AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070345289
Éditeur : Gallimard (16/10/2008)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Non, Albert Einstein (1879-19)5), allemand de naissance qui devint suisse puis américain, ne participa pas à la construction de la bombe atomique, mais écrivit bien à Roosevelt afin de le convaincre de tout mettre en œuvre pour devancer les chercheurs nazis dans l'acquisition d'une arme fatale. Non, il n'obtint pas le prix Nobel de physique pour sa théorie de la relativité mais pour son hypothèse audacieuse sur la nature corpusculaire de la lumière. Oui, il fut un p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
lecteur84
  25 mars 2014
Physicien de génie, sa vie commence par l'abandon de sa nationalité "allemande", juste parce qu'il ne veut pas servir dans une armée qu'il juge belliqueuse! c'est en suisse qu'il va s'épanouir...ensuite c'est le long cheminement de la pensée de cet assoiffé de savoir et de connaissance, puis ce sera l'exil, détesté par les allemands, surveillé par les américains...Déclaré père de la bombe atomique un peu vite on apprend surtout que les allemands avaient fait des essais nucléaires fin 1943!!! Cet homme de génie ne pardonnera jamais aux Allemands l'holocauste commis! Un livre passionnant
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (1)
LaLibreBelgique   28 août 2013
L’intérêt de ce livre est d’éviter tout pathos inutile et tout jugement, de n’être ni partisan ni assassin pour le grand homme. Un livre humain qui tente de comprendre le drame du fils mais aussi celui du père et pourquoi Albert s’occupa si peu de ce fils enfermé.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
JcequejelisJcequejelis   14 mai 2014
Une divine surprise l'attend dans sa famille d'accueil (à Aarau en Suisse). A peine a-t-il passé le pas de la porte que la mère le choie comme un fils. Le père, Jost Winteler, le fait asseoir à ses côtés, lui demande de raconter son histoire. On le considère comme un membre de la famille. Paul, le fils Winteler, ne montre aucune jalousie. Marie, sa cadette, l'observe avec un regard curieux qu'aucune fille n'a jamais posé sur lui. Les liens, si promptement installés, résisteront si durablement au temps que Paul, le fils Winteler, épousera Maja, la sœur d'Albert.

1739 - [Folio/biographie n° 45, p. 52]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
JcequejelisJcequejelis   14 septembre 2013
L'enseignement de l'époque ! Une atmosphère martiale règne jusque dans les premières années de scolarité. On pourrait croire que Bismarck se cache derrière chacun des maîtres. Les professeurs semblent avoir reçu pour ordre de mission de dresser une armée de jeunes gens soumis, malléables, ordonnés, obéissants, respectueuse de l'ordre existant. La parole du maître est d'évangile. La curiosité, l'enthousiasme, l'esprit critique sont bannis. Était-ce sa seule vision à lui ? Était-il un enfant inadapté à toute vie sociale ? Il est saisissant de lire les pages que, dans son autobiographie, Le monde d'hier, et plus particulièrement dans le chapitre intitulé « L'école du siècle passé », Stefan Zweig, né deux ans avant Einstein, consacre au sujet. Ses ressentiments si semblables à ceux d'Einstein à l'égard de l'éducation à l'allemande de l'époque, ces mêmes remontrances éprouvées, faisaient rimer éducation des esprits avec oppression des consciences.

1066 - [Folio biographie n° 45, p. 33-34]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
JcequejelisJcequejelis   16 mai 2014
La bibliothèque de l'école se révèle d'une immense richesse. Il dévore tout ce qu'il trouve. Il y passe des heures, sa soif de connaissances jamais rassasiée. Il nourrit une prédilection pour les écrits des grands physiciens. Il veut savoir comment, jusque-là se sont expliqués les mystères de l'univers. Quel est l'état des connaissances de ses contemporains. A comme... ? Aristote. Il découvre Aristote, l'inventeur de la physique. Il lit tous les écrits du Grec sur sa matière préférée. C comme... Copernic. Il lit tout Copernic. Il passe à Galilée, il lit tout Galilée. Puis il s'acharne à comprendre les Principa de Newton. Il pense avoir saisi l'essentiel. Il passe à Leibniz et à Hume, se souvenant des conseils de lecture de Max Talmud. Puis il arrive au rayon des contemporains. Il tente de comprendre Mach, s'initie à Planck, s'essaie à réécrire les équations de Maxwell, à saisir les expériences de Hertz. Il est dans le bouillonnement permanent. La bibliothèque, où il assiste chaque jour à la tombée du crépuscule, est sa caverne d'Ali Baba.

1742 - [Folio/biographie n° 45, p. 54]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
JcequejelisJcequejelis   21 mai 2014
Quid de la formule la plus célèbre, du E = mc2 ? Elle n'a rien à voir avec la relativité. Elle est abordée dans l'article intitulé « L'inertie d'un corps dépend-elle de son contenu en énergie ? ». La formule s'appuie sur de savantes équations prenant pour base les travaux de Maxwell sur l'espace vide et les travaux de Hertz sur l’électromagnétique. Einstein en vient à évoquer l'idée que « la masse d'un corps, m, est une mesure de son contenu en énergie ». « L'énergie soustraite au corps se transforme en énergie de rayonnement... » Si l'énergie varie de L, la masse varie proportionnellement de L/9. 10/20. M = L/V2, la formule sera plus connue sous l'intitulé E = mc2, où c est la vitesse de la lumière, environ 300.000 km/s. L'énergie que peut développer une masse est amplifiée avec un facteur multiplicateur incroyablement grand.

1753 - [Folio/biographie n° 45, p. 82/83]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
lhermittebernadettelhermittebernadette   26 août 2014
J'ai mis du temps a finir cette lecture car il faut vraiment s'accrocher et je ne regrette pas . Cet homme était un génie qui a su faire la synthèse des recherches des autres savants avec les siennes , il ne vivait qu'a travers ses découvertes et pour sa famille ce n'était pas toujours facile car, comme disait son épouse ( n'épousez pas un savant car il n'est jamais là , même quand il est à table avec nous . Il a eu la chance de trouver en sa femme le pilier qui assumera tout dans le foyer ( certains hommes célèbres ne devraient pas oublier cela) il n'était pas fou , c'était seulement un génie .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Laurent Seksik (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent Seksik
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
Un fils obéissant de Laurent Seksik aux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/121295-divers-litterature-litterature-francaise---un-fils-obeissant.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
Dans la catégorie : PhysiqueVoir plus
>Sciences de la nature et mathématiques>Physique>Physique (119)
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
693 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre