AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070513512
558 pages
Gallimard Jeunesse (30/11/-1)
3.63/5   171 notes
Résumé :
Un séjour à Venise ! C'est le prix du concours que viennent de remporter Rémi Pharamon, Mathilde Blondin et Pierre-Paul de Culbert, surnommé P. P. Cul-Vert. Accompagnés de leur professeur, les trois collégiens prennent le train pour l'Italie. Mais, en pleine nuit, le professeur disparaît mystérieusement... Rémi, Mathilde et P. P. se lancent à la poursuite des ravisseurs.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
3,63

sur 171 notes
5
12 avis
4
11 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
2 avis

RosenDero
  24 janvier 2017
Dans ce roman intitulé le professeur a disparu, P. P. Culvert, Mathilde et Rémi, vainqueurs d'un concours municipal, partent en voyage à Venise avec un de leur professeur.
Mais, durant le trajet, leur professeur, Monsieur Coruscant, va mystérieusement disparaître.
Les trois jeunes gens vont alors jouer de toute leur ruse, leur bravoure et leur charme pour le retrouver et, en même temps, déjouer sans le savoir le cambriolage de Ca' Rezzonico.
---
Humour, aventure, amitié, suspense, énigmes ... Jean-Philippe Arrou-Vignod est maître de l'écriture pour jeune public. Il sait mener l'intrigue, faire tenir le suspense, monter les scènes d'action ou de tension avec brio.
En plus de tout, cet épisode des enquêtes de nos trois jeunes héros les emmène (ainsi que le lecteur) à la découverte de Venise, de ses lieux mythiques, sa culture, son carnaval.
C'est donc une très bonne lecture pour les 8 - 12 ans que même les plus grands sauront apprécier...
Commenter  J’apprécie          400
saigneurdeguerre
  19 mars 2022
Trois élèves de la même classe, la 4e2, ont été primés après un concours organisé par la mairie et bénéficient d'un voyage tous frais payés, en train de nuit, jusque Venise, en compagnie de leur éminent, et très distrait, professeur, monsieur Coruscant.
Bien entendu, il va de soi, que parmi les trois heureux élus se trouve P.P. Cul-Vert, en avance de deux années scolaires… Et premier de classe ! Bon, d'accord, P.P. Cul-Vert, ce n'est pas son vrai nom ! Mais tout le monde l'appelle comme cela à l'école. Lui, tient à ce qu'on l'appelle Pierre-Paul Louis de Culbert, une de ses particularités, c'est qu'il parle de lui à la troisième personne…
Justement, Cul-Vert se demande par quel miracle Pharamon se retrouve parmi l'élite de la classe, ceux qui participent à ce voyage, les vainqueurs du concours. Pharamon ce petit personnage un peu fruste, au demeurant sympathique qui lit des illustrés et qui rêvasse…
Et enfin, il y a Mathilde Blondin, qui, probablement issue d'un bon milieu (elle a des cahiers Clairefontaine) n'a tout de même pas la culture d'un Pierre-Paul Louis qui ne doute pas qu'elle soit incapable de mesurer son bonheur de découvrir la richesse d'une ville telle que Venise, d'autant que, comme la plupart des filles, elle est sujette à des accès de mélancolie…
Ce voyage qui s'annonce si prometteur connaît brutalement un soubresaut des plus inquiétants : monsieur Coruscant a disparu ! Nulle trace de lui dans le train… Même ses affaires se sont volatilisées… Ainsi que les passeports des trois enfants…
Critique :
Argh ! Trois enfants se retrouvant seuls en Italie, à Venise au moment du carnaval, leur professeur ayant mystérieusement disparu… Voilà une aventure qui commence bien mal. Trois caractères bien différents, seront-ils capables de s'en sortir ?
