AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782374481753
Éditeur : Xo Editions (12/03/2020)

Note moyenne : 4.72/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Son cadavre est remonté, comme celui d’autres femmes, à la surface de l’eau. Six au total… Là-bas, dans les forêts du New Hampshire, le lieu maudit porte un nom : le lac aux suicidées.
Clara Miller était journaliste. Comme Paul Green, le reporter du Globe qui débarque sur l’affaire. Il avait connu Clara étudiante, et ne croit pas un instant à la thèse du suicide.
Un homme l’intrigue : Mike Stilth, l’immense rock star retranchée à quelques kilomètres d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
gruz
  20 mars 2020
Après deux premiers romans aux frontières du fantastique, balle au centre. Et passage du rêve à la réalité.
Mike Stilth, l'une des rock stars les plus médiatisées et vénérées, pensait vivre un rêve en atteignant les étoiles. Tout comme Joan Harlow, l'attachée de presse qui l'a en partie fabriquée.
Paul Green, lui, n'a pas réussi à percer le plafond pour devenir un journaliste phare. le voilà peut-être devant l'affaire qui le rendra incontournable. Parce qu'elle lui est aussi personnelle.
Et puis, la star adulée a aussi deux jeunes enfants, personnages incontournables de cette histoire.
Il m'arrive rarement de citer tous les protagonistes principaux d'une intrigue, c'est pourtant ici indispensable parce que le roman est choral. Chacun a voix au chapitre, en alternance.
Et quel roman ! Je découvre ici Olivier Bal, et c'est bien l'une des plus belles découvertes de ces derniers mois.
Dans une époque où tout va (trop) vite, dans un genre littéraire où les chapitres se raccourcissent toujours davantage, l'écrivain balaye cette mode et prend un contre-pied assez réjouissant. Thriller ou roman noir, près de 500 pages où il prend le temps de construire son histoire et surtout ses personnages. Si loin de ces chapitres balancés en deux pages, il développe la vie des protagonistes pour nous faire réellement entrer dans leurs têtes.
Cette balade de gens malheureux va vous ballotter d'une vie à une autre, interconnectées, avec un sens de la narration assez exceptionnel. Un vrai ballet mortifère autour de décès de jeunes filles, et dans un milieu qui perd la mesure. Avec un père attentif doublé d'un rocker excessif, qui surprotège ses gosses ; cannibale. Avec un journaleux qui traque la vérité pour de bonnes et de mauvaises raisons, en usant de méthodes directes et douteuses ; balèze. Et deux « héritiers » à deux moments de leurs vies qui se noient dans leurs failles ; balafrés.
Cinq voix à suivre en alternance, pour comprendre cette histoire dans sa globalité. Cinq destins que l'auteur nous conte avec un talent emballant.
Olivier Bal balise le terrain minutieusement, avec des personnages qui balisent chaque jour davantage face à l'ampleur du scandale qui se dessine. Alors que le clan de la rock star crie à la cabale, l'enquête journalistique de terrain progresse pour tenter de donner un sens à la pierre tombale de Clara Miller…
Entre la formidable capacité à caractériser en profondeur les personnages, et la qualité et la limpidité de l'écriture, mon coeur balance. Sans compter que l'intrigue, même si elle est de facture assez classique, est vraiment prenante. Et que l'ambiance des années 90 aux USA est très bien rendue.
Il faut du talent pour savoir gérer de nombreuses strates de gris dans un bon roman noir, sans aucun manichéisme. Déballé, c'est pesé : L'affaire Clara Miller est un roman noir formidable. Et Olivier Bal est un nom à retenir !
Lien : https://gruznamur.com/2020/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Ninis47
  23 mars 2020
Ce roman m'intriguait beaucoup depuis que l'auteur a dévoilé la couverture sur sa page Facebook. Je tiens à préciser que c'était une découverte, je n'ai pas lu ses romans sur les limbes.
Dans ce roman, nous suivons plusieurs personnages, Paul, journaliste, Mike, superstar, Joan, son attaché presse, Noah et Eva les deux enfants de Mike.
Au début, ça m'a fait un peu peur, je craignais de ne pas m'y retrouver car en plus on est sur plusieurs époques différentes, mais non pas du tout. L'auteur a tellement bien construit son histoire que je n'ai jamais été perdu.
Paul, journaliste, enquête sur le suicide d'une de ses amies, Clara. Ce dernier est persuadé qu'elle ne s'est pas suicidée et pense que sa disparition est liée à Mike Stilth, star mondiale du rock qui habite à proximité du lac où a été retrouvé le corps de Clara, comme d'autres filles avant elle.
Mike lui est beaucoup entouré mais se sent au fond très seul. Il ne se sent bien que lorsqu'il rentre à Lost Lake, sa propriété isolée, perdue au milieu des forêt du New Hampshire, où il retrouve ses deux enfants Noah et Eva. Il consomme drogues et alcool, derrière ses apparences de superstar, il se sent vraiment mal.
Ce roman m'a totalement envoûtée et chamboulée, et excusez moi par avance si je m'embrouille et si je ne suis pas très claire dans mon avis!
Certes ce livre est un thriller mais derrière il y a bien plus de ça... Il y a des drames, une enquête, et de l'humain tout simplement.
Les personnages sont tous construits à la perfection, tellement réalistes.
Paul est un journaliste un peu raté qui bosse pour un magazine que l'on pourrait qualifier de torchon. Depuis que le corps de Clara a été retrouvé il ne pense plus qu'à découvrir la vérité sur son prétendu suicide. Il s'est mis en tête que Mike était lié a tout ça et n'en démords pas. Mais Mike est une star mondialement connu, pas facile de l'approcher ou encore d'enquêter sur lui.
Mike est le personnage qui m'a le plus touché sans que je ne sache vraiment expliqué pourquoi. J'ai eu beaucoup d'empathie pour lui, il m'a fait de la peine au fond. Il est connu par tous, adulé, il a tout pour être heureux, mais derrière les apparences, c'est beaucoup plus compliqué. Il sombre régulièrement dans la drogue et l'alcool, il sent vraiment seul, sa seule bouffée d'oxygène c'est son domaine de Lost Lake et ses enfants. Sa souffrance a transpiré à travers les pages et m'a atteint droit au coeur.
Ses enfants, Noah et Eva, m'ont également beaucoup touché. Ils sont surprotégés par leur père, qui sait à quel point les gens peuvent être méchants et tirer profit d'eux. du coup, ils ont interdiction de sortir de Lost Lake. Eva qui a 8 ans s'en accommode pas mal car elle est gâtée pourrie et à tout ce dont elle a besoin, par contre Noah du haut de ses 10 ans se rend bien compte que cette situation n'est pas normale. Il voudrait sortir, avoir des amis, découvrir le monde... Ils sont attendrissants avec leur regard d'enfant sur leur vie et la vie de leur père qu'il voit comme un superhéros.
Aucun des personnages n'est totalement lisse, chacun a ses blessures, ses craintes, ils sont d'un réalisme frappant.
Honnêtement, une fois ce roman commencé, j'ai eu bien du mal à le poser Et si j'avais été totalement confiné et que je n'avais pas du me rendre au boulot je ne l'aurai pas lâcher de A à Z. Il y a une ambiance bien particulière dans cette histoire. On est partagé entre l'enquête de Paul sur le suicide de Clara et le quotidien de Mike, au milieu du star système fait de drogues, d'alcool et de sexe. Un quotidien malsain qui m'a mis vraiment mal à l'aise car derrière les paillettes, l'argent, tout est sombre, oppressant, malsain. C'est peut être lui la star mais les gens autour de lui sont avides de sa popularité, de son argent, il n'est qu'un produit pour eux.
Même si ce n'est pas le style de roman où vous serez surpris par la fin (rapidement j'ai compris les tenants et les aboutissants), c'est un roman qui vous embarque. On avance petit à petit, on découvre des choses, certaines belles, d'autres beaucoup moins, on fait des allers retours passé/présent, on est happé par les mots d'Olivier Bal. Son style est puissant et addictif, il vous harponne pour ne plus vous lâcher et vous hanter même lorsque le roman est fermé.
Voilà, je sais que ça doit vous paraître un peu fouillis, mais c'est souvent comme ça lorsque je parle d'une lecture qui m'a transportée!
Cette histoire est un énorme coup de coeur... Pour son écriture, pour ses personnages, pour son ambiance, tout a été parfait pour moi. Une chose est sûre, je ne peux que vous conseiller cette lecture et je vais suivre Olivier Bal très attentivement!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
audelagandre
  18 mars 2020
« Je regarde le lac noir. Il n'y a plus un bruit autour de nous. Juste le clapotis de l'eau sur les rochers du rivage, quelques bourrasques de vent qui viennent faire frissonner les feuilles des arbres. le lac, si avide, est-il enfin rassasié ? » le cadavre de Clara Miller est remonté du lac aux suicidés, comme ceux de plusieurs autres femmes. Ce lac, situé près de la demeure de Mike Stilth, star adulée, idole incontestée, conduit Paul Green, journaliste au « Globe » à mener l'enquête. Pour cela, il lui faudra déterrer les secrets de la star, tenter de pénétrer la forteresse qui lui sert de domicile, approcher ses enfants, son staff, la redoutable Joan Harlow et ses gardes du corps. Que cache le magnétique Mike Stilth ? Quelles sont ses blessures ? Pourquoi garde-t-il Noah et Éva prisonniers des murs de Lost Lakes ? Olivier Bal nous entraîne dans les limbes du star système et du journalisme putassier.
La construction du roman imaginée par Olivier Bal fonctionne diablement bien : il a choisi le roman choral qui est une construction que personnellement j'adore. Chaque protagoniste y fait entendre sa voix et chacun dit « Je ». le lecteur est donc parachuté dans sa tête, dans sa vie, mais aussi dans ses tribulations ou ses réflexions. Son intrigue est située dans le New Hampshire que j'ai eu la chance de visiter, mais aussi à Los Angeles pour toute la partie star-system, course aux étoiles. Je ne sais pas ce qu'Olivier Bal a comme expérience de la vie aux États-Unis, mais je peux vous dire que j'ai souvent adhéré aux propos et que les paillettes et les comportements californiens décrits sont d'une justesse qui va vous faire sourire. La double temporalité qu'il a choisi d'exploiter, les années 90 puis les années 2000, fait naître une tension qui monte crescendo. C'est le second procédé littéraire qui a toutes mes faveurs. Autant dire qu'en un seul livre, l'auteur a su m'attirer dans ses filets.
Sauf que… Je n'avais pas encore appréhendé l'étendue de ce qui m'attendait… S'il laisse tomber pour un temps au moins le fantastique de ses récits précédents pour s'accrocher à la glaise de la réalité, il choisit surtout de construire son intrigue autour de personnages emblématiques. Paul Green, journaliste dans un torchon de presse à scandale, Mike Stilth la star au sommet de sa popularité, Joan la femme aux dents longues, et deux enfants victimes collatérales en devenir.
Pour être honnête, je ne m'attendais pas à ressentir autant d'empathie ni autant d'émotions pour TOUS les personnages qui hantent ce roman… Olivier Bal a fait un remarquable travail de psychologie pour décrire à la perfection les pensées d'abord, mais aussi les traumas de ses protagonistes et ainsi construire leurs histoires en devenir. C'est bien simple, vous ne pourrez pas ne pas les aimer. Par leurs intermédiaires, il a su créer chez moi une forme d'envoûtement littéraire, comme une sorte de maraboutage, dès les premières pages, tant et si bien qu'au fond, l'intrigue de base est passée au second plan. (cela a été mon cas, cela ne sera peut-être pas le vôtre) Je ne sais pas si cela était sa volonté, mais la force de ces personnages m'a véritablement subjuguée. Cette entrée progressive dans deux univers singuliers, la presse et la notoriété emprisonne le lecteur dans les âmes des acteurs du roman.
Par ce biais, et c'est tout à son honneur puisque c'est fait de manière talentueuse, Olivier Bal aborde des thématiques à la fois proches de nos propres préoccupations, mais aussi plus lointaines, donc un peu plus philosophiques. Ne fuyez pas surtout, nous sommes bien dans un thriller pur et dur, ancré dans des réalités qu'elles soient comparables aux nôtres ou éloignées. Ainsi, le succès, la gloire, l'argent, la reconnaissance de ses pairs rend-il heureux ? Les foules en délire, les fans féminines qui se pâment ou tombent dans les pommes peuvent-elles effacer les manques d'affection de l'enfance, les traumas subsistants, le déficit de bienveillance ? L'argent permet-il la liberté ? Justifie-t-il l'enfermement dans le but de protéger ceux qu'on aime ? D'ailleurs, qu'est-ce dont ce concept de liberté ? C'est quoi la « vraie » liberté ? Tout cela est développé par Olivier Bal rien qu'en évoquant le personnage de Mike. Il utilise la même technique à travers le journaliste Paul Green. « Ce qui intéresse Kelton, ce n'est pas l'information elle-même ni sa véracité, non… Ce qu'il souhaite, lui, ce sont des révélations ! Faire frétiller le coeur des centaines de milliers de lecteurs du Globe qui, à la lecture de ce ramassis d'ordures, se disent que, finalement, leur vie misérable n'est pas si mal. » le journalisme qui fouille dans les poubelles, qui harcèle, toujours à recherche du scoop en se fichant complètement du mal que cela pourrait engendrer sur la personne concernée. Mais là aussi, l'auteur ne s'arrête pas à ce simple constat, il réserve à Paul un autre destin que celui qu'il s'était lui-même imaginé.
« L'affaire Clara Miller » est une photographie précise d'une époque, une belle façon « d'attraper le brouillard du passé » en se plongeant dans les mystères de Lost Lakes, de ce lac imprégné de secrets, de ces vies singulières qui finissent par vous obnubiler. Olivier Bal signe ici un roman hypnotique, mais tellement stimulant qu'il en devient impossible à lâcher. J'ai envie de le citer encore une fois : « La mort, c'est une fin. On s'éteint, notre corps n'est plus là, mais notre âme, elle, reste autour des gens qu'on aime. Je pense qu'on vit toujours un peu, tant que les gens se souviennent de nous… » Un sentiment un peu identique lorsque l'on quitte ses personnages…
Je remercie les éditions XO de leur confiance.

Lien : https://aude-bouquine.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Sangpages
  27 mars 2020
C'est un de ces récits qui ne s'explique pas, qui se lit pour comprendre. Un de ces livres où tu te retrouves intégré à chaque mot, à chaque ligne. Où chaque personnage te devient propre, t'appartient et que tu n'as surtout pas envie de quitter.
Si tu veux pénétrer dans le monde d'une star adulée, entendre le crépitement des appareils photo planqués, voir des chacals prêts à tout pour obtenir LA photo ou LE scoop. Si tu veux voir le revers de la médaille de la célébrité alors tu en auras pour ton argent et bien plus encore.
Si tu avais un doute quant au bonheur qu'apporte la célébrité, je peux t'assurer qu'il sera balayé en un tour de main par ce récit.
Olivier te décrit avec brio et une précision incroyable (On se demande d'ailleurs s'il n'a pas été une star dans une autre vie 😜 ) la célébrité qui emprisonne, qui rend fou, qui rend seul, qui n'est source que de malheur et de misère malgré l'argent qui coule à flots.
"L'affaire Clara Miller" c'est l'histoire d'un monde qui n'est pas le mien et très certainement pas le tien (ou, alors manifeste-toi 😜). Un monde fait de stars et de paillettes, de sexe, de drogues et de rock'n'roll. Un monde où le fric coule à flot, où tout est achetable. Un monde envié d'une star adulée. Un monde pourtant pourri jusqu'à la moelle. Un monde disséqué au travers d'un récit puissant, fort et parfois même gênant au travers de descriptifs saisissants, dur et à la fois profondément humain. Tu découvriras à quel point il est pathétique d'en arriver à de tels extrêmes que ce soit d'un côté ou de l'autre du mur surmonté de barbelés.
Il y a bien longtemps que je ne m'étais pas retrouvée aussi immergée dans une histoire, proche des personnages, ancrée dans une histoire. J'ai vécu avec tous ces personnages, j'ai souffert avec eux, je me suis insurgée avec eux, j'ai eu pitié. J'ai éprouvé du dégoût, de la tristesse, de l'incrédulité face à cette humanité placée sous les projos !
De saut d'époque en saut d'époque tu découvres cette grande fresque qui va bien au-delà du simple thriller. Tu apprendras à connaître chaque protagoniste. Une chose m'a, d'ailleurs, frappée que j'ai trouvé excellente. Il n'y a pas, à proprement parler, de héros ni d'héroïne. Chaque personnage a son importance sans que l'un ou l'autre ne prenne le dessus. Ils sont tous là avec leur vie, leur passé apportant de l'eau au moulin de l'histoire. Tu verras que chaque chapitre est la voix de l'un d'eux à la première personne pour t'apporter leur vision, leur son de cloche qui te permettra d'appréhender tous les tenants et les aboutissants. La voix des enfants a été, pour moi, particulièrement perturbante. Une voix d'enfants qui ont grandi dans des prisons dorées, dans des vies solitaires pourtant entourés de dizaine de personnes à leur service.
