AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782290373637
352 pages
J'ai lu (05/04/2023)
4.2/5   828 notes
Résumé :
Août 1939. La guerre gronde en Europe. Grace Bennett a toujours voulu s’installer à Londres, mais les portes closes et les lugubres bunkers qu’elle y découvre sont bien loin de ce dont elle rêvait. Et elle, qui n’a jamais été une grande lectrice, ne s'imaginait pas non plus trouver du travail dans la librairie de Primrose Hill. Quand le Blitz détruit une partie du centre-ville et que des milliers de livres se retrouvent brûlés et ensevelis sous les décombres, la lib... >Voir plus
Que lire après La Librairie des rêves ensevelisVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (234) Voir plus Ajouter une critique
4,2

sur 828 notes
5
136 avis
4
68 avis
3
22 avis
2
2 avis
1
0 avis
1939. À l'aube de la seconde guerre mondiale, Grace Bennett et sa meilleure amie quittent la province pour s'installer à Londres. L'espoir de pouvoir y profiter de l'effervescence de la capitale et d'y décrocher un job de rêve chez Harrods tombe cependant vite à l'eau. Si l'annonce de bombardements imminents vient d'une part contrarier leurs plans festifs, le poste rêvé de vendeuse dans un établissement prestigieux se transforme d'autre part en emploi dans une petite librairie de quartier poussiéreuse, tenue par un vieil homme bourru. La guerre gronde et les rêves s'envolent…

L'intrigue de ce roman de Madeline Martin fait un peu penser à « La voleuse de livres » de Markus Zusak, dont la jeune héroïne réconfortait également les habitants en lisant des romans à voix haute au fond d'un abri souterrain lors des bombardements aériens, tout en décrivant la souffrance et les privations des citoyens allemands durant la seconde guerre mondiale.

Le quotidien décrit par l'autrice n'est donc pas celui du peuple allemand, mais celui des habitants de la capitale anglaise durant le Blitz, qui passent une grande partie de leur temps dans des sous-sols et des abris anti-aériens afin d'échapper aux bombardements ennemis. Restituant parfaitement l'ambiance de cette période qui fait terriblement écho aux événements qui se déroulent actuellement en Ukraine, « La librairie des rêves ensevelis » plonge le lecteur dans le Londres de 1940, marqué par le black-out, l'envoi des enfants à la campagne, les rationnements, les refuges anti-aériens, les maisons calfeutrées et la destruction totale de certains quartiers.

Outre l'immersion réussie dans ce Londres dévasté par la guerre, Madeline Martin souligne également le pouvoir des mots durant cette page sombre de l'Histoire. Se découvrant progressivement une passion pour la littérature, Grace va non seulement pouvoir s'évader de l'horreur ambiante en plongeant dans des romans, mais elle va de surcroît contribuer à remonter le moral des habitants de son quartier en lisant à haute voix durant les périodes de confinement dans les abris anti-aériens.

Sans atteindre la profondeur de « La voleuse de livres » de Markus Zusak, « La librairie des rêves ensevelis » propose une lecture finalement assez facile et légère malgré le sujet de fond plutôt sombre. Un bon moment de lecture en compagnie de personnages attachants, avec un petit faible pour Mr Evans, le libraire plutôt revêche qui cache finalement un homme meurtri au grand coeur !
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
Commenter  J’apprécie          1182
Parce que lire peut sauver des vies, ce récit qui dépeint l'atmosphère londonienne en temps de guerre n'est pas si sombre. J'ai suivi la passion naissante de Grace pour la lecture suite à son emploi dans une librairie. J'ai aimé sentir comme elle découvrait peu à peu le plaisir des mots, ce qu'ils procurent comme émotions, la puissance d'évasion qu'ils proposent, et finalement la possibilité d'endurer l'insupportable barbarie de la guerre.

Au fil des pages, nous nous retrouvons en immersion totale dans le quotidien des protagonistes. Nous courons aux abris sous le bruit des bombes comme nous écoutons religieusement la jeune femme nous faire la lecture ; nous pleurons les morts comme nous nous attachons à sauver des vies. Tout y est décrit avec finesse et les pages se tournent sans douleur, bien au contraire.

Des liens d'amitié, d'empathie, de fraternité, d'amour, mais aussi de douloureux vécus se cachent entre ces lignes.