Ce petit roman, plein d'humour, permet, non seulement de suivre une enquête rapportée à tour de rôle par chacun des élèves, mais aussi de découvrir Venise.
Vraiment un roman très agréable à lire, même pour la vieille barbe que je suis et qui devrait sans doute plaire encore davantage aux 9-12 ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          292
babelio-62
  11 février 2016
Rémi Pharamon, Mathilde Blondin et Pierre Paul de Culbert ont gagné un concours. Accompagnés de leur professeur d' Histoire, ils vont à Venise. Ils prennent un train de nuit mais le lendemain le professeur a mystérieusement disparu... Rémi, Mathilde et Pierre- Paul se lancent sur la piste des ravisseurs.
J'ai bien aimé ce livre car il était accrochant et plein de suspense
Willy
L'avis de Faustine
Trois élèves de 5ème Mathilde ,Rémi et Pierre Paul ont gagné un concours et ils partent en train à Venise avec leur professeur d'histoire M. Coruscant. En se réveillant après une nuit en train les élèves se rendent compte que il n'y a plus le professeur. A partir de ce moment là une enquête commence. Les trois élèves sont seuls dans Venise, ils doivent se débrouiller pour manger, trouver où dormir et surtout retrouver le professeur. L'enquête les mène à la découverte de monuments historiques comme la place Saint Marc ou de choses importantes comme les pigeons très très nombreux à Venise. Une nuit ils font exprès de se faire enfermer dans le musée la " Ca' Rezzonico " et se cachent dans le cagibi mais toute la nuit ils ont peur des bruits et ils pensent qu'il y a des fantômes dans le musée.
Est-ce qu'ils retrouveront le professeur ou pas ?
A vous de lire le livre pour le découvrir
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
manue14
  20 octobre 2016
J'ai bien apprécié ce roman jeunesse dans lequel les jeunes lecteurs sont confrontés à deux mystères qu'ils doivent résoudre.
Les protagonistes sont attachants et je pense que les lecteurs arriveront assez facilement à se mettre dans la peau de l'un d'entre eux.
Ce que j'ai beaucoup aimé c'est l'alternance des points de vue. Cela nous permet vraiment de mieux se mettre dans la peau des différents personnages.
Les descriptions sont plus ou moins bien présentes. J'aurais par contre vraiment apprécié découvrir Venise. A part certains monuments et surtout musées je n'ai malheureusement pas visité la ville… Jean-Philippe Arrou-Vignod place son histoire pendant le carnaval de Venise. Cela aurait pu être vraiment intéressant mais malheureusement je n'ai pas du tout retrouvé l'ambiance de cette fête.
L'enquête et les mystères dans le roman sont intéressants. On peut vraiment essayer de découvrir les choses en même temps que les personnages ce qui est bien surtout pour des lecteurs qui découvrent ce genre de roman.
Les chapitres sont courts et il y a des dessins tout au long de l'histoire, cela permet de ne pas lasser le lecteur. Il peut ainsi arrêter sa lecture assez rapidement s'il le souhaite.
La fin est intéressante. C'est une collection qui comprend plusieurs tomes et ce genre de fin me donne vraiment envie de découvrir les autres romans et de retrouver les mêmes personnages ou même d'autres.
En résumé un roman jeunesse que je vous conseille sans hésiter et qui permet aux jeunes lecteurs de découvrir les romans policiers sans forcément qu'il y ait des scènes de crimes.

