AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070358801
Éditeur : Gallimard (04/09/2008)

Note moyenne : 2.7/5 (sur 42 notes)
Résumé :
Nous sommes en pleine finale d’une Coupe d’Europe de football. A la fin de la deuxième mi-temps plus exactement, juste avant les prolongations, à ce moment précis où l’un des deux entraîneurs - et narrateur omniscient de ce premier roman - livre d’ultimes conseils à ses joueurs et les exhorte à “jouer juste”. Et, bien sûr, il est question de tactique, ou plutôt d’une philosophie du jeu qui, tout en collant à la situation du match en cours, décolle légèrement de la r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Unity
  08 janvier 2013
Jouer juste est très vite déconcertant. Certains crient au génie à ce qui n'est qu'une médiocrité maîtrisée. L'idée est intéressante là où le fond et le texte le sont beaucoup moins. Bégaudeau nous sert une séries de lapadissades chères aux auteurs vedettes de notre belle contrée. Les mots sont jetés les uns à la suite des autres, parfois soutenus par une ponctuation erratique, des virgules égarées, des points posés au hasard quand la logghorée devient trop indigeste? Son excuse ? La narration est saccadée, c'est un excercice de style, une performance littéraire...
Difficile en réalité d'accrocher à ce texte fou, écrit d'un jet, selon les exigences d'une originalité conventionnelle. On ferme le livre sans savoir saisi grand-chose pour se tourner vers des écrivain qui ont su écrire la folie et les désordres de l'âme avec un autre talent.
Commenter  J’apprécie          20
Marionet01
  17 février 2014
Livre conseillé par l'auteur lui même lors d'une rencontre au salon du livre de St Etienne. Comment s'ennuyer et perdre son temps? Lisez ce livre! Je suis assez dur on va dire dans cette critique mais j'ai trouvé ce livre vraiment ennuyeux, il y a tellement de bons crus à lire que là je suis totalement déçue.
Il s'agit d'un match pendant la coupe du monde, un monologue de 100 pages de l'entraîneur à son équipe où il part dans tout les sens, parle de son amour, compare son amour avec Julie au jeu. Vraiment pas passionnant!
Commenter  J’apprécie          30
Nominoe
  14 mai 2016
Jouer juste est le monologue d'un entraîneur de foot à ses joueurs juste avant le début des prolongations lors d'une finale de la Coupe d'Europe. Un entraîneur très bavard certes mais qui n'a pas seulement des recommandations tactiques et techniques à donner à ses joueurs. Il va aussi multiplier les digressions sur sa relation amoureuse chaotique avec une certaine Julie se risquant même à plusieurs parallèles hasardeux entre cette relation et ses principes footballistiques. Ceux-ci faisant une large place au collectif, à la mobilité, à la disponibilité et au jeu de passes, on reconnaîtra les principes du “jeu à la nantaise” dont l'auteur est un grand fan de l'équipe fanion.
Mais derrière cet exercice de style sympathique, le résultat apparaît finalement bien vide. Heureusement, dans la réalité, aucun entraîneur n'aurait le temps de débiter un discours de 100 pages et préserverait ainsi ses joueurs des nombreuses idées parasites qui pourraient compromettre sévèrement leurs chances durant les prolongations.
Un livre qui a autant de charme que les plus beaux 0-0, ça peut être divertissant sur le moment mais ça ne laisse aucun souvenir impérissable.
Lien : http://lecafesport.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Jacotte_Fenwick
  17 juin 2014
Les consignes d'un entraîneur de foot à ses joueurs juste avant les prolongations d'une finale européenne, entremêlées du récit de son histoire d'amour. En « ascète » du foot et du sentiment, il a poussé à l'extrême les grands principes qu'il croit seuls capables de mener à un jeu et à un amour « justes », au risque de tout perdre. le style colle bien au monologue, longues phrases très peu ponctuées, vocabulaire recherché, répétitions régulières.
Commenter  J’apprécie          20
marie-bib
  20 mai 2010
J'avoue, le livre à beau être court, je n'ai pas réussi à le lire jusqu'à la fin... Et pourtant, j'aime beaucoup Bégaudeau, j'aime aussi le football, mais là c'est un peu indigeste.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   06 janvier 2016
Subitement vous vous êtes dit plus que quinze minutes et nous serons champions d’Europe, vous vous êtes dit quinze minutes et quatre au pire de temps additionnel, dix-neuf minutes à tout casser et nous voilà consacrés et ce sera mérité, notre but d’avance est un peu chanceux, tir contre goal adverse pris à contre-pied, chanceux oui mais la chance se force et nous l’avons forcée, nous serons champions d’Europe dans dix-neuf minutes et ce sera mérité, dix-neuf minutes c’est-à-dire trois œufs à la coque et demi, trois poussières et demie avant le sacre, parasites tout cela je vous dis, parasites en vos crânes, brouillage des justes ondes, estompage des lignes, dilution du jeu, oubli de l’herbe, tête en l’air, ne regarde pas où mets les pieds, tombe dans le puits, non qu’il faille s’interdire de penser, mon dieu non, c’est par défaut de réflexion au contraire qu’ont péché vos pieds, chevilles aphasiques, orteils séparatistes, hémiplégie des jambes, passes dans le vide, appels de balle en caoutchouc, chacun des onze en autarcie sur sa chaîne de radio intérieure, la vérité est que vous avez cessé de jouer juste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Charybde2Charybde2   06 janvier 2016
– Jouer juste, dit-il, jouer juste doit seul vous importer. En ce moment vous ruminez, je parle à des vaches, ce n’est pas gratifiant. Vous vous dites que nous n’en serions pas là si l’arbitre avait sifflé la faute sur Frédéric au départ de l’action qui a amené leur égalisation, vous vous dites que le match serait déjà plié si sur ce même but un faux rebond n’avait pas trompé Mickaël, vous vous dites que si le vent, si l’état de la pelouse, si le destin, si un battement d’ailes de papillon à Pékin, vous vous dites plein de choses mais c’est mal vu et mal pensé. La vérité, je vous le dis avec toute la courtoisie due à qui écoute, la vérité est que vous avez cessé de jouer juste. Pendant cette pause avant la prolongation vous pouvez endosser un maillot sec si vous voulez, resserrer vos crampons si cela vous chante, vous taper mutuellement dans les mains si cela vous réconforte, à la reprise vous n’irez vers la victoire qu’à la condition de reconduire le jeu produit ce soir avant les quinze dernières minutes, avant que votre pensée subitement se dissolve dans les énoncés parasites.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Jacotte_FenwickJacotte_Fenwick   17 juin 2014
Un jour l’un d’entre vous, il se reconnaîtra et je m’excuse auprès de lui de divulguer même anonymement cette anecdote, l’un d’entre vous m’a dit au téléphone que sa récente baisse de régime, à l’époque nous piétinions en milieu de classement, était à mettre sur le compte de soucis personnels, soucis personnels c’étaient ses termes, moi j’ai fait semblant de rien, j’ai dit tes chaussures te font mal ? tes crampons sont mal réglés ?, il a dit je veux parler de problèmes vraiment personnels, j’ai dit pour un joueur de football je ne vois rien de plus intime que ses chaussures, il a dit il s’agit de soucis familiaux pour tout vous dire, j’ai dit j’ignorais qu’il y eût un membre de ta famille dans l’équipe, il a dit qui a parlé de ça ? j’ai dit alors je ne vois pas de quoi tu me parles, je ne vois rien, je ne vois ni mère malade ni père brouillé ni épouse malaimante, je ne vois qu’un rectangle semé d’herbe, à peu près cent mètres de long et soixante-dix de large, compliqué de lignes droites ou courbes variablement nécessaires au jeu, flanqué de deux buts aux deux extrémités de sa longueur et à mi-largeur, le jeu a lieu ici, pas ailleurs, d’aucuns ont récemment osé une transhumance vers les plages mais ils ont des lunettes de soleil et ne voient pas juste et…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
crapahutevidacrapahutevida   13 juin 2017
vous vous êtes dit quinze minutes et quatre au
pire de temps additionnel, dix-neuf minutes à
tout casser et nous voilà consacrés et ce sera mé-
rité, notre but d’avance est un peu chanceux,
tir contré goal adverse pris à contre-pied, chanceux
oui mais la chance se force et nous l’avons
forcée, nous serons champions d’Europe dans
dix-neuf minutes et ce sera mérité, dix-neuf minutes
c’est-à-dire trois œufs à la coque et demi,
trois poussières et demie avant le sacre,
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
crapahutevidacrapahutevida   13 juin 2017
—þJouer juste, dit-il, jouer juste doit seul
vous importer. En ce moment vous ruminez, je
parle à des vaches, ce n’est pas gratifiant. Vous
vous dites que nous n’en serions pas là si l’arbitre
avait sifflé la faute sur Frédéric au départ de
l’action qui a amené leur égalisation, vous vous
dites que le match serait déjà plié si sur ce même
but un faux rebond n’avait pas trompé Mickaël,
vous vous dites que si le vent, si l’état de
la pelouse, si le destin, si un battement d’ailes
de papillon à Pékin, vous vous dites plein de
choses mais c’est mal vu et mal pensé. La vé-
rité, je vous le dis avec toute la courtoisie due à
qui écoute, la vérité est que vous avez cessé de
jouer juste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de François Bégaudeau (71) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Bégaudeau
Nous recevons François Bégaudeau pour son roman En guerre chez Verticale, une romance entre un homme et une femme de deux milieux différents. Il reprend la phrase de Manuel Valls : " Nous sommes en guerre" prononcée au moment des attentats de 2015 mais conclut que la guerre que nous vivons est plutôt sociale. Et c'est ce qu'on tentera de comprendre avec notre deuxième invité l'historien et sociologue Pierre Rosanvallon, spécialiste de la gauche et de la démocratie. Il fait paraitre Notre histoire intellectuelle et politique 1968-2018 au Seuil. Avec : Pierre ROSANVALLON : Historien et sociologue, François BÉGAUDEAU : Écrivain, Joann SFAR : Dessinateur, romancier et réalisateur, Dominique SCHNAPPER : Sociologue. Présenté par Adèle VAN REETH.
Retrouvez toute l'actualité politique et parlementaire sur http://www.publicsenat.fr Suivez-nous sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/publicsenat Twitter : https://twitter.com/publicsenat Instagram : https://instagram.com/publicsenat
+ Lire la suite
autres livres classés : footballVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3055 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..