AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2757824538
Éditeur : Points (29/09/2011)

Note moyenne : 3.31/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Dans une ferme délabrée des monts d'Arrée, vivent les membres de la famille Argol, tous plus givrés ou désorientés les uns que les autres : "Dany, play-boy rivé à ses vaches, Cécile, lesbienne passionnée d'armes, Jean-Bruno, boxeur agoraphobe, et Lucas, marionnetiste schizophrène" (4ème de couverture), tous frères et soeurs, auxquels, il faut ajouter leur mère atteinte de la maladie d'Alzheimer. Dans leur petit monde, survient Flora, "jeune et mystérieuse zonarde". ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Godefroid
  26 juillet 2015
Les ploucs bretons de Bathany n'ont rien à envier aux vosgiens de Pelot. Une famille disgraciée, les Argol, vivote dans une ferme achetée par le père aujourd'hui décédé. Mère affligée d'un Alzheimer très avancé ; fille moche, accro aux flingues, homosexuelle frustrée ; et trois fils, chacun plus ou moins entamé de la cafetière – le plus sain d'entre eux parvenant péniblement à faire tourner l'exploitation. L'arrivée d'une drôle de fouineuse ne tarde pas à semer l'inquiétude dans une famille voisine apparemment plus fortunée, les Mouillec.
Voilà un texte curieux, plutôt bien écrit, qui promène allègrement son lecteur du passé au présent sans prévenir, au travers d'une suite de récits à la première personne dont les narrateurs sont successivement les quatre enfants Argol et trois membres de la famille Mouillec. L'intrigue prend vite de profondes racines dans un passé pas si lointain, lâché par bribes comme les pièces d'un puzzle au travers des différents témoignages. Et somme toute la progression dramatique est très bien maîtrisée jusqu'à la chute, noire et un peu frustrante. du genre, vous y avez cru, hein ? et ben non, là.
L'ouvrage est globalement de bonne facture, même si Bathany ne parvient pas complètement à assurer l'exercice difficile qu'il s'est imposé : le style de chaque bout de chapitre, d'un personnage à l'autre, est relativement constant si bien qu'il serait parfois difficile d'identifier le narrateur si l'auteur ne nous mâchait pas le boulot en le citant au début de chaque paragraphe. de plus, il arrive plus d'une fois que le langage de ces ploucs prétendument arriérés fasse un peu trop recherché ; on a alors du mal à s'enlever de la tête qu'un Bathany se cache derrière chacun d'eux. D'autres auteurs se sont bien sûr frottés à ce type de narration avec davantage de réussite, les plus remarquables qui me viennent à l'esprit (parmi mes dernières lectures) étant Nick Hornby (Vous descendez ?) et Irvine Welsh (Porno), dans des textes qui – faut-il le préciser ? – n'ont rien à voir avec celui-ci.
Mais ce country blues vaut tout de même le détour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AliceW
  18 mai 2011
La Bretagne profonde. Les Monts d'Arrée dans ce qu'ils ont de plus rude.
Un patelin, l'Argoat, et la famille Argol.
Les enfants d'abord , avec Dany, le tombeur franchouillard, « J'ai levé vers elle ma petite gueule de play-boy rural, esquissant le sourire colle-meuf dont j'ai le secret, celui du beau gosse nourri au grain »,
Cécile, lesbienne du village et dingue d'armes à feu « Je l'ai vue, ultime tentative de combat, pointer vers l'avant ses nibards – sa valeur ajoutée – mais pour le reste, c'était à se demander si les fées armoricaines qui s'étaient penchées sur son berceau ne s'étaient pas un chouïa plantées »
Lucas le schizophrène qui préfère laisser la parole à sa marionnette Olive
« Un peu plus tôt, juste avant l'orage, j'avais entendu dans la cour Lucas faire l'idiot avec sa marionnette derrière une pintade en rut et j'avais cru qu'Olive causait avec quelqu'un »
et Jean-Bruno, avec sa « gueule de contre-exemple », le discret mélancolique qui déteste les fouineurs qui prennent la ferme pour un site touristique.
La mère quant à elle est atteinte de la maladie d'Alzheimer ; elle trimballe son fauteuil à travers la ferme, défie les lapins du regard ou cours après les mouches.
Tous portent un fardeau qu'ils peinent à entrevoir. L'arrivée de Flora « Fille grande et gracieuse avec un visage buté et une petite folie dans les yeux qui donnait le sentiment que, du haut de son passé invisible, elle nous méprisait » va les replonger dans un passé douloureux sur fond de musique rock et de morts suspectes.
L'écriture de Claude Bathany est étonnante. Les personnages prennent la parole tour à tour, évoquant un même événement avec leurs propres mots, leurs angles de vue particuliers. Les enfants Argol donc, et la famille Moullec aussi, il y a bien longtemps...

Lien : http://casentlebook.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
jpatou
  17 mars 2013
Alors là en v'la du glauque. L'histoire de meurtres, de suicides, raconté par les différents protagonistes de leur point de vue. Point de vue différent et complétement personnel au vu de la grandeur et décadence des différents protagonistes. Dany playboy fermier, Cécile lesbienne et collectionneuse d'armes anciennes, Lucas qui ne parle que par intermédiaire d'une poupée et bien d'autres vont nous raconter les événements anciens qui ont conduits tous ces personnages à leur présent que tous cherchent à quitter par n'importe quel moyen.
Un très bon polar lourd comme un verre de Chouchen et poisseux comme un ciel pluvieux de Bretagne. A lire.
Commenter  J’apprécie          30
Rodin_Marcel
  27 mai 2015
Bathany Claude, - "Country blues" – Métailié, 2010 (ISBN 978-2864247401)

Cela se passe en Bretagne, dans un patelin très reculé, dans une ferme peuplée de frères et soeurs plutôt rustres, marqués par ce qui fut l'infamie de leur père, un chanteur à (petit) succès, qui apparemment se suicida par pendaison après la découverte de meurtres sexuels qu'il aurait commis sur des fillettes environ vingt ans auparavant.
Mais l'épouse du chanteur, partie s'installer à Concarneau, a eu une fille (qui est donc la demi-soeur de celle et ceux restés à la ferme) qui se met en tête de découvrir la vérité.

Comme c'est un véritable roman noir, cela se termine mal, et les vilains ne sont pas punis....
Commenter  J’apprécie          20
Jacotte_Fenwick
  23 mars 2014
La première page était vraiment très bien lue par cette dame de Grignan, aux Rencontres du 2e titre voilà deux semaines. Elle donnait envie de lire ce polar breton, écrit par un Claude Bathany très sympathique. Mais bon. Si j'ai eu envie de savoir comment tout ça se termine, je ne sais pas de quoi je suis plus riche aujourd'hui. Sans doute de cette conversation un peu décalée, assez sincère, avec Claude autour de délicieuses verrines.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : bretagneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
840 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre