AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226400338
Éditeur : Albin Michel (07/03/2018)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 116 notes)
Résumé :
Traumatisée après qu'une coiffeuse rancunière l'a shampouinée à la crème dépilatoire, Agatha Raisin se réfugie incognito dans un hôtel de la côte en attendant que sa chevelure repousse. N'ayant plus rien à perdre, elle consulte également une sorcière réputée pour ses talents. Miracle, la magie opère, mais pour peu de temps, car la sorcière est retrouvée assassinée ... Agatha renoue aussitôt avec ses réflexes de détective, aidée par l'inspecteur Jimmy Jessop, ensorc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (49) Voir plus Ajouter une critique
Souri7
  18 mars 2018
Neuvième tome de la série Agatha Raisin Enquête.👠

Après ses déboires dans un salon de coiffure où la coiffeuse s'est fait une joie d'appliquer non pas un shampooing, mais une crème dépilatoire sur la tête de notre pauvre Agatha, celle-ci décide de partir loin, le temps que sa chevelure repousse.Quoi donc de plus normal pour elle de se terrer à Wyckhadden, dans un hôtel vieillot où les seuls résidents sont selon ses propres termes : " des vieux schnocks" jouant au scrabble aux longueurs de soirée. Alors, lorsque l'une des résidentes lui parle d'une sorcière capable d'accélérer la pousse de ses cheveux, pour Agatha c'est une aubaine ! Ainsi, elle retrouvera rapidement sa chevelure et pourra par la même occasion fuir ce coin sinistre. Mais voilà, avec Agatha rien ne se passe comme prévu. La sorcière est retrouvée assassinée et les soupçons se portent bien évidemment sur elle.
Aidée par l'inspecteur Jimmy Jessop qui succombe à son charme (où au philtre d'amour administré par notre Agatha), celle-ci est bien décidée à résoudre ce crime. Seulement, elle semble être la seule du coin à se préoccuper de ce meurtre....

Bon j'avais dit dans l'une de mes précédentes critiques que pour moi la série était terminée en raison de sa piètre qualité 😒. Je n'avais pas compté sur ma maman qui trouve la série sympa et souhaitait continuer sa collection de livres. Je me demande d'ailleurs si elle me demande de les lui acheter pour faire joli ou pour le contenu 😕. Dans tous les cas, curiosité oblige, j'ai décidé d'y jeter un oeil.

Globalement, l'intrigue est ici plus sympa que les dernières avec un retour aux fondamentaux de la série. Agatha se retrouve coincée dans un hôtel perdu au milieu de nulle part avec des personnes d'un certain âge. Elle ne supporte pas qu'on puisse l'assimiler à ce groupe de "vieux schnocks", mais les activités et la population dans ce village étant limité, elle ne peut que subir. Cela permet à l'auteur de placer son héroïne dans des situations détestables mettant en exergue son mauvais caractère.
Les personnages de cet épisode sont assez classiques dans les romans policiers avec un colonel, des vieilles filles, une veuve, un sculpteur. L'inspecteur du coin, Jimmy Jessop apporte la touche romantique à cette aventure même si c'est avec sir Charles Fraith que cela devient coquin.

Cependant, gros bémol dans cet épisode qui rapidement tourne en rond. L'action est quasi inexistante et le dénouement est rapidement expédié. La présence en arrière-fond de James Lacey pourrait rendre l'histoire plus drôle, mais on tourne encore en rond avec leur relation. C'est lassant. Heureusement, le côté dépravé d'Agatha sauve l'ensemble et permet quelques scènes piquantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          755
LePamplemousse
  22 mars 2018
Je pensais arrêter définitivement de lire cette série car les quatre derniers étaient de moins en moins palpitants et manquaient d'humour.
Mais vu que je les ai acheté pour la bibliothèque dans laquelle je travaille, je me suis laissée tentée par ce volume.
Alors, oui, j'ai souri mais pas tellement à cause de l'histoire qui est encore une fois un peu plate, plutôt parce que l'auteur adore malmener son héroïne et que les situations sont tellement idiotes que ça en devient risible.
Imaginez une femme de cinquante ans qui a dirigé une société londonienne avec une main de fer et qui désormais se comporte comme une gamine naïve et complètement stupide quand elle rencontre un homme.
Elle croit par exemple qu'une pseudo potion magique peut faire repousser ses cheveux, qu'elle a perdu après qu'une coiffeuse lui a fait un shampoing avec de la crème dépilatoire, elle va jusqu'à acheter un filtre d'amour à la sorcière du coin, elle se met en danger comme une gamine intrépide alors qu'on est déjà au neuvième volume et que dans chacun d'eux, elle a été confrontée à des meurtres et à plusieurs tentatives d'assassinat sur elle-même, elle dévalise les boutiques de luxe dès qu'un homme lui propose d'aller boire un verre au pub, elle couche avec le premier venu et le regrette systématiquement, et le plus drôle c'est que même dans les situations les pires, dans les moments de stress intense, elle prend toujours le temps de se remaquiller !
Imaginez que vous veniez de découvrir un cadavre, que vous soyez fortement soupçonnée d'y être pour quelque chose, et bah, dans une telle situation, notre Agatha va quand même prendre le temps de se remettre un peu de fond de teint, de mascara et de rouge à lèvres avant d'être interrogée par la police !
Dans ce volume, elle va côtoyer une bande de retraités ennuyeux vivant à l'hôtel, avoir une aventure avec un inspecteur de police, elle passe encore une fois pour une Marie-couche-toi-là, elle est toujours amoureuse de son voisin James, mais toutes ses idioties d'adolescente vont encore une fois lui faire manquer des retrouvailles, sans oublier un ou deux meurtres !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
missmolko1
  12 mars 2018
Neuvième tome des aventures d'Agatha Raisin et encore une fois c'est un coup de coeur pour moi.
On retrouve notre héroïne dans une station balnéaire de la côte anglaise. Agatha s'y est réfugiée après sa mésaventure capillaire dans le tome huit. Bien-sûr, sur les lieux, un meurtre va être commis et Agatha va y jeter son grain de sel. Agatha va aussi faire ingérer un filtre d'amour à un policier pour rendre jaloux James mais Charles va comme toujours semer la zizanie.
Le scénario est plutôt similaire mais pourtant c'est toujours un plaisir à la lecture. Agatha est drôle et les situations toujours aussi cocasses :
"Après trois heures de voiture, James Lacey arriva à Wyckhadden et se rendit tout droit au Garden Hotel. On lui apprit que Mrs Raisin était sortie et qu'on ne savait pas quand elle rentrerait. «Mrs Raisin ?» dit un homme de haute taille, assez âgé, qui passait devant la réception.
«Oui, colonel, répondit le directeur. Ce gentleman la demande.
- Elle est sortie avec son petit ami, l'inspecteur.»
James Lacey ne demanda pas son reste et repartit sur-le-champ. C'était peine perdue. Agatha avait le feu aux fesses." Il me tarde maintenant de lire la suite.
Lien : https://missmolko1.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
ValerieLacaille
  23 avril 2018
Ce neuvième tome des enquêtes d'Agatha Raisin nous permet de retrouver notre détective amateur préférée bien en forme, toujours plus capable de piques acerbes envers ceux qui l'entourent et toujours plus excitée pour se lancer dans des manigances diverses qui vont bien souvent déboucher sur des faux pas hilarants!
Après avoir perdu sa chevelure dans le tome précédent, des suites de la vengeance d'une coiffeuse terrible, Agatha décide de s'exiler loin de Carsely, afin que son cher James ne puisse pas la voir dans cet état si désavantagé.
Elle trouve un hébergement dans un hôtel vieux jeu où logent à l'année une bande de vieux garçons décatis et de vieilles filles frustrées. de soirées dansantes en parties de Scrabble, voilà notre Agatha qui tente de se lier à ces vieillards, simplement pour échapper à la solitude.
Ceux-ci lui parlent d'une voyante qui semble douée pour prévoir l'avenir mais aussi dans la préparation de lotions remédiant aux problèmes de la vie. Ni une ni deux, Agatha prend rendez-vous: elle a des cheveux et un amour à retrouver...
Miracle! Il semble que la magie opère... Sauf que la sorcière en question est découverte assassinée deux jours plus tard... par Agatha elle-même!
L'enquête policière sera menée par un charmant policier, Jimmy, et bien évidemment, Agatha mettra son grain de sel pour mener les enquêteurs sur la voie de l'assassin.
Un épisode dynamique qui met aussi l'accent sur les sentiments d'Agatha. Vivement le prochain!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          133
Sharon
  04 août 2018
