AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226400419
Éditeur : Albin Michel (30/05/2018)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 50 notes)
Résumé :
Le bonheur conjugal est de courte durée pour Agatha, une fois de plus délaissée par son mari. Punition divine, un véritable déluge s'abat sur la région, plongeant le petit village de Carsley sous les eaux. C'est le moral dans les chaussettes et sous une pluie torrentielle qu'Agatha aperçoit le corps sans vie d'une jeune femme en robe de mariée, un bouquet à la main, flottant dans la rivière. Pour noyer son chagrin, Agatha n'a qu'une solution : se jeter à corps perdu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
Souri7
  12 juillet 2018
Tome 12 de la saga Agatha Raisin Enquête.👠

Après l'échec de son mariage avec James Lacey et le divorce prononcé (voir L'enfer de l'amour), Agatha est de nouveau célibataire. Afin de se remonter le moral, elle décide de partir en voyage loin de Carsely et arrive sur l'île Robinson Crusoé au soleil. de retour, elle doit affronter le mauvais temps et l'ennui.. Afin de s'occuper l'esprit, Agatha décide de prendre des cours de Pilates et croise une jeune femme. Quelques jours plus tard, lors d'une inondation Agatha découvre le corps de cette dernière flottant au milieu de débris charrié par la crue avec pour vêtement, une robe de mariée.
Agatha décide de mener sa propre enquête aidée par son nouveau voisin, John Armitage, auteur de romans policiers.

Après 12 tomes, 12 intrigues de meurtres, 12 enquêtes menées par Agatha Raisin, il est toujours sidérant pour le lecteur de voir que le personnage n'a toujours pas compris le concept de "se mêler de ses affaires". 😪 Dans ce nouvel opus, soyons franc, l'enquête est insipide et sans grand intérêt.... voire même invraisemblable en plusieurs points : une jeune fille est retrouvée morte dans sa robe de mariée... sa mère sollicite l'aide d'Agatha afin de résoudre l'affaire.... Agatha se déguise en agent de la télévision pour interroger les suspects... les amies de la victime sont toutes des idiotes sans cervelles... Bref, rien de bien passionnant de ce côté-là....😓😶

Heureusement que le personnage d'Agatha Raisin est là avec son côté décalé. Entre elle et Mrs Bloxby qui incarne tout le contraire d'Agatha Raisin, à savoir plus posé, plus réfléchie, plus douce, plus calme... et les relations qu'elle entretient avec son nouveau voisin, le livre garde son côté sympathique. de plus, ce tome présente une Agatha Raisin blessée par le départ de James et fragile. Elle doute de tout... ses amis comme Charles ne sont pas là... mais elle peut compter sur quelques personnes comme Bill Wong et Mrs Bloxby.🙂

