AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782360840106
Éditeur : Inculte éditions (21/08/2019)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Ouarit Jérusalem, urbanologue de renom, est appelé à Dubaï pour insuffler une âme urbaine à cette cité du désert perçue comme une juxtaposition de tours ultramodernes et d’autoroutes tentaculaires. Originaire d’Alep, ville plusieurs fois millénaire aujourd’hui ravagée par la guerre, il est convaincu de trouver en Dubaï une ville facile à lire et dans ce projet un moyen de découvrir un aleph. Cet objet mythique, décrit par Borges et qui permettrait de voir simultaném... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Palindrome1881
  18 avril 2021
Livre dense, autant dans l'écriture que dans les thèmes abordés et maîtrisés par l'auteur. Il y est question d'urbanisme dans les villes ultra-modernes et tentaculaires, Dubaï en particulier. Ougarit, urbanologue, est envoyé en mission dans cette ville orientale avec pour mission de découvrir son âme cachée. Une fois sur place il se met en quête d'un Aleph (objet sorti de l'imaginaire de Borges l'argentin, permettant l'omniscience).
Le roman se déroule entre l'Europe, le Moyen Orient. A travers son périple il renoue avec un ami lointain devenu transporteur de marchandises par bateau après avoir été libraire. le roman se construit ensuite sur une intrigue policiaire et politique.
Une histoire qui nous embarque et où l'auteur nous régale de ses connaissances.
J'espère que Camille Ammoun ne s'arrêtera pas à ce premier roman.
Commenter  J’apprécie          30
19chantal
  13 avril 2020
J'ai lu ce livre dans le cadre de la sélection du prix Robles. A priori, un livre sur la ville de Dubaï ne me tentait pas plus que ça. D'emblée, la forme m'a intéressée.
Des références aux origines par le biais d'un personnage bien campé, haut en couleurs et amoureux de sa ville, des chapitres courts, variés présentant tour à tour les différents intervenants du roman.
Une quête un peu mystérieuse de l'âme de cette ville, le tout accompagné d'une lutte de pouvoirs, d'une intrigue policière, de personnages étranges.
En bref, un livre agréable à lire.
Commenter  J’apprécie          110
xst
  30 janvier 2020
Objet hybride entre documentaire et intrigue sur fond de quête mystique, à défaut d'avoir su mieux mélanger les genres, l'auteur aurait dû choisir l'un ou l'autre. Car, sans renier la qualité de l'écriture, dans ce livre, l'érudition l'emporte sur l'émotion. Dommage.
Commenter  J’apprécie          100
Dimabomb
  24 septembre 2019
Un grand roman original d'aventure qui nous invite à arpenter la ville de Dubaï d'aujourd'hui  « port de pêcheurs de perles passé aux gratte- ciel de verre et qui est devenue «  une vache à lait qu'il faut traire jusqu'à l'épuisement ». En contre point Alep ,la ville natale d'Ougarit Jérusalem ,creuset culturel de la civilisation du moyen orient sera dévastée.
Entre ces deux lieux ,notre héros aura séjourné à Erivan, Barcelone et Paris , ce sera dans le chouf libanais dans la campagne de Beyrouth que la vie prendra son sens.
J'ai aimé être desportée par ce roman , faire de la sociologie urbaine, de la géo politique, être aux côtés de personnages attachants, me cultiver sur l'art contemporain et sourire bien souvent tant la plume de l'auteur est agréable et pleine de générosité.
Commenter  J’apprécie          50
mpasb21
  20 septembre 2020
Dans ce roman, nous allons suivre le personnage d'Ougarit Jérusalem dans sa mission à Dubaï en lien avec sa profession d'urbanologue.
Au départ et à la fin, le roman est écrit à la 2e personne du singulier (TU) et entre ces deux parties, il est écrit à la troisième personne du singulier (IL).
Pour moi, ce roman a représenté plusieurs défis.
Tout d'abord, la profession d'urbanologue m'était complètement inconnue. Étant une personne ayant peu de curiosité pour la géographie et l'histoire, je me suis retrouvée en position inconfortable.
Deuxièmement, particulièrement dans la première moitié du livre, le vocabulaire est très élaboré, quasiment réservé aux élites littéraires. Cela affectait énormément ma compréhension du roman. Je ne crois pas m'avoir "habituée" à la recherche des mots, je crois que la quantité et la qualité a diminué un peu à partir de la moitié du livre.
Troisièmement, étant à Dubaï, la réalité culturelle et le jargon (vêtements, objets, nourriture...) m'était inconnu. Je ne sais pas si c'est parce que je l'ai lu en version électronique, mais je n'ai croisé nullement la mention que quelques concepts sont définis dans un lexique à la toute fin du livre. Cela pourrait vous être utile.
