AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782377220809
296 pages
Éditeur : Jigal (17/09/2019)
3.88/5   16 notes
Résumé :
C’est en écoutant une émission de radio présentée par Étienne Klein que Nils Barrellon découvre l’existence d’Ettore Majorana. Lui, qui depuis longtemps, rêvait d’écrire un polar scientifique, tient son sujet avec l’étonnante biographie de ce savant italien de la trempe d’Einstein ou de Newton, qui l’a immédiatement émoustillé. Ne souhaitant pas être trop vulgarisateur sur le sujet, il compulse une volumineuse documentation scientifique… Et de l’agitation intellectu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,88

sur 16 notes
5
1 avis
4
10 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

ElGatoMalo
  20 novembre 2019
Le bouquin se laisse lire gentiment - ce qui est une introduction un peu molle quand je pense à l'enthousiasme avec lequel j'ai demandé à en faire la critique après avoir lu qu'il y était question non seulement de Majorana mais aussi que l'argument de base était inspiré par des interventions d'Étienne Klein, conteur extraordinaire de l'histoire des sciences, dont je suis un fan absolu.
L'idée, le concetto un peu maniéré, de tresser deux énigmes, l'une totalement fictive et fort peu crédible au final , l'autre basée sur des faits réels avec un développement qui ne relève que de la responsabilité de l'auteur, donne du piment à l'histoire. C'est très bien documenté, peut-être un peu trop mais sur les domaines purement scientifiques et physiques auxquels il est fait allusion à plusieurs reprises (et comment l'éviter puisque l'intrique se passe principalement au cœur du CERN), pour ma part, j'ai eu droit à des moments de réflexion et même de questionnement, voire des illuminations, en particulier sur la thèse de la matière noire et de sa nature profonde, mais j'épargnerai le lecteur de cette mini-chronique en ne développant pas mes doutes et mes incertitudes sur ce sujet.
Donc un grand merci la Masse Critique Babelio et à Jigal Éditions, ainsi qu'à Nils Barrellon, pour m'avoir fait mieux percevoir certains points de la physique ultra contemporaine en me distrayant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
metteholl
  26 octobre 2019
Dans la vraie vie, Ettore Majorna a été un physicien italien du début du XXème siècle, au moment où la physique venait d'accomplir sa révolution quantique et de découvrir l'atome. Il était considéré comme un génie de la trempe de Galilée. En 1937 il publie un article prophétique dans lequel il envisage l'existence de particules d'un genre nouveau, les neutrinos, qui pourraient résoudre la grande énigme de la matière noire. Ettore Majorna était un homme tourmenté, fragile émotionnellement. En 1938, un an après sa fameuse publication, il décide de disparaître et le fait savoir. Il embarque sur un navire qui fait la liaison Naples-Palerme et se volatilise. L'auteur, Nils Barrellon, professeur de physique de formation, s'empare de l'homme pour en faire une figure romanesque et lui inventé une vie à sa guise. Il va en faire un excellent polar autour de la science et de ses enjeux en termes de pouvoir et de reconnaissance, de frustration et de jalousie.
Reprenons le roman à son début. Italie, début du siècle dernier, Ettore Majorna est donc un jeune physicien talentueux et plein de fougue. Son travail le passionne … ainsi qu'Emilia une jeune physicienne argentine. Leur histoire d'amour va s'inscrire dans les tourments de la grande Histoire. La guerre arrivant, Emilia va rentrer en Argentine. Les deux amoureux vont se promettre de se retrouver dans ce pays. Chose faite des années plus tard. Emilia, mariée de son coté, et Ettore vont s'aimer malgré tout … Alternant les chapitres entre l'histoire d'Ettore et d'Emilia au siècle dernier et notre époque, Nils Barralon nous emmène dans le temple de la physique, au sommet des recherches actuelles, au CERN en Suisse. On a retrouvé tout à côté des locaux de l'institution le cadavre de Sabrina Marco, chercheuse dans ce prestigieux laboratoire. Son crâne a été fracassé et son meurtrier a déposé son corps sur la frontière franco-suisse, histoire de compliquer la tâche de la police française et de la police suisse. A partir de là l'enquête commence autour de la personnalité de cette physicienne, de son histoire, de ses travaux. Cette enquête va être conduite par « un tandem à trois » : deux inspecteurs français, l'un bipolaire et toujours « limite », et l'autre gouailleur, et souvent « limite « aussi, dans un autre genre, et un policier suisse, qui ne veut pas s'en laisser conter par ses partenaires français forcément arrogants. L'histoire d'Ettore et d'Emilia et l'histoire de Sabrina et de son meurtre vont se mêler, et se démêler, et nous lecteurs, nous finirons par savoir qui est le criminel et quelles étaient ses motivations. CQFD magistralement effectué par nos compères franco-suisses !
J'ai beaucoup aimé ce polar, sa construction, son romanesque, sa science (même si je n'ai à peu près rien compris à ce niveau-là !), ses figures policières bien incarnées, son enquête et sa résolution menés « tambour- scientifiquement ».
Merci aux Editions Jigal à Marseille de m'avoir fait découvrir cet auteur dans le cadre de « Masse critique » du mois d'octobre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Janelle2
  06 novembre 2019
Une scientifique du CERN est retrouvée morte sur la frontière franco-suisse. le lieutenant de gendarmerie Loïc Boudier de Lyon et l'inspecteur suisse Mark Zellweger collaborent pour comprendre les circonstances de cette mort violente.
En parallèle de cette histoire contemporaine, se trouvent glissés des passages imaginaires de la vie d'Ettore Majorana, personnage réel, prodige scientifique des années 1920-1930.
Le mélange de science et d'enquête apporte une belle valeur ajoutée à ce roman. L'aspect scientifique est accessible et suffisamment saupoudré pour ne pas gêner même les lecteurs non scientifiques et assez poussé pour intéresser les autres. Côté policier, l'univers parait réaliste.
Les personnages principaux sont un peu fouillés, Boudier et ses problèmes de santé en tête. Certains personnages secondaires m'ont paru dessinés à plus gros traits, limite caricaturaux, comme la lieutenant-colonel et la juge.
J'ai trouvé bien restituée la méfiance initiale entre le français et le suisse qui évolue petit à petit vers un respect réciproque et une certaine confiance.
Ce qui m'a manqué ce sont les explications sur les réticences de Majorana à suivre Emilia et à affronter sa famille. Il s'est forcément questionné, a été retenu avant de finalement trouver ce juste milieu qui a fait sa vie. Qu'il ne soit pas un héro prêt à tout affronter est parfaitement acceptable, mais puisque l'on suit son histoire, je l'aurais aimée plus détaillée sur ce point.
Pour conclure, ce fut une bonne lecture, offerte par les éditions Jigal que je remercie, dans le cadre de l'opération masse critique d'octobre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ArlieRose
  09 janvier 2020
Nils Barrellon est un auteur de polars mais il est aussi professeur de physique-chimie et fait profiter ses lecteurs de ses connaissances scientifiques étayées par des recherches soignées. C'est l'un des intérêts de ses romans.
Dès les premières pages l'humour est présent dans une histoire bien construite autour d'une enquête assez classique. Les chapitres courts obligent à avancer très vite car on a envie de savoir la suite et on ne s'ennuie pas un instant.
Les personnages sont pittoresques, certains ressemblant étrangement à des personnes réelles qui n'ont bien sûr rien à voir avec cette aventure.
Un très bon moment de lecture, comme avec tous les livres de cet auteur.
Commenter  J’apprécie          90
Passemoilelivre
  09 juin 2020
Un polar qui met en scène la vie d'Ettore Majorana, physicien italien de génie de 1906 à 1938 d'abord, avec des évènement factuels réels et une fiction parallèle, au LHC (Large hadron Collider) du CERN. La part belle est bien sûr réservée à la fiction menée tambour battant par un trio (Boudier et Neaume, gendarmes Français et Zellweger, policier suisse). On ne s'ennuie pas, et on sourit à la trivialité des remarques de Neaume qui doit avoir quelques gènes (atténués!) de « Bérurier », l'adjoint de « San Antonio ». Ce qui advint à Ettore Majorana après 1938, personne ne le sait et cela offre toutes les possibilités romanesques, dont celle imaginée par l'auteur. Les amateurs de romans policiers seront sans doute comblés, mais mes critères d'appréciation de ce genre littéraire sont insuffisants pour en être sûr.
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ElGatoMaloElGatoMalo   16 novembre 2019
- Nos métiers se ressemblent après tout. Nous traquons tous les deux quelque chose. Vous des particules...Et moi, des amas de particules, avec deux bras et deux jambes... Pour ce faire, nous utilisons des méthodes similaires, nous accumulons des indices...Quand un courant apparait dans l'une de vos cuves, ne décrétez-vous pas qu'un neutrino l'a traversé ?

