AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070445119
Éditeur : Gallimard (13/04/2012)

Note moyenne : 2.86/5 (sur 14 notes)
Résumé :
« Londres, c’est l’ombre et le brouillard. Une ville hantée. La ville du noir absolu », selon Cathi Unsworth. Autour d’elle, seize écrivains vous serviront de guides dans les ruelles tortueuses, les pubs enfumés, les squats et les entrepôts. Alcool, extravagance, drogue et rock, tel est le quotidien des musiciens ratés, des punks ou skinheads, et des filles paumées qui hantent la capitale britannique.
Les auteurs :
Barry Adamson
Desmond Barry>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
kathel
  05 juin 2016
Sur les onze premières nouvelles, seules celles de Ken Bruen (A bloc), Cathi Unsworth (Trouble is a lonesome town) et Max Décharné (Chelsea 3, Scotland Yard 0) ont tapé dans le mille, quant aux autres, elles m'ont laissée de marbre voire carrément déplu, soit par leur style, soit par le sujet abordé. Ensuite, cela s'est un peu arrangé avec les textes de John Williams (New Rose) et Jerry Sykes (L'île aux pingouins), mais globalement une infime partie de ces nouvelles me laisse quelque souvenir quinze jours après.
Je suis en général bon public pour les nouvelles, je connais un peu Londres, j'aime les ambiances noires, j'étais donc une cible toute désignée pour ce livre. Leur tonalité m'a semblé toujours un peu la même, très sombre et malsaine, leurs personnages se ressembler d'une nouvelle à l'autre. Tous ces petits dealers, zonards, prostituées, musiciens ratés ou piliers de bars à l'allure pathétique, sont les mêmes d'un quartier à l'autre et donnent une vision bien déprimante de la capitale britannique. Je pense que faire traduire tous les textes par une même traductrice explique en partie cette impression d'uniformité, qu'on ne devrait pas voir associée à un recueil d'auteurs différents. Je n'avais pas eu ce ressenti avec Paris noir, où une seule nouvelle m'avait laissée sur le côté, et où je notais justement le plaisir à découvrir à chaque nouvelle des univers bien particuliers. D'autre part, pour être réussies, des nouvelles doivent donner vie très rapidement aux personnages, ce n'est pas le cas pour certaines d'entre elles.
Encore une lecture pour le mois anglais, qui, si elle m'a permis de faire baisser ma pile de livres en attente, ne m'a pas inspiré de grand emballement !
Lien : https://lettresexpres.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
encoredunoir
  22 mai 2012
Folio Policier réédite en poche les désormais fameuses villes noires des éditions Asphalte. Cela commence avec Los Angeles, Paris et Londres. L'occasion de poser des regards différents sur ces métropoles à travers des nouvelles plutôt intelligemment rassemblées.
Mais revenons à nos moutons et plus particulièrement à ce Londres Noir recueillant des nouvelles réunies par Cathi Unsworth écrites par des auteurs plus ou moins connus (Cathi Unsworth elle-même, Ken Bruen, John Williams… mais aussi Max Décharné ou Sylvie Simmons) et plus ou moins débutants. Cela donne, et c'est le lot de la plupart des recueils de ce type, un résultat un peu inégal mais, au final, en ensemble cohérent et intéressant.
Il en ressort, et l'on n'est pas trompé sur la marchandise par le titre du recueil, une ambiance résolument noire et poisseuse. Ce n'est pas à une promenade touristique que l'on est convié, mais à une descente dans les quartiers les plus pourris et dans les têtes de personnages pas forcément recommandables : psys déviants, membres du British National Party, prêtres borderlines…
Autre plongée : celle en 1977 et aux alentours. La patte de Cathi Unsworth, peut-être ? Ou bien la marque que Londres, pour toute une génération d'écrivains, ne s'est jamais vraiment mieux exprimée dans ces années punk ? Ce sont en tout cas elles qui rythment ce volume avec quatre parties dont les titres sont issues de chansons du Clash (Police and Thieves, Guns on the Roof, I Fought The Law, London Calling) et un nombre conséquent de nouvelles qui se déroulent à ce moment ou qui placent cette période au centre de leur propos.
En fin de compte, donc, Londres Noir nous donne à écouter un beau choeur de paumés, de losers, de victimes et de bourreaux (et de victimes-bourreaux). Un choeur rageur, malpoli et obscène.


