AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2264060808
Éditeur : 10-18 (03/07/2014)

Note moyenne : 3.45/5 (sur 39 notes)
Résumé :
Au commencement était la grossesse, le ventre rond, empli de vie, gros de promesses. Mais aussi d'appréhensions, de réflexions, de souvenirs...
Car l'attente de l'heureux événement engendre une foule de sentiments et de mouvements contradictoires et c'est pour les futurs parents l'occasion, souvent, de faire le point sur leur propre existence.
'Au début' est un roman de femmes écrit par un homme, qui nous entraîne dans l'infini mystère de la gestatio... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Bazart
  31 octobre 2017
À travers les récits de deux femmes sublimes, Judith ) et Emmanuelle François Bégaudeau nous propose un texte plein de de malice, d'intelligence et de lucidité autour des thèmes de la grossesse et de la maternité... 
Les thèmes de la grossesse et de la maternité y sont abordés de manière crue, frontale, radicale.
Les deux femmes décrites par Bégaudeau n'y vont pas par quatre chemins pour nous parler de "leur" grossesse, de "leur" maternité et nous ouvrent leur coeur et leur corps sans fioritures, sans peur de froisser, sans crainte de nous montrer le revers d'un tableau dont on ne voit souvent que le côté face.
Les thèmes de la grossesse et de la maternité sont abordés de manière crue, frontale, radicale. Les deux femmes n'y vont pas par quatre chemins pour nous parler de "leur" grossesse, de "leur" maternité et nous ouvrent leur coeur et leur corps sans fioritures, sans peur de froisser, sans crainte de nous montrer le revers d'un tableau dont on ne voit souvent que le côté face.
Une oeuvre Féministe, légère, dramatique, cynique, drôle... 

Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Sand94
  23 février 2012
En lisant ces nouvelles, j'avais l'impression d'écouter parler des amies, et j'aurais pu raconter ma propre histoire. Mais il serait faux, dans ce billet, de tomber dans un pathos empathique, car, indéniablement, le style de Bégaudeau soutient l'entreprise. Au-delà des histoires, toutes différentes, l'auteur a su restituer un ton propre à chaque femme, on les entend parler, et il ne tombe jamais dans les pièges béants de son sujet. Pas d'attendrissement mielleux, pas de descriptions glauques, même si parfois la tentation est forte, pas de complaisance dans le médical et l'organique, mais une façon de parler de la grossesse presque simplement tout en en montrant l'aspect extraordinaire.
L'originalité de ces nouvelles sur un tel sujet, tient précisément sur le fait que chaque histoire est différente, et que le fait naturel d'être enceinte, d'accoucher n'est, finalement pas si simple que cela, et que la décision de vouloir un enfant, si elle peut parfois être prise par hasard, un peu malgré soi ou fortement voulue, n'est pas aussi anodine, qu'elle détermine à la fois le destin d'un enfant, mais aussi redistribue les cartes du couple. Bégaubeau nous interroge alors sur notre propre décision, et notre propre expérience, mais en mettant l'accent sur l'exception, celle que l'on tait souvent, car on ne retient bien souvent que l'enfant naît, en taisant l'avant, le début, car une fois que l'enfant est là on oublie tout, et Bégaudeau nous invite ici à nous souvenir de l'avant, à revivre les étapes avant la naissance de l'enfant.
Lien : http://leslivresdegeorgesand..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
mariecloclo
  25 janvier 2017
Il s'agit d'une commande qu'un éditeur a fait à François Bégaudeau : écrire des nouvelles sur le thème de la grossesse, chacune commençant par "au début".
Ce sont des femmes qui racontent non seulement leur grossesse mais aussi le contexte : le moment de la décision, leur propre rapport avec leur mère, la réaction du conjoint.
Ce sont des histoires très touchantes, racontées de façon simple ; parfois la conception est difficile, parfois au contraire c'est facile mais les grossesses ne vont pas à terme.
Très réalistes, on a l'impression que ce sont des collègues ou des amies qui nous parlent pour raconter leurs parcours.
Cela m'a plu et intéressée.
Commenter  J’apprécie          120
Accalia
  06 août 2012
J'avais un grand apriori sur ce livre : un homme qui écrit sur les grossesses en prenant le point de vue des femmes, cela me paraissait un peu osé : j'avais peur que cela sonne complètement faux, ou que cela soit trop nunuche et rose ou trop dégoûtant et glauque.
Et pas du tout.


Mais d'abord, la couverture est hideuse. Je ne sais pas vraiment pourquoi est-ce qu'ils ont choisi cette couverture-là, parce que je trouve que cela n'a pas grand-chose à voir avec le roman finalement.

Il a su prendre la place de ses femmes, parler avec des voix différentes pour chaque personnage sans que cela sonne faux ou artificiel. Il a aussi réussi à rester très sobre, pas de description hardcore d'accouchements, pas de scènes mielleuse et kitch.

Certaines (si peu, je trouve) de ses histoires terminent bien, d'autres terminent mal, voire très mal, des couples qui se déchirent, qui se séparent, des enfants qu'on perd, qu'on n'arrive pas à gérer…

Au début“, au début c'est le moment où l'idée est venue : où on fait un choix, on prend la décision et on vit avec celle-ci.

Il passe donc en revue une grande partie des clichés, des problèmes, des dilemmes qu'apporte la décision d'avoir un enfant. C'est un livre sur la relation qu'on a avec les grossesses.