- Si, inspecteur. Mais vous faites erreur sur un point. Ma recherche et la votre diffèrent de façon fondamentale . Plus vous en savez, plus vous vous rapprochez de la vérité. Ici, c'est l'inverse, plus nous en savons, plus le mystère s'épaissit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
LalitoteLalitote   17 octobre 2019
Crache le morceau, mon pote, dernière sommation, après on quitte cette salle et les emmerdes vont te tomber dessus comme la virole sur le bas du marché! La virole, pour la vérole, qui s'abat sur le bas clergé transformé en bas marché. Boudier goûtait les expressions imagées de l'adjudant. Il l'avait déjà entendu évoquer les méfaits de la girolle sur le maraîcher.
Commenter  J’apprécie          30
ElGatoMaloElGatoMalo   31 octobre 2019
— Il court vite, ce con. Un vrai lapin de gangrène ! confia un Didier essoufflé.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Nils Barrellon (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nils Barrellon
Ce n’est pas de gaîté de cœur que Pierre Choulot est dans cet avion en direction de Tokyo : le billet lui a été offert par ses collègues à l’occasion de son départ à la retraite. Lui qui adorait son boulot de commandant à la Brigade Financière de la PJ parisienne, a accepté ce voyage pour faire plaisir à son épouse, d’origine japonaise. Mais quand on retrouve le cadavre du pilote dans le cockpit le commandant Choulot va vite reprendre du service. Très rapidement, il découvre qu’aucune autre issue ne permet d’accéder au cockpit ! Suicide ou assassinat ? L’enquête commence et chacun des cinq cents passagers, chacun des vingt-membres d’équipage devient suspect. Comment expliquer ce qui ressemble –dixit son épouse, grande amatrice de roman policier– à un meurtre en chambre close ? En prenant la raison par le bon bout...
+ Lire la suite
autres livres classés : suisseVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
354 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre