine que vous n'avez jamais été prisonnière.
Commenter  J’apprécie          130
TatooaTatooa   01 mars 2016
Gorm lui jeta un regard étonné.
- Avant, tu ne trouvais beau que le sang et la gloire.
Raith ne pouvait pas le nier.
- Les gens changent, mon roi.
- Rarement pour le mieux. Qu'est-il arrivé à ton visage ?
- J'ai contrarié une fille.
- Elle a une répartie impressionnante.
- Aye, acquiesça Raith en grimaçant, palpant son nez enflé. Epine Bathu est douée en débat.
Commenter  J’apprécie          60
TatooaTatooa   28 février 2016
La mort nous attend tous. Rien ne dure éternellement. Il faut savoir tirer le meilleur parti de ce que tu trouves en chemin. Un homme qui ne se satisfait pas de ce qu'il a, eh bien, il ne saura pas se satisfaire de ce qu'il n'a pas.
(Brand)
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Joe Abercrombie (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joe Abercrombie
On repart à la découverte de Joe Abercrombie, avec cette fois sa trilogie "La Première Loi".
Je vous avais déjà parlé de cet auteur avec le premier tome de la moitié d'un Roi : (vous vous souvenez ?)
- Tome 1, L'éloquence de l'épée, ré-édité ensuite sous le nom de Premier sang : - Tome 2, Déraisons et Sentiments : - Tome 3, Dernière querelle :
C'est quoi ces petits liens ? C'est un lien "affilié" qui nous permet de toucher un (tout petit) pourcentage si vous achetez des livres via le lien proposé. Donc si le livre vous intéresse, n'hésitez pas à les prendre via ces liens pour soutenir notre travail, ça ne vous coûte pas plus cher !
_____________________
N'hésitez pas à vous abonner et à commenter, ça nous fait toujours plaisir !
Pour nous suivre : https://www.facebook.com/TooManyBooksTV https://www.instagram.com/toomanybooksfr
Instagram d'Audrey : http://www.instagram.com/linilim_/ Instagram de Timo : http://www.instagram.com/abrutim
+ Lire la suite
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1612 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

.. ..