AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2356361189
Éditeur : Premium (04/01/2013)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Il y a trente ans, Louis de Funès nous quittait. Trente ans déjà, trente ans seulement.

Le roi du rire conserve une place à part dans nos coeurs : malgré le temps qui passe, il reste un de nos acteurs de légende préférés.

Bourvil, Jean Carmet, Michel Galabru, Jean Lefebvre, Daniel Gélin, Jean Gabin, Yves Montand, Jean Marais, Coluche, Pierre Mondy, Michel Serrault, Jean-Claude Brialy, Bernard Blier, Mireille Darc, Mylène Demongeot, Clau... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
LiliGalipette
  15 janvier 2013
Qui est Louis de Funès ? Derrière les mimiques et la trogne pointue, qui sait que l'homme était un pianiste émérite ? Qui sait la générosité, la fidélité, le sérieux et l'acharnement professionnel de l'acteur ? Plutôt qu'une biographie linéaire, Sophie Adriansen a choisi de présenter la vie de Louis de Funès sous différents angles, en se postant du côté d'une personne qui a marqué la vie de l'acteur. Qu'il s'agisse de sa mère, de son épouse, de ses fils, de ses amis, des réalisateurs et des acteurs avec lesquels il a tourné, Louis de Funès est taillé comme un diamant. La biographe s'est attaquée au bloc mythique qu'il représente et a doucement fait émerger l'homme derrière l'acteur, mais aussi le père de famille, l'époux, l'ami et le grand timide. Sorti de sa gangue, Louis de Funès est plus éclatant que jamais.
Cette biographie par touche a quelque chose du story-board : chaque point de vue est un arrêt sur image, sur une perception particulière. Ainsi, le texte est très vivant puisqu'on peut passer d'un chapitre à un autre, en choisir un ou revenir sur nos pages. Sophie Adriansen a construit sa biographie avec beaucoup d'intelligence et de finesse.
Avec cet ouvrage, c'est tout le cinéma français d'après-guerre qui nous ouvre les portes de ses studios et de ses loges. Bourvil, Jean Gabin, Claude Gensac, Claude Sautet, Gérard Oury, Édouard Molinaro, Daniel Gélin ou Michel Galabru sont au rendez-vous. Acteurs ou réalisateurs, ils ont accompagné, suivi ou soutenu la carrière d'un jeune homme survolté qui ne savait pas vivre et travailler à moitié. L'acteur a marqué la comédie à tout jamais. « Louis de Funès s'est souvent déclaré inspiré par Chaplin : il en est un héritier plus certainement qu'un imitateur. » (p. 30) Il était désespéré quand il ne voyait aucun sourire sur le visage de son public et prêt à refaire une scène jusqu'à l'épuisement (le sien et surtout celui des autres) et le rire enfin déclenché.
Entre les chapitres, il y a quelques encarts qui présentent les films de Louis de Funès, avec certaines répliques mémorables. Il y a certes l'inoubliable « Jaaaaaambier ! », mais il faut noter que Louis de Funès n'est pas un homme de dialogues. Son talent et sa force comiques résident dans ses gestes, voire ses tics, et ses mimiques. Sans aucun doute, le muet lui serait allé comme un gant.
Comme je le disais à l'auteure elle-même, j'ai vu très peu de films de cet acteur. Lors des rediffusions, mes parents estimaient souvent que le programme était vu et revu et qu'on pouvait voir autre chose. Je connais La grande vadrouille, La folie des grandeurs et Hibernatus. J'ai aussi vu L'avare. C'est tout. Je ne connais aucun Gendarme et aucun Fantomas. Autant dire que j'ai abordé cette biographie avec un oeil très naïf et que je l'ai refermée avec une grande envie de découvrir tous les films de cet acteur de légende.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
LydiaB
  11 février 2013
Au Panthéon des comédiens que j'apprécie tout particulièrement, figure Louis de Funès. Que ce soit ses tous petits rôles ou les plus connus, je me délecte de le regarder. Bien entendu, on retiendra ses mimiques, ses répliques, mais ce n'est pas non plus tout ce qui a fait le talent de cet acteur. Louis de Funès est charismatique. Certes, il avait une tête de clown, mais il fait justement partie de ceux qui avaient "une gueule".

Sophie Adriansen rend hommage à ce grand acteur avec cette biographie quelque peu originale, associant, bien évidemment, la vie de l'auteur à des anecdotes mais également à des fiches de cinéma. Cela allège le texte et en rend plus plaisante la lecture. Sophie n'en est pas à son coup d'essai et elle montre, par là-même, qu'elle peut écrire sur tous les sujets, sur tous les thèmes. Quel talent ! En effet, j'avais déjà lu son roman jeunesse, J'ai passé l'âge de la colo ! et je la découvre ici dans un tout autre registre. Inutile donc d'essayer de la cataloguer ! Si vous devez lui mettre une étiquette, il n'y en a qu'une : "Talent".