Lien : http://www.encoredunoir.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Coral
  24 mai 2012
Cette réédition nous permet de (re)découvrir sous un nouveau jour ces villes de "rêves", mais qui possède une part d'ombre trop souvent nier.
Pour ce recueil Cathi Unsoworth nous proposes un melting-pot d'auteurs, certes pas tous connus, parfois novices. C'est justement ces différences de style et de niveau qui donne à ce recueil son attrait. Rendant ainsi la vision de ce Londres tourmenté encore plus vivant même marquant aux yeux du lecteur.
Londres la magnifique et ces grands lieux touristiques laisse place aux quartiers abandonnés emplis de personnages victimes et bourreaux, losers, voleurs, escroc de la petite semaine...
Au final l'on ne peut que tomber sous la charme de ce Londres noir, suffoquant, poisseux et oppressant, qui même sous ses atouts les plus sombres nous offre au travers de ces personnages un cri du coeur dont les origines peuvent résonner à notre époque actuelle.
Commenter  J’apprécie          10
Stemilou
  20 octobre 2011
Londres, loin des clichés et des reportages touristiques, Londres cosmopolite, Londres et ses quartiers noirs.
Sous forme de nouvelles, on découvre Londres différemment, au milieu de trafiquants, meurtriers, sans-abris, ET tout ce qu'on peut trouver de plus sombre, de noir. Des personnages tout à fait communs, un flic, un prêtre, un psy… autant de paumés de différentes catégories sociales qui vivent avec lassitude et décrivent leur quotidien réel ou fantasmé.

C'est avec n style et un auteur différent pour chaque nouvelle que Cathi Unsworth donne de la dynamique au livre, une lecture agréable car les auteurs ne s'encombrent pas de détails superflus qui pourraient alourdir le récit. Londres apparaît comme une ville de désillusion, un avant goût de l'enfer !

Pour ceux qui aiment les nouvelles les éditions Asphalte ont de quoi vous rendre heureux.

Voir : Brooklyn Noir
Lien : http://stemilou.over-blog.co..
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Telerama   02 mai 2012
Réunies par la romancière Cathi Unsworth, ces dix-sept fictions courtes ne figureront jamais à l'office du tourisme.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   13 février 2019
Ce que vous tenez entre les mains n’est pas une anthologie de nouvelles noires qui se déroulent à Londres, mais plutôt une anthologie de récits qui sont Londres. Ce qui se passe au fil de ces pages parlerait à ceux qui, par le passé, ont révélé la psyché de la ville par les mots , les arts plastiques, la musique, le théâtre ou la magie. Ce n’est pas tant que Londres a été la ville de William Blake, Charles Dickens, Samuel Pepys, Daniel Dafoe, Oscar Wilde, George Orwell , Dylan Thomas, Francis Bacon, Joe Strummer, Johnny Rotten ou du Dr. Johnson. Non, le fait est qu’elle l’est encore aujourd’hui.

Cathi Unsworth, Crime et establishment, p. 9
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
asphalteasphalte   26 août 2010
London’s Burning, London Calling, Waterloo Sunset, The Guns of Brixton... Londres bat au rythme de la musique du monde, chacun de ses quartiers raconte ses propres légendes populaires au travers du bhangra, du reggae, du ska, du blues, du jazz, du fado, du flamenco, de l’électro, du hip-hop, du punk : à vous de choisir votre bande-son. (Cathi Unsworth, Introduction.)
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   16 mai 2017
Les tarlouzes (des Blancs, pour la plupart), qui s’entichent de n’importe quel jeune révolutionnaire terrifié, dissimulent toute forme de faiblesse sous leur uniforme : un survêtement moulant, qui masque aussi leur absence d’âme. Préoccupés par leur apparence de manière quasi obsessionnelle, ils veulent vous faire croire que cet air de supériorité n’est pas qu’un air, justement.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   16 mai 2017
Londres a besoin d’être illuminée par sa propre noirceur, par son cycle perpétuel de crimes. C’est aussi la ville de la prison de Newgate, de Bedlam, de l’Amen Corner, de Tyburn Cross, du Monstre de Londres, de Jack Talons-à-ressort, de Jack l’Éventreur, de Jack the Hat ; du Blind Beggar, du Baltic Exchange et du 10, Rillington Place. Le détective le plus connu au monde, Sherlock Holmes, est sorti un soir du brouillard londonien, en criant : « La chasse est ouverte ! » et a tâché de rendre fou non seulement son créateur, Arthur Conan Doyle, mais aussi tous les acteurs qui ont tenté de l’incarner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 mai 2017
Toutes sortes de crimes ont été commis dans cette ville. Pour la plupart, jamais résolus. Et c’est Londres la responsable. Londres trouble les esprits : l’homme de l’IRA de Patrick McCabe se rend en mission à la capitale et tombe amoureux d’un cliché noir et blanc d’un Londres qu’il ressent jusque dans ses veines, d’une salle de bal hantée des années 1940 ; le retraité esseulé de Jerry Sykes qui rêve du Camden Town des années 1950 et se fait agresser par les rejetons du XXIe siècle ; les discussions à tendance psychiatrique avec une marionnette ventriloque dépeintes par Sylvie Simmons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : londresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1594 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre