AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782264074157
384 pages
Éditeur : 10-18 (21/02/2019)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 126 notes)
Résumé :
L'autre génieZurich, 1886. Mileva Mari? quitte sa Serbie natale et décide de braver la misogynie de l'époque pour vivre sa passion de la science. À l'Institut polytechnique, cette étrangère affublée d'une jambe boiteuse, seule femme de sa promotion, est méprisée par tous ses camarades. Tous, sauf un étudiant juif farfelu, aux cheveux ébouriffés, stigmatisé par sa religion. C'est Albert Einstein. Les deux parias tombent aussitôt amoureux. Et élaborent ensemble leur p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (56) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  31 mars 2020
Derrière chaque grand homme se cache une femme.
Ce roman confirme cet adage.
J'ai littéralement été envoûtée par l'écriture de l'auteure qui est simple et addictive.
Et puis il faut reconnaître que le personnage principal a tout pour lui, une femme intelligente , boiteuse et Serbe de surcroit.
Jj'ai toujours eu beaucoup d'affection pour ce grand homme qu'était Einstein (et pourtant il m'en a fait bavé ). Mais sans doute le côté médiatisé de l'homme ( qui n'a jamais vu ces fameuse photos ou il tire la langue ?) a aidé a le rendre sympathique.
Je ne sais pas si ce roman remet l'homme qu'était Einstein a sa véritable place, mais il faut reconnaître que de très sympathique au début du roman, il l'est beaucoup moins à la fin.
Ce roman est un véritable hommages aux femmes, une leçon de vie aussi.
Beaucoup dans ce roman sont des parties inventées, ou la spéculation sur les évènements à une place importante. Rien ne prouve que les choses se sont passées de cette façon, rien ne prouve que Einstein était cet homme que Marie Benedict décrit avec brio.. mais qui sait...
Car en fait tellement se sont cachés derrière le politiquement correct, derrière l'image publique qu'il pouvait montrer et qui en fait était tout l'inverse une fois la porte de leur domicile fermée.
D'autant que la rencontre entre Mileva Maric et marie Curie est juste formidable.
Mileva Maric, est très certainement une femme que j'aurais voulu rencontrer.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1078
Jmlyr
  29 mars 2019
Les femmes à haut potentiel intellectuel n'ont pas forcément eu leur place à une certaine époque, encore moins quand la contraception n'existait pas. Elles voulaient faire carrière, éviter d'être des femmes au foyer, mais madame Einstein ou pas, la réalité les a vite rattrapées.

Même si ce livre est en partie romancé, on comprend aisément que cette femme, (Mileva Maric), chevronnée en mathématiques, n'ait pu exercer son talent que dans l'ombre de son mari. Il l'a évincée, avec des arguments plus ou moins recevable, tout est relatif pour
Albert Einstein ! Mais quelle est sa participation réelle dans les théories qu'il a publiées ?
Un livre agréable à lire malgré des passages très spécialisés, qui laisse malgré tout une fois de plus un goût amer sur la condition féminine.
Commenter  J’apprécie          9913
kateginger63
  02 décembre 2019
Femme de sciences de l'ombre
*
Une biographie romancée de la première épouse du célèbre physicien Albert Einstein. Jusqu'à ce jour, je n'avais jamais entendu parler de Mileva Maric.
En Serbie comme dans le reste de l'Europe au début du 20eme siècle, les jeunes filles ne sont pas encore légion dans les facultés. Mileva, chanceuse, douée en mathématiques et physique, intégrera l'université de Zurich en Suisse. Elle fait la connaissance de Monsieur Einstein, jeune étudiant un peu rêveur. Ensemble ils mèneront une vie de bohème, découvriront la relativité et se marieront. C'est la partie la plus heureuse. Mais je ne vous spoilerait pas les côtés tragiques et malheureux de ce couple maudit.
*
A travers cette biographie, on découvre l'envers de la vie fantasmée d'un scientifique reconnu mondialement. Et ce n'est pas joli-joli. Bien sûr, je me suis informée par ailleurs et dans les grandes lignes, cette histoire est avérée.