Lien : http://fais-moi-peur.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
argali
  20 septembre 2012
Ce roman est la première aventure des héros de la série « Enquête au collège ». Je le donne régulièrement à lire à mes élèves de 1e car il est à la fois instructif et amusant.

Ces trois enfants, diamétralement opposés, sont cependant très complémentaires. L'intelligence de l'un, l'humour de l'autre, le bon sens de la troisième viennent à bout de tous les mystères. Tour à tour, ils vont devenir narrateur de cette aventure qu'ils partagent. Cela permettra au lecteur de découvrir le point de vue de chacun.

Plongé au coeur de la ville, nous découvrons Venise, ses grands monuments, ses canaux… et même la peinture italienne du 18e siècle. Quelques mot de vocabulaire peu usités émaillent le texte (félon, féaux, sérénissime…) mais l'humour omniprésent allège le récit.
Quant à l'intrigue, elle n'est pas très compliquée et se dénoue parfois un peu trop facilement. Cependant, on passe un bon moment de lecture.

Lien : http://argali.eklablog.fr
Commenter  J’apprécie          170

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
manue14manue14   20 octobre 2016
Comme je n’avais pas de cahier, Mathilde m’a passé l’un de ses beaux Clairefontaine. C’est drôle : moi qui ai l’habitude du métro, je me sentais intimidé dans ce train avec Mathilde. Peut-être parce que je n’aurais jamais dû être là, que j’avais son Clairefontaine, et que c’était à moi d’écrire aux copains comme nous étions heureux d’avoir gagné le concours.
Je pensais à Philibert, le quatrième, à sa déception de ne pas partir avec nous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
ninon16ninon16   15 février 2013
S'il n'y avait pas eu Mathilde, je crois bien que j'aurais tout abandonné à cet instant. Le palais était trop grand, des suites de pièces interminables avec des tableaux dans des cadres, une véritable horreur. Mais Mathilde disait : "essayons encore par là", et je la suivais, passant de salle en salle et dévisageant les visiteurs qui se faisaient plus rares à mesure que l'heure tournait.
-On finira bien par le trouver, répétait la persévérante Mathilde. Je crois qu'il y a un autre étage. Nous avons juste le temps avant la fermeture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
saigneurdeguerresaigneurdeguerre   19 mars 2022
Si, par malheur pour l'humanité, cette aventure m'était fatale, je lègue à la science, outre mon petit corps grassouillet, ce cerveau aux facultés exceptionnelles qui reste pour elle une énigme et qui m'étonne aussi moi-même.

Pierre-Paul de Culbert, dit P.P. Cul-Vert.
Commenter  J’apprécie          50
KateLineKateLine   28 octobre 2017
— Voyons, réfléchissons. Avait-il son sac quand tu l’as rencontré ?
— Rencontré ? Je croyais qu’il était avec vous.
— De plus en plus étrange. Personne alors ne l’a vu ce matin ?
— Je me permets de rappeler à l’aimable assemblée que nous sommes dans un train, suggéra P.-P. Avant de céder à la panique, quelques déductions s’imposent. Notre maître, quoique pur esprit, doit avoir faim quelquefois. Je suis d’avis que nous le cherchions du côté du wagon-restaurant.
— Impossible, dit Mathilde. Il a été décroché durant la nuit.
— Bien, dit P.-P. Alors cédons à la panique.
Et il s’assit avec accablement. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
KateLineKateLine   28 octobre 2017
Ce n’est pas que je m’aime davantage. Disons seulement que si je me rencontrais dans la rue aujourd’hui, je ne changerais pas de trottoir, voilà tout…
Mais ce n’est déjà pas si mal.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Jean-Philippe Arrou-Vignod (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Philippe Arrou-Vignod
Cette année encore, nos Petits Champions de la Lecture #In Seine-Saint-Denis ont répondu, avec talent, à l'appel de ce jeu de lecture à voix haute.
Découvrez, en vidéo, la lecture par Hisaé (Pantin) du titre "Enquête au collège" de Jean-Philippe Arrou-Vignod (Gallimard Jeunesse).
Pour en savoir plus sur les prochaines étapes de ce jeu de lecture à voix haute : https://slpjplus.fr/educartistique/petits-champions-de-la-lecture-2021/
autres livres classés : enquêtesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Le professeur a disparu" de Jean-Philippe Arrou-Vignod

Quelle matière enseigne Mr Pignot ?

l'histoire-géographie
le français
les maths

10 questions
72 lecteurs ont répondu
Thème : Le professeur a disparu de Jean-Philippe Arrou-VignodCréer un quiz sur ce livre