Un roman comme un témoignage sur le rôle vital des librairies en Angleterre durant le Blitz.
Commenter  J’apprécie          924
Un roman sur la deuxième guerre mondiale et sur les moyens de vivre ou survivre a Londres lors des bombardements allemands.

Grace Bennet, jeune femme campagnarde se retrouve à Londres chez la meilleure amie de sa mère fraîchement décédée.
Cette grande ville est bien différente de ce qu'elle a connu.
Elle se trouve un emploi dans une librairie alors qu'elle n'a quasi jamais ouvert un roman.
Mais des rencontres vont littéralement changer sa vie, celles de ses clients, celle de son patron , et de son entourage.

J'ai beaucoup aimé les personnages très typés, son patron acariâtre, son amie,...
Une belle écriture, bien agréable

Un beau roman plein d'espoir.
Commenter  J’apprécie          810
J'ai beaucoup aimé ce roman historique, inspiré de l'histoire vraie des librairies londoniennes pendant le Blitz, face aux bombes , aux pertes humaines , les Britanniques —— peuple, combatif et résilient ——s'entraident et se soutiennent , mais c'est surtout une vraie ode à la littérature ,au pouvoir unificateur , stimulant et inspirant des livres et de la littérature.

Ce roman ne pouvait que plaire à une amoureuse des livres à travers le courage , la détermination de l'héroïne Grace Bennett qui débarque en août 1939 à Londres où elle avait toujours rêvé de vivre , avec son amie Viv , à l'aube de la guerre.
Elle découvre l'effervescence de Londres , décroche un travail dans une petite librairie , bien loin du glamour auquel elle s'attendait .

Les étagères où s'entassent les livres croulent sous la poussière .

Le propriétaire, Mr Evans , bourru, austère , revêche cache un homme meurtri par la disparition de sa femme et de sa fille , au grand coeur .

Ce livre immersif , poignant , instructif , nous révèle le quotidien terrifiant des londoniens entre les bombardements incessants , la disparition de quartiers entiers , les abris , les incendies incessants ,les bombes incendiaires , les horreurs quotidiennes , le peu de sommeil pour Grâce dans ses activités de secours durant la patrouille de nuit et ses activités à la librairie , elle , qui , un an plus tôt ignorait les joies de la lecture .
Elle découvre ces petits plaisirs : humer l'odeur indescriptible de l'encre et du papier , les aventures qu'elle vit au fil des pages.
Plongée dans sa lecture , elle oublie sa fatigue , les bombardements , le rationnement , la queue devant les stations de métros , les abris rejoints bien avant vingt heures , le hurlement de la sirène , ces temps troublés où la poste fonctionnait encore ,malgré les attaques aériennes et les locaux endommagés ,où les employés travaillaient à la lueur des bougies, où, parfois le facteur s'arrêtait devant un tas de gravats , une lettre à la main , …
Le contexte historique est parfaitement reconstitué, les personnages pétris d'humanité , les contraintes et les conséquences de la guerre , une héroïne attachante , opiniâtre , forte er déterminée dans ce monde chaotique et gris ….

Une nuit de bombardement , dans l'abri antiaérien où tout le quartier a trouvé refuge , Grace commence à lire à voix haute , et , chaque soir d'attaque , elle puisera dans les plus beaux romans de la littérature anglaise , l'espoir , au coeur d'heures très sombres , notamment les romans de Jane Austen et bien d'autres …

Une lecture légère et aérienne malgré le sujet sombre ., pétrie d'humanité , d'entraide et de bienveillance !

Un angle original , passionnant , une lecture émouvante qui mêle la dureté , l'âpreté de la guerre à l'amour de la littérature , les livres : symboles de l'espoir, de la résistance et de la liberté
.
Cela m'a fait penser , bien sûr , à ce que vivent les ukrainiens actuellement !
Commenter  J’apprécie          597
Un roman qui se passe dans une librairie, qui parle du pouvoir des livres, eux qui parviennent à détourner les gens d'un contexte difficile (le Blitz à Londres et les bombardements incessants), cela ne pouvait que me tenter.

1939 : Grace débarque à Londres avec sa meilleure amie. Contrairement à celle-ci, elle ne sera pas vendeuse dans un magasin chic, mais employée dans une petite librairie au propriétaire bougon. le déclenchement de la guerre va doucher leurs plans de vie animée. Elles participeront chacune à l'effort de guerre et Grace fera découvrir aux londoniens de nombreux livres qu'elle lira pendant les alertes.

Le rendez-vous a été décevant. J'ai trouvé le livre un peu fade et prévisible, avec notamment une héroïne qui manque de relief. J'aurais aimé plus ressentir les tempêtes qu'elle traverse, la sentir plus bouleversée.
J'ai trouvé en revanche la reconstitution du blitz et de la vie quotidienne des anglais à cette époque très intéressante. L'auteure décrit avec précision les difficultés rencontrées, le rationnement, l'envoi des enfants à la campagne, la peur et le danger pendant les bombardements qui arrivent toutes les nuits ou presque.

Un contexte historique habilement restitué pour une intrigue prévisible, et manquant de « peps ».
Il reste malgré tout, et c'est le plus important, l'hommage aux livres et au pouvoir des mots.
Commenter  J’apprécie          6410

Citations et extraits (94) Voir plus Ajouter une citation
Peu importe comment on se bat, du moment que l'on ne s'arrête pas
Commenter  J’apprécie          20
C'est au travers des livres que nous trouvons le plus grand espoir
Commenter  J’apprécie          10
- Vous serez là demain après-midi ? s'enquiert la ménagère.
- En cas d'alerte, oui.
Grâce inséra un bout de papier entre les pages du livre qu'elle garda à la main.
(...)
La jeune mère, Mrs Kittering, afficha un sourire plein d'espoir.
- Vous apporterez " Middlemarch", hein...
Grace promet de reprendre sa lecture là où ils l'avaient interrompue, puis elle regagna la librairie en compagnie de Mr Evans.
- Un jour, vous m'avez déclaré que vous vous sentiez impuissante face à cette guerre, déclara-t-il en rouvrant sa boutique. Tout à l'heure, pendant que vous lisiez, vous aviez un pouvoir immense.
- J'avoue que je me sentais un peu ridicule, de lire à voix haute (...)
- Vous n'aviez rien de ridicule, miss Bennett. Vous allez changer les choses, un livre à la fois, assura-t-il en tapotant la couverture de " Middlemarch" de son index.

( J'ai lu, mars 2923, p.209)
Commenter  J’apprécie          260
Lorsqu'elle tourna les pages vers le premier chapitre, le bruissement du papier envahit le magasin. Elle huma l'odeur indescriptible de l'encre et du papier, connue seulement des véritables lecteurs. Elle porta le livre ouvert à son visage et ferma les yeux pour en savourer le parfum merveilleux.
Commenter  J’apprécie          385
«  Lire,……..c’est voyager sans prendre le train ou le bateau ,c’est découvrir des nouveaux mondes merveilleux , c’est mener une vie à laquelle on n’est pas destiné , avoir une chance de voir les choses avec les yeux d’un autre, c’est apprendre sans risquer l’échec et ses conséquences .

Quel meilleur moyen de réussir ! .

Je crois qu’il existe au fond de chacun de nous un vide à combler .
Pour moi, ce sont les livres qui jouent ce rôle , avec les expériences multiples qu’ils nous procurent » ..
Commenter  J’apprécie          200

Videos de Madeline Martin (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Madeline Martin
Le roman de Madeline Martin, "La librairie des rêves ensevelis" sera disponible le 15 février en librairie et en ebook.
Plus d'informations https://bit.ly/lalibrairiedesrevesensevelis
Pour vous procurer le livre : - Notre site : https://www.editionsleduc.com/produit/2755/9782368127742 - Fnac : https://livre.fnac.com/a16364371 - Amazon : https://www.amazon.fr/dp/2368127291 - Cultura : https://www.cultura.com/p-la-librairie-des-reves-ensevelis-9782368127292.html
Retrouvez-nous sur et sur les réseaux sociaux : - Instagram : https://www.instagram.com/lillycharleston/ - Facebook : https://www.facebook.com/Editions.charleston - Twitter : https://twitter.com/LillyCharleston - LinkedIn : https://www.linkedin.com/showcase/editions-charleston/
+ Lire la suite
autres livres classés : londresVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus

Autres livres de Madeline Martin (1) Voir plus

Lecteurs (2140) Voir plus



Quiz Voir plus

La dernière librairie de Londres

Quel est le dernier animal sauvé par Colin avant son enrôlement dans l’armée britannique?

un chien
un chat
un hamster
un oiseau

4 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : La Librairie des rêves ensevelis de Madeline MartinCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..