L'attitude d'Albert Einstein m'a outrée, scandalisée, rendue furieuse. Son comportement a été inadmissible vis à vis de sa femme. Il faut bien sûr mettre les choses en perspective: la condition féminine n'a pas été la même 1 siècle plus tôt.
*
Malgré une écriture fluide, j'ai été lassée par le surplus d'informations scientifiques (notamment en physique).
*
Un roman instructif sur cette part d'ombre qui a mis madame Einstein en lumière (enfin!)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          493
kitou94170
  09 janvier 2021
Pour ma première critique en 2021, Madame EINSTEIN de Marie Benedict est une agréable surprise et un vrai coup de coeur totalement inattendu. Emprunté au hasard et sans grand enthousiasme à la médiathèque, je ne pensais vraiment pas être aussi intéressée par l'histoire de la première femme d'Albert EINSTEIN. J'avais déjà lu quelques livres sur lui sans jamais que ne soit mentionné le nom de Mileva Maric, également grande scientifique.
Ne dit-on pas que « derrière chaque grand homme se cache une femme » : à travers ce roman, l'auteur non seulement confirme cet adage mais va plus loin en rendant un vibrant hommage à l'une des femmes les plus bafouées et oubliées dans l'évolution de la Science au XXème siècle.
En 1896, avec l'accord et surtout le soutien de son père, Milena Maric décide de quitter sa Serbie natale pour aller étudier la science à l'Institut polytechnique de Zurich. Pour cela, elle va devoir braver la misogynie de l'époque. Seule femme de sa promotion, affublée d'un boitement particulièrement prononcée, cette jeune étrangère est méprisée par tous ses camarades.
Tous, excepté un. Etudiant juif farfelu, aux cheveux ébouriffés, cet étudiant c'est Albert Einstein.
Attirés l'un par l'autre, ils vont très vite tombés amoureux. D'abord très proches amicalement pour finalement se marier contre l'avis de tous, ces deux esprits immensément brillants vont mettre en commun leur pensée scientifique. Einstein promet qu'ils mèneront une vie de bohême où ils pourront tous deux exercer leurs talents de scientifiques à parts égales.
Mais rien ne se passera comme prévu : sa vie va être totalement dirigée par la volonté d'Albert Einstein qui va se révéler avoir une personnalité beaucoup plus complexe et moins reluisante que prévu.
Car y a-t-il de la place pour deux génies dans un même couple ? Très vite, Einstein va s'attribuer tout le mérite des différents travaux et articles scientifiques élaborés à deux.
De blessures morales aux humiliations conjugales, Mileva acceptera tout de son époux jusqu'à l'ultime trahison, la tromperie qui l'a poussera enfin au divorce.
Dans un récit à la première personne, Marie Bénédict dresse le portrait d'une femme de l'ombre qui a vu son destin sacrifié au détriment de celui de son mari. Ce qui n'empêche pas Mileva d'apparaitre avec un fort caractère au tempérament de feu alors qu'Albert Einstein y est décrit particulièrement goujat et exécrable.
Malgré des passages « scientifiques » un peu ardus, j'ai dévoré ce roman happée par l'histoire de cette femme particulièrement émouvante.
Alors bien entendu c'est une biographie romancée ! Mais ce livre rend un vibrant hommage à cette femme dont la contribution à la théorie de la relativité donne lieu encore de nos jours à un virulent débat ! Ainsi qu'à toutes les femmes d'hier et d'aujourd'hui qui se battent tous les jours pour être reconnue à leur juste valeur.