Tu verras que la fabrication d'un mythe, c'est tout un art. Que le gérer en est un aussi. Tu suivras cette mise à nu de tous ceux qui, dans l'ombre, tentent de préserver l'humain derrière la star et sa famille, des chacals, des charognards, des paparazzis, des fans du monde entier qui veulent tout.
Tu assisteras au fil des pages, en live et en stéréo, à la montée de débauche, à la dérive totale. Tu resteras sans voix face à l'auto-destruction. Tu sentiras la douleur dans ce faste qui n'est que poudre aux yeux. Tu en auras même l'image grâce à ce style très imagé, très cinématographique. Tu auras même droit aux odeurs ...
"L'affaire Clara Miller" ou quand la célébrité te transforme en une machine à faire du fric et que tout ton entourage est prêt à tout pour que la fontaine ne se tarisse pas...
Crois-moi, tu auras bien du mal à faire la part des choses entre le bien et le mal ou même à déterminer qui est le plus monstrueux de tous….il n'y a rien ni personne qui soit tout blanc ou tout noir.
J'ai jamais rêvé d'être une star et c'est pas près de changer...
Fabuleux de bout en bout et tu l'as compris c'est à lire absolument alors confinement ou pas, commande-le où que ce soit simplement parce que c'est un livre inoubliable qui te fera passer un excellent moment en cette période difficile !
Lien : https://sangpages.com/2020/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Addiction_Polar
  28 mars 2020
Voilà un tournant bien amené de la part d'Olivier Bal avec ce troisième opus..
Exit le fantastique pour un roman bien ancré dans la réalité et à mon sens c'est une belle réussite..▪️
.
▪️Le cadavre d'une jeune fille est remonté, comme celui de Clara Miller, à la surface de l'eau.
Il y en aura six au total.
Là-bas, dans les forêts du New Hampshire, le lieu maudit porte un nom : le lac aux suicidées.
Clara Miller était journaliste.
Comme Paul Green qui débarque sur l'affaire et ne croit pas un instant à la thèse du suicide.
.
▪️ Comme toile de fond, le monde du showbiz, les stars, le fric, la drogue mais aussi le monde des journalistes style paparazzis...
En toute honnêteté ce monde de paillettes ne m'intéressent pas .. la frivolité et le strass du monde des stars me laissent généralement de glace.
.
Mais Olivier Bal va réussir un tour de force ; me captiver pour ses personnages, dont l'un n'est pas sans rappeler une star connue.
Durant 500 pages l'auteur va construire non pas son intrigue, dont on connaît très rapidement les tenants et aboutissants, mais ses personnages... et quels personnages!
La célébrité a un prix. Ou du moins un revers de médaille..
Olivier Bal nous propulse dans l'envers du décor et arrive à susciter l'émotion du lecteur.
Construire un mythe est un art, le garder intact est tout simplement impossible..
Mais qu'y a-t-il derrière ces vies si peu singulières?
Le pourquoi prend la place du comment.. le contexte et les relations humaines prennent toute leur importance et c'est là toute la réussite du roman! Bravo!
.
▪️La construction narrative fait des aller-retours dans les trois phases temporelles, présent, passé et futur ..le passé rattrapant au fil des pages le présent, le présent rattrapant quant à lui le futur.. C'est captivant..
D'autant plus que le roman est construit avec plusieurs voix; les narrations successives et complémentaires axées sur la vie des protagonistes tissent la toile et mettent ainsi en lumière toute l'intrigue ..Voilà un roman choral, un exercice de style bien réussi.
.
▪️A travers ce roman noir Olivier Bal ose se renouveler et le fait bien.
Une belle lecture pour moi que je ne peux que vous conseiller
Un auteur qui ose se renouveler et qui le fait bien !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Olivier Bal (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Bal
Olivier Bal vous lit le prologue de son roman L'AFFAIRE CLARA MILLER, un thriller en eaux troubles...
LE LIVRE NUMÉRIQUE : http://bit.ly/clara-miller-epub LE LIVRE PAPIER : http://bit.ly/clara-miller-papier
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Les limbes" d'Olivier Bal.

Que trouve James derrière le lit de David Miller ?

des billets
une montre
une médaille
des boutons de manchette

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Les Limbes de Olivier BalCréer un quiz sur ce livre
.. ..