AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782918857822
56 pages
Nobi Nobi ! (26/03/2015)
4.53/5   78 notes
Résumé :
Au petit matin, quand le soleil étend ses rayons, que les grues s'envolent vers le ciel et que les carpes se réveillent, le lac Yamagata est le plus bel endroit de la Terre. C'est là que Seï y trace ses plus jolies calligraphies, c'est là que son frère Shigeru y fait ses plus vivants origamis.
Mais voilà que le daimyô déclare la guerre à son voisin. Tout homme âgé d'au moins seize ans sera contraint de se battre sous sa bannière. Shigeru devra partir et peut... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (72) Voir plus Ajouter une critique
4,53

sur 78 notes
5
42 avis
4
13 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
2 avis

orbe
  24 mars 2015
Deux frères dans le Japon médiéval tentent d'empêcher la guerre car l'aîné est sommé de s'y rendre.

Chacun va essayer à sa manière d'arrêter l'imminence du combat, l'un en invoquant une légende qui affirme que celui qui parvient à plier mille grues voit son voeu réalisé, l'autre en dessinant des mots auxquels il confère ainsi un vrai pouvoir.
Mais Shigeru a seulement trois jours pour réaliser ses origamis et Seï sera -t-il capable de découvrir quel mot a la puissance suffisante pour stopper une guerre en marche ?

Un très beau album grand format avec de très belles illustrations qui évoquent tout à la fois le style manga et les dessins animés de notre enfance. Chaque page ressemble à un tableau !
Le texte est envoûtant, il met l'amour entre frères au centre du récit afin de développer autour une réflexion sur notre capacité à repousser l'impossible par amour.
L'auteur, Audrey Alwett, précise à la fin de l'ouvrage : "la calligraphie japonaise a cela de fabuleux qu'elle superpose l'art au mot, ce qui double en quelque sorte sa puissance".
Cet album résonne avec les événements de janvier 2015, il rappelle l'importance de la liberté d'expression sous toutes ses formes et nous pousse à nous interroger sur le poids des mots que nous employons tous les jours.
Cerise sur le gâteau, nous avons droit en fin d'ouvrage à des esquisses des personnages et des décors qui nous plongent dans la genèse du livre.

Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
pictura
  11 mai 2015
Allez-vous perdre dans une bonne librairie, dans le large rayon de livres d'une grande surface. Vous cherchez un livre pour enfant. Mais attention, un bon livre ! Il y en a tellement dans les rayonnages que vous avez du mal à décider. Une telle surabondance que vous avez peur de mal choisir pour votre enfant, votre nièce, votre petit cousin ou votre petit fils.
Alors, c'est simple. Prenez ce livre : le mot qui arrêta la guerre et allez directement en caisse. Inutile de le feuilleter sur place. Attendez d'être chez vous, sur le canapé, entouré de vos bambins – ou pas – et délectez vous de l'histoire et de ces grands et illustres dessins.
L'histoire est plaisante – je ne dis rien – (fuyez les sombres résumés franchement inutiles ami lecteur), belle, touchante. Une autre culture, un lointain Japon, avec l'art de la calligraphie qu'on délaisse et qu'on oublie avec nos ordis laids et nos tablettes vulgaires.
Et quant à l'illustration, mais quelle beauté ! Quel talent ! Quelle énergie ! Wouahhhh (J'en fais un peu de trop…. Euh…. Non)
Promis, je commande un autre livre des éditions nobi nobi ! Pour moi ou mes enfants…Qu'importe pourvu qu'on ait l'ivresse de la beauté…
Un immense et sincère merci pour l'opération masse critique et pour les éditions nobi nobi avec en plus un touchant geste de leur part, un petit marque page et une petite affiche cartonnée…..merci à vous et en lecteur incorruptible que je suis, moi on ne n'achète pas ! je dis simplement : amis lecteurs , filez vite vous procurer ce livre…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          171
Mikasabouquine
  07 janvier 2017
En un mot : Somptueux!
Les éditions nobi nobi sont davantage connues pour leurs mangas que pour leurs albums et pourtant ils ne sont clairement pas en reste!
Cette collection "Soleil flottant" est superbe! J'adore tous leurs albums, je me fais la collection petit à petit malgré que j'ai un âge bien plus avancé que le public visé lol. Avec de telles illustrations et une telle poésie je ne peux pas résister.
"Le mot qui arrêta la guerre" est un conte de toute beauté qui m'en a mis plein la vue du début à la fin. L'illustratrice et l'auteure ont fait un travail remarquable, c'est aussi beau visuellement qu'intellectuellement. J'ai presque eu l'impression d'être devant un court métrage d'animation Japonaise aux allures de Miyazaki tellement les dessins sont réussis et l'histoire poétique.
Au fil des pages Seï et Shigeru vous transmettront un message d'amour et de paix remplie de douceur le tout allié à la culture Japonaise.
Un sublime moment. À mettre entre toutes les mains, qu'elles soient petites ou grandes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
4Ccomines
  27 avril 2017
Le mot qui arrêta la guerre
Au petit matin, quand le soleil étend ses rayons, que les grues s'envolent vers le ciel et que les carpes se réveillent, le lac Yamagata est le plus bel endroit de la Terre. C'est là que Seï y trace ses plus jolies calligraphies, c'est là que son frère Shigeru y fait ses plus vivants origamis.
Mais voilà que le daimyô déclare la guerre à son voisin. Tout homme âgé d'au moins seize ans sera contraint de se battre sous sa bannière. Shigeru devra partir et peut-être mourir.
Le jeune Seï va alors tout tenter pour convaincre le daimyô de renoncer à cette guerre. En trois jours, il peindra trois calligraphies. Trois mots pour arrêter la guerre, trois mots pour sauver son frère.
Le mot qui arrêta la guerre est une véritable ode à la paix et à la liberté d'expression. Écrit il y a plusieurs années déjà, le texte de la talentueuse Audrey Alwett (Légendes de Troy, SinBad) résonne évidemment de manière encore plus prononcé aujourd'hui. Cinq ans après Princesse Pivoine, Ein Lee réussit le tour de force de sublimer cette histoire intemporelle grâce à ses dessins éclatants de sincérité. Une oeuvre puissante et majeure à lire par tous.
Waren Hennebelle
2ème critique
Nom du livre :
Le mot qui arrêta la guerre
Auteur :
Audrey ALWETT
Sorte de livre :
Manga , BD
Résumé du livre :
dans le japon médiéval, Shigeru et son petit frère Seï vivent près du lac yamagata qui représente à leurs yeux le plus bel endroit du monde. shigeru est un spécialiste des origamis et seï, quant à lui, excelle dans l'art de la calligraphie. un jour, le daimyô local déclare la guerre à son voisin et tous les hommes d'au moins seize ans doivent s'enrôler dans l'armée. Pour empêcher que cette guerre ait lieu et garder son frère auprès de lui, Seï décide de réaliser trois calligraphies en trois jours. Trois mots pour convaincre le daimyô d'arrêter la guerre
Ce que je n'est pas aimé :
Je n'est pas trop aimé ce livre parce que ce n'est pas mon style de livre
Conseil :
Je conseille(e)s au personnes qui aimé bien les mangas et les bd je ne le recommande pas a ce qui n'aime pas les mangas et les bd
Marco
1)Nom du livre :
Le mot qui arrêta la guerre
2)Auteur:Audrey Alwett
3)Illustrations:Ein Lee
Ce livre est une BD un manga en même temps
Passage du texte :
Au petit matin, quand le soleil étend ses rayons, que les grues s’envolent vers le ciel et que les carpes se réveillent, le lac Yamagata est le plus bel endroit de la Terre. C’est là que Seï y trace ses plus jolies calligraphies, c’est là que son frère Shigeru y fait ses plus vivants origamis. Mais voilà que le daimyô déclare la guerre à son voisin. Tout homme âgé d’au moins seize ans sera contraint de se battre sous sa bannière. Shigeru devra partir et peut-être mourir. Le jeune Seï va alors tout tenter pour convaincre le daimyô de renoncer à cette guerre. En trois jours, il peindra trois calligraphies. Trois mots pour arrêter la guerre, trois mots pour sauver son frère.
Je conseil le livre au personne qui aime bien lire.
M.D
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
collegeronsard91
  22 janvier 2019
Résumé : Les frères Nagato vivaient une vie paisible. L'aîné Shigeru pratiquait l'origami, le plus jeune Seï était doué pour la calligraphie .Un jour, alors qu'ils rentraient chez eux, des soldats les attendaient devant leur porte. La guerre avait été annoncée, tout homme âgé d'au moins seize ans devait se battre. Pour que son voeu de ne pas partir à la guerre se réalise, Shigeru suivit une vieille légende consistant à plier mille grues en papier. Seï, ne croyant pas en son frère, employa son don pour la calligraphie afin que le Daimyô, le seigneur, soit sensible à la Beauté et annule la guerre.