Finalement, c'est la plume de l'auteur qui m'a permis de terminer l'ouvrage malgré les nombreux défis personnels de ma lecture. J'ai été, tout au long du livre, pris dans une montagne russe (intéressée vs désintéressée)
Lien : https://youtu.be/Q-YnvkEQSyw
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
19chantal19chantal   13 avril 2020
Puis, il l'avait vu. L'aleph. Cette chose indescriptible est une sorte de panoptique, "une sphère dont le centre est partout et la circonférence nulle part", écrit Borges, empruntant cette formule à Pascal qui décrivait ainsi l'univers dans ses Pensées. Pascal lui-même aurait emprunté cette formule à un manuscrit pseudo-hermétique du XIIème siècle où elle apparaîtrait pour la première fois comme la deuxième de vingt-quatre définitions de Dieu : Deus est spharea cujus centrum ubique, circumferentia nusquam. "Dieu" pour les philosophes du Moyen Age, " l'univers" au XVIIème siècle marqué par l'épanouissement des sciences modernes, cette sphère devient, au XXème siècle qui a vu naître l'industrie de pointe et le totalitarisme, une sorte de boule de cristal immatérielle qui permettrait de voir simultanément et sous tous les angles un nombre infini de lieux et d'événements se produisant ou s'étant produits.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
xstxst   30 janvier 2020
L'Éternité ne correspond pas à un écoulement infini du temps, mais bien au contraire, à une interruption de cet écoulement. L'éternité, c'est le figement du temps, de tout le temps, dans un seul instant. Et ce n'est que quand cet instant atteint une densité de temps infinie que l'éternité est atteinte. Cet "absolu dans le momentané" - lo absoluto en lo momentàneo -, l'homme peut y tendre mais il ne pourra jamais l'atteindre
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Claire45Claire45   21 juin 2020
Il lui ( à son père) reproche d'avoir fait de lui ce qu'il est devenu aujourd'hui : un démocrate arabe en exil ; un démocrate arabe pris en sandwich entre la realpolitik des grandes puissances, les prisons politiques des dictatures locales et la violence nihiliste de l'islamisme radical.
Commenter  J’apprécie          40
ClaudechikhaniClaudechikhani   16 octobre 2019
Dubaï est jeune et fière. L'Alexandrie des Ptolémées. Alors que plus au nord on s'acharne à raser des villes parmi les plus anciennes du monde, ici on construit, à partir de presque rien, une Alexandrie nouvelle.
Commenter  J’apprécie          50
victoryhelenevictoryhelene   03 mai 2020
"Mais Uga, de tous les monstres marins, la solitude est le plus redoutable.
-Avec les rats et les cafards, c'est aussi l'un des pires monstres urbains que je connaisse."
Commenter  J’apprécie          60

Video de Camille Ammoun (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Camille Ammoun
Ce que l'actualité met en exergue aujourd'hui dans nos flux d'informations, a souvent été façonné au fil du temps et de l'histoire. Pour celle ou celui qui cherche à comprendre, la littérature permet la plupart du temps de mieux connaître et appréhender cette actualité. Voilà l'idée de « C'était écrit » : proposer un billet d'humeur de libraire, pour aller au-delà de la « news » en explorant les richesses des bibliothèques et librairies. Dans cet épisode #2, Fabrice Baumann relie les exposions du 4 août 2020 à de Beyrouth à 5 oeuvres littéraires :
Beyrouth 2020. Journal d'un effondrement, de Charif Majdalani (Coédition Actes Sud/L'Orient des livres) https://www.furet.com/livres/beyrouth-2020-charif-majdalani-9782330143695.html
Les Désorientés, de Amin Maalouf (LGF/Livre de Poche) https://www.furet.com/livres/les-desorientes-amin-maalouf-9782253174813.html
Mauvaises herbes - Dima Abdallah (éditions Sabine Wespieser) https://www.furet.com/livres/mauvaises-herbes-dima-abdallah-9782848053608.html
Octobre Liban, de Camille Ammoun (Inculte-Dernière Marge) https://www.furet.com/livres/octobre-liban-camille-ammoun-9782360840557.html
Pour l'amour de Beyrouth, de Sarah Briand (Fayard) « 4 août 2020,18 h 07. le coeur de Beyrouth a explosé. Et nos coeurs avec. Tous les Libanais ont été choqués. Certains ont perdu des proches, d'autres, nombreux, leur maison, mais pas leur courage. Trente-cinq personnalités - artistes et écrivains libanais et français - ont accepté de raconter leur Beyrouth et le lien intime qu'elles entretiennent avec cette ville, qui ne laisse pas indifférent lorsqu'on a la chance de la connaître. En un mot, l'âme de Beyrouth, capitale aux multiples facettes. Aujourd'hui, Beyrouth a besoin de nous, besoin de vous. Pour que Beyrouth, tel le phénix, renaisse une nouvelle fois de ses cendres. » https://www.furet.com/livres/pour-l-amour-de-beyrouth-sarah-briand-9782213718170.html
+ Lire la suite
autres livres classés : dubaiVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Camille Ammoun (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2275 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre