AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070341577
Éditeur : Gallimard (02/05/2008)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 17 notes)
Résumé :

70 000 ans avant J.-C. La terre australe est investie par les Aborigènes, qui traversent le détroit de Sunda. Ils vont établir, avec les esprits autant qu'avec les éléments et les extraordinaires animaux de la mégafaune, des relations respectueuses. Jusqu'à l'arrivée des Ventres-de-poisson, les Blancs, au XVIIIe siècle. Parmi eux, un certain Philippe d'Auberac, naturaliste de La Pérouse, mandé par le ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Franckync
  31 mars 2017
Résumé : 70 000 ans avant Jésus-christ, les aborigènes investissent la terre australe où ils vécurent libres jusqu'au XVIII sème siècle et le débarquement en masse des colons britanniques. Spoliés puis massacrés, les descendants du clan des Jerr-Inga vivront un enfer sur leur propre terre. Liz, jeune fille d'origine Française vivant à Sydney décide de quitter l'Australie pour un petit village français de la Drôme afin d'y rechercher ses origines. Ces deux mondes à priori éloignés vont pourtant se rejoindre lorsque les cadavres s'amoncelleront autour de Liz et de Ralph, son mystérieux compagnon américain.
Mon humble avis : Tout d'abord merci à l'auteur pour l'envoi de ce roman. Je ne connaissais pas Christine Adamo et je suis ravi d'avoir eu l'opportunité de découvrir son oeuvre (j'allais écrire son univers mais depuis The Voice ce mot est rédhibitoire). Comme je l'ai déjà évoqué dans une précédente chronique, il peut parfois être délicat de juger un livre qu'un auteur a la gentillesse de me faire parvenir. Pour la deuxième fois consécutive ce mois-ci je reçois un texte de qualité, j'en suis ravi et, à vrai dire, un rien soulagé… Noir austral mêle avec subtilité deux récits distincts tant par l'époque que par le lieu, l'auteur éveille la curiosité du lecteur qui se demande bien à quel moment et par quel biais ces deux histoires vont se rejoindre. L'écriture est simple, fluide et sans prétention, les personnages fouillés et l'intrigue assez intéressante. La partie ‘ aborigène ‘ du récit est à mon humble avis la plus aboutie tant le talent de conteur de l'auteur et son érudition nous permet de découvrir la richesse d'une culture aujourd'hui presque disparue. J'ai plus de réserves sur la partie française avec quelques personnages plutôt stéréotypés et un dénouement un peu tiré par les cheveux mais il fallait bien que je fasse preuve d'un peu de mauvais esprit dans cette chronique ! Noir austral est néanmoins un polar réussi, accessible et efficace où le poids du passé et la culpabilité des survivants est traité brillament.
J'achète ? : Au-delà de l'intrigue le récit des pérégrinations du clan aborigène donne toute sa force à ce roman. Un bon petit polar.

Lien : http://francksbooks.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
moustafette
  02 janvier 2011
70 000 av. JC, les continents sont en mouvement et l'homo sapiens aussi.
Suite à l'éruption gigantesque du Mont Toba, les péninsules de Sunda et de Sahul se sépareront à jamais pour, petit à petit, donner naissance à l'Océanie actuelle.
Le livre s'ouvre sur la longue marche d'une peuplade qui, poussée par la faim, quitte Sunda et brave les flots pour s'échouer sur une terre inconnue, Sahul. Pendant des millénaires, ces hommes peupleront Sahul, la parcourant de fond en comble, y puisant leurs mythes et leurs croyances, affrontant les changements climatiques, s'adpatant et survivant grâce à la faune et la flore dont ils tireront subsistance, remèdes et protections.
Cette odysée mènera les descendants de Yoolore, de Tjonambu et de Namoora, à l'aube du troisième millénaire dans l'Australie moderne dont ils ont été spoliés.
Parallèlement, en 2004 à Sydney, Liz enrage dans le Tribunal des Réfugiés où elle travaille. La défenestration d'une jeune Bangladaise et les méthodes humiliantes de la directrice lui sont devenues insupportables.
D'ascendance française, Liz largue tout et s'installe en Provence, là même où sa mère et sa grand mère ont séjourné pendant la guerre avant de s'embarquer pour l'Australie.
Bien décidée à découvrir l'histoire de cette mère qu'elle a si peu connue, et dont elle ne garde aucun souvenir, elle mène l'enquête et finira par éclaircir les zones d'ombre que son père lui a toujours dissimulées.
Et bien évidemment, l'épopée des Aborigènes rejoindra l'histoire de Liz.
C'est un voyage passionnant et fort bien documenté au coeur de l'histoire de ce peuple (cartes, planches, généalogie, lexique et explications supplémentaires en fin de livre).
J'ai été réellement enchantée par leur cosmogonie, et j'aurais aimé que l'on traverse le Temps plus lentement encore, afin d'en découvrir davantage sur cette culture. le récit faisant référence au XXe siècle est, lui aussi, riche d'enseignement sur le sort échu à ce peuple qui fut dépouillé, exploité, décimé et auquel les blancs ont volé ses enfants.

Lien : http://moustafette.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AWALE08
  06 décembre 2015
Comment commenter ce polar sans dévoiler le noeud de l'histoire... Ce serait dommage, tant le suspens est préservé jusqu'à la fin du livre. Car on se demande pendant longtemps le rapport entre Liz, jeune australienne moderne à la recherche de ses racines familiales en France et l'arbre généalogique des Jerr-inga dans les terres australes. Des meurtres barbares dans le petit village provençal où habite Liz et des tentatives de meurtres contre elle viennent brouiller les pistes… Ces questions m'ont tenu en haleine jusqu'au dénouement final. A cela s'est ajouté le plaisir de lire. En effet, comme l'évolution de l'homme paraît simple et passionnante sous la plume de Christine Adamo… Les petits détails de leur survie quotidienne, les scènes de chasse, les descriptions de paysages : on s'y croirait. La période moderne est tout aussi bien décrite et l'on passe d'une époque à l'autre en se laissant emmener… En résumé, ce polar promet aussi un beau voyage en Australie, en Provence, dans le passé et aujourd'hui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CelineCDI
  21 février 2013
Sur le même principe que son roman précédent ("Requiem pour un poisson"), Christine Adamo entrecroise 2 récits, l'un racontant l'arrivée des premiers hommes sur le continent qui sera l'Australie, en 70000 avant notre ère et l'autre narrant les aventures de Liz, jeune australienne qui quitte tout pour venir vivre en Provence, sur les traces de sa mère aujourd'hui décédée... Cette fois encore, l'alternance des 2 récits fonctionne bien et l'on se demande où les histoires se rejoindront. En attendant cette "confluence" de l'histoire, on suit avec intérêt les tribus aborigènes dans leurs tribulations jusqu'au 20e siècle et ce roman nous donne envie d'en savoir un peu plus sur ce peuple qui a été largement opprimé par l'occupant anglais (les "Ventres-de-poisson"!!!) jusqu'à il y a peu...
Commenter  J’apprécie          30
Lilou08
  01 août 2012
Il y a plusieurs attraits à ce livre : d'un part, il est très bien écrit… Christine ADAMO a une écriture fluide, agréable mais pas simpliste, loin de là, accessible. Elle sait rendre compréhensible et évident des choses qui ne le sont pas. Un talent de conteuse. D'autre part, en dehors d'un suspens bien mené, surtout à la fin, on découvre l'histoire des Arborigènes, leur culture, et malheureusement pour eux, leur extermination par les Blancs et la tentative d'assimilation de ces derniers.
Dire que la rencontre entre les deux peuples a été sanglante est un euphémisme !!
Commenter  J’apprécie          20
Video de Christine Adamo (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christine Adamo
une petite présentation bio rapide de Christine Adamo
autres livres classés : aborigènesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1691 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre