AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266322942
480 pages
Pocket (21/04/2022)
  Existe en édition audio
4.22/5   284 notes
Résumé :
" Dans cette forêt, tu peux toujours y entrer, mais tu n'en sortiras jamais… "

Des murs d'arbres géants, séquoias millénaires qui se referment comme un piège. Des randonneurs qui disparaissent sans laisser de traces. Il ne fait pas bon traîner dans les bois de Redwoods, au bord du Pacifique, dans l'Oregon.
Au cœur de cette forêt maudite, un homme vit isolé de tous. Ici, on l'appelle l'Étranger. En réalité, son nom est Paul Green, un ancien jour... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (85) Voir plus Ajouter une critique
4,22

sur 284 notes
5
44 avis
4
30 avis
3
9 avis
2
0 avis
1
0 avis

Yvan_T
  18 août 2021
Ayant beaucoup aimé « L'Affaire Clara Miller » d'Olivier Bal, je n'ai pas longtemps hésité à m'attaquer à son dernier roman et j'ai immédiatement été ravi de retrouver Paul Green, le journaliste/enquêteur qui avait dévoilé « L'Affaire Clara Miller ».
Après les péripéties du tome précédent, Paul Green a sillonné l'Amérique sans véritable but, jusqu'au jour où sa voiture est tombée en panne à Redwoods. Dans cette petite bourgade isolée de l'Oregon, où tous les habitants se connaissent, même après cinq ans, Paul Green est encore surnommé « L'étranger ». Peu importe l'endroit, il n'est jamais bon d'y être l'étranger, surtout que les randonneurs ont tendance à souvent disparaître dans la forêt de Redwoods. Lorsqu'un soir, une adolescente totalement terrorisée frappe à la porte de sa cabane, « l'étranger » va devoir se mêler d'une affaire qui ne le regarde pas…
En donnant la parole à trois narrateurs au fil des chapitres, ce roman choral nous rapproche au plus près des personnages. de Lauren, l'adjointe du shérif qui enquête depuis belle lurette sur ces étranges disparitions, à Paul Green, journaliste retraité solitaire, toujours aussi bourru, en passant par Charlie, la pauvre adolescente de treize ans, le lecteur s'attache très vite aux différents protagonistes et tremble avec eux face aux nombreuses menaces issues de cette immense forêt.
Peuplée de séquoias millénaires et incarnant cette nature hostile qui ôte la vie à de nombreux touristes, « La Forêt des disparus » se révèle progressivement également un personnage à part entière du récit. Olivier Bal parvient en effet à donner vie à un environnement sombre et hostile, qui contribue à nous tenir en haleine tout au long du récit, notamment lors de quelques chasses à l'homme particulièrement haletantes.
Outre l'ambiance oppressante, il faut également saluer le rythme soutenu de ce thriller que j'ai dévoré en deux jours et qui devrait ravir tous les amateurs de polars.
Addictif, divertissant et prenant ! Que demander de plus ?
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          880
lyoko
  05 octobre 2021
Si le sujet des disparus en forêt est un classique du thriller, Olivier Bal a rudement bien maîtrisé son affaire. On pouvait s'attendre à relire un énième roman sur le sujet, mais sans faire dans l'originalité l'auteur a su tenir son lecteur en haleine.
Le tout grâce à une atmosphère très travaillée et oppressante. La forêt elle même fait partie intégrante des personnages. D'ailleurs les personnages "humains" sont très bien campés et avec un certain charisme.
Néanmoins même si l'intrigue se tient, on se doute malheureusement de qui mène le jeu, même si on n'a aucune certitude aucune. l'auteur aurait gagné à être plus discret lors de certains passages.
Au final, un thriller bien tenu et assez addictif grâce à la plume de l'auteur, qui est très agréable et qui tient son lecteur.
Un bon page Turner et un auteur avec un avenir très prometteur.
Commenter  J’apprécie          880
marina53
  10 février 2022
Redwoods, petite bourgade isolée dans l'Oregon, détient un bien triste record : celui du plus grand nombre de disparitions par an aux États-Unis, soit plus d'une vingtaine de personnes, toutes étrangères à la ville, qui s'évaporent, étonnamment, dans la forêt. Lauren s'est vue confiée, il y a six ans, par le shérif, Gerry Mackenzie, l'épineux dossier des disparus. Six ans qu'elle ne lâche pas l'affaire et qu'elle arpente, régulièrement, la forêt ou organise des battues. Malheureusement, personne n'a encore jamais été retrouvé. le dossier va encore s'épaissir puisqu'une nouvelle disparition inquiétante vient de lui être signalée. Une randonneuse, Emily Bennett...
C'est à Redwoods que s'est installé, par le plus grand des hasards, Paul Green, il y cinq ans, peu après l'affaire Clara Miller. Malgré toutes ces années passées ici, il reste, aux yeux des habitants, l'Étranger dont tout le monde semble se méfier. Même les enfants s'amusent à se faire peur en débarquant chez lui. Tous sauf une gamine, Charlie qui, soudainement, débarque un jour chez lui, trouver refuge et se cacher de l'Homme-rouge qu'elle a rencontré dans la forêt...
Dès les premières pages, Olivier Bal nous plonge dans une ambiance pesante, terrifiante et mystérieuse. Des personnes qui disparaissent dans la forêt, une gamine paniquée, une petite ville au passé troublant... Il n'en faut pas plus pour oser, toutefois, accepter cette balade dans la forêt des disparus, quitte à y rencontrer des personnages vraiment effrayants. Alternant la narration et donnant la voix à Lauren, Charlie et Paul, apportant ainsi un rythme soutenu à ce roman, l'auteur nous immerge parfaitement au coeur de ces drames et cette enquête inhérente. Trois personnages détaillés et fouillés autour desquels gravitent des personnages secondaires , tantôt attachants, tantôt horribles, ou encore mystérieux, la forêt de séquoias étant elle-même un personnage à part entière tant elle semble avoir de l'emprise sur les hommes. La plume très cinématographique donne vie et âme à ce décor effroyable.