Rien que pour cela, je vous invite à le lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          322
RLSblog
  07 mars 2020
Madame Einstein revient sur le destin aussi oublié que bafoué de Mileva Maric, première épouse du célèbre Albert Einstein. Derrière la figure du grand physicien, deux fois prix Nobel et professeur de l'Université de Princeton, se cache la scientifique Mileva Maric. Cette biographie romancée explique la complexité d'un destin de femme à l'orée du XXème siècle. Tout particulièrement d'une jeune femme serbe qui souhaite faire des études de physique. La Serbie, alors province de l'Empire austro-hongrois et qui cherche à obtenir son indépendance, demeure un pays reculé aux idées patriarcales. Les femmes sont bonnes à rester au foyer et à s'occuper des enfants. Dès son plus jeune âge, l'infirmité de Mileva (une claudication qu'elle subit toute sa vie) et son intelligence incitent ses parents à envisager un autre avenir que celui des jeunes filles dites normales. Son père la pousse vers la science et c'est avec passion que Mileva étudie la physique et les mathématiques. Cette vocation la mène à l'école polytechnique de Zurich où elle est la seule femme à suivre ce cursus. C'est là-bas qu'elle rencontre Albert Einstein. D'abord hostile à l'idée d'entretenir une relation qui pourrait mettre à mal ses projets universitaires et professionnels (devenir professeur), Mileva finit par se laisser tomber dans les bras du jeune physicien bohème. Toutefois, elle prend peu à peu conscience que son épanouissement sentimental l'empêchera de se réaliser professionnellement.
La vie de Mileva montre à quel point c'était toujours les femmes qui devaient faire les choix. Avoir un mari était synonyme de perte d'indépendance. Avoir un enfant clouait davantage la femme au foyer familial. Mileva pâtit de cette situation et qui n'a commencé à changer qu'après la Seconde Guerre Mondiale.
Cependant, elle aurait peut-être réussi à se réaliser si elle avait épousé un autre homme qu'Einstein. Dépeint dans le roman comme un être égoïste et solitaire, Albert s'est approprié les découvertes qu'il avait menées de front avec Mileva, l'écartant complètement des grandes avancées scientifiques qui lui sont attribuées. Ce n'est que récemment, depuis qu'on a retrouvé leur correspondance, que des doutes ont émergé pour reconsidérer la place de Mileva dans l'élaboration des théories d'Einstein. Marie Benedict prend le parti selon lequel Mileva serait à l'origine de la théorie de la relativité restreinte, celle pour laquelle Einstein a reçu un prix Nobel en 1905. La prise de position de l'autrice est féministe et défend une hypothèse possible étant donné que nous ne savons pas ce qu'il en retourne véritablement.
J'ai adoré ce roman. Mileva est un personnage fort au caractère de feu. Albert est un superbe anti-héros. Il nous apparait d'abord ridicule avec ses idées bohèmes puis de plus en plus antipathique au fur et à mesure que sa relation avec Mileva se poursuit. L'écriture, enfin, est addictive. Une belle histoire, des personnages charismatiques et une belle plume : la recette parfaite pour un roman vite dévoré !
Plus de chroniques littéraires sur :
Lien : http://raisonlectureetsentim..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   03 mars 2018
— Ce nom est aussi beau que l’arbre lui-même, ai-je dit.
— Oui, j’ai toujours eu un faible pour lui. Il est assez lyrique. Le Fagus sylvatica peut vivre jusqu’à près de trois cents ans et dépasser les trente mètres de haut, à condition d’avoir assez d’espace. Mais s’il est étouffé par les autres, sa croissance sera stoppée, a-t-elle ajouté avec un sourire énigmatique.
J’ai saisi son message. Chacune de nous, à sa manière, était un Fagus sylvatica.
J’ai reporté mon attention sur le sentie
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Calliope2017Calliope2017   10 juillet 2020
Si Albert n'appréciait pas la compagne docile que j'étais devenue ces dernières années - la physicienne ratée dont il pouvait piller les idées à volonté et l'épouse qui se soumettait à ses moindres désirs -, il détesterait carrément retrouver l'ancienne Mileva. Et c'était précisément cette personne qui l'accueillerait à la fin de sa lâche escapade avec sa maîtresse, Elsa.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   02 mars 2018
Prendre la parole avant lui aurait été perçu comme une marque d’insolence extrême, et je ne pouvais me permettre un jugement de ce type dans la mesure où beaucoup assimilaient déjà ma présence dans cette école à une provocation. Il me fallait trouver le juste équilibre entre ma détermination à avancer sur un sentier encore peu battu et le respect des convenances que l’on attendait de moi.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   03 mars 2018
La physique était la matière où je me sentais le plus à l’aise. Dans ses règles secrètes sur le fonctionnement du monde – les forces cachées et les relations invisibles de cause à effet, si complexes que seul Dieu pouvait les avoir créées – se nichaient les réponses aux plus grandes questions sur notre existence. Si seulement je pouvais les découvrir…
Parfois, lorsque j’abordais de façon plus détendue mes lectures et mes calculs au lieu de m’y plonger avec une extrême concentration, j’entrevoyais les schémas divins que je cherchais désespérément. Mais je ne faisais que les entrevoir, justement. Dès que je tentais de les cerner, ils disparaissaient dans le néant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ArthoreArthore   25 août 2020
Le résultat logique est que la mesure de certaine quantité, comme le temps qui passe, dépend de la vitesse à laquelle se déplace l’observateur, surtout si l’on part du principe que celle de la lumière est la même pour tous. L’espace et le temps doivent être considérés ensemble, et l’un par rapport à l’autre. Ainsi les lois classiques de newton sur la mécanique restent valables mais seulement dans le cas d’un mouvement uniforme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Marie Benedict (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie Benedict
La Petite Librairie, c'est tous les quinze jours ! Vos libraires Gérard Collard et Thomas Raymond vous présentent leurs dernières pépites littéraires. Ils sont accompagnés de chroniqueurs : Jacqueline Pétroz, Didier Debroux ! Un programme qui vous réservera des surprises et des rencontres exclusives ! A NE PAS MANQUER !!!!!!! • • Honoré et moi de Titiou Lecoq aux éditions L'Iconoclaste https://www.lagriffenoire.com/1017328-divers-litterature-honore-et-moi.html • Madame S de Sylvie Lausberg aux éditions Slatkine et cie
https://www.lagriffenoire.com/1020637-divers-litterature-madame-s.html • le Bal des folles - Prix Renaudot des Lycéens 2019 de Victoria Mas aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/1011569-divers-litterature-le-bal-des-folles.html • La brigade des cauchemars t1 de Franck Thilliez, Yomgui Dumont, Drac aux éditions Jungle https://www.lagriffenoire.com/95114-bd-la-brigade-des-cauchemars-sarah-vol1.html • La brigade des cauchemars, Tome 2 : de Franck Thilliez aux éditions Jungle https://www.lagriffenoire.com/116736-achat-bd-la-brigade-des-cauchemars-t2.html • La brigade des cauchemars, Tome 3 : Esteban de Franck Thilliez, Yomgui Dumont, Drac aux éditions Jungle https://www.lagriffenoire.com/1015655-achat-bd-la-brigade-des-cauchemars-t3.html • Restorative Yoga de Lou de Vitry, Marie Guyot aux éditions Leduc Pratique https://www.lagriffenoire.com/1026620-livres----vie-pratique--restorative-yoga.html • Madame Einstein de Marie Benedict et Valérie Bourgeois aux éditions 10-18 https://www.lagriffenoire.com/141971-divers-litterature-madame-einstein.html • le cas Eduard Einstein de Laurent Seksik aux éditions J'ai Lu https://www.lagriffenoire.com/24139-divers-litterature-le-cas-eduard-einstein.html • Vie de David Hockney de Catherine Cusset aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/1018869-divers-litterature-vie-de-david-hockney.html • La Goulue: Reine du Moulin Rouge de Maryline Martin aux éditions du Rocher https://www.lagriffenoire.com/136905-divers-litterature-la-goulue---reine-du-moulin-rouge.html • le parfum des grandes vacances de Thibault Prugne aux éditions Margot https://www.lagriffenoire.com/1020555-divers-jeunesse-le-parfum-des-grandes-vacances.html • Cookies pour jours de pluie : La cuisine intime de ma drôle de vie de Laurie Colwin, Pascale Frey aux éditions Autrement https://www.lagriffenoire.com/1025240-divers-litterature--cookies-pour-jours-de-pluie-----la-cuisine-intime-de-ma-drole-de-vie-.html •
Toutes blessent, la dernière tue de Karine Giebel aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/1026204-nouveautes-polar-
+ Lire la suite
autres livres classés : féminismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2156 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..