AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782266322843
224 pages
Pocket (12/05/2022)
4.12/5   252 notes
Résumé :
Florence tient une boutique spécialisée dans l'art de l'origami. Entourée de grues, de dragons et autres merveilles de papier coloré, elle est heureuse dans ce paradis qu'elle s'est créé. Elle a façonné sa vie comme on crée un origami, avec un soin impeccable, jusqu'à être satisfaite du résultat. Mais un origami cache de nombreux plis, et l'apparence parfaite de la vie de Florence n'est qu'une illusion, qui ne demande qu'à se briser.
Un étudiant qui entre dan... >Voir plus
Que lire après Origami bluesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (97) Voir plus Ajouter une critique
4,12

sur 252 notes
5
50 avis
4
37 avis
3
8 avis
2
2 avis
1
0 avis
Laissez passer les p'tits papiers...
Chaque existence est un origami,ce petit pliage japonais exquis.Mais,si on le déplie,il porte les marques de son histoire...
Dans ce roman,chapitre après chapitre,les personnages font leur apparition, les événements surgissent,autant de secrets révélés qui seront salutaires pour commencer à "vivre".
J'ai adoré la petite boutique de Florence,je pouvais y voir ces réalisations poétiques que sont l'art du pliage et du découpage,sentir l'atmosphère apaisante du lieu et entendre tinter le carillon.
La plume douce de l'auteure y est pour quelque chose et nous emporte dans cette histoire romanesque.
"J'ai l'impression que mon existence tout entière tient dans ces lettres argentées qui reflètent le monde :" Origami blues"
Commenter  J’apprécie          406
Cela fait un mois que j'ai terminé la lecture de ce roman et je me retrouve devant une page blanche, incapable d'aligner quelques mots pour rédiger une chronique digne de ce nom.
« Vite lu et vite oublié. » Voilà l'expression qui me vient à l'esprit lorsque je repense à Origami Blues. Pourtant j'ai le souvenir que ce petit roman trouvé dans une boîte à livres m'a permis de passer un moment serein de lecture. Alors pourquoi n'ai-je pas grand-chose à y dire ?
Certainement parce que ce style de lecture romantique n'est pas ma tasse de thé. Peut-être parce que je m'y ennuie un peu. Il me fait penser à ces films de Noël aux scénarios identiques qui pullulent d'octobre à janvier sur nos chaines télé. Ils sont plein de bons sentiments, mielleux et baveux à souhait et sont oubliés à peine le film terminé.

La seule magie de ce roman consiste en cette petite boutique d'origami qui donne très envie. Je l'imagine remplie de papiers colorés de différentes textures et formes qui s'envolent lorsqu'ils forment une grue ou se mettent à coasser lorsqu'on les transforme en grenouille. Oui, je le sais, l'origami ne se limite pas à ces deux animaux. Mais, ma foi, je manque un peu d'imagination et de compétence en la matière.

Si l'origami est la poésie de la géométrie, moi, dans cette chronique, je suis la poésie de la médiocrité. Vous me pardonnerez, j'en suis sûre.
Commenter  J’apprécie          334
J'ai entamé ce roman avec une légère méfiance car j'ai lu Les Petites Lettres d'Elise l'année dernière et je n'avais pas été vraiment séduite par cette première rencontre avec Sarah Clain.

J'ai cependant été agréablement surprise par le début de l'histoire avec cette jeune femme un peu étrange qui semble souffrir d'une phobie des enfants et qui exerce un métier peu ordinaire (l'autrice nous parle d'ailleurs avec talent de l'origami). On sent que le passé de l'héroïne la hante, qu'il y a des secrets...
Et puis tout s'accélère, les événements sont traités trop vite et en plus il y a tellement d'heureuses coïncidences que cela en devient presque ridicule.

Le plume de l'autrice m'a aussi agacée. Elle cherche à apporter une touche d'originalité en reformulant des expressions usuelles et utilisant ses propres tournures. Cela n'apporte pas grand chose, si ce n'est que le style manque de naturel et que le texte perd en fluidité.