Un thriller troublant et haletant...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6910
sylviedoc
  10 avril 2022
Comme j'étais déjà dans la forêt (celles des Ombres, avec Franck Thilliez), j'ai décidé d'y rester encore un peu en compagnie d'Olivier Bal cette fois. Et il a su m'emmener bien plus loin parmi les séquoias d'un trou perdu de l'Oregon que je n'avais été dans un autre bout du monde en Forêt-Noire.
Petite pensée au passage pour @marina53 qui m'avait conseillé de lire d'abord "L'affaire Clara Miller", où l'on retrouve l'un des héros (Paul Green, journaliste) qui après bien des déboires se retrouve à Redwoods où le hasard l'a mené. Marina, j'ai réservé les deux à la bibliothèque, et j'ai eu celui-ci en premier. J'avais sagement décidé d'attendre, mais Clara ne venant pas, j'ai commencé celui-ci...et quand j'étais en plein dedans, devine quoi ? Un petit mail m'avise que ma résa est arrivée ! Grrr ! Tant pis, je te promets d'oublier le "spoil" du début !
Je me suis un peu égarée là, mais comme la forêt c'est mon élément, pas de panique, je vais m'en sortir. Mais c'est qu'elle est quand même très angoissante, celle-ci, avec cet Homme Rouge qu'on peut croiser au détour d'une mine abandonnée, ou en tombant dans une crevasse dans l'ancien village abandonné où tout s'effondre sous nos pieds. D'ailleurs Charlie, une ado pourtant intrépide et qui en a vu bien d'autres, va avoir la trouille de sa vie au cours d'une petite balade ! Et elle va trouver refuge chez Paul Green, dit "L'étranger", celui dont tous les natifs du coin se méfient plus ou moins ouvertement. Entre ces deux-là, une belle relation de confiance va s'instaurer, qui va amener Paul à prendre des risques parfois inconsidérés pour protéger Charlie. C'est qu'il s'en passe de belles, dans la forêt... c'est pas pour rien qu'on l'appelle "forêt des disparus". Justement, une jeune randonneuse, Emily Bennet, vient de s'ajouter à la longue liste de ces personnes venues se promener dans le coin et qu'on ne revoit plus jamais. La police locale enquête, tout particulièrement Lauren, adjointe du shérif, qui ne ménage pas sa peine. Son travail lui permet d'oublier sa douleur, son histoire familiale n'est pas des plus riantes.
Paul, Charlie et Lauren s'expriment tour à tour dans des chapitres courts et haletants, le rythme est tellement addictif que j'ai lu chaque nuit jusqu'à ce que mes yeux se ferment tout seuls et j'ai terminé le roman en deux jours. Encore un chapitre, je veux savoir, il faut dormir, oui, je sais mais c'est trop palpitant ! Oui, c'est vrai qu'il y a de bonnes vieilles ficelles, mais elles sont si bien utilisées qu'on en redemande. Et les trois personnages principaux sont vraiment attachants, chacun à sa manière. Sans parler du chien de Paul, Flash le mal nommé, qui sera parfois d'une grande aide...et parfois moins !
Les personnages secondaires ne sont pas tous aussi sympas, mais il en faut des affreux dans ce genre d'histoire. Là il y en a presque pléthore ! Et que dire du village, Redwood, sinon que ce n'est pas le genre de villégiature où j'irai passer ma retraite, de toute façon je ne pense pas qu'on m'y réserverait un bon accueil ! Non, là-bas on reste entre soi, seuls les vieilles familles qui sont installées depuis les origines ont droit de cité, on fait vite comprendre aux étrangers qu'ils ne sont bienvenus que trois jours par an, pour dépenser de l'argent en folklore local. D'ailleurs j'ai beaucoup aimé la partie "historique" de l'histoire, soit dit en passant.
Pourquoi n'ai-je pas mis la note maximale, puisqu'il semblerait que je n'ai que peu de réserves ? Parce que certaines péripéties m'ont semblé un peu trop prévisibles, et certains "méchants" un peu trop évidents... Mais ne boudons pas notre plaisir, enfin le mien, je vais me jeter maintenant sur "L'affaire Clara Miller" et découvrir l'histoire de Paul avant son arrivée à Redwood. J'espère être aussi transportée que dans cette forêt...je vous raconte ça bientôt.
Bon dimanche à tous, et n'oubliez pas, les français, c'est un dimanche important !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5218
iz43
  21 juillet 2021
Acheté complètement par hasard alors que j'allais récupérer un colis (contenant aussi des bouquins , je sais mon cas est désespéré) à la maison de la presse de ma petite ville. Surprise à côté du guichet, un rayon de livres d'occasion.
Et hop un auteur que je ne connaissais pas du tout et que j'ai adoré découvrir. le pitch est plutôt classique à première vue: une forêt et des gens qui disparaissent. Ok. Mais en fait j'ai trouvé l'écriture hyper prenante (et bien flippante). Cette manière aussi de décrire la forêt comme si elle était vivante. Pour moi cette foret de séquoias géants dans l'état de l'Oregon , est un personnage à part entière. Je m'y suis perdue aussi. L'ambiance est pesante, mystérieuse, vraiment flippante (je l'ai déjà dit mais c'est impressionnant comme ressenti).
Ensuite j'ai adoré les personnages de l'histoire. Paul Green est un journaliste qui a travaillé sur une grosse affaire et qui vient se mettre au vert. Dans cette ville où tout le monde se connaît depuis des générations, c'est l'étranger. Il pense être tranquille à écouter des disques. Et voilà que les problèmes viennent toquer à sa porte sous les traits d'une adolescente, Charlie, qui lui demande de l'aide.
L'histoire est très prenante, jouant avec nos nerfs, pleine d'émotions, très rythmée. On ressent l'urgence de la situation. En même temps, je me suis attachée aux personnages. J'ai tremblé pour eux.
Une lecture palpitante, sans temps mort. Un bon thriller.




+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          492


critiques presse (1)
Lexpress   17 mai 2021
"La Forêt des disparus", un polar choral dans l'Oregon sauvage.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (76) Voir plus Ajouter une citation
KryanKryan   23 juin 2022
Cette forêt m'a maudit.Comme tous les autres habitants, elle me retient prisonnier dans ses branchages déchiquetés. Et elle ne me lâchera pas tant que je n'aurai pas été au bout.
Commenter  J’apprécie          40
marina53marina53   12 février 2022
Le jour finit toujours par se lever. La pire des nuits aura irrémédiablement un terme. Il y a toujours une lueur, aussi infime soit-elle. Et il faut s'y accrocher. La poursuivre, coûte que coûte, malgré la douleur, la peine, les regrets, les mensonges et toutes les ténèbres qui nous dansent autour.
Il y a toujours une chance. Quelque chose à faire. Il suffit de tendre la main, enfin. Faire face. Ne plus fermer les yeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
RomansNoirsEtPlusRomansNoirsEtPlus   04 octobre 2021
C’est partout le même refrain, à travers tout le pays. On préfère s’imaginer un passé glorieux peuplé d’intrépides aventuriers, où tout est conquête, plutôt que d’accepter la triste vérité . Car nos aïeuls n’avaient pas la tronche de John Wayne , ils ressemblaient à des assassins génocidaires....Notre belle nation s’est construite sur les cadavres de millions d’innocents.
Commenter  J’apprécie          130
marina53marina53   10 février 2022
On se convainc comme on peut qu'on n'a pas foiré sa vie, qu'on a encore le contrôle. En plissant bien les yeux, on parvient même à y croire.
Commenter  J’apprécie          230
EssyMixEssyMix   24 avril 2022
J'ai besoin de frayer parmi les ombres, de marcher au bord du précipice. Je suis comme ça, il me faut ressentir cette peur pour me sentir vivant. Il y a autre chose aussi. Si je continue à me jeter tout au fond, dans les ténèbres, c'est parce que je crois encore que je pourrais ramener un peu de lumière. Dans les tréfonds de l'âme humaine, il n'y a pas de monstre ni de démon aux dents aiguisées, il n'y a que des blessures qui ne cicatrisent jamais, des oreilles qui se bouchent parce qu'elles ont trop entendu crier, des souvenirs qui vous dévorent et vous rendent fou.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Olivier Bal (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Bal
Olivier Bal, Méfiez-vous des anges - La Voie
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La forêt des disparus - Olivier Bal

Shérif de Redwoods ?

Howard Hale
Paul Green
Gerry Mackenzie

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : La forêt des disparus de Olivier BalCréer un quiz sur ce livre