J'ai appris énormément de choses à la lecture de cet ouvrage. On croit souvent tout savoir sur un artiste... et pourtant... Merci beaucoup Sophie pour cette fabuleuse biographie et, surtout, pour ta simplicité.
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          455
BrooklynNoA
  03 mars 2013
Sophie nous propose ici une découverte assez insolite : découvrir l'homme à travers ses rencontres au fil de ses films et de sa vie. Un livre présenté par des chapitres comme "George Lautner", "Bernard Blier", "Jean Carmet", "Michel Audiard", "Jean Gabin", "Coluche", "Jean-Claude Brialy", "Mireille Darc", "Claude Gensac"... ou "Patrick & Olivier de Funès", Jeanne Barthélémy de Maupassant épouse de Funès".... On y aborde aussi bien l'homme que l'acteur.
Un livre clair, extrêmement bien construit, précis, très facile à lire, très fluide. Vraiment sa simplicité et fluidité m'ont vraiment bluffés au fil de ma lecture. Un livre bien écrit, truffé d'anecdotes que l'on lit comme des épisodes ou des interviews de ceux qui ont croisés sa vie choisit avec soin par l'auteure. Une filmographie et des anecdotes si dense et pourtant si bien présenté c'est épatant !
Car au delà de faire l'exposé d'une filmographie incroyable qui n'est plus à prouver, l'auteure nous offre un livre ponctué de nombreux souvenirs et anecdotes, que ce soit dans ses films, ses rencontres ou sa vie personnelle, mais attention pas trop personnelle. Louis de Funès est un artiste pudique qui préserve sa famille bien qu'il travaille aussi avec elle... Je savais que son fils avant d'être pilote de ligne avait fait quelques films mais je découvre ici que sa femme était son agent... Difficile à croire que ce soit possible de nos jours...
Au fil des pages on part à la rencontre donc de Louis de Funès évoqué par les gens qu'il a pu cotoyé et les gens qui l'ont côtoyé. Et là on réalise à quel point, il a travaillé avec les plus grands acteurs et réalisateurs de ce que le 7ème art français a compté de talents entre 1945 et 1982 tout de même. Une carrière qui donne presque le tournis lorsque l'on réalise tous les films auxquels il a participé : plus de 150 !! Et pourtant un seul César... un d'honneur en 1982 remis par Jerry Lee Lewis ! Bon ok les César n'existait que depuis 1976 mais quand même... Etre drôle et l'académie des César faisait déjà 2... Bref...
Lire ce livre c'est réaliser qu'il était d'origine espagnol, qu'il est joueur de piano autodidacte, qu'il avait un sens du rythme incroyable, qu'il était pudique et d'une grande rigueur dans son travail, qu'il était fidèle en amitié et qu'étrangement il se sait pas particulièrement entendu avec certains acteurs... Ou encore qu'il a tourné avec Marlon Brando (svp !) et Sophia Loren pour un film de Charlie Chaplin dans "La comtesse de Hong Kong" et qu'il est à l'initiative d'un prix de cinéma...
Mais je n'en dis pas plus, juste que je vous conseille vivement de découvrir Louis de Funès à travers Sophie Adriansen, vous ferez une belle rencontre...
La rencontre avec un acteur qui fut le seul à avoir fait rire autant de téléspectateurs et spectateurs au théâtre... Il y a eu un seul Louis de Funès. Un des acteurs qui ont marqué le cinéma comme peu d'acteurs l'ont fait avant ou après lui. Jamais égalé ni remplacé. Tout comme Audiard, Gabin, Ventura, tout cette génération si emblématique du cinéma des années 60/70. Il y a définitivement un style Louis de Funès et vous verrez que derrière un jeu drôle et décontracté il y avait énormément de travail...
Un livre qui m'a donné envie de revoir ou voir des films avec lui avec ce nouvel éclaraige sur sa personnalité et ses multiples anecdotes découvertes ici et là au fil des mots.
Un exemple? : "Ni vu ni connu"
"Il eut l'idée d'appeler son chien "Fous le camp", créant ainsi la fameuse réplique, viens ici, Fous le camp."

En bref : Une jolie rencontre au fil des pages qui donnent envie de découvrir chacun de ses films d'un nouvel oeil... Beaucoup de respect et de franchise dans une biographie où l'on aborde aussi bien l'homme que l'artiste...
Lien : http://noaetsonmonde.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          52
ClaireObscure
  30 janvier 2013
Louis de Funès en 30 rencontres
L'auteur, Sophie Adriansen, prend le parti de nous montrer Louis de Funès à travers les autres : trente rencontres qui ont marqué sa vie et sa carrière de Louis de Funès. Une structure simple, de courts chapitres que l'on peut lire comme on veut ! Par exemple, pour mon article sur la Traversée de Paris, j'ai lu le chapitre 18 sur Claude Autant-Lara… Et j'ai appris des détails sur le tournage, retrouvé une des mes citations préférées… On découvre « Louis de Funès côté jardin ». « Fufu » comme je ne l'avais jamais lu. Je vous laisse découvrir le reste de mon avis de lecture ci-dessous...
Lien : http://legenoudeclaire.wordp..
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (1)
Lexpress   15 février 2013
Une écriture simple et fluide mais rigoureuse, une documentation d'une richesse impressionnante, le décryptage fouillé de plusieurs films, le souci constant de rétablir une vérité souvent malmenée, une grande empathie de l'auteur pour son sujet font de cet écrit un livre passionnant.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LydiaBLydiaB   11 février 2013
Les rôles se sont inversés depuis Le Capitaine Fracasse, où c'était de Funès qui jouait les faire-valoir du charismatique Jean Marais. D'autant que si l'on peut encore considérer que Louis a le deuxième rôle dans Fantômas (1964), il est évident qu'il tient le premier dans Fantômas se déchaîne (1965) et dans Fantômas contre Scotland Yard (1967) - et ce, malgré la remarquable performance de Marais dans son rôle multiple, qui lui vaut de longues heures de maquillage et de préparation, et qui est le plus bel hommage qu'il pouvait rendre à son idole Pearl White et aux feuilletons cinématographiques.

Les rapports entre les deux acteurs, cordiaux jusqu'alors, s'en ressentent. Jean, dont même Mylène Demongeot constate l'amertume, reste courtois, mais l'orage n'est jamais loin. À tel point qu'à la sortieen salles de Fantômas contre Scotland Yard - considéré par beaucoup comme le meilleur des trois épisodes de la série d'Hunebelle - en mars 1967, Jean Marais fait remarquer qu'on aurait dû changer le titre et intituler le film "Juve contre Scotland Yard".

Mais si Marais tient a posteriori rigueur à son partenaire de cette nouvelle préséance qui le vexe, de Funès n'en est pourtant nullement responsable : c'est en effet le metteur en scène qui a compris que le personnage du commissaire Paul Juve portait en lui toute la puissante comique du film, à la surprise de Marais qui s'étonnait de voir bien plus de plans de Louis de Funès que ne le prévoyait le scénario. "Un petit fonctionnaire, ne payant pas de mine, un Français moyen, banal, d'apparence insignifiante, se dresse brusquement devant l'ennemi et le boute jusqu'à sa tanière. C'est ça la France ! Vive le Commissaire Juve.", le félicite le ministre dans Fantômas se déchaîne.

Et Louis de Funès, fidèle à son habitude, a mis son grain de sel dans son rôle, rendant Juve encore plus drôle par ces petits détails dont il a le secret - ainsi, il a mis un point d'honneur à soigner sa tenue. Choisissant une veste bien coupée, l'accompagnant d'une cravate sobre mais chic, veillant à ce que son col soit impeccable, convaincu (à raison) que le commissaire sera plus crédible s'il est élégant que s'il paraît déguisé. "J'ai lutté pour que l'on choisisse Louis de Funès, rapporte Hunebelle en 1971. Or, c'est là qu'il s'est révélé un phénomène inouï. Bourvil était fait pour jouer les poltrons, les hésitants, les timides. De Funès joue sur toute la gamme du grinçant. En ce domaine, il a à sa disposition un éventail très large de jeu. On dit qu'il fait toujours les mêmes grimaces. Ce n'est pas vrai. Il a tout au plus deux ou trois tics qu'il a inventés et qui constituent sa personnalité. De plus, ces tics font immanquablement rire."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
LydiaBLydiaB   30 janvier 2013
Avec le succès, la pression se fait plus lourde sur les épaules de de Funès. Son stress se traduit par des humeurs sans cesse changeantes. A tel point que sur le tournage des Gendarmes, Jean Lefebvre lui demande chaque matin s'il s'est levé du bon ou du mauvais pied. Et toute l'équipe retient son souffle en attendant la réponse... Louis lui-même finit par rire de cette question récurrente.
Commenter  J’apprécie          290
LiliGalipetteLiliGalipette   15 janvier 2013
« Louis de Funès s’est souvent déclaré inspiré par Chaplin : il en est un héritier plus certainement qu’un imitateur. » (p. 30)
Commenter  J’apprécie          270
LiliGalipetteLiliGalipette   19 janvier 2013
"Il souffre trop de ne pas âtre apprécié de ses partenaires et plus globalement de toux ceux avec qui il travaille." (p. 221)
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Sophie Adriansen (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Adriansen
Sophie Adriansen - Lucien et Hermine, apprentis chevaliers Vol. 1 et 2
autres livres classés : louis de funèsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

max et les poissons

de quelle couleur est le poisson ?

doré avec de l'argenté
rouge avec un peu de jaune
argenté

5 questions
24 lecteurs ont répondu
Thème : Max et les poissons de Sophie AdriansenCréer un quiz sur ce livre