Cette fois encore, la rencontre ne s'est pas faite plus ou moins pour les mêmes raisons que la première fois : je pense que je vais m'en tenir là.
Commenter  J’apprécie          270
Samedi soir, j'ai commencé la lecture d'un nouveau roman: "Origami blues" de Sarah Clain. Ce livre, je l'ai acheté parce que j'avais eu un vrai coup de coeur pour sa magnifique couverture, et c'est en n'ayant même pas lu le résumé que j'en ai tourné les premières pages.
Nous faisons connaissance avec Florence, jeune femme de 33 ans, célibataire et sans enfants, vivant de sa passion, l'origami. Elle possède en effet une jolie boutique qui propose des papiers de toutes sortes pour fabriquer ces jolis objets en 3d, mais propose également des origami déjà faites. Elle a une soeur Rebecca, de dix ans sa cadette, et un neveu Solal de trois ans dont on ne connaît pas le père. Elle entretient une relation complexe avec sa mère et son père est absent du décor. Dans la boutique qu'elle possède et qui constitue tout son monde, elle peut compter sur Sandy, son employée, mais surtout son amie. Son univers va commencer à se métamorphoser suite au départ surprise de sa soeur pour la Hongrie, à l'embauche de Raphaël, un jeune génie inadapté socialement et à la rencontre avec Vincent...Alors, à la manière des origami, dont pour connaître les secrets, il faut défaire chaque pli et remettre la feuille à plat, l'auteure, au fil des chapitres va dérouler l'histoire de Florence, son passé, son adolescence, ses blessures, ses fragilités, son amour pour Priam.
Ce roman que je n'ai pas pu lâcher à peine les premiers mots lus m'a fait l'effet d'une claque! Un merveilleux tourbillon d'émotions. Je ne m'y attendais pas et ce fut tellement beau, tellement pur et vrai que c'est en larmes que j'ai fini le dernier quart du livre.
La plume de l'auteure est d'une douceur incroyable. Elle cite au début du roman Baudelaire et c'est exactement ça, c'est le romantisme pur, de la poésie, de l'amour et une touche de drame. Son écriture m'a emportée très loin, plus j'avançais dans le roman et plus je voulais connaître les secrets de Florence, ce personnage si attachant. Et quand vient le moment de la révélation finale, on en reste sans voix, tant l'auteure a su ménager le suspens jusqu'au bout.
Ce thème central de l'origami est un choix original et en même temps, on a l'impression au fil du roman d'être comme dans un musée et de regarder des tableaux. Il y a un côté très artiste dans la plume de l'auteure, dans la construction du récit. Tout est très visuel et touchant comme une toile de maître.
A la fin de ma lecture, j'ai enfin lu la quatrième de couverture et j'ai vu une citation de Clarisse Sabard. Et d'un coup, je me suis dit que l'écriture de Sarah Clain me rappelait beaucoup celle de Clarisse Sabard et que cette histoire faisait écho à un livre ayant remporté lui aussi le prix du livre romantique "Les lettres de Rose".
Franchement, une vraie découverte que ce livre et cette auteure dont j'espère lire le prochain roman, car vraiment sa prose m'a fait voyager, rêver, vibrer, pleurer, aimer ! Elle m'a fait ressentir tellement d'émotions. Un grand roman qui mérite vraiment le prix qu'il a remporté et que j'espère vous avoir donné envie de découvrir. Un énorme coup de coeur. Je pense que je n'avais pas ressenti une émotion pareille à la lecture d'un roman depuis "La femme au manteau violet" de Clarisse Sabard. Merci beaucoup Sarah Clain pour ce magnifique roman. Je pense que vos personnages vont m'habiter encore longtemps ! ❤❤❤❤❤
Commenter  J’apprécie          170
En voilà un feel good, un vrai et pas niais de surcroît.
Au fait, aimez vous les grues?
Je parle de l'oiseau. Et bien après cette lecture, vous vous y intéresserez davantage.
Le monde merveilleux des origamis, l'Italie, de l'amour, des mariages, des retrouvailles...voilà le tissu ou plutôt le papier dont le livre est constitué.
On a envie de découvrir sa boutique.
Bémol : on découvre tellement de papiers que j'aurai aimé qu'il soit glissé une page d'un de ses papiers si spéciaux.
Commenter  J’apprécie          231

Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
Tu deviendras rectangle, puis encore rectangle et à chaque fois, je te déplierai pour constater les marques laissées par mes mains comme les rainures que trace le temps sur nos visages. Ces cicatrices deviennent des axes que je referme. Tu as conquis l’espace. Selon l’angle, tu es étoile, triangle, carré, losange, tu deviens corolle, tu te recroquevilles pour mieux déployer tes ailes.
Commenter  J’apprécie          110
À l’entrée de la ville close,le beffroi de granit est flanqué d’un message qui sonne comme un rappel : TEMPUS FUGIT VELUT UMBRA.
Le temps fuit comme une ombre.
Commenter  J’apprécie          231
Même à trente-trois ans, ça me donne un coup de vieux. Surtout quand ça vient d’un type qui a la dégaine d’un étudiant. Ses baskets, dont un des lacets a goûté à toutes les couleurs du trottoir, devaient être blanches à l’origine. Son jean présente toutes les nuances de bleu liées à l’usure et aux traces d’eau. Son T-shirt n’a trouvé personne pour être repassé. Ses cheveux noirs se déploient autour de son visage comme des ailes de corbeau, et ses yeux sont aussi gris que ma devanture aujourd’hui. Il a l’air de chercher ses mots.
Commenter  J’apprécie          20
Il y a des gens qui ont ce magnétisme qui fait de nos regards des boussoles.
Commenter  J’apprécie          150
Il y a des choses comme ça qui ne s’expliquent pas. Le pire, c’est qu’elle a l’air d’être heureuse. Il faut dire que ma mère l’a aidée en lui faisant don de la petite maison familiale. Moi, je n’ai droit à rien. Je n’ai pas d’enfant à élever. Pour me consoler, je me persuade que les enfants, ça coûte cher et puis ça sert à rien.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Sarah Clain (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sarah Clain
Cinq des auteurs Plume Blanche (Léna Jomahé, Sandra Triname, Sarah Clain, Mélanie Baranger et Angel Arekin) et leur éditrice Marion Obry étaient en dédicace samedi 25 Février à partir de 16h à la librairie Gibert Joseph à Paris.
Les auteurs ont eu l'opportunité de répondre à de nombreuses questions du libraire Michaël, de conter sur la présence d'un super public, mais aussi sur la venue de la booktubeuse Justine de FairyNeverland, du Au Boudoir Écarlate, des Reines de la Nuit ou encore de Histoires de Romans.
---------------------------
Crédit musique : http://www.bensound.com/royalty-free-music/track/going-higher
---------------------------
Merci à Gibert Joseph, 26 boulevard Saint Michel, Paris 6
---------------------------
Se procurer les romans sur la boutique de l'éditeur : plumeblanche-editions.fr/boutique
+ Lire la suite
autres livres classés : origamiVoir plus
Les plus populaires : Roman d'amour Voir plus


Lecteurs (551) Voir plus



Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
5254 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..