Et il y a de tout…le point de vue des mères qui en veulent un et qui n'y arrivent pas, des mères qui n'en veulent pas, mais qui en ont un tout de même, des mères juste après l'accouchement ou longtemps après, des femmes qui en veulent un, mais dont l'homme n'en veut pas…des points de vue de pères aussi…

Il m'a parfois un peu affolé (je me répète, plusieurs de ses nouvelles sont tellement amères…) et je dois avouer que cela m'a un peu énervée parfois, de l'entendre parler à la place des femmes. Je ne pouvais m'empêcher d'entendre la petite voix dans ma tête qui se demandait ce qu'il pouvait bien y connaitre…
Evidemment tous les auteurs ne parlent pas uniquement de ce qu'ils connaissent, et beaucoup arrivent sans problème à prendre la voix et à s'identifier aux personnages avec une facilité impressionnante. Mais tout un livre sur la grossesse et sur l'enfantement par un homme (avec tellement peu de points de vue d'hommes)? Surtout que cela a été fait – je trouve – avec succès ! J'étais un peu mal à l'aise

J'ai remarqué que souvent le nom de François (celui de l'auteur) apparaît dans ces nouvelles…comme si c'était lui qui se posait les questions pour lui-même, s'interrogeant sur tous les choix que ces femmes prennent quand elles décident d'avoir un enfant.


[Attention, je dévoile la fin]
La nouvelle que j'ai trouvé la plus touchante, c'est cette mère persuadée qu'on lui a volé son enfant (mort apparemment dans un incendie à la clinique), sa petite fille et qui en effet la retrouve, 7 ans plus tard, par hasard. Elle sait que c'est elle, elle en est persuadée et elle arrive à faire avouer la femme qui lui a volé son enfant.
Elle reprend sa fille et lui explique la situation. Elle se retrouve alors devant sa petite fille, son bébé qui lui dit poliment et tranquillement qu'elle ne la connaît pas, qu'elle ne se souvient pas et qu'elle aimerait bien retourner chez sa maman maintenant.

Et la mère, la mère biologique se rend compte qu'elle a raté 7 ans de sa vie et qu'elle ne sera jamais la mère de cette petite fille pour elle. Et elle ramène sa fille chez sa mère adoptive en serrant les dents. Comment être une mère en renonçant à l'être…
Elle m'a beaucoup émue…
Lien : http://writeifyouplease.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rapha511
  01 avril 2017
Des parcours de grossesses différentes ou l'histoire de la venue au monde et tout son "avant"... et le plus surprenant c'est que écrit par un homme...
Cet écrivain doit je pense avoir une belle et grande âme féminine à l'intérieur de lui pour écrire et évoquer un événement que les femmes traversent avec l'homme mais seules... dans leurs corps... j'entends bien sur...
C'est multiple, c'est des histoires de couples, c'est des arrondis, des émotions, des prénoms aussi a énumérer...
C'est drôle, c'était un jolie lecture... si vous êtes à la recherche de douceur fraiche et joyeuse...
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
matysimmatysim   04 avril 2012
Il a dit qu'au moins je pouvais dater le moment où Raph et moi nous étions accordés sur ce désir d'enfant. J'ai dit que c'était flou, il a forcé son soupir de consternation pour dire qu'ahlala les gens sont de piètres historiens d'eux-mêmes, il faut se raconter putain, il faut ficeler les faits - même s'il est entendu qu'une vie ne se ficelle jamais exactement comme une histoire.
Commenter  J’apprécie          40
Sand94Sand94   23 février 2012
Au commencement est le vomi, un écrivain nihiliste en tirerait matière à bon mot, moi je note juste qu'on se devine porteuse de vie le jour où on dégueule. (p.83)
Commenter  J’apprécie          70
AccaliaAccalia   06 août 2012
Dans les circonstances les plus marquantes il ne vient que des formules à la con. A croire qu’elles ont été inventés par un chœur millénaire de vieillardes pour mettre des mots sur ce qui désarme le langage.
Commenter  J’apprécie          20
CapriloCaprilo   24 janvier 2016
Je découvrais la béatitude de vouer sa concentration à une petite boule de vie incapable d'autonomie.
Je n'ai pas omis de noter que, la moitié du temps, s'occuper d'un bébé revient à tripoter ses parties genitales, celles là même que l'ingrat dérobera à votre vue dix ans plus tard. Cette promiscuité sexuelle expliquait peut être mon peu d'impatience de reprendre les festivités de ce genre avec son père, qui me le rendait bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de François Bégaudeau (75) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Bégaudeau
Pourquoi faut-il venir à Livre Paris 2019 ? Réponses en trois questions à Sébastien Fresneau, directeur de Livre Paris, et Gauthier Morax, responsable de la programmation.
Livre Paris invite l'Europe avec une scène spécialement dédiée à la culture européenne. 2019 est une année décisive pour l'avenir de l'Europe, à deux mois des élections européennes.
Erri de Luca, Orhan Pamuk, Peter Sloterdijk, Hubert Védrine ou encore Javier Cercas : de grands noms de la culture européenne nous font l'honneur de leur présence à Livre Paris 2019 !
Retrouvez également vos auteurs préférés pendant 4 jours de débats, de conférence et d'échanges sur 9 scènes différentes : Nicolas Mathieu, François Begaudeau, Olivier Guez, Raphaëlle Giordano, Jérôme Ferrari, Joann Sfar, Bernard Werber, Olivier Adam, Morgane Ortin, Blet Buckler, Antoine Jacquier et bien d'autres. Plus de 3500 auteurs présents !
https://www.livreparis.com
+ Lire la suite
autres livres classés : maternitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15147 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
.. ..