Notre avis sur le livre : Nous avons beaucoup aimé ce livre car il était captivant, nous ne pouvions plus le lâcher. Nous l'avons trouvé émouvant car Seï fait tout pour sauver son frère. le conte était aussi très poétique car le moyen imaginé pour empêcher la guerre n'est pas commun et très beau. Les illustrations était vraiment jolies, elles ajoutaient un côté poétique et vivant au récit.
Critique d'Erika et Marie
****
Résumé : Shigaru et Sei étaient deux frères très proches.
Un jour les hommes du Daimyô, le roi, annoncèrent à Shigaru qu'il devrait partir à la guerre. Afin de rester avec son jeune frère, Shigaru, passionné d'origami, suivit la légende qui consistait à fabriquer mille grues en papier pour que son voeu se réalise. Mais Sei, très doué en calligraphie, avait une autre idée. Grâce à lui, son frère fut épargné. Nous vous laissons découvrir pourquoi...
Avis : Nous avons beaucoup aimé ce livre, car il nous a surprises. L'auteur aborde un sujet très sensible, la guerre, mais de façon poétique.Nous sommes aussi rentrées dans la culture japonaise avec l'origami et la calligraphie. le livre est donc très enrichissant et émouvant à la fois. Les personnages des deux frères sont en effet très attachants parce qu'ils ont un lien très fort qui les unit, et ils nous font rentrer dans leur univers merveilleux. de plus ce conte a été très facile à lire, nous vous le conseillons pour une première lecture.
Critique de Malvina et Enora
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
BulledEncre   27 mars 2015
Un conte des plus poétiques, transcendé par de superbes illustrations
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   18 mars 2015
- Connais-tu cette légende qui dit que celui qui parvient à plier mille grues voit son voeu réalisé ?
- Tu veux empêcher la guerre de cette façon ? Mais en trois jours tu n'auras jamais le temps !
Commenter  J’apprécie          100
leparadislivreleparadislivre   13 février 2016
"Les armes tombèrent au sol, ceux qui étaient à cheval en descendirent, ceux qui étaient debout s'assirent. Et sur le grand drap blanc, dans le soleil levant, chacun contempla la question qui se balançait au vent. “ Pourquoi “"
(Citation choisie par Tennessy)
Commenter  J’apprécie          71
picturapictura   13 avril 2015
Tu sais, dit Shigeru, ce lac est un des endroits les plus paisibles au monde. Je suis sûr que si quelqu'un venait ici avec de mauvaises intentions, il les oublierait aussitôt.
Commenter  J’apprécie          100
ebardinebardin   12 février 2017
"Notre daimyô veut partir en guerre parce qu'il ne sait pas apprécier la beauté du monde. Je vais lui calligraphier le mot "beauté". Ainsi, il sera tellement fasciné par ce qui l'entoure qu'il en oubliera son armée." (p. 13)
"Notre daimyô veut partir en guerre parce qu'il ne sait pas aimer le monde. Je vais lui calligraphier le mot "amour". Ainsi, il aimera tellement tout ce qu'il verra, qu'il ne voudra plus partir." (p. 24)
" Pourquoi?
Le daimyô et ses dignitaires restèrent figés dans la lumière du petit matin. C'était vrai, dans le fond, pourquoi voulaient-ils la faire, cette guerre? [...] quelles que soient les raisons qui poussent à déclarer une guerre, elles ne sont jamais bonnes." (p.39)

"La réflexion est le meilleur moyen de combattre la violence. Même si cela requiert plus de patience, on peut aussi sauver des vies avec un mot ou un dessin." (A. Alwett)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ColibrilleColibrille   29 mai 2015
"Le jeune Seï se bat avec douceur contre bien plus fort que lui, malgré les menaces, parce qu'il sait que la réflexion est le meilleur moyen de combattre la violence. Même si ça requiert plus de patience, on peut aussi sauver des vies avec un mot ou avec un dessin."
Audrey Alwett
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Audrey Alwett (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Audrey Alwett
1,2,3 BD ! Chez les libraires ! et JLM Assurances BD vous présentent les BD coups de coeurs d'Ismail de la librairie Combo à Roubaix Le grimoire d'Elfie tome 3 de Audrey Alwett, Christophe Arleston, Mini Ludwin chez Drakoo Disney, Picsou, le dragon de Glasgow, Joris Chamblain, Fabrizio Petrossi, Glénat Les Fées scientifiques - Par Zoé Sauvage - Ed Cambourakis 1,2,3 BD c'est le jeudi à 18h30 sur la chaine Youtube et les RS. Trait pour Trait parcourt toujours les librairies de France pour des conseils de lecture. #bandedessinée #Manga #BD #jeu #concours Retrouvez 1,2,3 BD ! Chez les libraires avec https://www.jlm-assurances.fr/! sur : https://www.youtube.com/TraitpourtraitBD https://www.facebook.com/TraitpourTraitBD https://www.instagram.com/traitpourtraitbd/ https://twitter.com/TPTBD
+ Lire la suite
autres livres classés : origamiVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus





Quiz Voir plus

le mot qui arrêta la guerre

Quel mot fait arrêter la guerre ?

beauté
amour
pourquoi

5 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Le mot qui arrêta la guerre de Audrey AlwettCréer un quiz sur ce livre