A la fin du tome 8, Agatha Raisin avait été victime d'une coiffeuse vengeresse et avait perdu beaucoup de cheveux, à cause d'une crème dépilatoire. Aussi s'est-elle réfugiée loin, loin de son village, en attendant que sa chevelure repousse. Après quelques déboires - ils arrivent très vite avec Agatha - elle se décide à consulter la voyante locale, qui fabrique de plus quelques philtres, le classique filtre d'amour, bien sûr, mais aussi un philtre pour faire repousser les cheveux. Elle n'y croit pas trop, mais qui ne tente rien, n'a rien. Agatha n'avait pas prévu que la voyante serait assassinée pourtant elle n'a jamais pu se rendre dans un endroit sans qu'un assassinat soit commis. Bien sûr, c'est elle qui a découvert le corps, et les ennuis ont pu à nouveau commencer. Non, parce qu'expliquer qu'elle voulait une potion pour ses cheveux, pourquoi pas ? Avouer qu'elle avait demandé un filtre d'amour, non.
On aurait pu penser que cette neuvième enquête serait un tournant dans l'existence d'Agatha. En effet, elle semble, pour la première fois, un peu moins s'intéresser au meurtre, oublier un peu James. Elle fait ce qu'elle fera dans d'autres tomes - tenter de faire bouger les choses. Accepter son âge, aussi, un peu. Juste un peu. Pendant ce temps, la vie continue à s'écouler dans son petit village, et certains pensent toujours - un peu- à elle. Les enquêtes d'Agatha Raisin sont toutes bâties sur le même schéma ou presque, et l'on sait fort bien qu'Agatha ne se contentera pas d'une existence paisible, alternant scrabble, soirée dansante et découverte des joies de se rendre à un spectacle sans arrière-pensée. Il ne faut pas oublier qu'Agatha n'a pas eu une enfance paisible, elle s'est "faite toute seule" et n'a guère eu le temps de penser à des distractions.
Pourtant, j'ai toujours un peu l'impression qu'elle se saborde elle-même, avec sa volonté d'enquêter, de vouloir que les choses aillent plus vite, et son incapacité à choisir. Sa vie sentimentale est toujours aussi chaotique et rares sont les personnes qui la trouvent véritablement sympathiques. Quand Agatha est avec la femme du pasteur, je ne peux m'empêcher de penser à Miss Marple, et son amitié pour Griselda, la femme du pasteur de St Mary Mead. Lui non plus n'appréciait guère Jane Marple, mais il changera d'avis. Qu'aurait-il fait avec Agatha Raisin comme voisine ?
Une nouvelle enquête d'Agatha, pas très différente des autres même si elle est loin de Carsely.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Souri7Souri7   18 mars 2018
C’est le mari de Janine qui leur ouvrit la porte. Ils se pressèrent dans la petite entrée, se débarrassant de leur manteau et de leur chapeau. Puis ils furent introduits dans une pièce située à l’arrière du cottage. Elle était bien éclairée et ne contenait qu’une table ronde, recouverte d’un tissu de velours noir.
Ils prirent place autour de la table. « C’est bigrement excitant, dit le colonel. Si ça ressemble à un ectoplasme, ce sera probablement notre Agatha qui fume en douce. » Tous éclatèrent de rire, sauf Agatha qui rétorqua sèchement : « Ça fait des lustres que je n’ai pas allumé de cigarette. J’ai arrêté de fumer.
– Mais pas de fulminer ! » la taquina le colonel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
missmolko1missmolko1   11 mars 2018
La voiture d'Agatha parcourut en cahotant le chemin menant à la ferme. «Il fait encore plus froid ici qu'à Wyckhadden, dit-elle en regardant les champs blanchis par le givre.
- L'air est un peu plus doux en bord de mer, mais pas tant que ça.
- C'est sérieux votre histoire de neige? demanda Agatha en se garant.
- Un fond froid provenant de Sibérie.
- C'est toujours de la faute de la Sibérie, ronchonna Agatha. Qu'ils se les gardent leurs foutus fronts froids.
- La raison pour laquelle ils nous les envoient, c'est qu'ils savent que nous aimons nous plaindre du temps qu'il fait. C'est le sujet de conversation préféré des Britanniques, après tout.
- Ça et les meurtres.»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
missmolko1missmolko1   10 mars 2018
Après trois heures de voiture, James Lacey arriva à Wyckhadden et se rendit tout droit au Garden Hotel. On lui apprit que Mrs Raisin était sortie et qu'on ne savait pas quand elle rentrerait. «Mrs Raisin ?» dit un homme de haute taille, assez âgé, qui passait devant la réception.
«Oui, colonel, répondit le directeur. Ce gentleman la demande.
- Elle est sortie avec son petit ami, l'inspecteur.»
James Lacey ne demanda pas son reste et repartit sur-le-champ. C’était peine perdue. Agatha avait le feu aux fesses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
missmolko1missmolko1   22 janvier 2016
There is nothing more depressing for a middle-aged lovelorn woman with bald patches on her head than to find herself in an English seaside resort out of season. Wind ripped along the promenade, sending torn posters advertising summer jollities flapping, and huge waves sent spray high into the air.
Agatha had lost her hair when a vengeful hairdresser had applied depilatory to it rather than shampoo. It had grown back in tufts but leaving distressingly bare patches of scalp.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ValerieLacailleValerieLacaille   22 avril 2018
Il y avait un autre représentant de la gent masculine, un homme de petite taille, l'air grincheux et le dos voûté. Puis deux femmes, plus toutes jeunes, une grande gigue d'allure masculine, vêtue de tweed, et une petite, chétive, avec une tête de lapin.
Vivement la légalisation de l'euthanasie, pensa Agatha avec aigreur.
Commenter  J’apprécie          70
Videos de M.C. Beaton (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de M.C. Beaton
Un tea time avec Agatha Raisin
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Agatha Raisin et la quiche fatale (niveau facile)

Où vivait Agatha Raisin avant de déménager dans les Costwolds ?

Manchester
Londres
Cambridge

10 questions
95 lecteurs ont répondu
Thème : Agatha Raisin enquête, tome 1 : La quiche fatale de M.C. BeatonCréer un quiz sur ce livre
.. ..