Crime et Déluge semble s'inscrire comme le précédent dans un retour aux fondamentaux de cette série. Certes, le côté policier est sans intérêt, mais le personnage récurent d'Agatha Raisin est très attachant à suivre. Elle énerve, elle exaspère, mais on s'attache à cette bonne femme au mauvais caractère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          848
LePamplemousse
  20 juin 2018
A la fin du volume précédent, Agatha se retrouvait une fois encore abandonnée par James, alors quelle avait pourtant réussit à se faire épouser !
C'est donc le moral en berne qu'elle va décider de partir en vacances sur une île ensoleillée. A son retour, le village est plongé sous les eaux, un déluge de pluie s'abat sur la région et le corps d'une jeune mariée est emporté par la crue sous les yeux ébahis de plusieurs témoins dont notre chère Agatha.
NI une ni deux, elle va se lancer dans une nouvelle affaire, et elle aura pour partenaire son nouveau voisin, un célèbre écrivain de romans policiers plutôt agréable à regarder.
Cette idiote continue à se mettre régulièrement dans des situations dangereuses et se soucie davantage d'être correctement habillée, coiffée et maquillée que de prendre des précautions élémentaires contre les tueurs potentiels qui sont à ses trousses.
Cette série de romans est certes un peu répétitive dans ses intrigues et Agatha est toujours aussi futile malgré son âge et c'est ça qui est drôle car on espère toujours qu'elle va se ridiculiser et s'en prendre plein la tronche, car elle est quand même sacrément détestable cette bonne femme arrogante, sans gêne et imbue de sa petite personne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          262
marmotte-g
  04 juillet 2018
Un des meilleurs tome de la série. Une saga qui se dévore avec une envie folle de lire la suite. Je suis une fan inconditionnelle de cette héroïne atypique.
Commenter  J’apprécie          190
Sharon
  29 juin 2018
Cette fois-ci, c'est vraiment la fin entre Agatha et James. le divorce a été prononcé, et Agatha part noyer son chagrin loin, très loin, sur une île quasiment déserte. Comme elle n'est pas (encore) une détective privée mais une enquêtrice amateur, aucun crime ne sera commis pendant ses vacances. Après, je ne dis pas – un meurtre peut survenir n'importe où, même dans un décor presque pas paradisiaque.
A son retour, une catastrophe l'attend, un déluge noie sa région de l'Angleterre, et une jeune mariée est retrouvée noyée. Il n'en faut pas plus pour qu'Agatha enquête à nouveau, parce que la mort de cette douce et pure jeune femme n'est pas liée à la catastrophe naturelle qui s'est abattue dans les Costwold, elle a été entièrement causée par la main de l'homme – ou de la femme, ne présumons pas d'entrée de jeu l'identité du coupable.
Kylie, la défunte, était aimée de tous. Son fiancé la pleure, sa mère, Freda, qui adorait son innocente et unique enfant, la pleure, et elle charge même Agatha Raisin d'enquêter – officieusement – sur la personne qui a ôté la vie à une enfant si adorable, si innocente.
Les méthodes d'enquêtrice d'Agatha sont un peu farfelues. Pour ne pas dire énormément. Il ne lui faut cependant pas tant de temps que cela pour se rendre compte que la douce Kylie n'avait rien d'une jeune fille innocente, plutôt une jeune femme opportuniste, qui savait parfaitement où était son intérêt (financier) et comment obtenir des personnes qui l'entouraient ce qu'elle désirait. Les pistes se révèlent presque trop nombreuses pour Agatha, plus sèche que jamais, presque mal embouchée. On peut légitimement se demander comment elle parvient à enquêter en étant si imbuvable, même avec celle qui jusque là était sa meilleure amie.
Un nouvel homme a débarqué dans sa vie. Exit James, perdu dans son monastère en France. Exit Charles, qui s'est marié avec une française. Voici John Armitage, auteur de romans policiers à succès, qui cherche le calme dans ce charmant village anglais. Il écrit, sans véritablement connaître, d'après Agatha qui en est issue, le monde des bas-fonds dans lequel il situe ses romans. Il n'a surtout aucune envie d'être sollicité par les femmes qui viennent en nombre lui souhaiter la bienvenue. C'est ça aussi, être un écrivain à succès – ou un homme célibataire et séduisant dans un village. Il reste assez incolore cependant, parce qu'il ne se rend pas compte de ce que les femmes projettent sur lui, et n'est pas prêt à entendre non plus ce que d'autres ont à lui dire – comptez sur la femme du pasteur pour lui dire sincèrement ce qu'elle pense de son attitude.
Au passage, chaque tome d'Agatha Raison égratigne un peu la société contemporaine. Ici, ce sont les relations homme/femme qui en prennent pour leur grade, notamment le rôle des magazines, qui ont fait des femmes des êtres jetables, des êtres ne peuvent vivre et être heureuses que sous le regard d'un homme. Ces mêmes hommes d'ailleurs ne se fient qu'aux apparences et sont incapables de dire qui est vraiment la femme dont ils pensent être amoureux, s'appuyant sur ses attraits, et ignorant superbement sa personnalité. Tout miser sur l'apparence : les jeunes femmes issues des classes très moyennes ne rêvent que de s'extraire de leur milieu d'origine, parce qu'elles valent mieux (slogan publicitaire en vue) et pensent qu'elles sont trop belles pour y vivre. Aucune n'utilise la solution d'Agatha, en son jeune âge, pour s'élever dans la société : le travail. Trop compliqué.
Une piste s'ouvre à la fin du tome 12 quand à l'avenir d'Agatha. Reste à savoir si elle la suivra.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Luria
  29 avril 2018
« Y'a que de l'eau de l'eau de pluie de l'eau de là-haut
Et les cadavres n'en flottent que trop (tududu-dududu) »
Un opus qui, s'il n'est pas mon préféré, tente de tourner la page. Nouveau voisin, nouvelles résolutions, nouvelles directions. Avec peut être une agence de détectives pour Agatha, qui pour une fois, n'enquête pas sur la disparition d'un de ses proches.
Agatha qui pour une fois semble enquêter plus sérieusement que de coutume.
Par contre l'enquête en elle-même n'a rien de folichon (peut être est-ce pour cela que je n'ai pas vraiment accroché) (ou alors est-ce parce que j'en ai lu deux à la suite) pourtant le livre avait un chouette départ et promettait plus de piquant.
Une fois n'est pas coutume, je vais peut être attendre un peu avant de lire le dernier tome dont je dispose.
[lu en anglais: The day the flood came]
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Souri7Souri7   12 juillet 2018
[Son nouveau voisin décide de se présenter à Agatha et sonne chez elle]

[...]La sonnerie de la porte retentit.
Agatha descendit l’escalier et ouvrit la porte. Un grand et bel homme se tenait face à elle. Le visage légèrement bronzé, il avait les yeux verts et un menton carré. Il tenait une bible entre ses mains.
« Ah, ça, pas question ! » s’écria Agatha, et elle lui claqua la porte au nez.
Ces mormons, songea-t-elle en ramassant son sac à main. Il faut toujours qu’ils vous envoient les plus canon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Souri7Souri7   11 juillet 2018
Elle appela alors Rosemary à l’institut Butterflies pour lui demander l’adresse de Kylie.
« Je ne peux pas faire ça, Agatha, répondit Rosemary. Vous voyez, votre adresse à vous, par exemple, jamais je ne la transmettrais à quiconque.
– Oui, mais moi c’est différent, je pète la forme, alors qu’elle, elle est raide morte.
Commenter  J’apprécie          340
missmolko1missmolko1   04 janvier 2016
"And how's the new curate?" she finally asked
"Getting along splendidly. Poor Alf is laid low with a summer cold and Mr. Delon has been taking the services." She giggled "I haven't told Alf, but las Sunday there was standing room only in the church. Women had come from far and wide."
"Why? Is he such a good preacher?"
"It's not that. More tea? Help yourself to milk and sugar. No, I think it is because he is so very beautiful."
"Beautiful? A beautiful curate? Is he gay?"
"Now why should you assume that a beautiful young man must be gay?"
"Because they usually are," said Agatha gloomily.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
alapagedesuziealapagedesuzie   10 octobre 2018
James lui manquait. Même Charles aurait pu faire l'affaire. Elle avait besoin d'être secondée. Bien sûr, aller trouver la police de Worcester était une option, mais elle n'était à leurs yeux qu'une fouineuse qui ferait mieux de s'occuper de ses oignons.
Commenter  J’apprécie          30
SharonSharon   28 juin 2018
Le tourment causé par ce poil était tel que la peur qu'elle aurait dû éprouver à cause de ce qui avait été une deuxième tentative d'assassinat dirigée contre elle ne l'effleurait même pas.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de M.C. Beaton (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de M.C. Beaton
Un tea time avec Agatha Raisin
autres livres classés : discothèquesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Agatha Raisin et la quiche fatale (niveau facile)

Où vivait Agatha Raisin avant de déménager dans les Costwolds ?

Manchester
Londres
Cambridge

10 questions
90 lecteurs ont répondu
Thème : Agatha Raisin enquête, tome 1 : La quiche fatale de M.C. BeatonCréer un quiz sur ce livre